Contents of Letter n° 111

2002-06

AFC address book

Duran Duboi
rachète le groupe Centrimage et cède ses studios à Transpalux

Jean-Pierre Neyrac est nommé responsable de l’ensemble du pôle télévision alors que Frédéric Bazin, président des Auditoriums de Joinville, prend en charge le pôle cinéma. La procédure de rachat sera effective en juin sous l’emblème global Duran Duboi.
Duran Duboi a également confirmé la cession des actifs du "département studios" à Transpalux.

AFC-related activities

Alain Choquart
par Pierre-William Glenn

Je prie Alain Choquart, notre éminent nouveau collègue à l’AFC, d’excuser le fait d’avoir séjourné trop longtemps ces trois derniers mois dans des endroits du monde qui ne sont pas encore touchés par Internet!
Ce n’est pas que la mémoire me manquait d’une collaboration exemplaire sur une dizaine d’années, c’est que des responsabilités nouvelles, l’isolement dans le temps et dans l’espace m’ont fait présumer un peu de mes forces.
Mille excuses donc pour le retard apporté à cette présentation d’un nouveau membre qui n’est donc plus si nouveau que ça aujourd’hui et qui a déjà apporté sa contribution à notre Lettre mensuelle.

On Screen

3ème Festival de films courts de Paris
du 12 au 18 juin

Le 3ème Festival de films courts aura lieu à Paris du 12 au 18 juin. Au programme plusieurs compétitions : sélection officielle, courts de récré, courts d’école, documentaires, courts 1er, Panorama. Projections au Cinéma des Cinéastes, à La femis et en plein air dans certains squares du XVIIIème. Renseignements au 01 42 52 67 29

55ème Festival International de Cannes
par Denis Lenoir

Venu présenter "Demonlover" d’Olivier Assayas j’ai eu le plaisir d’être pris par la main et accompagné par Claire grâce à qui toutes les démarches sont devenues d’une simplicité enfantine.

Fuji Tous Courts

La prochaine (et dernière séance avant la pause estivale) de Fuji Tous Courts aura lieu le mardi 25 juin à 18h15 au Cinéma des Cinéastes.
Au programme:
"Loving Mary Jane" de Paul Belêtre, photographié par Ali Lakrouf, produit par Guido Films
"Peau de lapin" d’Hubert Blanchard, photographié par Bernard Dechet, produit par JPL Films
"La Lettre du Caire" de Frédéric Jolfre, photographié par Denis Travouil, produit par Bande à Part
"Saturday Night Frayeur" de Nathalie Serrault, photographié par Jean-Pierre Sauvaire, produit par Caroline Production
"Sumoto Life" de Jean Pillet, photographié par Thierry Taïeb, produit par Caramel Blanc

Attention, cette programmation vous est proposée sous réserve de modifications. Si vous désirez recevoir les invitations chez vous, n’hésitez pas à en faire la demande à Laure Hermant.
E-mail : l.hermant at fujifilm-cinema.com
Tél.:01 47 20 76 90

Jacques Tati à Chaillot

Le Théâtre national de Chaillot à Paris terminera sa saison 2001-2002, en compagnie de Jacques Tati.
Dans la grande salle, a été imaginée une " Soirée Play Time ".
Au programme : projection en 70 mm du film restauré de Jacques Tati, musique, attractions, exposition de la maquette de la maison du film Mon oncle et bal dans le grand foyer de Chaillot (du 8 au 23 juin 2002).

Projections et débat à l’Espace Cinéma Kodak
vendredi 14 juin à 18 heures et jeudi 20 juin à 20 heures

La Maison du Film Court organise en partenariat avec le Festival Onze Bouge une rencontre-projection avec des producteurs autour du thème de la recherche de financement des courts métrages.
Egalement à l’Espace Cinéma Kodak, jeudi 20 juin à 20 heures : Carte Blanche à La revue Documentaire.

  • Espace Cinéma Kodak, 26, rue Villiot Paris XIIème (Métro Gare de Lyon ou Bercy)

Fuji et les Vendredis du Court
le 28 juin 2002

La Comédie Musicale sera mise à l’honneur le 28 juin prochain à l’occasion de la prochaine séance des Vendredis du Court, à 20h30 au Cinéma des Cinéastes.
Au programme...

Le bureau AFC au Festival de Cannes
par Jean-Pierre Sauvaire

«Lors de mon séjour à Cannes à l’occasion du dernier Festival, j’ai pu me rendre compte sur place à quel point la présence du bureau AFC est importante, cela au même titre que les nombreuses autres organisations professionnelles qui y sont représentées (CST, SPI, SRF, ARP...). Le bureau est, depuis cette année, à l’extérieur, au grand air, proche du Palais. Nous en partageons maintenant l’espace avec la Commission du Film qui nous accueille sous leur pavillon blanc. Cette cohabitation privilégiée à proximité de la plage ensoleillée... quand il ne pleut (...)

Retour de Cannes
cocktail ensoleillé au Carlton

Le 20 mai dernier, Fujifilm et le S.P.I. ont organisé un cocktail sur la terrasse ensoleillée du Carlton, lieu d’accueil de l’équipe Fiaji pendant le festival de Cannes.
Parmi les nombreux invités, on pouvait compter David Kessler, directeur général du CNC, Nathalie Bloch-Lainé de Canal+, ainsi que de très nombreux producteurs et productrices. Une manière informelle et décontractée d’être à l’écoute des principaux partenaires du cinéma français.

Technical stuff

Supervision des effets visuels de " Femme fatale "
par Agnès Sébenne de L’EST

Femme Fatale pourrait se définir comme un thriller fantasmagorique, entre rêve et réalité. Pour son premier film tourné en France, Brian de Palma a choisi des décors suggestifs et esthétisants, sublimés par la lumière de Thierry Arbogast : Festival de Cannes, Hôtel Sheraton de Roissy, petite place du quartier de Ménilmontant... Cette dernière devenant presque un personnage du film. C’est dans cet univers qu’évolue Laura, grande et belle braqueuse de haut vol, personnage double.
(...)

Bookshelf

Avec Miramax, TF1 vise la constitution d’un studio européen de cinéma
par Guy Dutheil

Le Monde, 24 mai 2002

Patrick Le Lay, PDG de TF1, a conclu, le 17 mai dernier, un double accord avec les frères Weinstein, propriétaires de Miramax, filiale du groupe Disney. D’abord une société commune qui distribuera les films produits par l’américain d’une part et par TF1 international d’autre part. Ensuite une alliance pour coproduire des longs métrages principalement français et européens.

Les mesures européennes d’aide à l’audiovisuel sont légales
par Isabelle Pingel-Lenuzza

Le Monde, 21 mai 2002

Les chiffres que publie l’Observatoire européen de l’audiovisuel créé en 1992 sous l’égide du Conseil de l’Europe révèlent notamment que le déséquilibre des échanges audiovisuels entre l’Amérique du Nord et l’Europe s’accroit. Si la diffusion de programmes américains par les chaînes européennes a diminué en volume, les recettes américaines en droits télé ont augmenté de 15,9 %. Des chiffres qui expliquent le débat sur " l’exception culturelle ".

Marc Salomon toujours à l’affût

nous conseille un entretien avec Christian Dutac, LTC, sur le métier d’étalonneur à consulter sur le site de la BiFi.
Marche à suivre :
Cliquer sur : "Les rendez-vous de la BiFi" puis sur la rubrique "Gros plan sur"
MAJ:
le site de la Wifi ayant fermé en 2013, recherchez sur le site de la Cinémathèque française
thèmes abordés :
En quoi consiste l’étalonnage d’un film et ses différentes étapes.
La journée type d’un étalonneur, ses contacts avec le chef opérateur et le réalisateur.
Les indications données par le chef opérateur et la traduction en mots des impressions visuelles.
L’étalonnage numérique.

Les chiffres-clés de 2001

Le Monde, 17 mai 2002

  • Nombre de films : 204 (dont 172 films d’initiative française).
  • Investissements totaux : 905,16 millions d’euros (dont 749,12 millions d’euros pour les films d’initiative française).

Méliès, magie et cinéma

A l’occasion du centenaire du film Le Voyage dans la lune, la Fondation Electricité de France, la Cinémathèque française et la Cinémathèque Méliès rendent hommage à Georges Méliès (1861-1938), pionnier français du cinéma dans une exposition présentée à l’espace EDF Electra : " Méliès, magie et cinéma ".

Vers un circuit à deux vitesses ?
par Jean-Michel Frodon

Le Monde, 16 mai 2002

La CST a établi une distinction entre ce qu’elle nomme " cinéma numérique " et " projection électronique ". Dans sa recommandation technique de juin 2001, elle établit les critères qui qualifient les projections de même qualité que celles exigées dans les salles commerciales pour la projection en 35 mm : voilà pour le cinéma numérique. Toutes les salles de projection utilisant du matériel " digital " selon des standards inférieurs relèvent seulement de la projection électronique.

A qui profite le tout-numérique ?
par Jean-Michel Frodon

Le Monde, 16 mai 2002

L’équipement en projection numérique des deux grandes salles du Festival de Cannes, l’auditorium Lumière et la salle Debussy, traduit de manière spectaculaire l’irrésistible progression de cette technologie.

Espoirs et craintes face à la caméra numérique
par Thomas Sotinel

Le Monde, 17 mai 2002

De l’infiniment grand à l’infiniment modeste, du tournage à la projection, en passant par le montage et l’enregistrement sonore, les technologies numériques infiltrent tous les domaines, toutes les techniques, toutes les formes du cinéma.

Arte contributeur indéfectible et désargenté du cinéma d’auteur

Le Monde, 19 mai 2002

Tout le budget d’Arte France représente à peu près la moitié de ce que Canal+ doit consacrer au cinéma. Si Arte n’est soumise, par son statut interétatique, à aucune obligation en termes de diffusion ou de coproduction de films en France, la chaîne dépense toutefois plus de 5 % de son chiffre d’affaires (7,5 millions d’euros) pour coproduire chaque année entre 20 et 25 films.

Le cinéma français au bord de l’implosion
par Nicole Vulser

Le Monde, 17 mai 2002

Situation paradoxale, le cinéma ne s’est jamais si bien porté. La part de marché du film français en salles atteint des niveaux historiques, oubliés depuis les années 1980. Le nombre de films produits (204) en 2001 a atteint une nouvelle apogée et pourtant l’économie de la production reste structurellement fragile.

Professional life

Entretien avec David Kessler
directeur général du CNC

En 2004, la Commission de Bruxelles contrôlera le bien-fondé du système des aides nationales au cinéma.
Nous avons organisé à Cannes une rencontre informelle avec neuf confrères européens, pour entamer ce chantier. La Commission ne va pas tout remettre en cause. Malgré des mécanismes très différents, nous préparons un front commun. Face au cinéma américain, soit tous les pays européens s’en sortiront, soit personne ne s’en sortira.

Une blonde sur la Croisette
par Claire Marquet

«Remerciements chaleureux et sincères aux équipes de Fuji et de Kodak, pour l’hébergement de nos chefs opérateurs (quelques fois au dernier moment), pour les délicieux déjeuners, dîners et autres fêtes (bravo à "Fabien Dance Machine" pour la musique).Merci à la CST, à Dominique et Fabienne pour leur accueil VIP, pour les nombreuses places de projections, à Yves pour ses "dépannages catastrophes" d’accréditations.
Merci à Benoît Caron de la Commission du Film France et à son équipe pour les échanges et les rencontres si agréables dans un cadre idyllique et idéal pour les interviews que nos directeurs photo ont donné au Film français et au Technicien du film (dont la présence sur le stand était un vrai plaisir) et je n’oublie pas Isabelle et Laetitia qui ont œuvré dans l’ombre à Paris.»

Elections au département Image de la CST

Le département Image a élu pour un an ses représentants sous forme de collège. Celui-ci est composé de Dominique Brabant, Philippe Coroyer, Jean-Noël Ferragut, directeurs de la photographie, et d’Alain Gauthier, nouveau directeur technique de la société Technovision et membre consultant de l’AFC.