Sommaire de La Lettre de l'AFC Nº 159

2006-11

Films (8)

Actualités AFC

Thomas Hardmeier
par Dominique Brenguier

Dans la Lettre 158 d’octobre 2006, nous vous annoncions l’admission de Thomas Hardmeier. Que ce léger retard ne nous empêche pas de lui souhaiter une chaleureuse bienvenue et laissons Dominique Brenguier, l’un de ses parrains, faire les présentations d’usage !

Sur les écrans

Les 13es Rencontres de la CST à la Cinémathèque française
le 13 novembre 2006

La BiFi et la CST organisent ensemble la deuxième partie de ces 13es Rencontres autour du thème de la transmission des responsabilités au sein de l’équipe de film.
En partant du film de Louis Malle, Lacombe Lucien, à l’aide des archives du film et des témoignages de membres de l’équipe, il s’agira d’étudier comment chaque intervenant technique porte l’ambition artistique du film.

Camerimage 2006, the 14th Edition

The 14th edition of Camerimage - the world-largest festival awarding cinematographers and directors of photography - starts on November 25th. This year the festival is offering 3 competitions.

Le Festival de San Sebastián 2006
a décerné ses prix

Le 54e Festival de Donostia - San Sebastián qui s’est déroulé du 21 au 30 septembre 2006 a décerné ses prix.
Le Prix du meilleur film a été attribué ex-æquo au film Niwe mung (Demi-lune) de Bahman Ghobadi (Iran-Irak-Autriche-France), photographié par Nigel Bluck, et au film Mon fils à moi du Français Martial Fougeron, film dont les images sont signées Yorgos Arvanitis.
De plus, le Prix du jury pour la meilleure photographie a été décerné au directeur de la photographie australien Nigel Bluck pour Niwe mung de Bahman Ghobadi. Ce film est cophotographié par Crighton Bone.

Sur le chemin des Oscars...
les films " AFC " en lice

Sont en lice pour concourir à la première sélection du meilleur film étranger aux Oscars 2007 :
- Fauteuils d’orchestre de Danièle Thompson, photographié par Jean-Marc Fabre, représentant la France
- Nuovomondo d’Emanuele Crialese, photographié par Agnès Gogard, représentant l’Italie.

Camerimage 2006
du 25 novembre au 3 décembre 2006

Pour sa 14e édition, le Festival Camerimage se déroulera à Lodz du 25 novembre au 3 décembre 2006.
Tout comme Panavision, Kodak, Arri et Zeiss, partenaires réguliers de Camerimage, K5600 sera présent cette année à Lodz (voir la rubrique actualité des associés).
Quelques éléments des festivités...

Le 7e Festival International de cinéma L’industrie du rêve
du 5 au 10 décembre 2006

Le festival L’industrie du rêve a inauguré en 2004 un cycle de réflexions sur trois ans autour de la notion de studio : le décor en 2004, la lumière en 2005 et en 2006, la production.
Ainsi, après avoir rendu hommage au métier de directeur de la photo, la 7e édition " Boulevard des producteurs ", dédiée à Humbert Balsan, tentera de mettre en avant ceux qui sont souvent à la base de choix essentiels pour l’œuvre créée, les producteurs.

Nominations pour le Prix Louis Delluc 2006

Cinq films nommés, concourent pour le prix Louis-Delluc 2006

Flandres de Bruno Dumont, photographié par Yves Cape, AFC

Lady Chatterley de Pascale Ferran, photographié par Julien Hirsch

Jardins en automne d’Otar Iosseliani, photographié par William Lubtchansky, AFC
Bled Number One de Rabah Ameur-Zaïmeche, photographié par Lionel Sautier, Hakim Si Ahmed, Olivier Smittarello

Quand j’étais chanteur de Xavier Giannoli, photographié par Yorick Le Saux.

Mes impressions sur le FIFF 2006 (Festival de Namur)
par Pierre Lhomme

Le Festival Francophone de Namur, initié voilà vingt ans par René Fauvel alors président d’UGC Belgique, est une heureuse rencontre. La gentillesse et l’énergie de toute une équipe donnent à cette belle ville une fête cinématographique à multiples facettes aidée avec passion par la municipalité. Dans le jury, on retrouve et on découvre des collègues d’Algérie, du Québec, d’Angola, de Belgique et de France dont la présidente, efficace et souriante Dominique Blanc.

Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) 2006

La 21e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) s’est déroulée du 29 septembre au 6 octobre 2006. Le jury présidé par la comédienne Dominique Blanc a décerné ses prix. Notre confrère Pierre Lhomme était l’un des membres du jury.

Soirée Fujifilm-SPI " court métrage "
du 18 octobre 2006

Le 18 octobre, Fujifilm et le SPI s’étaient donné rendez-vous sur le Bateau Playtime pour une soirée réservée aux producteurs de courts métrages. Le lieu... une péniche amarrée sur les quais de Seine, un endroit très convivial et très agréable. Nous étions tous réunis autour d’un barbecue, ce fut l’occasion pour nous de présenter officiellement Isabelle Piédoue qui a rejoint notre équipe le 1er octobre et qui va prendre en charge les courts métrages.
Un grand merci aux équipes du SPI et à Emmanuel Abbout le propriétaire du Playtime.

Technique

Nouveautés au chaud et champagne au frais...
K5600 vous accueille au Satis

K 5600 sera heureux de vous accueillir sur son stand N° C1 au Satis. Il y aura des nouveautés au chaud et du champagne au frais. D’autre part, K5600 sera présent à Camerimage, Festival de l’image de films qui se tiendra du 25 novembre au 3 décembre 2006 à Lodz en Pologne.

Lire, voir, entendre

New Cinematographers
un livre d’Alex Ballinger

Cet ouvrage paru aux éditions Collins Design il y a maintenant un an (september 2005) et que l’on peut toujours commander sur Internet, reprend le principe du livre de Peter Etedgui (Les directeurs de la photo, paru en 1999) pour ce qui est du rapport textes-images. Alex Ballinger s’entretient ici avec cinq chefs opérateurs anglo-saxons : Lance Acord, Harris Savides, John Mathieson, Seamus McGarvey et avec deux français, Darius Khondji et Jean-Yves Escoffier.

Intermittents : la CFDT approuve la réforme
par Clarisse Fabre

Le Monde, 27 octobre 2006

Le bureau national de la CFDT a décidé, jeudi 26 octobre, de signer le protocole du 18 avril relatif à l’assurance-chômage des artistes et des techniciens du spectacle. Cette annonce marque un tournant dans l’interminable conflit des intermittents.

Eric Gautier parle de son travail
sur " A Guide to Recognising Your Saints "

Dans l’American Cinematographer d’octobre 2006, un article de John Calhoun dans lequel Eric Gautier parle de son travail sur A Guide to Recognising Your Saints de Dito Montiel, sa première expérience en Amérique tout comme son premier tournage à New York, expliquant que « sa meilleure source d’inspiration avait été les décors, imprégnés de la vie réelle des gens qui y habitent ».

Une heureuse initiative
par Pierre Lhomme

Une initiative de Studio-Canal toute à fait exemplaire et dont je souhaite qu’elle fasse des petits : Béatrice Valbin m’a demandé de superviser l’étalonnage du Cercle rouge de Jean-Pierre Melville éclairé par Henri Decae, pour l’édition HD DVD. J’ai la conviction que seul un directeur de la photo pouvait mener ce travail à bien. Quand je pense aux films dont nous avons fait la photographie, édités en DVD sans notre concours, la colère pointe... Nous sommes cernés par des mégalomanes. Les plus satisfaits étaient les techniciens de Digimage qui ressentent trop souvent notre absence.

Arri & Aaton : le Super 16 fait de la résistance

Lire dans Le film français du 29 septembre 2006 un article de Patrick Caradec, " Arri & Aaton : le Super 16 fait de la résistance ".
Malgré l’essor du numérique haute définition, Arri et Aaton proposent chacun une nouvelle caméra Super 16 qui, dans le cas de la firme allemande, est plus qu’une simple évolution d’un modèle précédent.

La Cinémathèque et l’art et essai chez le médiateur
par Nicole Vulser

Le Monde, 12 octobre 2006

Les salles parisiennes d’art et essai sont en conflit avec la Cinémathèque française. Les indépendants reprochent à cette institution, qui est une association financée essentiellement par des fonds publics, de fausser le jeu de la concurrence. Ils estiment que depuis son déménagement, la Cinémathèque fragilise sérieusement les exploitants et les distributeurs privés présents dans le cinéma de patrimoine.

Ou il est question des Lucioles

Dans le numéro n° 569 de septembre 2006 du Technicien du film, François Reumont s’entretient avec Patrice Millet et Olivier Mandrin qui évoquent quant à eux les origines et la conception du matériel qu’ils commercialisent à travers leur société Maluna Productions, la gamme complète des Lucioles, ces boîtes à lumière déclinables dans diverses formes et dimensions, tenant à rappeler que même s’ils sont conscients de ne pas avoir été les précurseurs de ce genre de matériel, ils en ont rationalisé la fabrication.

Le scénario, maillon faible du cinéma ?
par Mathilde Blottière

Télérama, 22 octobre 2006 (extraits)

Aujourd’hui, le métier de scénariste est totalement dévalorisé. La profession en est de plus en plus consciente et tente de réagir.
Qui se souvient de la petite bombe que François Truffaut lâcha en janvier 1954 sur « une certaine tendance du cinéma français », le « cinéma des scénaristes » ? Les scénaristes français ne l’ont sans doute pas oubliée. Fiché dans leur mémoire comme une épine, l’épisode a pris, rétrospectivement, la dimension d’un funeste présage. (...)

Guillermo Navarro parle de son travail
sur " Le Labyrinthe de Pan "

Dans le numéro 570 d’octobre 2006 du Technicien du film, François Reumont s’entretient avec Guillermo Navarro, directeur de la photographie mexicain, au sujet du travail que ce dernier a effectué sur le film de Guillermo del Toro Le Labyrinthe de Pan, film sélectionné à Cannes et qui sort le 1er novembre.
« Je crois que ma plus grande chance - déclare Guillermo Navarro - a été de démarrer ma carrière dans le tiers monde, et d’apprendre à utiliser toutes les ressources les plus simples, en tirer le meilleur parti. C’est beaucoup plus formateur que d’avoir accès à à peu près tout sans volonté créatrice très forte. »

Pascal Lagriffoul parle de son travail
sur " J’invente rien "

Lire dans Le technicien du film n° 569 de septembre 2006 les propos de Pascal Lagriffoul, recueillis par François Reumont, évoquant son travail et ses choix techniques et artistiques sur le premier film de Michel Leclerc J’invente rien.

Profession : agent de technicien

Dans Le technicien du film d’octobre 2006, " Profession : agent de technicien ", une enquête menée par François Reumont qui a cherché à savoir quel est « le réel impact » des agences de techniciens sur le marché français, la façon dont leurs responsables envisagent leur métier ou encore la spécificité des chacune de ces agences : First One, Kinou, Cinelite, Cosmic et AIP Corp.

Le cinéma expressionniste allemand - Splendeurs d’une collection
du 26 octobre 2006 au 22 janvier 2007 à la Cinémathèque Française

A l’occasion de ses 70 ans, la Cinémathèque française montre pour la première fois au public quelques-unes des plus belles pièces de ses collections consacrées au cinéma expressionniste allemand : plus de 150 dessins originaux, qui participent de près ou de loin à cet attrait du cinéma muet allemand pour l’architecture, le " démoniaque ", la métaphysique, l’abstraction et les jeux de lumière.

La Bibliothèque du cinéma "André-Malraux" prévoit de déménager

Depuis le 29 juillet 2006, la Bibliothèque " André-Malraux ", bibliothèque de la Ville de Paris dont une partie est entièrement consacrée au cinéma, est fermée au public pour préparer son déménagement au Forum des Halles. Les documents seront consultables dans un espace de 1 000 m2 situé à proximité du Forum des Images. La Bibiothèque André-Malraux est riche de 15 000 livres et revues ainsi que de 5 000 DVDs.

Côté profession

Plus de 138 millions d’entrées en salles
du 1er janvier au 30 septembre 2006

Plus de 138 millions d’entrées en salles du 1er janvier au 30 septembre 2006 soit, soit 13,1 % de plus que sur la même période en 2005.
Pour le mois de septembre 2006, les entrées dans les salles sont estimées à 9,88 millions, soit une hausse de 20,2 % par rapport au mois de septembre 2005.

Sven Nykvist
by Dominique Le Rigoleur, director of photography, AFC

I met Sven on Schlöndorff’s A Love of Swann, in 1983. This encounter was to me like one of those amazing gifts that filmmaking sometimes unexpectedly gives us. Like Bertolucci with Storaro, Truffaut with Almendros, Bergman and his films always seemed to follow Sven. When you met him, you met more than just a man. Dominique Le Rigoleur, Volker Schlöndorff, Sven Nykvist, Balthazar, chef machiniste (photo Georges Pierre) This was for me one of the most wonderful and enriching experiences of my life. Sven wanted the cameraman to do his (...)

Le budget 2007 du CNC
505,5 millions d’euros pour le soutien aux industries

Le budget 2007 du CNC s’élèvera à 548,2 millions d’euros (10,8 millions de plus qu’en 2005). Ces crédits incluent 505,5 millions d’euros (+2 %) de soutien aux industries cinématographique et audiovisuelle (un montant en progression de 57,6 millions d’euros depuis 2002).

Sven Nykvist, I remember...
by François Catonné, AFC

I met Sven Nykvist through Louis Malle. Tonino Delli Colli, whom I had assisted on Lacombe Lucien, was unavailable for Blackmoon - a strange film, without dialogues, starring Joe D’Alessandro and Alexandra Stewart.

Sven Nykvist
by Philippe Houdart, cameraman, AFCF

My intention is not, via this short text, to pay a tribute to Nykvist’s artistic and technical qualities, as they have been, in the past decades, internationally recognized and analyzed by specialists much more qualified than I am ; I simply wish to touch on those exceptional human qualities of his that would transform any encounter with him into unforgettable memories.

Dans la p(a)resse quotidienne...
par Marc Salomon

Etrangement la disparition de Sven Nykvist n’aura fait l’objet que de courts entrefilets dans la presse quotidienne. Même Libération - qui consacra naguère jusqu’à une page nécrologique entière à Ghislain Cloquet, Nestor Almendros, Henri Alekan, Gabriel Figueroa ou Conrad Hall - n’a octroyé que 15 courtes lignes anonymes à celui qui a pourtant toujours fait l’unanimité auprès de la critique comme de ses confrères, ce qui n’était pas toujours le cas des noms précédemment cités.

In memoriam, Sven Nykvist

We were both, Sven Nykvist and I, fascinated by the very nature of light. Soft light, menacing light, dream light, living light, but also dying light, pure, cotton-like, burning, violent, raw, unpredictable, declining light, spring light coming in through the window, directed light, subdued light, sensual, aggressive, imperceptible, harmful, pacific, soothing light. Light.

Ingmar Bergman

In memoriam

Swedish director of photography Sven Nykvist died in Stockholm on September 20th. He was eighty-four.

What better tribute can be paid to him but by quoting Ingmar Bergman’s memoirs, Images : “Should I miss filmmaking, then it is only for my collaboration with Sven.”

Indeed, Sven Nykvist’s name cannot be separated from that of director and fellow countryman Ingmar Bergman, with whom he worked for almost a quarter of a century and made twenty films.

While keeping in mind the faces, shot in a luminous and profound black and white, typical of their early collaborations, such films as Cries and Whispers or Fanny and Alexander, for which he was awarded two Oscars for Best Photography, shall remain engraved in our memories for the rich rendering of carnations as well as the work on light - this light, the nature of which kept fascinating both men.

One cannot either not mention a few of the numerous directors whose films Nykvist brought his luminous contribution to : Louis Malle, Roman Polanski, Bob Rafelson, Peter Brook, Volker Schlöndorff, Bob Fosse, Alan J. Pakula, Andrei Tarkovski, Philip Kaufman, Woody Allen, Lasse Hallström...

(Translated from French by Mathilde Bouhon)

Les commissions d’aide sélective pour 2007

Véronique Cayla, directrice générale du CNC, a nommé pour une durée d’un an, les présidents et vice-présidents des Commissions d’aide sélective à la production (avance sur recettes), à la distribution, au développement et au soutien au scénario.

Sven Nykvist
par Philippe Houdart

Je ne souhaite pas, par ce petit texte, rendre hommage aux qualités artistiques et techniques de Sven Nykvist, tant elles sont internationalement reconnues et analysées depuis des dizaines d’années par des spécialistes beaucoup plus compétents que moi en la matière, mais simplement évoquer ses exceptionnelles qualités humaines qui transformaient une rencontre avec lui en un souvenir inoubliable.

Woody Allen parle de Sven Nykvist

« J’ai été extrêmement attristé d’apprendre la disparition de Sven Nykvist. Il était un opérateur brillant et un homme merveilleux. Toutes les premières années de ma vie d’adulte furent imprégnées d’images de cinéma éblouissantes dont il était le responsable. Ce fut un honneur de travailler avec lui et un vrai cadeau de passer du temps en sa compagnie. »

Sven Nykvist by Woody Allen

« I was greatly saddened to hear that Sven Nykvist died. He was a brilliant photographer and a wonderful man. My whole young adulthood was full of dazzling cinematic images that he was responsible for. It was an honor to have worked with him and a treat to have spent time in his company. »

Mémoires Vives 1926-2006
à la Maison Européenne de la Photographie

Dans le cadre du Mois de la Photo et à l’occasion de son 80e anniversaire, l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière présente à la Maison Européenne de la Photographie une sélection de travaux de ses anciens élèves, dans les domaines de la photographie et du cinéma.

Sven Nykvist
by Henri Colomer, director

I trained with Nykvist after graduating from IDHEC. His simplicity and his wisdom were heartbreaking ; everything was related with him, and he was poles apart from the histrionics of filmmaking, passing on his knowledge without affectation nor ulterior motive.

Sven Nykvist
par François Catonné

François Catonné a été premier assistant opérateur de Sven Nykvist sur un film de Roman Polanski Le Locataire et un de Louis Malle Blackmoon. Il nous a fait parvenir le témoignage ci-dessous et quelques photos prises par Bernard Prim et par lui-même.