Sommaire de La Lettre de l'AFC Nº 191

Carnet d’adresses

Panavision Marseille a changé d’adresse

Depuis le 3 septembre 2009, Panavision occupe de nouveaux locaux à Marseille que la société partage avec Le Bras Communication (LBCM), qui était déjà présent sur son site antérieur et dont elle distribue aussi les équipements HF à Paris.
Nouvelles coordonnées...

Actualités AFC

Entretien avec Yves Cape, AFC, SBC
A propos de son travail sur "Persécution" de Patrice Chéreau et "White Material" de Claire Denis

Eric Guichard : Yves Cape, bonjour. Deux films que tu as photographiés sont en compétition au festival de Venise. Alors si tu veux bien, on va parler de ces deux films et en premier peut-être de celui de Patrice Chéreau, puisque tu m’avais appelé un jour pour me demander ce que je pensais de faire des essais en RED, et finalement tu as tourné en 35 mm. On peut peut-être commencer par cette question-là : à quel moment avez-vous décidé de faire ces essais en RED et pourquoi finalement le choix du 35 mm ?

Yves Cape : Lors d’une de mes premières rencontres avec Patrice, il a évoqué la possibilité de faire le film en HD, sans précision. Il voulait savoir si même dans ces conditions, j’étais partant. Sans hésitation, ma réponse a été oui.

L’éditorial de la Lettre d’octobre 2009
par Gérard de Battista, Caroline Champetier, Jacques Loiseleux, Robert Alazraki

A la fin de la projection des Tontons flingueurs organisée par L’AFC et Gaumont avec le soutien de Kodak pour le serveur 2K, quelqu’un a posé innocemment la question à Maurice Fellous, directeur de la photographie du film :
« - Monsieur Fellous, comment trouvez-vous l’image ?
- Les blancs sont trop blancs ! », a-t-il répondu, et tous de se rendre compte qu’il découvrait ce nouvel état du film. Et sa réduction de dynamique.

Entretien avec Laurent Mannoni
Directeur du patrimoine de la Cinémathèque française et du Conservatoire des techniques cinématographiques

A l’occasion de l’exposition " Lanterne magique et film peint - Quatre cents ans de cinéma " qui se tient à la Cinémathèque française du 14 octobre 2009 au 28 mars 2010, nous avons demandé à Laurent Mannoni, commissaire, avec Donata Pesenti Campagnoni, de cette exposition, d’éclairer notre lanterne sur son parcours personnel, sur le patrimoine de la Cinémathèque et le Conservatoire des techniques cinématographiques qu’il dirige.

Interview with Yves Cape, AFC, SBC
About his work on "Persecution" by Patrice Chereau and "White Material" by Claire Denis

Eric Guichard : Yves Cape, hello. Two films that you’ve photographed were in competition at the 2009 Venice Film Festival. Let’s talk about both films, but perhaps we can begin by talking about the one by Patrice Chereau.

You spoke to me about doing tests with the Red, but you ended up shooting in 35 mm. When did you decide to do these tests in Red and why the final choice of 35 mm ?
}}Yves Cape : During one of my first encounters with Patrice Chereau, he discussed the possibility of making a film in HD without being specific. He wanted to know if I was up for it. Without hesitation, my answer was yes. Once it was established that I was doing the film, Patrice told me his idea : he had documented one of his plays with the Red and had been surprised by the quality. He wanted to explore that option to see what it could bring from an aesthetic and an economic standpoint.

Sur les écrans

Kodak, fidèle partenaire de la francophonie

Devenu une véritable institution en Belgique, le 24e Festival international du film francophone de Namur aura lieu cette année du 2 au 9 octobre prochain.
Au menu, la reconduction de l’atelier d’écriture " De l’écrit à l’écran " à l’adresse des auteurs - réalisateurs des pays du Maghreb, de l’Afrique subsaharienne et du Proche-Orient francophone ainsi qu’un atelier d’expertise professionnelle proposé aux producteurs et auteurs de huit projets présélectionnés.

Entre le court métrage et Kodak, une "vieille" histoire

Du 6 au 11 octobre 2009, Meudon célèbre, au Centre d’art et de culture de la ville, la vingtième édition de son festival du court métrage d’humour. A cette occasion, un DVD retraçant l’histoire du festival et ses moments forts sera mis en vente. Comme chaque année, Kodak soutiendra le film primé par le Jury en offrant à son réalisateur l’équivalent de 1 500 euros sous forme de pellicule et parrainera le déjeuner des réalisateurs qui aura lieu le samedi 10 octobre à midi (réservations auprès de Gaëlle Tréhony au 01 40 01 32 41).

  • Votre contact sur place : Olivier Quadrini au 06 07 32 80 64 et de plus amples informations sur le site du festival

1re soirée Fuji Tous Courts de la saison 2009-2010

Revenons sur notre première soirée Fuji Tous Courts (saison 2009-2010) qui s’est déroulée le mardi 22 septembre dernier.
Devant une salle comble, le film Une pute et un poussin de Clément Michel, photographié par Steeven Petitteville, produit par Sombrero, a été plébiscité par le public et il participera donc aux Fuji Awards en juin prochain.
Encore un grand merci à tous ceux qui répondent présents à notre invitation et nous aident à soutenir le format court.

Oscar d’honneur pour le directeur de la photographie Gordon Wills, ASC

Le directeur de la photographie américain Gordon Willis, ASC recevra un Oscar d’honneur le 14 novembre, à Hollywood, accompagné de l’actrice Lauren Bacall et du producteur réalisateur Roger Corman.
Gordon Willis, maître du clair obscur et de la " top light ", a été nommé deux fois aux Oscars, pour Zelig de Woody Allen et Le Parrain III de Francis Ford Coppola.

Fujifilm aux Rencontres Cinématographiques de Dijon 2009

Organisées par l’ARP, la ville de Dijon, la région Bourgogne et le département Côte d’Or, les Rencontres cinématographiques de Dijon ont pour finalité l’échange d’informations et la définition d’objectifs communs pour les Auteurs-Réalisateurs-Producteurs de l’ensemble des pays européens. Cet événement est le rendez-vous annuel incontournable des réalisateurs et des professionnels du cinéma européen et américain.

Kodak aux côtés des Auteurs-Réalisateurs-Producteurs

Du 15 au 18 octobre 2009 se tiendront à Dijon les traditionnelles Rencontres cinématographiques de l’ARP dont la finalité demeure « l’échange d’informations et la définition d’objectifs communs pour les Auteurs-Réalisateurs-Producteurs de l’ensemble des pays européens ».
En complément des différentes rencontres et interventions prévues cette année, deux hommages seront rendus, le premier à Steven Soderbergh avec la présentation de plusieurs de ses films et le second à Claude Berri avec la projection de son film posthume, Trésor coréalisé par François Dupeyron.

A Saint-Maur, Kodak s’inscrit dans les pas de Jacques Tati

Défenseur emblématique du court métrage, Jacques Tati a en partie tourné son film Mon oncle à Saint-Maur en 1958. S’appuyant sur ce parrainage cinéphilique, un festival du court métrage est donc né sur place. Il s’intitule " Sur les pas de mon oncle " et la ville de Saint-Maur fête cette année sa 7e édition.
Partenaire de la manifestation, Kodak remettra son prix " coup de pouce " au réalisateur du film primé sous forme d’un apport en pellicule d’une valeur de 1 500 euros.

  • Votre contact sur place : Olivier Quadrini au 06 07 32 80 64
    Pour toute information sur l’événement, rendez-vous sur le site du festival.

Spectacle de lanterne magique

A l’occasion de l’ouverture au public de l’exposition " Lanterne magique et film peint ", la Cinémathèque française présente un spectacle de lanterne magique réalisé à l’aide d’une triple lanterne Riley.
- A la lanterne : Laurent Mannoni
- Accompagnement à la harpe : Liénor Mancip
- Bruitage : Chaab Mahmoud
- Narration : Nathan Willcocks

- Mercredi 14 octobre à 20h, salle Henri Langlois

  • Et pour les amateurs, en prime, la surprise du lanterniste...

eDIT Festival 2009

La 12e édition de l’eDIT Festival, manifestation dédiée à la postproduction, se tiendra du 4 au 6 octobre 2006 à Francfort-sur-le-Main (Allemagne). Cette année, c’est au tour de l’AFC de représenter la fédération européenne des directeurs de la photographie Imago à ce festival.
Un hommage sera rendu à Ricardo Aronovich autour de la projection de Klimt de Raoul Ruiz et un prix Imago lui sera décerné.

Technique

Le procédé Mscope et l’IBC d’Amsterdam
par Yves Cape

En avril et mai 2009, j’ai tourné le film de Renaud Bertrand Nous 3 (produit par Fabio Conversi chez Babe Films). Quand je suis arrivé sur le projet, la décision avait déjà été prise de tourner en HD, il restait à déterminer quelle caméra nous aurions à choisir !
Suite aux essais que j’avais eu l’occasion de faire pour le film de Patrice Chéreau, nous nous sommes orientés vers la D21. Nous avons alors découvert le procédé Mscope qui permet de faire de l’anamorphique dans une configuration 4:2:2 en enregistrant sur HDCAM SR. Après des essais comparatifs Raw et 4:2:2 avec Hawks anamorphiques et 4:4:4 en format 2,35 sphérique, nous avons choisi le Mscope.

Soirée de présentation du film Fuji Eterna Vivid 500

La soirée de présentation de notre film Eterna Vivid 500 a eu lieu jeudi 24 septembre dernier et a été un réel succès ! Cela montre l’intérêt constant que tous les professionnels de l’image portent à l’argentique.
Nous avions évoqué la haute saturation et haut contraste pour un I.E. 500 de cette nouvelle émulsion à Cannes et nous avons pu à travers une projection très diversifiée démontrer par l’image ses principales caractéristiques et plus particulièrement insister sur sa finesse de grain et la profondeur des noirs.

Mikros crée les effets visuels du nouveau film de Robert Guédiguian, "L’Armée du crime"

Présenté hors compétition à la dernière édition du Festival de Cannes, le nouveau film de Robert Guédiguian L’Armée du crime, produit par Agat Films & Cie, retrace la vie et le combat du militant Missak Manouchian et de son groupe de résistants, contre l’armée allemande et une police française collabo, dans le Paris occupé de 1941. Dans une ultime opération de propagande, ces immigrés, morts pour la France, entreront dans la légende.
Les années 2000 ont vu la naissance de l’étroite collaboration artistique entre Robert Guédiguian et Mikros image. Depuis plus de 8 ans déjà, Mikros image accompagne chacun des projets du réalisateur en post production ainsi que dans les effets visuels.

"Le Super 16 est-il soluble dans la HD ?", compte-rendu de la présentation
par Hervé Lefel, membre du département Image de la CST

Le 2 septembre dernier à l’Espace Pierre Cardin, la Commission technique de la FICAM et le département Image de la CST avaient convié de nombreux professionnels participant à la création, la production, la postproduction et la diffusion des images de fiction pour la télévision à une matinée de présentation des résultats d’un groupe de travail commun " Super 16 – HD ".
Avec l’aimable autorisation de la CST, qui avait organisé cette rencontre, et avant même qu’il ne soit publié dans sa propre Lettre, nous vous proposons un compte-rendu de cette matinée, sous la plume d’Hervé Lefel, membre du département Image de la CST.

Broncolor-Kobold : journées portes ouvertes

Dans le cadre du Siel Satis, Broncolor-Kobold vous présentera, du mercredi 21 au vendredi 23 octobre 2009, sa nouvelle gamme de torches lumière du jour, norme IP 54, une solution innovante et facile à mettre en œuvre et à utiliser.
Les visiteurs auront la possibilité de tester nos torches et nos réflecteurs spéciaux de lumière en situation réelle.

  • Journées portes ouvertes : Show-room au 108 boulevard Richard Lenoir - Paris 11e.

Mscope and IBC Amsterdam 2009
by Yves Cape

I shot Renaud Bertrand’s film, Just the Three of Us (produced by Fabio Conversi at Babe Films). When I arrived on the project, the decision had already been made to shoot in HD, but we still needed to determine which camera use !

Following the tests that I had the opportunity to make for the film by Patrice Chereau, we were leaning towards the D21. We then discovered the Mscope process, which allows you to shoot anamorphic in a 4:2:2 configuration recording on to HDCAM SR.

Visite à IBC 2009
par Dominique Bouilleret

Ce n’est pas à vélo que nous avons visité IBC cette année, même si l’étendue de ce qui semble être le plus grand salon professionnel de l’audiovisuel est toujours aussi grande.
Malgré quelques emplacements vides, signe des temps difficiles, surtout côté cinéma comme le fait remarquer Yves Cape dans sa visite, une visite exhaustive nécessite plus que les deux jours que j’y ai consacrés.
En " mission " pour Glops, dont nous reparlerons, j’en profite pour donner mes impressions à propos de ce salon.

Lire, voir, entendre

Parution du sixième "Cahier Louis-Lumière"

Le sixième Cahier Louis-Lumière est paru, sous la direction de Gérard Pelé, enseignant à l’ENS Louis-Lumière. Au sommaire :
- Exemples de l’évolution conjointe des propriétés prêtées au vide et des avancées théoriques en Physique, par Laurent Millot
- Du retrait au manque dans les arts numériques interactifs, Lessness, par Monique Maza
- Le silence gestuel, source de langages musicaux, par Bernard Dewagtere
- Quelques silences, par Jean-Yves Bosseur
- Un théâtre sans acteurs : l’enlèvement de Hanns Martin Schleyer par la Fraction Armée Rouge, par Jeremy Hamers
- Couronnement de la mort et sublimation du vide, par Dr Bernard Auriol
- Vacance, par Gérard Leblanc
- Photographies de l’invisible : Cahier photographique d’Anne Paounov
- Cinq notes nonchalantes sur le désœuvrement, par Dominique Noguez
- Notes et prétexte à « Penser au milieu », par Frédéric Mathevet.
- Espaces lacunaires, par François Bonnet
- La perversion du vide, par Gérard Pelé.

A l’auditorium Kodak, la "Leçon de cinéma" du directeur de la photo Michel Abramowicz, AFC !

Le mardi 22 septembre dernier, le directeur de la photographie Michel Abramowicz est venu présenter le film français réalisé par Pierre Morel qui a triomphé à l’étranger, Taken, dont il a signé l’image. L’occasion d’une rencontre débat rendue extrêmement conviviale par la présence de nombreux étudiants et techniciens ainsi que de quelques directeurs de la photographie " collègues " qui avaient fait le déplacement comme Gérard Stérin ou encore Pierre Novion.
Au cœur des discussions de la matinée : le cinéma d’action et ses méthodes de fabrication, la relation du directeur de la photographie avec le décor, le travail sur fond vert, la gestion des " grosses machines " de production ou la relation inédite d’un directeur de la photographie avec un réalisateur... lui-même ancien directeur de la photographie.

Exposition "Lanterne magique et film peint - Quatre cents ans de cinéma"
Petite histoire de la projection lumineuse

Est-il nécessaire de rappeler qu’il aura fallu plusieurs siècles de pratiques, de recherches et d’inventions à nombre de précurseurs, avant que deux d’entre eux, un beau jour de décembre 1895, ne projettent sur un écran, après en avoir reconstitué le mouvement, une succession d’images instantanées, révélant ainsi au public la magie de ce qui allait devenir le cinéma ?

Portraits - Autoportraits
Un projet multimédia de Gilles Porte

Donner un papier noir et un crayon blanc à un enfant d’une école maternelle et lui demander de se dessiner. Scanner le dessin en respectant la place que " son bonhomme " prend dans le cadre. Juxtaposer le dessin avec sa photo en contrechamp, prise légèrement en plongée. Multiplier cette démarche avec tous les enfants de la maternelle et les suivre pendant 3 années avec un crayon blanc et un papier noir... Voir aussi comment d’autres enfants, de moins de 6 ans, se représentent du côté du Kenya, Egypte, Tunisie, Moldavie, Canada... avec les mêmes outils.
A l’automne 2008, ces diptyques recouvrent les grilles du square Léon-Serpollet, dans le XVIIIe arrondissement.

La peinture animée depuis Emile Reynaud
Une conférence de Dominique Willoughby

Dans le cadre de son Conservatoire des techniques cinématographiques, la Cinémathèque française organise une série de conférences mensuelles dans le but d’explorer un sujet précis concernant
des techniques, anciennes ou actuelles, qui ont fait ou qui font le quotidien du cinéma.
Ce mois-ci, il sera question d’Emile Reynaud qui, en 1880 avec son Praxinoscope à projection, parvient à coupler la synthèse graphique du mouvement avec la lanterne magique, créant une nouvelle technique de peinture animée lumineuse, distincte des formes antérieures de projection et qui précède le cinéma photographique.

Côté profession

La fréquentation en salles d’août 2009

La fréquentation cinématographique atteint 15,41 millions d’entrées au mois d’août 2009, soit 4,5 % de plus qu’en août 2008.
133,34 millions d’entrées ont été réalisées au cours des huit premiers mois de l’année, soit 2,9 % de plus que sur la période janvier août 2008.
Sur les 12 derniers mois écoulés, les entrées dans les salles sont estimées à 193,42 millions, ce qui constitue une progression de 6,8 % par rapport aux 12 mois précédents.
La part de marché des films français est estimée à 33,7 % sur les huit premiers mois de 2009, contre 46,7 % sur les huit premiers mois de 2008.
Sur les 12 derniers mois, elle est estimée à 36,5 %.
Sur les huit premiers mois de 2009, la part de marché du film américain serait de 49,7 % et celle des autres films de 16,5 %. (Source CNC)

Promotion Ciné 2009 de l’ENS Louis-Lumière

Pour ne surtout pas faire de jaloux, nous vous communiquons ce mois-ci les noms et coordonnées du cru 2009, forcément excellent, à n’en pas douter, des élèves de la section Cinéma de l’ENS Louis-Lumière.
Ils n’attendent qu’un signe de votre part pour les aider à franchir ce pas supplémentaire qu’est l’entrée dans la vie active, étape nécessaire à la découverte et à l’apprentissage des réalités professionnelles qui sont les nôtres.
Et par ordre d’entrée en scène...

Projection des films de fin d’études des élèves de La fémis

Les films de fin d’études des élèves de la promotion 2009 de La fémis seront projetés à deux occasions dans le courant du mois d’octobre :
- à la Cinémathèque française, les 8 et 9 octobre 2009
- en reprise à La fémis, les 13, 14, 15, 20, 21 et 22 octobre.

  • Programmes complets et horaires de ces deux présentations (et de lectures de scénarios), et plus particulièrement des travaux des élèves du département Image codirigé par Pierre-William Glenn, AFC, et Jean-Jacques Bouhon, AFC.