Au palmarès des César 2018

Vincent Mathias, AFC, César de la Meilleure photo pour "Au revoir là-haut", d’Albert Dupontel

La Lettre AFC n°284

La 43e cérémonie des César s’est tenue vendredi 2 mars 2018, salle Pleyel à Paris. Au revoir là-haut, d’Albert Dupontel, photographié par Vincent Mathias, AFC, remporte cinq César, dont ceux du Meilleur réalisateur, de la Meilleure photo, des Meilleurs décors et des Meilleurs costumes.

120 battements par minute, de Robin Campillo, photographié par Jeanne Lapoirie, AFC, déjà récompensé du Grand Prix au Festival de Cannes, remporte six César dont celui du Meilleur film.
Jeanne Balibar est sacrée meilleure actrice pour Barbara, de Mathieu Amalric, photographié par Christophe Beaucarne, AFC, SBC. Le film remporte aussi le César du Meilleur son, pour le travail d’Olivier Mauvezin, Nicolas Moreau et Stéphane Thiébaut.

Camélia Jordana remporte le César du Meilleur espoir féminin pour Le Brio, d’Yvan Attal, photographié par Rémy Chevrin, AFC.

Petit Paysan, d’Hubert Charuel, photographié par Sébastien Goepfert, repart avec trois César dont celui du Meilleur premier film, et le César du Meilleur court métrage est attribué à Alice Vial pour Les Bigorneaux, photographié par Brice Pancot.

Le César du Meilleur documentaire revient à I Am Not Your Negro, de Raoul Peck, photographié par Henry Adebonojo, Bill Ross et Turner Ross.

Etaient aussi nommés pour le César de la Meilleure photo :
- Christophe Beaucarne, AFC, SBC, pour Barbara, de Mathieu Amalric
- Caroline Champetier, AFC, pour Les Gardiennes, de Xavier Beauvois
- Jeanne Lapoirie, AFC, pour 120 battements par minute, de Robin Campillo
- Guillaume Schiffman, AFC, pour Le Redoutable, de Michel Hazanavicius.

Etaient aussi nommés pour le César du Meilleur film :
- Au revoir là-haut, d’Albert Dupontel, photographié par Vincent Mathias, AFC
- Barbara de Mathieu Amalric, photographié par Christophe Beaucarne, AFC, SBC
- Le Brio, d’Yvan Attal, photographié par Rémy Chevrin, AFC
- Le Sens de la fête, d’Olivier Nakache et Eric Toledano, photographié par David Chizallet, AFC.

Le César du Meilleur film étranger est attribué à Faute d’amour, d’Andreï Zviaguintsev, photographié par Mikhaïl Kritchman, RGC. Etaient aussi nommés dans cette catégorie, entre autres, Le Caire confidentiel, de Tarik Saleh, photographié par Pierre Aïm, AFC, et L’Echange des princesses, de Marc Dugain, photographié par Gilles Porte, AFC.