En visitant IBC à Amsterdam

Par Vincent Jeannot, AFC, et Jean-Claude Aumont, AFC
En visitant l’IBC à Amsterdam, nous réalisons encore une fois que notre Micro Salon porte bien son nom, l’IBC est immense, gigantesque, digne du parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris.
Les chiffres sont éloquents : 57 000 visiteurs, 1 700 exposants sur 15 halls, 170 pays représentés.
IBC vu de l’extérieur


La plupart de nos associés AFC étaient regroupés dans le hall 12, avec comme grandes tendances cette année 2018 :

  • En cinéma numérique, les capteurs plein format ou full frame se généralisent et les fabricants d’optiques suivent la tendance en proposant tous des objectifs couvrant ces nouveaux capteurs, la monture LPL devient petit à petit un standard
  • Pour les caméras Brodcast, la HD est reléguée à Internet, maintenant l’UHD est partout (souvent improprement appelé 4K par le marketing), utilisant le codec HEVC (High Efficiency Video Coding) ou H.265, et le HDR continue sa progression surtout sur les moniteurs
  • Pour l’éclairage, "les LEDs nous en font voir de toutes les couleurs", finies les simples bi-color lumière du jour et artif, voici le temps des rouges, vertes, bleues, agrémentées d’Amber, Super Amber, Lime et autres couleurs élargissant le spectre des couleurs de 1 700 K à 11 000 K et permettant de simuler la plupart des gélatines colorées
  • La machinerie n’est pas en reste de nouveautés, miniaturisation pour les têtes stabilisées et encodage pour les VFX sur les grues.
IBC, le hall d’entrée

Parmi toutes les nouveautés de nos associés, nous avons particulièrement remarqué :

AJA

  • AJA lance une multitude de convertisseurs divers et nous propose un analyseur d’image qui permet de visualiser le signal HDR et sa position dans l’espace colorimétrique choisi, incluant un Waveform, un Histogram et un Vectorscope.
Le stand Aja

Angénieux

  • Le nouveau zoom Angénieux Optimo Ultra 12x avec bloc arrière interchangeable pour couvrir soit le Super 35 soit le Full Frame. Angénieux pense aux loueurs en proposant un zoom avec une couverture variable en changeant le bloc arrière et les bagues de diaph et de focales suivant la taille de capteur utilisée.
Sur le stand Angénieux

Arri

  • Une molette OCU-1 qui permet à l’opérateur de prendre la main sur le point, le diaph et le zoom et de la redonner ensuite à l’assistant, bien pratique quand l’objectif est motorisé.
  • Un pare-soleil LMB 6x6 pour filtres 6,6"x6,6" si léger qu’il peut être monté directement sur l’objectif en Clip On.
  • Un nouveau viseur pour l’Alexa LF.
L’unité de contrôle Arri OCU-1


La vision avec un grand V vue par Arri

Canon

Cartoni

DMG lumière by Rosco

  • Chez DMG, les créateurs du SL1 Switch, c’est le MIX !
    Des projecteurs avec six différentes couleurs de LEDs : rouge, citron vert, vert, bleue, ambre et blanche capables de reproduire toute la gamme Rosco quelle que soit la température couleur choisie. Et une application pour piloter le MIX à distance, créer, choisir et partager une couleur.
Thomas Servelle et Nils de Montgrand sur le stand DMG Lumière by Rosco

Dolby Laboratories

Le stand Dolby

Exalux

Contrôle des Kelvin sur le stand Exalux

FilmLight

  • FilmLight nous ouvre de nouvelles perspectives de précision et de rapidité sur le travail de l’image avec de nouveaux outils sur Baselight. Son stand, très élégant, permettait d’accueillir six postes d’étalonnage.
Le stand Filmlight

Fujifilm

  • Anamorphose développée par PS Technik.
  • Et surtout additif optique permettant d’élargir la couverture des optiques du Super 35 en Full Frame.
  • Le boîtier X-T3.
Le stand Fujifilm

K5600 Lighting

  • Chez K5600, nous ne sommes pas rassurés quand Marc Galerne nous emmène dans sa backroom truffée de prototypes à base de LEDs pas montrables avant le Micro Salon. Nous en sortons plus souriants, l’esprit et la qualité K5600 sont au rendez-vous.
Danys Bruyère et Marc Galerne sur le stand K5600 Lighting

LCA

Philippe Ros et Nick Shapley sur le stand LCA

Leitz Cine Wetzlar

  • Grosse surprise chez Leitz (anciennement CW Sonderoptic - Leica).
    Série Leitz Prime couvrant la "VistaVision" et le Full Frame, couverture de 47 mm de diamètre en monture PL ou LPL. Douze objectifs du 18 mm au 180 mm, T1,8, ainsi que deux zooms T 2,8, 25-75 mm et 55-125 mm. Nous espérons avoir des images pour le Micro Salon.
Gerhard Baier et Vincent Jeannot sur le stand Leitz Cine Wetzlar

Microfilms

  • Petite tête stabilisée M3 très légère pouvant prendre une Arri Alexa Mini.
  • Encodage sur Junior et grue Tescam permettant les effets spéciaux en donnant informations très précises pour réalité virtuelle en temps réel.

MovieTech

  • Une nouvelle tête télécommandée Moca 25 pouvant accepter 25 kg de charge, commandée par manivelles ou "panBar", des colonnettes variables à manivelle, possibilité de mettre le volant d’un Magnum au milieu dans l’axe optique.
La Magnum Dolly sur le stand MovieTech

Nikon

  • La série Z : appareils sans miroir ou hybrides Z7 et Z6, capables de filmer en 4K avec une nouvelle monture Z ultra-large et bien sûr les objectifs Nikkor Z.

Panasonic

  • Une bibliothèque de LUTs en ligne pour la VariCam LT et l’EVA-1.
  • Le ProRes Raw pour l’EVA-1 et la possibilité de commander la caméra à distance par câble Ethernet.
  • Une micro caméra qui permet de faire des plans macro en 4K UHD.
Jean-Claude Aumont et Luc Bara sur le stand Panasonic

Schneider Kreuznach

Le stand Schneider-Kreuznach

Sigma

  • Trois nouvelles optiques, un 28, un 40 et un 105 mm, tous T1,5, qui couvrent le plein format, livrables en diverses montures dont la nouvelle LPL.
Le stand Sigma

Sony

  • Caméra Venice avec bloc capteur, filtres et monture détachable du corps de la caméra et déportable de trois à six mètres maxi avec une liaison amplificatrice. Possibilité de brancher un écran de contrôle pour cadrer près du capteur.
  • Système Wireless Terradek développé avec Sony se mettant entre le corps et la batterie de la Venice.
  • Un nouveau moniteur 4K HDR, le BVM-HX310.
Un élément du système d’extension de la Venice sur le stand Sony


La caméra Sony Venice

Transvideo

  • Le Starlite M permettant d’enregistrer toutes les infos statiques et dynamiques des objectifs quelle que soit la caméra utilisée.
  • Le Starlite Canon à l’image du Starlite Arri pour contrôler tous les menus Canon.
Jacques Delacoux, au centre, sur le stand Transvideo

XD Motion

  • Un drone captif sans problème d’autonomie, capable de voler pendant des heures.
  • Mini Cablecam pour passer à travers une simple fenêtre, par exemple.
Drone captif sur le stand XD motion

Zeiss

Peter Dorai et Jean-Claude Aumont sur le stand Carl Zeiss

Les photos illustrant cet article sont de Jean-Claude Aumont et Vincent Jeannot.