Ghislain Cloquet

Direction de la photographie

Résultats de la recherche

Articles (60)

Parution de "Quelques années lumière"
Un livre de Philippe Sanson

Livres et revues

Vient de paraître, aux Éditions L’Harmattan dans la collection Cinéma(s), Quelques années lumière - Journal de bord d’un chef électro, un ouvrage de Philippe Sanson qui retrace quelques vingt années d’une vie passée à travailler éclairages et lumière sur les plateaux de cinéma et de télévision. Avec enthousiasme et toujours à juste distance, il témoigne des enchantements et des dérapages qui accompagnent la fabrication d’un film.

34e Mostra de València - Cinema del Mediterrani

Films AFC dans les festivals

La 34e édition de la Mostra de València se tiendra du 24 octobre au 3 novembre 2019 et Marie Spencer, AFC, SBC en sera la présidente du jury composé de la comédienne française Sabrina Seyvecou, de la réalisatrice et productrice tunisienne Khedija Lemkecher, de la cheffe opératrice du son espagnole Amanda Villavieja, du journaliste et critique de cinéma italien Marco Lombardi, de la productrice, réalisatrice et comédienne libanaise Rana Salem. Dédié aux cinémas méditerranéens, ce festival présente cette année des films de Syrie, du Portugal, d’Italie, de Turquie, de France, de Tunisie, de Grèce... ainsi que des hommages et des programmations thématiques. On notera la présence de dix membres de l’AFC sur l’ensemble des sélections.

Pierre Lhomme, from Sidney Bechet to the "Light of God"

Pierre Lhomme

Pierre Lhomme’s career has traversed nearly fifty years of French cinema, displaying the same ease and rigorousness with directors such as Alain Cavalier, Chris Marker, Jean Eustache, James Ivory, Joris Ivens, René Féret, Jean-Pierre Melville, Jean-Paul Rappeneau, Margurite Duras, Patrice Chéreau, Robert Bresson, Bruno Nuytten, and others. These richly-diverse collaborations were all nourished by an attentive and uninterrupted observation of natural lighting in all of its forms : “I train my eye everywhere, in the street, in the cinema. I am very curious about gazes, ambiences, climates. Reality is a prodigious source of inspiration.” (P.L.)

Pierre Lhomme, de Sidney Bechet à "la lumière du bon Dieu"

Pierre Lhomme

La carrière de Pierre Lhomme traverse près de cinquante ans de cinéma français, passant avec la même aisance et les mêmes exigences d’Alain Cavalier à Chris Marker, de Jean Eustache à James Ivory, de Joris Ivens à René Féret, de Jean-Pierre Melville à Jean-Paul Rappeneau, de Marguerite Duras à Patrice Chéreau, de Robert Bresson à Bruno Nuytten…, collaborations riches par leur diversité qui se nourrissent d’une observation attentive et ininterrompue de la lumière naturelle sous toutes ses formes : « Je fais mon œil partout, dans la rue, au cinéma. Je suis très curieux de regards, d’ambiances, de climats. La réalité est une source d’inspiration prodigieuse ». (P. L.)

Bruno Nuytten at the Cinémathèque française : "a critical lens"
By Jean-Noël Ferragut, AFC

Actualités AFC

To Bruno Nuytten and Caroline Champetier, AFC
Although it might seem an exaggeration, this little wink at Robert Doisneau is the opportunity to remind our readers that over a dozen members of the AFC – and I may not have had the opportunity of recognizing everyone in attendance – attended a nearly-full auditorium on Wednesday, 20 March at 8pm to support Bruno Nuytten at the opening of the retrospective that was dedicated to him at the Cinémathèque française.

Bruno Nuytten à la Cinémathèque française, "au plus-que-parfait de l’objectif"
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Actualités AFC

A Bruno Nuytten et Caroline Champetier, AFC
S’il peut paraître exagéré, ce petit clin d’œil à Robert Doisneau est l’occasion de rappeler que nous étions une douzaine de membres l’AFC – peut-être n’ai-je pas eu l’occasion de croiser tous les regards présents –, mercredi 20 mars à 20 heures, à venir au milieu d’une salle quasi comble entourer Bruno Nuytten lors de l’ouverture de la rétrospective qui lui est consacrée à la Cinémathèque française.

Les actualités d’Eclair en juillet-août

Laboratoires, Postproduction, VFX

Dans l’actualité d’Eclair, entre autres, focus sur le Festival International du Film de la Rochelle pour lequel nous avons présenté de jolies restaurations. En cette fin du mois de juin, deux sorties de longs métrages en EclairColor, dont un film AFC ; en juillet, deux sorties en salles dont une reprise, deux films en cours de tournage dont un film AFC, et un film AFC en postproduction.

Décès du directeur de la photographie Bernard Zitzermann

Bernard Zitzermann

Si la carrière d’un opérateur devait se résumer au titre d’un seul film, Molière, par exemple, d’Ariane Mnouchkine, ce ne serait pas faire justice à Bernard Zitzermann, qui vient de nous quitter à l’âge de 75 ans, jeudi 1er février 2018 à Saint-Paulet-de-Caisson (Gard), ni rendre hommage à son travail photographique. Ses images – lumineuses et ombrées, colorées et contrastées, enveloppées et sensibles –, aux côtés de cinéastes aussi divers que variés, auront marqué d’un coup de patte délicat quelque soixante films pendant près de six décennies.

Hommage du réalisateur Pierre Oscar Lévy à Jean-Jacques Bouhon

Jean-Jacques Bouhon

Alors que la Cinémathèque française projettera en avant-première son dernier film, Peau d’âme, le 20 octobre prochain, dont Jean-Jacques Bouhon, AFC, signe l’image, le réalisateur Pierre Oscar Lévy rend hommage au directeur de la photographie disparu le 27 septembre et aux vingt-deux ans de collaboration qui les ont reliés.

Tetsuo Nagata, AFC, de la guerre à la vérité
Par Ariane Damain Vergallo, pour CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Little Boy et Fat Man, les deux bombes atomiques qui, le 6 août et le 9 août 1945, ont rayé de la carte les villes de Hiroshima et Nagasaki au sud du Japon et provoqué instantanément plus de cent mille morts, ont décidé plus sûrement que toute autre chose du destin de Tetsuo Nagata.

Entretien avec le directeur de la photographie Yves Cape, AFC, SBC, à propos de son travail sur "Les Filles d’Avril", de Michel Franco

Les entretiens au Festival de Cannes

Yves Cape, AFC, SBC, a commencé sa carrière avec Bruno Dumont puis il a collaboré avec Claire Denis, Patrice Chéreau, Cédric Khan, Guillaume Nicloux et dernièrement avec Arnaud des Pallières. En 2014, il rencontre le réalisateur mexicain Michel Franco avec lequel il tourne à Los Angeles Chronic, qui remporte le Prix du scénario à Cannes en 2015. Pour ce 70e Festival, le réalisateur revient à Cannes avec Las hijas de Abril (Les Filles d’Avril) en sélection à Un certain regard.

Disparition du directeur de la photographie Jean Rabier

In memoriam

Nous avons appris avec tristesse le décès, lundi 15 février 2016, à Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône), de Jean Rabier, directeur de la photographie de près de quarante films de Claude Chabrol, à l’âge de 89 ans. A l’image de Ghislain Cloquet, Raoul Coutard, Henri Decaë, Willy Kurant ou Sacha Vierny, il aura été l’un des grands opérateurs de la Nouvelle Vague.

Passing of Cinematographer Paul Bonis

Paul Bonis

We were saddened to learn of the passing of our colleague Paul Bonis, cinematographer, on Thursday, 2 July 2015 at his residence in Bono (Morbihan, France). He was 76 years old. Having dedicated forty years of his life to the cinema, he said that his “master” was Claude Chabrol, who was almost a “surrogate father” to him.

Disparition du directeur de la photographie Paul Bonis

Paul Bonis

Nous avons appris avec tristesse la nouvelle du décès de notre confrère Paul Bonis, directeur de la photographie, jeudi 2 juillet 2015 au Bono (Morbihan), où il résidait ; il était âgé de 76 ans. Ayant consacré quarante ans de sa vie au cinéma, il disait avoir un « maître », Claude Chabrol, étant pour lui « presque un père de substitution ».

Maurice, l’artisan
Par Pascal Fellous

Maurice Fellous

Maurice. Ici je l’appellerai Maurice, parce que c’était une convention entre nous : sur les quelques tournages que nous avons partagés, il n’y avait plus de père ou de fils, mais deux techniciens travaillant côte à côte, Maurice et Pascal.

Cinematographers Days Prague
Par Willy Kurant, AFC, ASC, SBC

Festivals, Rencontres, Projections et Prix

Sans vouloir froisser les amis de l’AFC, j’ai été invité à titre personnel par Jakub Felcman, l’organisateur de ces rencontres à Prague. Elles ont eu, entre autres, comme sujet la conservation et le traitement du noir et blanc et sa migration vers le DCP. En établissant un DCP " père " reconnu par le chef operateur, s’il est encore vivant..., tous les transferts futurs respecteraient ce DCP matrice.

A Gordon Willis
Par Willy Kurant, AFC, ASC

Gordon Willis

A la suite de l’annonce du décès du directeur de la photographie Gordon Willis, ASC, notre confrère Willy Kurant, AFC, ASC, qui a longtemps travaillé aux Etats-Unis, nous a fait parvenir son témoignage.

Pierre Lhomme : "J’ai revu 50 fois "Le Joli mai" pour le restaurer"
Par François Forestier

Propos et entretiens

Le Nouvel Observateur, 29 mai 2013
En mai 1962, alors que la guerre d’Algérie vient de s’achever avec la signature des accords d’Evian, Chris Marker et Pierre Lhomme filment les Parisiens en train de goûter à la paix retrouvée. Le Joli Mai ressort aujourd’hui en version restaurée. Pierre Lhomme, coréalisateur et chef opérateur revient sur l’histoire du tournage.

Rétro, photo, boulots et autres aventures
Par Willy Kurant, AFC, ASC

Les Cinémathèques

A l’occasion de la rétrospective organisée, en partenariat avec l’AFC, par la Cinémathèque française du 2 mai au 3 juin 2013, Willy Kurant retrace dans cet article ses débuts, une période d’une dizaine d’années qui, pour beaucoup de directeurs de la photographie en général, est propice à bien des d’expériences.

Impressions from the International Ostrava Kamera Oko Festival
By Willy Kurant, AFC, SBC, ASC, member of the jury

Prix, Trophées, Académies, Meilleure photo

The Ostrava Kamera Oko Festival is a small event created by Jacub Felcman, a young film lover who is an active participant in juries at international festivals. This is a festival dedicated to our profession. Jacub is a former student of the Famu, the famous Prague school whose graduates we can thank for the funny and creative Czech New Wave.

Impressions du Festival International Ostrava Kamera Oko
Par Willy Kurant, AFC, SBC, ASC, membre du jury

Festivals d’image

Le Festival Ostrava Kamera Oko est un petit festival inventé par Jacub Felcman, un jeune cinéphile très actif dans les jurys de festivals internationaux... Un festival dédié à notre métier. Jacub est un ancien élève de la Famu, cette célèbre école de Prague dont sont sortis des réalisateurs qui ont fait fleurir cette nouvelle vague tchèque si drôle et si créative. Avez-vous vu les films de Jiří Menzel, Vera Chitilova ou Milos Forman ? Toutes leurs équipes venaient de cette Famu... Le festival est un petit (...)

L’agenda du lundi 21 mai

Agendas

  • Les films AFC du jour
  • Sélection officielle, Compétition
  • Vous n’avez encore rien vu d’Alain Resnais, photographié par Eric Gautier, AFC, projections au Grand Théâtre Lumière à 8h30 et 19h
  • Le film sera de nouveau projeté le mardi 22 mai, salle du Soixantième à 11h15
  • Lire l’entretien accordé par Eric Gautier à propos de son travail sur le film.
  • Contacts AFC
  • Mathilde Demy : +33 (0)6 48 10 44 58
  • Jean-Noël Ferragut : +33 (0)6 03 50 09 28
  • Point de rencontre : Pavillon de la CST à l’heure des Rendez-vous de midi

Opérateur - réalisateur d’exception : Yann Le Masson
Par Willy Kurant, AFC, ASC

Yann Le Masson

Sur pied, en pirogue, en camion, en déport, en longs travellings marchés et à la main (appellation années 1960)…
Né à Brest en 1930.
Etudiant ingénieur électricité, puis Vaugirard, puis l’IDHEC.
Son parcours, alors, est près de Dziga Vertov, du Kino-Pravda : filmer la réalité, toute la réalité et tous les combats sociaux, en France, les révoltes en Afrique du Nord, les élections truquées à La Réunion - Sucre amer.

Entretien avec Diane Baratier, AFC, à propos de son documentaire "Portrait de mon père, Jacques Baratier"
L’envers du désordre

Propos et entretiens

L’œuvre de Jacques Baratier est un continent méconnu, un archipel d’une dizaine de longs métrages et d’une vingtaine de documentaires, en attente d’être exploré.
De dix ans l’aîné des enfants terribles de la Nouvelle Vague (exception faite de Rohmer dont il est quasi contemporain), Jacques Baratier n’obtiendra jamais les faveurs des Cahiers du cinéma.

Films (45)