"Hors frontière"

La Lettre AFC n°258

A lire, dans le numéro d’octobre 2015 de l’American Cinematographer, "Over the Line", un article de Benjamin B dans lequel celui-ci s’entretient avec le directeur de la photographie Roger Deakins, BSC, ASC, à propos de son travail sur Sicario d’une part, et avec le réalisateur du film, Denis Villeneuve, d’autre part.

Dans le premier entretien, Roger Deakins évoque sa collaboration avec Denis Villeneuve – avec lequel il travaille pour la deuxième fois après Prisoners, en 2013 –, son travail de préparation, le matériel qu’il a utilisé (Arri Alexa XT en ArriRaw, optiques Arri/Zeiss Master Prime), son travail de lumière, etc.

Dans le deuxième entretien, Denis Villeneuve parle de la façon dont Roger Deakins et lui ont envisagé le rendu artistique et visuel de l’image, en particulier le travail des couleurs, et reconnaît qu’il apprend toujours auprès de lui.

Court extrait de l’entretien avec Roger Deakins, ASC, BSC

Benjamin B : As-tu vraiment fait l’étalonnage de Sicario en sept jours ?

Roger Deakins : Oui, c’est un des étalonnages les plus rapides de ma carrière. Après, tu te dis : « Il y a un problème. Il faut que je repasse le film encore une fois, quelque chose m’a sans doute échappé. » Mais, tu sais, la plupart du temps je ne veux pas en faire trop, ni sur le plateau, ni en DI. Je pense qu’on peut trop réfléchir parfois. Tu joues avec l’image, tu la tripotes, et ça devient du surfait.
Il y a tellement de techniques d’effets spéciaux et d’étalonnage aujourd’hui, l’ordinateur est trop puissant, et je pense qu’on l’utilise trop. J’aime garder les choses simples et immédiates. Et parfois ça peut sembler un peu brut de décoffrage, mais ça me convient. Il ne s’agit pas de bâcler, mais de trouver un bon équilibre.

Benjamin B annonce la série de cinq posts dans son blog "ASC The Film Book" sur le thème d’un cinéma tourné avec la Réalité Virtuelle, en commençant par le premier épisode.