Jean-Paul Rappeneau

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Articles (78)

Présentation de Vincent Richard, dit "Marquis", AFC
Par Thierry Arbogast, Laurent Dailland et Thomas Hardmeier, membres de l’AFC

Nouveaux venus à l’AFC

Faisant suite à la récente décision d’un CA de l’AFC confiné d’admettre le directeur de la photographie Vincent Richard "Marquis" au sein de l’association, Thierry Arbogast, Laurent Dailland et Thomas Hardmeier, ses parrains AFC, présentent, dans les textes qui suivent, ce nouvel arrivant en tant que membre actif.

L’hommage rendu à Pierre Lhomme par l’AFC, une vidéo à voir en ligne
Par Olivier Chambon, Éric Dumage, Jean-Noël Ferragut et Dominique Gentil, pour l’AFC

Actualités AFC

Le 4 décembre 2019 en soirée à La Fémis, l’AFC, en collaboration avec Luc Béraud, rendait hommage au directeur de la photographie Pierre Lhomme, son président d’honneur et l’un de ses membres fondateurs. A travers des extraits de films, entretiens et témoignages de quelques-uns de ses collaborateurs - Pierre Abraham, André Bouladoux, Jacques Renard, Sébastien Mingam, Jean-Paul Rappeneau - nous avons voulu rappeler son expérience du film documentaire, son utilisation novatrice de sources de lumière diffusée et réfléchie, comme ses engagements. Nous proposons, dans une vidéo, de retracer son parcours en suivant le fil conducteur de cette soirée, destinée à honorer sa mémoire.

La Cinémathèque française lance "Henri", une plateforme de collections de films

Les Cinémathèques

Dans un communiqué datant du jeudi 10 avril, la Cinémathèque française annonce le lancement de "Henri", une plateforme qui propose, tous les soirs à 20h30, la surprise d’un film rare qu’elle aura sauvegardé et restauré au cours des vingt dernières années. Elle s’est ouverte avec le mise en ligne, ce même jour, du film de Jean Epstein La Chute de la maison Usher (1928), photographié par Georges Lucas.

Second annual “Festival Chefs Op’ en lumière” at Chalon-sur-Saône

Actualités AFC

The second annual “Festival Chefs Op’ en lumière” organized by La Bobine, took place at Chalon-sur-Saône, from 11 to 15 March 2020. The spotlight was shone on Jonathan Ricquebourg, AFC, and Elin Kirschfink, AFC, SBC, joined by Manu Dacosse, SBC, Sébastien Goepfert, Antoine Héberlé, AFC, Gilles Porte, AFC, Marie Spencer, AFC, SBC, and Virginie Surdej, SBC. Pierre Lhomme, AFC, has been honored at this event, and a photographic exposition dedicated to Roger Corbeau was also featured.

Interview with cinematographer Thierry Arbogast, AFC, about his work on Atiq Rahimi’s “Our Lady of the Nile”
Followed by an account by Karine Feuillard, DIT

Entretiens avec des directeurs de la photographie

After their first film, Syngué Sabour, in 2012, Atiq Rahimi called on Thierry Arbogast a second time to film the adaptation of the eponymous novel by Scholastique Mukasonga. This story, somewhere between a Bildungsroman and a bloody tragedy, takes place in Rwanda in the 1970s against a background of sundrenched hills, rainy dawns, and dreamy forests, and is set in a Catholic boarding school far outside of the city whose pupils are upper-class young ladies.

Entretien avec le directeur de la photographie Thierry Arbogast, AFC, à propos de son travail sur "Notre-Dame du Nil", d’Atiq Rahimi
Suivi d’un témoignage de Karine Feuillard, DIT

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Après Syngué Sabour, en 2012, Atiq Rahimi a fait appel pour la deuxième fois à Thierry Arbogast pour filmer l’adaptation du roman éponyme de Scholastique Mukasonga. Cette histoire, entre roman d’initiation et tragédie sanglante, collines ensoleillées, aubes de pluie et forêt onirique, se déroule dans les années 1970 au Rwanda, au sein d’un institut catholique accueillant des jeunes filles de la bonne société loin de la ville.

LHOMME... à la caméra
Par Éric Dumage, AFC

Pierre Lhomme

Quelle belle rencontre, j’eus… de partager dix années d’assistanat caméra avec Pierre… À la fin, en 1984…, Pierre me proposa de voler de mes propres ailes, tout en précisant que si je ne trouvais pas de films, je pourrai l’appeler ! Ce n’était pas qu’il souhaitait se séparer de moi, bien au contraire, mais juste sa générosité. Notre amitié resta intacte jusqu’au bout.

Pierre Lhomme, from Sidney Bechet to the "Light of God"

Pierre Lhomme

Pierre Lhomme’s career has traversed nearly fifty years of French cinema, displaying the same ease and rigorousness with directors such as Alain Cavalier, Chris Marker, Jean Eustache, James Ivory, Joris Ivens, René Féret, Jean-Pierre Melville, Jean-Paul Rappeneau, Margurite Duras, Patrice Chéreau, Robert Bresson, Bruno Nuytten, and others. These richly-diverse collaborations were all nourished by an attentive and uninterrupted observation of natural lighting in all of its forms : “I train my eye everywhere, in the street, in the cinema. I am very curious about gazes, ambiences, climates. Reality is a prodigious source of inspiration.” (P.L.)

"Les Lumières de Lhomme" à paraître bientôt
Par Luc Béraud

Pierre Lhomme

« Je ne suis pas entré dans le cinéma par amour de l’image, j’ai fait de l’image par amour du cinéma. » Pierre Lhomme
La première fois que je vois Pierre Lhomme, c’est à l’été 1970 sur le Pont-Neuf. Il tourne avec Robert Bresson Quatre nuits d’un rêveur. C’est en août mais les soirées sont glaciales et toute l’équipe est couverte de vêtements chauds. Elle est peu nombreuse et travaille en silence. Et curieusement, malgré la nuit, avec peu de matériel d’éclairage.

Pierre Lhomme, de Sidney Bechet à "la lumière du bon Dieu"

Pierre Lhomme

La carrière de Pierre Lhomme traverse près de cinquante ans de cinéma français, passant avec la même aisance et les mêmes exigences d’Alain Cavalier à Chris Marker, de Jean Eustache à James Ivory, de Joris Ivens à René Féret, de Jean-Pierre Melville à Jean-Paul Rappeneau, de Marguerite Duras à Patrice Chéreau, de Robert Bresson à Bruno Nuytten…, collaborations riches par leur diversité qui se nourrissent d’une observation attentive et ininterrompue de la lumière naturelle sous toutes ses formes : « Je fais mon œil partout, dans la rue, au cinéma. Je suis très curieux de regards, d’ambiances, de climats. La réalité est une source d’inspiration prodigieuse ». (P. L.)

Disparition de Pierre Lhomme, AFC, quelques brefs témoignages

Pierre Lhomme

A la suite du décès de Pierre Lhomme, de nombreux témoignages sont parvenus à l’AFC. Nous publions ici certains de ces témoignages, plutôt brefs, messages de directeurs de la photographie membres de l’association, dont il était le président d’honneur, suivis de ceux de connaissances l’ayant côtoyé et de quelques institutions.

Retour sur la restauration de "Cyrano de Bergerac", de Jean-Paul Rappeneau, photographié par Pierre Lhomme, AFC

Festival de Cannes 2018

Programmé à Cannes Classics, Cyrano de Bergerac, de Jean-Paul Rappeneau, photographié par Pierre Lhomme, AFC, était projeté dans une version restaurée. Quelques mots sur la restauration du film par L’Image Retrouvée et son étalonnage, supervisé par Jean-Paul Rappeneau et Pierre Lhomme, et effectué par Sébastien Mingam.

A propos de "Cyrano de Bergerac", projeté à Cannes Classics
"Cyrano : Dernier Acte", entretien avec Pierre Lhomme, AFC, mené par Denis Lenoir, AFC, ASC, en 1991

Les entretiens au Festival de Cannes

Cyrano de Bergerac, le film de Jean-Paul Rappeneau photographié par Pierre Lhomme, AFC, était en Sélection officielle du 71e Festival de Cannes et programmé à Cannes Classics dans une version restaurée. Pour en savoir plus sur une partie du travail de Pierre Lhomme, rien de tel que de lire ou relire un entretien datant de l’époque de la sortie du film sur les écrans, en 1990, et publié dans l’un des tout premiers Cahiers de l’AFC.

Marie-Josèphe Yoyotte, regard pertinent et bienveillant
Par Dominique Gentil, AFC

In memoriam

Marie-Josèphe Yoyotte, chef monteuse, nous a quittés le 17 juillet dernier à l’âge de 87 ans. Elle a marqué le cinéma français avec une imposante filmographie et trois César récompensant son travail. Lire ci-après un témoignage de Dominique Gentil, AFC, suivi d’un article, publié dans Le Monde du 1er août, où Mathilde Dumazet lui rend hommage en retraçant sa carrière.

Décès de Bernard Noisette, cadreur et directeur de la photographie

Bernard Noisette

Nous avons appris avec tristesse le décès de Bernard Noisette, cadreur et directeur de la photographie, survenu le 15 juillet 2016, à Caen, à l’âge de 83 ans. Ayant accompagné des opérateurs de renom tels que Marcel Grignon, Christian Matras, Michel Kelber, Andréas Winding, Sven Nykvist, Edmond Richard, AFC, Jean-Jacques Tarbès, et, plus près de nous, Robert Fraisse, Ricardo Aronovich, AFC, ADF, François Catonné, AFC, ou encore Philippe Rousselot, AFC, ASC, il a cadré plus de 80 films pour le cinéma et la télévision parmi lesquels, pour ne citer que les plus notoires, La Voie lactée et Le Charme discret de la bourgeoisie, de Luis Buñuel, ou L’Insoutenable légèreté de l’être, de Philip Kaufman.

Bienvenue à Tariel Melavia !
Par Philippe Piffeteau, AFC

Nouveaux venus à l’AFC

J’ai rencontré Tariel il y a des années sur les bancs d’essais de Samuelson Alga à Vincennes. Diplômé de l’Ecole Louis-Lumière, il fut l’assistant de Pierre Lhomme, AFC. Il travailla avec Thierry Arbogast, AFC, Tetsuo Nagata, AFC, Peter Suschitsky, ASC et Dante Spinotti, AIC, ASC… notamment sur Baptême, de René Féret, Le Hussard sur le toit et Cyrano de Bergerac, de Jean-Paul Rappeneau, Ma saison préférée, d’André Téchiné...

Les trois vies professionnelles de Philippe Tourret
Par Caroline Champetier, AFC

Nouveaux venus à l’AFC

Nous sommes particulièrement honorés de compter dorénavant Philippe Tourret parmi les membres consultants de l’AFC. Honorés parce que la rigueur et la droiture l’ont guidé sur les trois vies professionnelles où nous l’avons croisé : à l’étalonnage photochimique chez Eclair, dans les années 1980 ; sur les plateaux de Rappeneau, Sissako, Loizillon…, dans les années 1990 ; à nouveau au service numérique et patrimoine d’Eclair, dans les années 2000 où son exigence et son intelligence protégeaient nos images.

Disparition de Jacques Saulnier, chef décorateur

Jacques Saulnier

Avec le décès du chef décorateur Jacques Saulnier, mercredi 12 novembre 2014 à l’âge de quatre-vingt-sept ans, c’est une figure majeure de la création de décors pour le cinéma que l’on regrettera. Sa mémoire reste liée à celle d’Alains Resnais, pour qui il a signé la quasi totalité des décors des films depuis L’Année dernière à Marienbad, en 1961.

L’agenda du dimanche 18 mai

Agendas

  • Les films AFC du jour
  • Sélection officielle, Compétition
  • Le Meraviglie (Les Merveilles), d’Alice Rohrwacher, photographié par Hélène Louvart, AFC, projection au Grand Théâtre Lumière à 16h30
  • Le film sera de nouveau projeté le lundi 19 mai, Salle du Soixantième à 14h15
  • Lire un entretien accordé par Hélène Louvart à propos de son travail sur Le Meraviglie
  • Sélection officielle, Cannes Classics
  • La Vie de château, de Jean-Paul Rappeneau, photographié par Pierre Lhomme, AFC, projection Salle Buñuel à 20h
  • Lire un texte concernant le travail de restauration effectué par Mikros image sur La Vie de château
  • Les films non AFC du jour
  • Sélection officielle, Compétion
  • The Homesman, de Tommy Lee Jones, photographié par Rodrigo Prieto, ASC, AMC, projections Grand Théâtre Lumière à 8h30, 12h et 19h30
  • Le film sera de nouveau projeté le lundi 19 mai, Salle du Soixantième à 11h15
  • Lire un entretien accordé par Rodrigo Prieto à propos de son travail sur The Homesman
  • Contacts AFC
  • Jean-Noël Ferragut : +33 (0)6 03 50 09 28.

Où il est question de la restauration par Mikros image de "La Vie de château", de Jean-Paul Rappeneau, photographié par Pierre Lhomme, AFC

Nos associés à Cannes

La Vie de château, film en noir et blanc de 1965 réalisé par Jean-Paul Rappeneau et photographié par Pierre Lhomme, AFC – est présenté en Sélection officielle à Cannes Classics. François-Régis Viaud, directeur de la restauration à Mikros image, retrace les principales étapes du travail effectué par son équipe.

L’agenda du mercredi 14 mai

Agendas

  • La cérémonie d’ouverture du 67e Festival de Cannes se déroulera ce soir au Grand Théâtre Lumière à partir de 19h15. Elle sera suivie, à 20h et 23h, de la projection de Grace de Monaco, le film d’Olivier Dahan photographié par Eric Gautier, AFC.
  • Le film sera de nouveau projeté le jeudi 15 mai, salle du Soixantième à 12h.
  • Lire un entretien accordé par Eric Gautier à propos de son travail sur Grace de Monaco.
  • Rappelons pour mémoire que treize films photographiés par des membres de l’AFC seront programmés lors de cette édition.
  • Contacts AFC
  • Marie Garric : +33 (0)6 89 58 83 91
  • Jean-Noël Ferragut : +33 (0)6 03 50 09 28

Le 67e Festival de Cannes annonce sa sélection

festival de Cannes 2014

La 67e édition du Festival de Cannes se déroulera du 14 au 25 mai 2014. Lors de la traditionnelle conférence de presse, Thierry Frémaux, délégué général du Festival, a annoncé le choix des dix-huit longs métrages en lice pour la Palme d’or, et des dix-neuf sélectionnés à Un certain regard. Parmi les films faisant partie de cette Sélection officielle, dix d’entre eux ont été photographiés par sept des membres de l’AFC.

Parti trop tôt, mon Ami Patrice
Par Pierre Lhomme, AFC

Patrice Chéreau

Patrice Chéreau, un homme chaleureux, exigeant, infatigable et fraternel, ennemi du soleil, mais à l’aise avec l’ombre… Je garde un souvenir très fort de ma rencontre avec lui et Richard Peduzzi, son décorateur, des repérages méticuleux et des essais.

Director of photography Thierry Arbogast, AFC, discusses his work on "The Family", by Luc Besson
A Mafia boss in Normandy

Entretiens avec des directeurs de la photographie

For his first project filmed inside the Cité du cinéma, Luc Besson decided to make an adaptation of Tonino Benacquista’s novel depicting a reformed New York ‘godfather’ forced to live under a false identity in the Normandy countryside. A mix of comedy and film noir that is largely carried by the presence of a cast that would make even the largest Hollywood studios jealous (Robert De Niro, Tommy Lee Jones, and Michelle Pfeiffer). Here, along with Thierry Arbogst, AFC, who regularly works alongside Besson, we take a look at this film’s approach to visuals and filming in studio. (FR)

Pierre Lhomme : "J’ai revu 50 fois "Le Joli mai" pour le restaurer"
Par François Forestier

Propos et entretiens

Le Nouvel Observateur, 29 mai 2013
En mai 1962, alors que la guerre d’Algérie vient de s’achever avec la signature des accords d’Evian, Chris Marker et Pierre Lhomme filment les Parisiens en train de goûter à la paix retrouvée. Le Joli Mai ressort aujourd’hui en version restaurée. Pierre Lhomme, coréalisateur et chef opérateur revient sur l’histoire du tournage.

Films (100)