Laurent Tangy, AFC, parle à Panavision-Alga de son travail sur "Mascarade", de Nicolas Bedos

par Panavision Alga Contre-Champ AFC n°337

Panavision-Alga a fourni le matériel de prise de vues pour le tournage de Mascarade, de Nicolas Bedos. Le directeur de la photographie Laurent Tangy, AFC, revient sur ses choix de matériel pour le film.

Comment êtes-vous devenu impliqué dans le projet ?
Laurent Tangy : Nicolas Bedos m’a proposé ce projet lorsque nous tournions OSS 3 début 2020. J’ai tout de suite aimé le scénario et l’ambition de Nicolas pour ce film.

Comment décririez-vous le look du projet ?
LT : L’idée était de rendre le film solaire, qu’il rende compte de la lumière de Nice, de prendre un soin particulier des visages, d’appuyer le caractère et le jeu de chaque personnage.


Y avait-il des références visuelles particulières que vous avez consultées pour vous inspirer ?
LT : Nicolas me parlait beaucoup de film des années 1950/1960 avec une lumière marquée et assumée. Nous nous en sommes inspirés, sans les copier.

Qu’est-ce qui vous a amené à Panavision pour ce projet ? Qu’est-ce qui vous a attiré dans les objectifs spécifiques que vous avez choisis ?
LT : J’ai une affection pour les optiques Panavision, en particulier les optiques anamorphiques et je me suis naturellement dirigé sur ce matériel pour le film.


Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir directeur de la photographie et qu’est-ce qui vous inspire aujourd’hui ?
LT : C’est un vaste sujet ! J’ai voulu devenir directeur de la photo parce que je pense être à ma place pour accompagner un réalisateur ou une réalisatrice dans la construction de son projet. Je pense être complémentaire pour eux.