Rétrospective et exposition Raymond Depardon

La Lettre AFC n°237

Duo d’évènements consacrés cet automne au photographe et cinéaste Raymond Depardon : une rétrospective de ses films entre 1973 et nos jours à la Cinémathèque française et une exposition ayant pour thème la couleur dans l’ensemble de son œuvre photographique au Grand Palais.
Raymond Depardon, tenant une caméra Aaton LTR équipée d’un zoom Cooke Varokinetal 9-50 mm
Raymond Depardon, tenant une caméra Aaton LTR équipée d’un zoom Cooke Varokinetal 9-50 mm
DR

Rétrospective Raymond Depardon


Grand photographe venu du journalisme, Raymond Depardon est l’auteur d’une œuvre cinématographique, essentiellement documentaire, à quelques exceptions près, et très originale. Mêlant les vertus du cinéma direct avec l’énergie de la recherche journalistique, il a su approcher diverses réalités, celles de la politique et des institutions, celles du journalisme, celles de la France rurale.

A propos d’Un homme sans l’Occident, Raymond Depardon expliquait en 2003 :
« Eclairer, attendre la belle lumière, est un luxe qui ne m’intéressait pas pour ce tournage, il me semblait même déplacé par rapport à l’histoire. [...] Je dirais un luxe d’Occidental. Faire une belle image. Pour les gens qui vivent dans le désert, la lumière est toujours la même qu’il s’agisse du lever ou du coucher de soleil, avec ou sans vent… J’ai bien senti que je n’avais pas envie de tomber dans quelque chose " d’apprêté. " J’ai pensé qu’il était plus utile de tourner dans un désert avec des lumières a priori " sans qualité ".
Filmer le " désert de tous les jours " : une vision non-descriptive du désert où la couleur n’est pas forcément belle toute la journée. Il y a des moments très forts dans le désert où la couleur est magnifique mais ça nous aurait apporté un maniérisme qui aurait été déplacé au sens que ces gens ont une vie très dure. Il fallait faire foi de simplicité. Et c’est comme si j’étais chargé de faire leur film à eux. »
Extrait d’un entretien publié dans la revue en ligne www.cadrage.net.

  • Présentation du cycle par Jean-Sébastien Chauvin
    Du 14 novembre au 1er décembre 2013
    Cinémathèque française
    52, rue de Bercy - Paris 12e

Exposition " Raymond Depardon : Un moment si doux "


Depuis le milieu des années 2000, Raymond Depardon est secrètement engagé dans une intense expérience de la photographie liée à la couleur. C’est à ces images inédites que le Grand Palais consacre une importante exposition.

Du 14 novembre 2013 au 10 février 2014
Grand Palais, Galerie Sud-Est
3, avenue du Général Eisenhower - Paris 8e

Reprise de la rétrospective Raymond Depardon
MK2 Grand Palais
Du 2 décembre au 10 février 2014