Ricardo Aronovich

Direction de la photographie

Résultats de la recherche

Articles (62)

Lumière sur le Festival de Locarno 2020

Films AFC dans les festivals

Sous-titrée "Pour le futur des films", la 73e édition du Festival de Locarno se tient du 5 au 15 août 2020. Cette édition spéciale, conçue pour être une "année zéro", rassemble films et spectateurs sur une Piazza Grande numérique, située tant sur la Toile mondiale que dans les salles obscures locales. Le futur débute dès à présent et Locarno sera toujours au côté du cinéma. A noter qu’au nombre des films sélectionnés, sont présents à l’image cinq membres de l’AFC.

Annick Mullatier partie, vient le temps des témoignages

Annick Mullatier

Peu après la nouvelle du décès d’Annick Mullatier connue, de nombreux témoignages nous sont parvenus évoquant son souvenir et lui rendant hommage. Directrices et directeurs de la photographie, parfois ses amis, et anciens collaborateurs l’ayant côtoyée chez Fiaji puis Fuji éclairent d’une lumière particulière la personnalité d’Annick, dont l’une des qualités majeures fut la discrétion.

Annick Mullatier nous a quittés

Annick Mullatier

Les directrices et directeurs de la photographie de l’AFC ont appris avec tristesse la nouvelle du décès d’Annick Mullatier, survenu à Paris, mardi 30 juin 2020, à l’âge de 72 ans. Avec sa disparition, le monde du cinéma - celui des tournages en particulier, de la production à la fabrication des images en passant par la réalisation - perd l’une des plus attachantes figures qui lui a été donné de rencontrer. Durant les quelque trente années passées chez Fiaji puis Fujifilm, Annick aura su tisser, entre bonne humeur et trésor d’humanité, des liens singuliers, parfois amicaux, avec nombre d’entre nous, prenant toujours soin de mettre au second plan son aptitude à faire commerce de la pellicule.

"Le Toit de la baleine", de Raoul Ruiz, photographié par Henri Alekan
François Ede se souvient...

Les Cinémathèques

Dans le cadre de sa plateforme Internet "Henri", la Cinémathèque française propose de redécouvrir ce film de Raoul Ruiz, tourné en Hollande, en 1982. Le Toit de la baleine est une fable ethnographique censée se situer dans d’improbables paysages de Patagonie. Nous avons demandé à François Ede, qui participa au tournage ainsi qu’à la restauration du film en 2016, de se replonger dans ses souvenirs afin de revenir, en particulier, sur le travail d’Henri Alekan, toujours audacieux et inventif.

Panorama des publications de quelques associations de directeurs de la photographie
Par Marc Salomon, membre consultant de l’AFC

Lire, voir, entendre

Si pratiquement toutes les associations de directeurs de la photographie à travers le monde possèdent un site Internet plus ou moins actif, une infime minorité d’entre elles proposent une publication papier (mensuelle, bimestrielle ou trimestrielle) et encore moins permettent l’accès à une version électronique (PDF ou autre) téléchargeable gratuitement ou moyennant une souscription.

Editorial de la Lettre d’octobre 2019
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Lors de notre dernier conseil d’administration – alors que certains d’entre nous imaginent une soirée hommage en l’honneur de Pierre Lhomme, disparu cet été – nous décidons d’élire un nouveau président d’honneur à l’AFC, conscients que les notions de "repères" et de "filiations" demeurent primordiales au sein de notre association. Plutôt que de choisir un seul individu, nous en désignons deux, à l’unanimité : Monsieur Pierre-William Glenn et Monsieur Ricardo Aronovich, membres faisant partie des fondateurs de l’AFC.

Pierre Lhomme, from Sidney Bechet to the "Light of God"

Pierre Lhomme

Pierre Lhomme’s career has traversed nearly fifty years of French cinema, displaying the same ease and rigorousness with directors such as Alain Cavalier, Chris Marker, Jean Eustache, James Ivory, Joris Ivens, René Féret, Jean-Pierre Melville, Jean-Paul Rappeneau, Margurite Duras, Patrice Chéreau, Robert Bresson, Bruno Nuytten, and others. These richly-diverse collaborations were all nourished by an attentive and uninterrupted observation of natural lighting in all of its forms : “I train my eye everywhere, in the street, in the cinema. I am very curious about gazes, ambiences, climates. Reality is a prodigious source of inspiration.” (P.L.)

Pierre Lhomme, de Sidney Bechet à "la lumière du bon Dieu"

Pierre Lhomme

La carrière de Pierre Lhomme traverse près de cinquante ans de cinéma français, passant avec la même aisance et les mêmes exigences d’Alain Cavalier à Chris Marker, de Jean Eustache à James Ivory, de Joris Ivens à René Féret, de Jean-Pierre Melville à Jean-Paul Rappeneau, de Marguerite Duras à Patrice Chéreau, de Robert Bresson à Bruno Nuytten…, collaborations riches par leur diversité qui se nourrissent d’une observation attentive et ininterrompue de la lumière naturelle sous toutes ses formes : « Je fais mon œil partout, dans la rue, au cinéma. Je suis très curieux de regards, d’ambiances, de climats. La réalité est une source d’inspiration prodigieuse ». (P. L.)

Death of Roger Cuvillier, father of the Pan Cinor zoom lens
By Marc Salomon, consulting member of the AFC

Roger Cuvillier

Roger Cuvillier had revolutionized the professional cinematography lens by releasing a variable-focus lens in 1956, the Pan Cinor, manufactured in Dijon in the SOM Berthiot factories. This was a 38.5-154mm lens at f/3.8, which was designed according to the principles of optical compensation and which followed a series of small zoom lenses designed in the early 50s for amateur 8 and 16mm formats.

Disparition de Roger Cuvillier, père du zoom Pan Cinor
Par Marc Salomon, membre consultant de l’AFC

Roger Cuvillier

Roger Cuvillier avait révolutionné l’optique cinématographique professionnelle en commercialisant, dès 1956, un objectif à focale variable baptisé Pan Cinor et fabriqué à Dijon dans les usines SOM Berthiot. Il s’agissait alors d’un 38,5-154 mm ouvrant à f3,8, développé selon le principe de la compensation optique et qui faisait suite à une série de petits zooms mis au point dès le début des années 1950 pour les formats amateurs 8 et 16 mm.

Denis Lenoir, AFC, ASC, the go-between
By Ariane Damain Vergallo for Leitz Cine Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Denis Lenoir is already a confirmed cinematographer when he reads Pierre Bourdieu’s essay, Photography : A Middle-brow Art.
The idea that ‘‘bourgeoisie dunces’‘ are particularly successful in photography - a way for them not to downgrade - has always interested him. Born in that milieu and a “lazy, lousy student,” Denis Lenoir totally recognizes himself in that analysis.

Denis Lenoir, AFC, ASC, entre deux
Par Ariane Damain Vergallo pour Leitz Cine Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Denis Lenoir était déjà un chef opérateur confirmé quand il a lu l’essai que Pierre Bourdieu avait écrit sur la photographie, Un art moyen. L’hypothèse selon laquelle "les cancres de la bourgeoisie" réussissaient particulièrement bien dans la photo - une manière pour eux de ne pas se déclasser - l’avait intéressé. Denis Lenoir, qui ne s’était jamais soucié de travailler à l’école et qui était né dans ce milieu, s’était finalement reconnu dans cette analyse.

Pour Edmond Richard
Par Pierre-William Glenn, AFC

Edmond Richard

Je l’avais rencontré, en visite sur le tournage de Fantasia chez les ploucs, de Gérard Pirès, en 1971. Le personnage était particulièrement original : un coffre plein de médecines bizarres, une réputation de médecin accoucheur, une dégaine de Lord anglais et une rigidité technique inébranlable (il avait décidé de tourner tout le film à 8 de diaphragme et il s’y tenait. Avec une pellicule de 100 ASA les acteurs avaient très chaud dans les intérieurs…).

Entretien avec le directeur de la photographie Guillermo Navarro, ASC
"Le créateur hors de l’eau"

Propos et entretiens

Le site Internet Frenetic Arts s’est entretenu avec le directeur de la photographie Guillermo Navarro, ASC, lors de sa venue à Paris, en février 2018, pendant le Micro Salon AFC à La Fémis. Sous le titre "Le créateur hors de l’eau", cet entretien revient sur son travail avec Guillermo Del Toro ainsi que sur son travail en tant que réalisateur.

Tetsuo Nagata, AFC, de la guerre à la vérité
Par Ariane Damain Vergallo, pour CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Little Boy et Fat Man, les deux bombes atomiques qui, le 6 août et le 9 août 1945, ont rayé de la carte les villes de Hiroshima et Nagasaki au sud du Japon et provoqué instantanément plus de cent mille morts, ont décidé plus sûrement que toute autre chose du destin de Tetsuo Nagata.

Les actualités d’Eclair

Laboratoires, Postproduction, VFX

Les actualités d’Eclair comprennent ce mois-ci la sortie en EclairColor du film Aquarius et l’équipement d’une première salle de cinéma à Paris (lire le communiqué), le partenariat et la présence d’Eclair au Marché du Film Classique à Lyon, les films traités chez Eclair en salles en octobre, ceux en cours de postproduction, ceux en cours de tournage et ceux traités en restauration.

Décès de Bernard Noisette, cadreur et directeur de la photographie

Bernard Noisette

Nous avons appris avec tristesse le décès de Bernard Noisette, cadreur et directeur de la photographie, survenu le 15 juillet 2016, à Caen, à l’âge de 83 ans. Ayant accompagné des opérateurs de renom tels que Marcel Grignon, Christian Matras, Michel Kelber, Andréas Winding, Sven Nykvist, Edmond Richard, AFC, Jean-Jacques Tarbès, et, plus près de nous, Robert Fraisse, Ricardo Aronovich, AFC, ADF, François Catonné, AFC, ou encore Philippe Rousselot, AFC, ASC, il a cadré plus de 80 films pour le cinéma et la télévision parmi lesquels, pour ne citer que les plus notoires, La Voie lactée et Le Charme discret de la bourgeoisie, de Luis Buñuel, ou L’Insoutenable légèreté de l’être, de Philip Kaufman.

Décès du réalisateur Andrzej Żuławski

In memoriam

Auteur de nombreux romans, Andrzej Żuławski réalise son premier long métrage, La Troisième partie de la nuit, en 1971, en Pologne. La censure de son pays lui fait gagner la France. Sous sa direction, Romy Schneider obtint le tout premier César de la Meilleure Actrice, en 1976, dans L’Important c’est d’aimer, photographié par Ricardo Aronovich, AFC, ADF.

Sortie en DVD d’"Eréndira", de Ruy Guerra

Lire, voir, entendre

Denys Clerval, AFC, signale la sortie en DVD, trente ans après sa sortie en salles, d’un film très cher à son cœur, Eréndira, du réalisateur brésilien Ruy Guerra – d’après une nouvelle de Gabriel Garcia Marquez –, qu’il a photographié.

L’éditorial de la Lettre de février 2015 L’AFC tape les 25 balais, les 5 lustres, le quart de siècle…
Par Mattieu Poirot-Delpech, coprésident de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Nous étions en 1990. Les Français s’étaient faits longtemps attendre, l’ASC américaine avait déjà 72 ans et la BSC anglaise, 41. Derobe, Glenn, Strouvé – nostalgie du temps où les génériques faisaient l’économie des prénoms – bientôt rejoints par Serra, Lhomme, Lenoir et Alazraki, créent l’association. Loiseleux, le spécialiste, rédige les statuts. Les fabricants de pellicules, tout puissants à cette époque, sont les premiers bienfaiteurs. Comme présidents d’honneur, trois incontournables : Kelber, Alekan et Coutard, comme premier président : Lhomme.

Les sections parallèles du Festival de Cannes dévoilent leur sélection 2014

festival de Cannes 2014

Après l’annonce des films en Sélection officielle au Festival de Cannes 2014, dont six ont été photographiés par cinq des membres de l’AFC, c’est au tour des sections parallèles – la Quinzaine des réalisateurs et la Semaine de la critique – de dévoiler la liste des films qu’elles ont sélectionnés. Les images de deux longs métrages et d’un film court sont signées par des directeurs de la photo de l’AFC.

Denis Lenoir, AFC, ASC : "Art and Matter"
By Fabien Gaffez

Caméflex 2013

The 33rd Amiens International Film Festival, in partnership with the AFC, has for the second year in a row hosted "Caméflex Amiens", an event dedicated to cinematographers, from 11-15 November 2013. Denis Lenoir, AFC, ASC, was honoured with a retrospective on nine of his films and a Master Class. Fabien Gaffez, Festival’s Artistic Director, speaks about Denis Lenoir’s work.

"L’Art et la Matière"
Par Fabien Gaffez

Caméflex 2013

Ce qui frappe en premier lieu, chez Denis Lenoir, c’est son regard. Vif, aussi sévère qu’hospitalier, d’un bleu de ciel qui pourrait virer à l’orage. Ses gestes sont précis, avec des mains comme des rapaces qui fondent sur leur proie. Sa voix laisse transparaître un homme décidé, qui ne supporte pas les atermoiements ou les tergiversations — les décisions doivent être prises sur le vif, en un coup d’œil.

Where Ricardo Aronovich, AFC, ADF, discusses his work restoring “Providence”, a film by Alain Resnais

Propos et entretiens

For the occasion of the selection of Providence, a film directed by Alain Resnais, in the “Venezia Classici” secion at the 70th Mostra of Venice, Ricardo Aronovich, AFC, ADF, discusses the restoration work he participated in, in order to prepare the film to be screened at Venice, published on DVD, and the re-release of the film in DCP.

Films (57)