Sous les étoiles de Paris

C’est Catherine Frot qui a donné mon nom à Claus. J’avais tourné avec elle Qui m’aime me suive, de José Alcala, au printemps précédent. Catherine avait été très touchée par le documentaire de Claus Au bord du monde. Sublime documentaire de 2013 tourné au plus près des sans-abris. Les images de Sylvain Leser étaient magnifiques. Un style très cinématographique et un travail de fond énorme.

C’est vraiment ce documentaire qui est à la base de la rencontre Claus-Catherine et de l’écriture du scénario par Claus et son ami Olivier Brunhes. Le personnage de Christine (Catherine Frot) est déjà dans le docu. Les deux Christine sont bouleversantes.

Catherine Frot
Photogramme

Les premières intentions image de Claus étaient : faisons un film dans une suite de plans-séquences fixes et très larges. Génial !!! J’adore les plans larges et ils ne sont plus si fréquents…
Nous avons évidemment gardé en tête cette idée durant tout le tournage mais en étant obligés d’y déroger pour la dynamique et le montage. La question se posait toujours quant à la justesse du regard.

Claus Drexel, Jean Delhomme, chef machiniste, et Philippe Guilbert
Photo Carole Bethuel, PFA

Nous nous étions également accordés sur le fait que la caméra ne se mette à bouger qu’à l’arrivée de Suli (Mahamadou Yaffa, qui illumine le film pour sa première apparition au cinéma).
En lumière, nous avions rêvé de laisser le personnage de Christine dans l’ombre jusqu’à la rencontre avec le jeune migrant. Pour cette scène, la référence de Claus était La Petite fille aux allumettes, d’Andersen. C’est l’allumette qui révèle leurs regards magnifiques.

Photo Carole Bethuel, PFA

Le tournage a démarré à l’église Saint-Leu lors de la messe et petit-déjeuner pour sans-abris organisés chaque semaine d’hiver. Catherine était seule comédienne au milieu d’habitués. Certains étaient présents dans le documentaire, mais surtout, un énorme travail d’approche et d’écoute avait été fait préalablement par Claus et Olivier.
Nous avions deux caméras et quasiment pas d’éclairage pour qu’ils soient le plus naturels possible. Cette première journée a vraiment donné le ton de la suite du tournage.
Nous avons tourné au printemps 2019 et avons dû pas mal lutter contre le soleil, qui n’était pas trop souhaité pour ce film.
En petite équipe soudée pour se fondre le plus possible dans des environnements tels que la Goutte d’or, la gare de l’Est, Les Halles, la porte de La Chapelle… et garder des backgrounds les plus vivants possibles.

Photogramme

Ce film tient autant du conte, du documentaire que de la fiction. Tout en étant un road-movie parisien.
Sous les étoiles de Paris est la prolongation du très beau travail de Claus et Sylvain Leser pour Au bord du monde et rendu possible par l’interprétation de Catherine Frot et Mahamadou Yaffa.
C’est un film qui me tient très à cœur…

Bande annonce officielle :


https://youtu.be/QXDeBNaxEIo

Sous les étoiles de Paris
Producteurs : Didar Domehri - Etienne Comar - Joseph Rouschop
Directrice de production : Claire Trinquet
Assistantes réalisatrices : Barbara Canale - Jeanne Tassy
Chef décorateur : Pierre-François Limbosch
Scripte : Mélanie Parent
Chef opérateur du son : Cyril Moisson

Portfolio

Équipe

Cadreur caméra B : Antoine Valay
Premiers assistants opérateurs : Benjamin Hautenauve et Amandine Mahieu
Deuxième assistante opératrice : Léa Riceputi
Chef électricien : Mika Radke
Chef machiniste : Jean Delhomme
Etalonneuse : Natacha Louis

Technique

Matériel caméra : TSF Caméra (Arri Alexa Mini et série Cooke S4)
Matériels électrique et machinerie : TSF Lumière et TSF Grip

synopsis

Depuis de nombreuses années, Christine vit sous un pont, isolée de toute famille et amis. Par une nuit comme il n’en existe que dans les contes, un jeune garçon de 8 ans fait irruption devant son abri. Suli ne parle pas français, il est perdu, séparé de sa mère… Ensemble, ils partent à sa recherche. A travers les rues de Paris, Christine et Suli vont apprendre à se connaître et à s’apprivoiser. Et Christine à retrouver une humanité qu’elle croyait disparue.