Woody Allen

Réalisation
Interprétation

Résultats de la recherche

Articles (30)

Dimatec donne des nouvelles des Muses of Light, de Vittorio Storaro

Lumière, Energie et Accessoires

Vittorio Storaro, AIC, ASC, est l’un des seuls directeurs de la photographie à avoir obtenu trois Oscars au cours de sa carrière ; pour Apocalypse Now, de Francis Ford Coppola, en 1980, pour Reds, de Warren Beatty, en 1982, et pour Le Dernier Empereur, de Bernardo Bertolucci, en 1988. Il a collaboré à plus de cinquante longs métrages, dont Coup de chance, le dernier film de Woody Allen, tourné à Paris et qui sortira prochainement.

Interview with Vittorio Storaro, AIC, ASC, about his view of the profession, his career and his “Muses of Light” spots
Zeus and his Nine Daughters

Entretiens avec les partenaires "industries techniques" de l’AFC

Three-time Oscar winner Vittorio Storaro, who has been working with Woody Allen since 2015, is currently shooting in Paris. Billed as a return to the thriller genre (in the same vein as Crimes and Misdemeanors and Match Point, the two black pearls in his long filmography), this film is expected to be the New York filmmaker’s final film. In this interview, Vittorio Storaro, AIC, ASC, reflects on his mythical career, his definition of the role of a "Author of cinematography" (and not Director of photography) as well as on The Muses of Light, his exclusive series of LED spotlights and softlights developed with De Sisti and which were given the names of Zeus’ nine daughters. The full range is distributed in France by Dimatec, and Stéphane Samama, with whom we met him. (FR)

Entretien avec Vittorio Storaro, AIC, ASC, à propos de sa conception de son métier, sa carrière et ses projecteurs "Muses of Light"
"Zeus et ses neuf filles", par François Reumont pour l’AFC

Entretiens avec les partenaires "industries techniques" de l’AFC

Faisant équipe depuis 2015 avec Woody Allen, Vittorio Storaro est actuellement en tournage à Paris. Annoncé comme un retour au thriller (dans la veine de Crimes et délits ou Match Point, les deux perles noires de sa longue filmographie, ce film est annoncé comme l’ultime réalisation du cinéaste New Yorkais. Vittorio Storaro, AIC, ASC, revient avec nous sur sa carrière mythique, sur sa définition du rôle d’"Auteur de la cinématographie" (et non pas de directeur de la photographie) ainsi que sur les "Muses of Light", sa série exclusive de projecteurs LED développés avec De Sisti et baptisés des noms des neuf filles de Zeus. Une gamme distribuée en France par Dimatec et Stéphane Samama, avec qui nous l’avons rencontré. (FR)

Monia prend tous les risques
Entretien avec la directrice de la photographie Josée Deshaies à propos de "La Femme de mon frère", de Monia Chokri

Les entretiens au Festival de Cannes

Hommage dans sa forme aux films de Claude Jutra ou Michel Brault, pionniers du cinéma direct des années 1960, La Femme de mon frère est un premier film réalisé par la comédienne québécoise Monia Chokri. Centré sur le mal de vivre de Sophia, une sorte d’anti-héroïne déprimée à la Woody Allen (interprétée par Anne Elisabeth Bossé), le film porte un regard ironique sur la société canadienne actuelle. Les thèmes de la réussite sociale et de l’immigration se mêlent au trajet parfois loufoque de cette jeune femme qui cherche le bonheur au milieu d’une famille encombrante. Josée Deshaies nous fait partager ses souvenirs du plateau. (FR)

Darius Khondji, AFC, ASC, sheds light on his retrospective at the Cinémathèque française
By François Reumont for the AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Before he was fêted within the temple of French cinephilia, Darius Khondji agreed to participate in a particular sort of interview during which we asked him to react to a series of surprise images. The DoP of Delicatessen and Seven discussed some of his memories, inspirations, anxieties, and passions with us. (FR)

Où Darius Khondji, AFC, ASC, éclaire sa rétrospective à la Cinémathèque française
Par François Reumont pour l’AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Avant d’être célébré dans le temple de la cinéphilie française, Darius Khondji s’est prêté au jeu d’une interview où une série d’images surprises lui ont été proposées. Le chef opérateur de Delicatessen et Seven revient sur quelques souvenirs, inspirations, angoisses et passions. (FR)

Vittorio Storaro : « Je crois aux affinités électives »
Par Aureliano Tonet, à Rome

Festival de Cannes 2016

Le Monde, 12 mai 2016.
On doit à Vittorio Storaro la lumière du Dernier Tango à Paris, d’Apocalypse Now, de Reds. Et aujourd’hui de Café Society, sa première collaboration avec Woody Allen, qui fait l’ouverture, mercredi 11 mai, du 69e Festival de Cannes. Quelques jours avant la cérémonie, l’Italien reçoit dans son atelier, au milieu du jardin de sa villa, en bordure de Rome. A 75 ans, il raconte son plongeon dans le grand bain numérique, tout en surveillant du coin de l’œil son neveu, qui s’ébroue parmi les statues, les palmiers et les bassins.

Articles (26)

Darius Khondji, l’ange illuminateur caché derrière les tableaux de "The Immigrant"
Par Franck Nouchi

Revue de presse

Le Monde, 27 novembre 2013
Les réalisateurs et les producteurs se l’arrachent, mais personne ou presque ne le connaît hors du cercle des cinéphiles. Son nom, Darius Khondji, ne vous dit peut-être rien. Mais ces titres de films sans doute un peu plus : La Cité des enfants perdus, de Caro et Jeunet ; Seven, de David Fincher ; Beauté volée, de Bernardo Bertolucci ; Evita, d’Alan Parker ; L’Interprète, de Sydney Pollack ; Midnight in Paris, de Woody Allen ; Amour, de Michael Haneke…

Le directeur de la photographie Darius Khondji, AFC, ASC, parle de son travail sur "The Immigrant", de James Gray

Les entretiens au Festival de Cannes

Darius Khondji est sûrement l’un des directeurs de la photo de l’AFC le plus connu internationalement et celui qui nous offre une très grande diversité d’images. Probablement à cause, ou grâce, aux réalisateurs très différents qui font appel à lui, de Caro et Jeunet (Delicatessen, La Cité des enfants perdus) à ses débuts, en passant par Wong Kar-waï (My blueberry nights), David Fincher (Seven) ou encore Woody Allen (Anything Else, Minuit à Paris, To Rome with Love) et dernièrement Michael Haneke (Funny Games US et Amour). Impossible de tous les citer – 44 films ! – mais une première collaboration avec James Gray, en compétition pour la quatrième fois à Cannes, qui vient nourrir sa filmographie d’une nouvelle expérience. (BB)

Disparition du directeur de la photographie Harris Savides, ASC

In memoriam

Les directeurs de la photographie de l’AFC ont appris avec tristesse le récent décès, à New York, de leur confrère Harris Savides, ASC ; il était âgé de cinquante-cinq ans. Son travail avait accompagné les œuvres de réalisateurs tels que Woody Allen, Sofia Coppola, David Fincher, Ridley Scott ou encore Gus Van Sant.

Darius Khondji, AFC, ASC raconte sa lumière pour Woody Allen
Par Benjamin B

Livres et revues

Cet été, j’ai rendu visite à Darius Khondji pour parler des deux films qu’il a tournés récemment avec Woody Allen : Minuit à Paris – l’année dernière – et To Rome with Love. Ce fut aussi l’occasion de parler d’outils et techniques de lumière.

Parmi les derniers films de Darius, il faut citer aussi Amour de Michael Haneke, qui a remporté la Palme d’Or au Festival de Cannes, et le prochain film de James Gray tourné à New York avec Marion Cotillard et Joaquin Phoenix.

"Télérama" s’entretient avec Darius Khondji, AFC, ASC

Livres et revues

La rédaction de l’hebdomadaire Télérama « reçoit, tout au long de l’été, de grands témoins de la gastronomie, du cinéma, du design... ». Pour le n ° 3264, daté du 1er août 2012, Aurélien Ferenczi avait convié le directeur de la photographie Darius Khondji, AFC, ASC, à parler, entre autres, de la façon dont il conçoit son travail d’opérateur, de ses expériences avec Woody Allen ou plus récemment James Gray, « considérant chaque film comme un défi unique, et une modeste étape de l’histoire en marche de la photo de cinéma ».

Entretien avec Darius Khondji, AFC, ASC, dans l’"American Cinematographer" d’août 2012
Par Benjamin B

Livres et revues

A lire, dans le n° d’août 2012 du magazine American Cinematographer, un entretien accordé à Benjamin Bergery, membre consultant de l’AFC, par Darius Khondji, AFC, ASC, dans lequel ce dernier revient sur son travail de directeur de la photographie avec Woody Allen sur deux des derniers films qu’ils ont tournés ensemble, To Rome with Love et Minuit à Paris, et évoque différents outils et techniques de lumière.

Cinematographer Darius Khondji, AFC, ASC, discusses his work on "Love" by Michael Haneke

Les entretiens au festival de Cannes

Since his beginnings as a director of photography in the early 1990’s alongside Jean-Pierre Jeunet and FJ Hossang, Darius Khondji, AFC, ASC, has developed an international reputation through his work on films by some of the greatest directors on both sides of the Atlantic. His impressive filmography includes David Fincher’s Seven, Roman Polanski’s The Ninth Gate, Wong Kar-wai’s My Blueberry Nights, or Midnight in Paris by Woody Allen. Today, he is competing in the 65th Cannes Film Festival with his film Love, directed by Michael Haneke.
This is his second film with this great director, following Funny Games in 2007.

Le directeur de la photographie Darius Khondji, AFC, ASC, parle de son travail sur "Amour" de Michael Haneke

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Depuis ses débuts de directeur de la photo, au début des années 1990 aux côtés de Jean-Pierre Jeunet ou FJ Hossang, Darius Khondji, AFC, ASC, s’est forgé une réputation internationale avec des films réalisés par les plus grands metteurs en scène de part et d’autre de l’Atlantique. On peut citer dans sa filmographie imposante Seven de David Fincher, La 9e porte de Roman Polanski, My Blueberry Nights de Wong Kar-wai ou Minuit à Paris de Woody Allen.
Il est aujourd’hui en compétition dans ce 65e Festival de Cannes avec Amour de Michael Haneke. Un autre grand metteur en scène avec lequel il signe son deuxième film (après Funny Games US, en 2007).

Les "Independent’s Spirit Awards" décerne le prix de la meilleure photographie à Guillaume Schiffman, AFC

Prix, Trophées, Académies, Meilleure photo

Les Independent Spirit Awards, qui récompensent les films indépendants du cinéma américain, ont été décernés ce samedi 25 février 2012. Guillaume Schiffman, AFC, a reçu celui de la Meilleure photographie pour le film The Artist de Michel Hazanavicius. Darius Khondji, AFC, ASC, était aussi nommé pour Midnight in Paris de Woody Allen.
Par ailleurs, Michel Hazanavicius et Thomas Langmann, son producteur, ont reçu les Spirit Awards du meilleur réalisateur et celui du meilleur film. Le comédien Jean Dujardin a reçu celui de meilleur comédien.

Films (5)