Woody Allen

Réalisation
Interprétation

Résultats de la recherche

Articles (122)

Cinq directeurs de la photographie et l’histoire de leur vie

Propos et entretiens

Le site Internet anglais "Web of Stories" propose de voir et d’entendre des personnalités influentes dans leur domaine raconter l’histoire de leur vie. D’abord consacré aux scientifiques, ce site s’est ensuite élargi à d’autres territoires (littérature, arts...). Cinq éminents directeurs de la photographie, dont Raoul Coutard, ont eu, à ce jour, les honneurs de ce site d’archives audiovisuelles.

A propos des César 2020
Billets d’humeur de DoP de l’AFC

Billets d’humeur

A la suite de la 45e cérémonie des César, et en raison de la pluralité des réactions et des ressentis des DoP qui composent l’AFC, le conseil d’administration, réuni ce lundi 2 mars 2020, et moi-même avons décidé de ne pas faire "l’édito du président" à propos de cet événement mais de nous exprimer personnellement et librement dans la rubrique "billets d’humeur". (Gilles Porte, président de l’AFC)

Anne Seibel , cheffe décoratrice, "Une femme au cœur de l’illusion" dans l’exercice de son métier

Rencontres, Projections, Diffusions

L’ADC (Association des chefs décorateurs et cheffes décoratrices de cinéma) répond, dans un article publié sur sont site Internet, à la question - telle qu’elle est posée en titre d’une de ses rubriques - "Que font-ils d’autre ?" Et ce en mettant en lumière, à travers un documentaire de Tibo Pinsard, "Une femme au cœur de l’illusion", le métier de cheffe décoratrice qu’Anne Seibel, ADC, exerce de par le monde et enseigne aux étudiants en décor de cinéma. Avec la participation de Raphaël Benoliel, Rick Carter, Darius Khondji, AFC, ASC, Antonin Depardieu, Christelle Maisonneuve et Ralph Fiennes.

Editorial de la Lettre de novembre 2019
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Réflexion automnale… Alors que ma fille Syrine, en classe de terminale, est invitée à émettre ses vœux afin de choisir ce vers quoi elle se destinera, je me souviens qu’à un âge proche du sien, je débarquais à Paris avec, pour seuls compagnons d’escapade, un appareil photo argentique et un agrandisseur. C’était en 1987… Cette année -là, on avait posé une question à 700 cinéastes du monde entier dans un hors-série du journal Libération : Pourquoi filmez-vous ?

Une signature inédite chez De Sisti pour Vittorio Storaro

Lumière, Energie et Accessoires

Le directeur de la photographie Vittorio Storaro, AIC, ASC, n’a pas dit son dernier mot puisqu’une nouvelle série d’éclairages à LEDs est née grâce à sa coopération avec De Sisti. Après s’être emparé des Oscars de la photographie dans les années 1980, le maestro de l’éclairage de la cinématographie et des arts graphiques alterne entre recherche formelle sur l’éclairage et plateaux de cinéma.

Pierre Lhomme, from Sidney Bechet to the "Light of God"

Pierre Lhomme

Pierre Lhomme’s career has traversed nearly fifty years of French cinema, displaying the same ease and rigorousness with directors such as Alain Cavalier, Chris Marker, Jean Eustache, James Ivory, Joris Ivens, René Féret, Jean-Pierre Melville, Jean-Paul Rappeneau, Margurite Duras, Patrice Chéreau, Robert Bresson, Bruno Nuytten, and others. These richly-diverse collaborations were all nourished by an attentive and uninterrupted observation of natural lighting in all of its forms : “I train my eye everywhere, in the street, in the cinema. I am very curious about gazes, ambiences, climates. Reality is a prodigious source of inspiration.” (P.L.)

Pierre Lhomme, de Sidney Bechet à "la lumière du bon Dieu"

Pierre Lhomme

La carrière de Pierre Lhomme traverse près de cinquante ans de cinéma français, passant avec la même aisance et les mêmes exigences d’Alain Cavalier à Chris Marker, de Jean Eustache à James Ivory, de Joris Ivens à René Féret, de Jean-Pierre Melville à Jean-Paul Rappeneau, de Marguerite Duras à Patrice Chéreau, de Robert Bresson à Bruno Nuytten…, collaborations riches par leur diversité qui se nourrissent d’une observation attentive et ininterrompue de la lumière naturelle sous toutes ses formes : « Je fais mon œil partout, dans la rue, au cinéma. Je suis très curieux de regards, d’ambiances, de climats. La réalité est une source d’inspiration prodigieuse ». (P. L.)

Film for the Mayor
Interview with cinematographer Sébastien Buchmann, AFC, about his work on Nicolas Pariser’s film "Alice and the Mayor"

Les entretiens au Festival de Cannes

A graduate of the Ecole nationale supérieure Louis-Lumière with a major in Cinema, Sébastien Buchmann, AFC, has been working on both documentaries and fiction films ever since. He has worked a number of times with Dominique Marchais, who is a director of activist documentaries (La ligne de partage des eaux, Nul homme n’est une île). On the fiction side, he is the faithful associate of Valérie Donzelli, La guerre est déclarée, Mickhaël Hers, Amanda, and Nicolas Pariser, alongside whom he has just completed a new philosophic-political opus entitled Alice et le Maire (Alice and the Mayor), in selection at the Directors’ Fortnight.

Anaesthetized by colour
Dharius Khondji, AFC, ASC discusses his work on Nicolas Winding Refn’s film "Too Old To Die Young"

Les entretiens au Festival de Cannes

Held up by the night shooting of Thom Yorke’s new music video, Darius Khondji, AFC, ASC, was only able to make a quick round-trip to Cannes this year. Too late, in any case, to be able to attend the screening at the Grand Théâtre Lumière of a part of the series "Too Old To Die Young", which he and Diego Garcia shot for Nicolas Winding Refn. He was, however, able to find some time to speak with us, by phone, about this shoot in Los Angeles… (FR)

Anesthésié par la couleur
Darius Khondji, AFC, ASC, parle de son travail sur "Too Old To Die Young", de Nicolas Winding Refn

Les entretiens au Festival de Cannes

Retenu par le tournage nocturne du nouveau clip de Thom Yorke, Darius Khondji, AFC, ASC, n’a pu faire qu’un rapide aller-retour sur la Croisette pour voir des films. Trop tard, en tout cas, pour assister à la projection au Grand Théâtre Lumière d’une partie de la série "Too Old To Die Young", qu’il a photographiée, avec Diego Garcia, pour Nicolas Winding Refn. Il a quand même trouvé le temps de nous parler, au téléphone, de ce tournage à Los Angeles... (FR)

De l’argentique pour le maire
Entretien avec le directeur de la photographie Sébastien Buchmann, AFC, à propos de son travail sur "Alice et le maire", de Nicolas Pariser

Les entretiens au Festival de Cannes

Issu de l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière, spécialité Cinéma, Sébastien Buchmann, AFC, exerce son talent entre documentaire et fiction. Il a travaillé à plusieurs reprises avec Dominique Marchais, réalisateur de documentaires engagés (La Ligne de partage des eaux, Nul homme n’est une île). Côté fiction, il est le fidèle collaborateur de Valérie Donzelli, La guerre est déclarée, de Mickhaël Hers, Amanda, et de Nicolas Pariser qu’il accompagne encore aujourd’hui pour son nouvel opus philosophico-politique, Alice et le maire, en sélection à la Quinzaine des réalisateurs. (BB)

Monia prend tous les risques
Entretien avec la directrice de la photographie Josée Deshaies à propos de "La Femme de mon frère", de Monia Chokri

Les entretiens au Festival de Cannes

Hommage dans sa forme aux films de Claude Jutra ou Michel Brault, pionniers du cinéma direct des années 1960, La Femme de mon frère est un premier film réalisé par la comédienne québécoise Monia Chokri. Centré sur le mal de vivre de Sophia, une sorte d’anti-héroïne déprimée à la Woody Allen (interprétée par Anne Elisabeth Bossé), le film porte un regard ironique sur la société canadienne actuelle. Les thèmes de la réussite sociale et de l’immigration se mêlent au trajet parfois loufoque de cette jeune femme qui cherche le bonheur au milieu d’une famille encombrante. Josée Deshaies nous fait partager ses souvenirs du plateau. (FR)

Où Anne Seibel, ADC, parle de son métier, chef décoratrice

Propos et entretiens

Le photographe de plateau Roger Do Minh, PFA, porte un intérêt particulier aux artisans du cinéma. Ayant déjà mis en lumière, sur le site qu’il leur dédie, les métiers de directeur de la photo, cadreur, accessoiriste, premier assistant réalisateur, il pose aujourd’hui son regard sur l’art du décor en s’entretenant avec Anne Seibel, ADC, chef décoratrice, qui parle, entre autres sujets, de son étroite collaboration avec les directeurs de la photographie.

Parution de "Conversations avec Darius Khondji"
Un ouvrage de Jordan Mintzer

Livres et revues

Faisant suite à la sortie, il y a sept ans, de Conversations avec James Gray, le deuxième ouvrage de la collection "Conversations" est l’un des rares qui soit entièrement consacré au directeur de la photographie Darius Khondji, AFC, ASC. Il offre au lecteur un voyage à travers le cinéma des cinquante dernières années, vu par l’œil d’un opérateur qui a su révolutionner son art et se mettre au service d’Hollywood comme du cinéma d’auteur européen et asiatique.

Tous les agendas de Camerimage

L’agenda de Camerimage

Mis à jour quotidiennement, les agendas annonçant les principaux temps forts de Camerimage liés au travail de l’image sont rassemblés dans cet article. Ils résument, entre autres projections et rencontres, les activités des membres associés de l’AFC présents et donnent des liens vers les entretiens publiés.

Thales Angénieux à Camerimage 2017

Nos associés à Camerimage

Thales Angénieux sera présent à Camerimage 2017 pour présenter, entre autres, l’Optimo Ultra 12x et la gamme d’objectifs Type EZ, mais aussi pour soutenir trois longs métrages tournés avec ses zooms et sélectionnés au Festival.

Darius Khondji, AFC, ASC, sheds light on his retrospective at the Cinémathèque française
By François Reumont for the AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Before he was fêted within the temple of French cinephilia, Darius Khondji agreed to participate in a particular sort of interview during which we asked him to react to a series of surprise images. The DoP of Delicatessen and Seven discussed some of his memories, inspirations, anxieties, and passions with us. (FR)

Où Darius Khondji, AFC, ASC, éclaire sa rétrospective à la Cinémathèque française
Par François Reumont pour l’AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Avant d’être célébré dans le temple de la cinéphilie française, Darius Khondji s’est prêté au jeu d’une interview où une série d’images surprises lui ont été proposées. Le chef opérateur de Delicatessen et Seven revient sur quelques souvenirs, inspirations, angoisses et passions. (FR)

L’historique de l’agenda de Camerimage 2016

Camerimage 2016

  • L’agenda du vendredi 18 novembre
  • 10h Projection de The Neon Demon, de Nicolas Winding Refn, photographié par Natasha Braier, ADF – MCK Orzeł Cinema
  • 12h Imago et Illuminatrix – "Master Class au sujet de The Neon Demon", avec la directrice de la photographie Natasha Braier, ADF, modérée par Claire Pijman, NSC – MCK Orzeł Cinema
  • 12h15 Conférence de presse avec le directeur de la photographie Bradford Young, ASC, à propos du film Arrival, de Denis Villeneuve – Opera Nova, 3e étage, Salle des conférences
  • 13h30 Séminaire Hawk, avec Markus Förderer, BVK – Opera Nova, 1er étage, Salle des séminaires.

Sony à Camerimage 2016

Nos associés à Camerimage

Sony aura comme chaque année un stand à Camerimage où seront partagées les dernières technologies et solutions pour le cinéma en HDR et 4K, au côté du nouvel enregistreur externe R7 avec le nouveau format X-OCN.

Mon père était un héros !
Par Laurence Noisette

Bernard Noisette

Les premiers souvenirs se mélangent aux récits, aux photos… mais celui qui me revient spontanément, c’est d’abord le bonheur de voir ce père aimant, si souvent absent à cause de ses films aux quatre coins du monde, essayant de compenser, en quelques heures, les longs mois d’absence (à l’époque, les films se tournaient en quatre, voire six mois). C’était la fête du retour et j’ai toujours eu cette douce sensation d’un amour immense et inconditionnel.

Retour sur la Caméra d’or
Par Jean-Marie Dreujou, AFC

Festival de Cannes 2016

Ma dernière visite à Cannes remonte à 1986, 30 ans ! Le bateau du film de Polanski, Pirates, était à quai. Mon premier film comme directeur de la photo, Qui trop embrasse, de Jacques Davila, était dans la sélection Un Certain Regard. C’était un film tourné en Super 16, gonflé en 35 nmm, et la projection sur l’immense écran de l’ancien palais Croisette m’avait beaucoup impressionné.

Films (34)