Contre-Champ N°Spécial Camerimage 2022 - hors-série

Actualités AFC

Interview du directeur de la photo Fabian Gamper pour le clip "Zeit", du groupe Rammstein, réalisé par Robert Gwisdek
Par Clément Colliaux, pour l’AFC

En compétition à Camerimage 2022, l’inquiétant clip du morceau "Zeit" du groupe allemand Rammstein combine les défis techniques : studio rempli de sable, tournage sous l’eau, plans montés à l’envers, et tout cela au ralenti. Le chef opérateur Fabian Gamper nous raconte comment il a pu composer avec tous ces facteurs. (CC)

Caroline Guimbal revient sur ses choix pour filmer "Dalva", d’Emmanuelle Nicot

Parler de l’inceste et de ses conséquences n’est pas forcément chose facile à l’écran. C’est pourtant le choix de la réalisatrice belge Emmanuelle Nicot et de son premier film Dalva, présenté à l’origine dans la sélection de la Semaine de la critique cannoise 2022. Désormais en compétition à Camerimage pour le meilleur premier film – et également la meilleure première photographie pour Caroline Guimbal –, c’est avec cette dernière que Pascale Marin, AFC, revient sur les enjeux d’un tel projet. (FR)

Cinematographer Sturla Brandth Grøvlen, DFF, talks about his work on Gunnar Vikene’s "War Sailor"
"Journey to the End of Hell" by François Reumont

War films without soldiers are few and far between. Yet, this is what Norwegian Gunnar Vikene opted to do on his impressive film Kriegsseileren, which was screened in official competition for the Golden Frog for Best Cinematography 2022. Its narrative arc is evocative of Michael Cimino’s Deer Hunter (although it would have been entirely fitting for it to have adopted Cimino’s film’s French title : Journey to the End of Hell), this film whose title means “war sailor” is a film full of nuances in which destiny, friendship and survival combine to provide powerful dramatic fuel. Danish cinematographer Sturla Brandth Grøvlen, (Rams, 2015, winner of the Silver Frog) shot this epic yet very intimate story... (FR)

Negin Khazaee nous parle des plans qu’elle a tournés pour le documentaire d’Annabelle Amoros, "Churchill Polar Bear Town"

Après ses études à La Fémis, Negin Khazaee s’est installée à Vancouver. Elle vit entre la France et le Canada, des métiers de DIT et directrice de la photographie. Cette année, elle présente à Camerimage, dans la compétition Courts métrages documentaires, Churchill Polar Bear Town, d’Annabelle Amoros. Un documentaire dans le grand nord canadien, sur la petite ville de Churchill, 800 habitants, et sa relation ambiguë avec les ours polaires. (MC)

Michał Dymek, PSC, revient sur le tournage de "EO", de Jerzy Skolimowski
"Le cinéma et le hasard" par François Reumont

Hommage à Au hasard Balthazar, de Robert Bresson, EO, de Jerzy Skolimowski, a pris tout le monde par surprise lors de la première journée de compétition à Cannes 2022. Remportant à l’issue de la quinzaine un Prix du jury mérité, avec à la clé un discours hilarant de remerciements à ses comédiens équidés de la part de son réalisateur de 84 ans. A l’occasion de sa présentation hors compétition en Séance spéciale à Camerimage, nous revenons avec le directeur de la photographie Michał Dymek, PSC, (32 ans) sur cette collaboration hors norme entre road movie, poème visuel et fable animaliste. (FR)

Peter Zeitlinger, BVK, ASC, speaks about "L’angelo dei muri" ("The Angel in the Wall"), by Lorenzo Bianchini
"Space and Time" by François Reumont

Set almost exclusively in a dilapidated and dark apartment, Lorenzo Bianchini’s L’angelo dei muri (The Angel in the Wall) is a strange story mixing present and past, featuring a lonely old man threatened with eviction and new tenants. The result is particularly evocative of, both in its form and its staging, The others, by Alejandro Amenabar (2001). Austrian cinematographer Peter Zeitlinger was behind the camera on this film with few shots a very decisive choreography between actors and camera. A staging of space above all. (FR)

La cheffe opératrice Mandy Walker, ACS, ASC, échange sur son travail à propos d’"Elvis", de Baz Luhrmann

Candidat à la Grenouille d’or de la compétition principale, le film Elvis est aussi l’occasion pour Camerimage de remettre à son réalisateur Baz Luhrmann le "Special Award for Outstanding Director". Pour sa seconde coopération avec la cheffe opératrice Mandy Walker, ACS, ASC, (sa quatrième si l’on inclut deux publicités réalisées pour Chanel), le réalisateur renoue avec le film musical, qui avait rythmé le début de sa carrière. Qu’il adapte un roman (The Great Gatsby), une pièce de théâtre (Roméo + Juliette) ou qu’il s’appuie sur des faits historiques (Australia), Baz Luhrmann a toujours su emmener les histoires dans son univers unique, chatoyant et sensible à la fois. Elvis ne fait pas exception à la règle : bien plus qu’un simple biopic, le film est une véritable exploration des États-Unis du milieu du XXe siècle, en tension constante « entre le show et le biz », selon les propos de Baz Luhrmann, à travers un personnage que le réalisateur tente de dépouiller de son aspect iconique, pour lui rendre son humanité et sa sensibilité. (MC)

Edu Grau, ASC, AEC, et Shane Ainsworth reviennent sur les défis techniques du vidéo clip "5D", de Lykke Li, réalisé par Theo Lindquist
"I follow you" par François Reumont

Chaque année, le festival Camerimage met à l’honneur le travail d’image des vidéo clips lors de la grande projection de gala du mercredi après-midi. Un événement phare de chaque édition qui rassemble l’ensemble des festivaliers proposant une fenêtre unique sur les films les plus inventifs de l’année passée. Parmi les concurrents pour la Grenouille d’or de la vidéo musicale 2022, se trouvent le réalisateur Theo Lindquist et le directeur de la photographie Edu Grau, qui ont mis en image le clip "5D", de la chanteuse Lykke Li. Un étonnant ballet cyclique bien en phase avec l’ambiance mélancolique de la chanson. (FR)

Conversation avec Stéphane Fontaine, AFC, à propos de son travail sur "Revoir Paris”, d’Alice Winocour

Dans Revoir Paris, Virginie Efira incarne Mia, une victime des attentats du 13 novembre 2015, revenant à Paris trois mois après l’attaque, et cherchant à retrouver ses souvenirs de l’événement. Avec sincérité et pudeur, le film dresse le portrait d’une jeune femme et d’une ville qui cherchent toutes deux à se reconstruire après le traumatisme. Après une sélection à la Quinzaine des réalisateurs, le film est présenté à Camerimage, dans la sélection Contemporary World. A cette occasion, Margot Cavret a rencontré Stéphane Fontaine, AFC, directeur de la photographie de ce film, pour évoquer avec lui cette première collaboration avec la réalisatrice Alice Winocour.

Edu Grau, ASC, AEC, and Shane Ainsworth talk about the technical challenge of shooting Lykke Li music video "5D", by Theo Lindquist
"I Follow You", by François Reumont

Every year, the Camerimage festival honors music video cinematography during its big gala screening on Wednesday afternoon. This is the flagship event of our annual gathering, bringing together all the festival-goers and offering a unique window on the past year’s most innovative films. Amongst the contenders for the 2022 Golden Frog award for Best music video are director Theo Lindquist and cinematographer Edu Grau, who brought to life singer Lykke Li’s song “5D”. This astonishing cyclical ballet is well-attuned to the song’s melancholy mood. (FR)

Kate McCullough, ISC, explique ses choix pour la mise en images de "The Quiet Girl", de Colm Bairéad
Sage comme une image

Sélectionné dans la compétition "Premiers films", The Quiet Girl, de Colm Bairéad, est un drame dans l’Irlande rurale des années 1980, qui met en scène la vie d’une jeune fille dont les parents en difficulté l’envoient passer l’été chez un couple de cousins. Un film qui joue beaucoup sur les non dits et sur une fausse apparence de distance pour mieux révéler au cœur du récit beaucoup de secrets. Ce portrait très touchant du début de l’adolescence est interprété par la jeune Catherine Clinch qui irradie de talent sur l’écran. C’est aussi le deuxième film en gaélique pour la DoP irlandaise Kate Mc Cullough après le très beau Arracht, de Tom Sullivan (à Camerimage 2020). Notons que Kate a également un lien particulier avec la Pologne, puisqu’elle a fait ses études à l’école de cinéma de Łódź... (FR)

John Christian Rosenlund, FNF, speaks about the challenges of shooting "The Emigrants", by Erik Poppe
A historical saga in natural light

In making the decision to produce a new adaptation of the greatest classic of Swedish literature, Norwegian filmmaker Erik Poppe (Utoya : July 22) had his work cut out for him. Because Jan Troell already made a screen adaptation in 1971 starring Max Von Sydow and Liv Ullman, then the two most famous Swedish and international film stars, it’s not an easy thing to make a contemporary remake… However, when you watch the film, you have to admit they’ve done a pretty good job in proposing a modern version of a classic tale in which the currently relevant themes of migration, women’s rights, and religion infuse each scene. John Christian Rosenlund, FNF, was in charge of the lighting on this saga, with an often-minimalistic staging.

Cinematographer Mandy Walker, ACS, ASC, discusses her work on "Elvis", by Baz Luhrmann

Nominated for the Golden Frog award in the main competition, Elvis is also the opportunity for Camerimage to present the film’s director Baz Luhrmann with the “Special Award for Outstanding Director”. For his second cooperation with cinematographer Mandy Walker, ACS, ASC, (his fourth if one includes two commercials made for Chanel), the director returns to the musical genre, which had punctuated the start of his career. Whether he’s adapting a novel (The Great Gatsby), a play (Romeo + Juliet) or relying on historical events (Australia), Baz Luhrmann has always known how to tell stories within his unique, caressing and sensitive universe. Elvis is no exception to the rule : much more than a simple biopic, the film is a true exploration of mid-20th-century America in constant tension “between the show and the biz”, according to the words of Baz Luhrmann, through a character whom the director tries to strip of his iconic status, in order to render to him his humanity and his sensitivity. (MC)

Director of photography Matthias Helldoppler speaks about the shooting of music video "Other Side”, by Rupert Höller
The Kinetics of Tree Trunks

A good music video is often based on a director’s idea. For “Other Side”, the title of the Austrian electronic music duo Camo & Crooked, director Rupert Höller decided to portray the strange adventure of a young woman aboard her motorhome, which she has parked at the edge of the forest.
In this music video, the lighting plays the same role as an actor in the scenography, offering some quiet fantastic nocturnal atmospheres. Austrian cinematographer Matthias Helldoppler tells us about his method for creating these plays of light... (FR)

Kate McCullough, ISC, explains her choices for the photography of Colm Bairéad’s "The Quiet Girl"
As good as gold

Selected in the “Director’s debut” competition, The Quiet Girl, by Colm Bairéad, is a drama set in rural Ireland in the 1980s, which depicts the life of a young girl whose troubled parents send her to spend the summer with a couple of cousins. This film plays a lot on the unspoken and on a false appearance of distance to better reveal the many secrets at the heart of the story. This very touching portrait of early adolescence is played by the young Catherine Clinch, who radiates talent on screen. It is also the second Gaelic-language film for the Irish director of photography Kate McCullough ; the first was the very beautiful Arracht, by Tom Sullivan (at Camerimage in 2020). Note that Kate also has a special link with Poland, since she attended the Łódź film school... (FR)

Michał Dymek, PSC, speaks about the shooting of "EO", by Jerzy Skolimowski
"Cinema and chance", by François Reumont

A tribute to Robert Bresson’s Au hasard Balthazar, EO, by Jerzy Skolimowski, took everyone by surprise on the first day of competition at the 2022 Cannes Film Festival. At the end of the Fortnight, he won a deserved award from the jury and gave a hilarious speech in which the 84-year-old director thanked his equine actors. To mark the occasion of the screening of this film at Camerimage this year, the film’s cinematographer, Michał Dymek, aged 32, sat down with us to discuss this extraordinary collaboration situated between a road movie, a visual poem and an animal fable. (FR)

Entretien avec Edward Berger, réalisateur, et James Friend, ASC, BSC, à propos d’"À l’Ouest, rien de nouveau"
"Sur le terrain", par Clément Colliaux

Lors d’un entretien à Camerimage 2022, le réalisateur Edward Berger et le chef opérateur James Friend, ASC, BSC, nous parlent de leur travail sur À l’Ouest, rien de nouveau, nouvelle adaptation d’Eric Maria Remarque sortie le 28 octobre sur Netflix et nommée en Compétition principale. Ils racontent la construction d’un film de guerre chevillé à son personnage, expliquent leurs choix d’objectifs, de découpage et le tournage avec une caméra grand format. (CC)

Le directeur de la photographie Matthias Helldoppler revient sur le tournage du clip vidéo "Other Side”, réalisé par Rupert Höller
La cinétique des troncs

Un bon clip repose souvent sur une idée de mise en scène. Pour "Other Side", titre du duo électro autrichien Camo & Krooked, le réalisateur Rupert Höller a décidé de mettre en scène l’aventure étrange d’une jeune femme à bord de son camping-car installé en bordure de forêt. Un clip où la lumière est actrice de la scénographie, offrant quelques ambiances nocturnes assez fantastiques. Le directeur de la photographie autrichien Matthias Helldoppler nous confie sa méthode pour ces jeux de lumière... (FR)

Tommy Maddox-Upshaw, ASC, revient sur la mise en image de la série "The Man Who Fell To Earth", réalisée par Alex Kurtzman
Le migrant interstellaire

Prolongeant plus que ne reconstituant le film culte de Nicholas Roeg (The Man Who Fell To Earth, 1976) – où David Bowie incarne un extra-terrestre à la recherche sur Terre d’un moyen de sauver sa propre planète – la série TV éponyme réadapte le roman d’origine en y injectant une bonne dose de modernité. C’est l’impeccable comédien britannique d’origine nigérienne Chiwetel Ejiofor (Dirty Pretty Things, Twelve Years a Slave...) qui prête désormais ses traits au visiteur d’une autre galaxie, tandis que Noémie Harris (la mère dans le film Moonlight) y interprète la terrienne qui va être forcée de l’accompagner dans sa mission. Le scénario signé Alex Kurtzman et Jenny Lumet saisit bien sûr l’opportunité de montrer la réalité sociale de l’Amérique actuelle, comme en écho à cette nouvelle de science fiction où le thème de l’étranger est au centre du propos.
Tommy Maddox-Upshaw est le maître d’œuvre des images. Il revient avec nous sur les défis posés par le tournage de cette série, produite entre l’Espagne et le Royaume-Uni, et diffusée depuis avril 2022 sur Showtime. (FR)

John Christian Rosenlund, FNF, revient sur les défis pour éclairer "The Emigrants", d’Erik Poppe
Une saga historique en lumière naturelle

En prenant la décision de produire une nouvelle adaptation du plus grand classique de la littérature suédoise, le cinéaste norvégien Erik Poppe (Utoya, 22 juillet) s’affaire à un travail délicat. Déjà porté à l’écran en 1971 par Jan Troell, avec en tête de casting Max Von Sydow et Liv Ullman – les deux plus grandes stars scandinaves du moment - on peut dire qu’un remake n’est pas forcément chose aisée... Force est de constater à la vision du film que la mission est plutôt réussie, proposant à l’écran une version moderne d’une histoire classique, où les thématiques actuelles du migrant, de la condition de la femme et de la religion infusent chaque scène. C’est John Christian Rosenlund, FNF, qui s’occupe d’éclairer cette saga, avec un dispositif de mise en scène souvent minimaliste. (FR)

Peter Zeitlinger, BVK, ASC, nous parle de ses choix pour filmer "L’angelo dei muri", de Lorenzo Bianchini
"L’espace et le temps", par François Reumont

Se déroulant presque uniquement dans un appartement vétuste et sombre, L’angelo dei muri, (The Angel in the Wall), de Lorenzo Bianchini, est une étrange histoire mêlant présent et passé entre un vieil homme seul menacé d’expulsion et de nouveaux locataires. Le résultat évoque dans sa forme et sa mise en scène notamment Les Autres, de Alejandro Amenábar (2001). C’est le directeur photographie autrichien Peter Zeitlinger, ASC, qui est derrière la caméra de ce film où les plans sont comptés, et la chorégraphie entre comédiens et caméra très déterminante. Une mise en scène de l’espace avant tout. (FR)

Le directeur de la photographie Sturla Brandth Grøvlen, DFF, parle de son travail sur "War Sailor", de Gunnar Vikene
"Voyage au bout de l’enfer" par François Reumont

Rares sont les films de guerre sans soldats. C’est le parti pris du réalisateur norvégien Gunnar Vikene et de son impressionnant Kriegsseileren (War Sailor), projeté en Compétition principale pour la Grenouille d’or de la meilleure image 2022. Évoquant par sa construction narrative Deer Hunter, de Michael Cimino (auquel il pourrait emprunter sans complexe le titre français, Voyage au bout de l’enfer), ce "matelot de guerre" est un film tout en nuances où destin, amitié et survie forment un puissant carburant dramatique. C’est Sturla Brandth Grøvlen, DFF, directeur de la photographie danois (Rams, en 2015, déjà récompensé par une Grenouille d’argent), qui met en image cette histoire à la fois épique et très intime... (FR)

Tommy Maddox-Upshaw, ASC, speaks about his cinematography on series "The Man Who Fell To Earth", by Alex Kurtzman
"The interstellar migrant", by François Reumont

Extending rather than recreating the cult film by Nicholas Roeg, The Man who Fell to Earth – in which David Bowie plays an alien on Earth looking for a way to save his own planet – the eponymous TV series is a readaptation of the original novel that introduces a good dose of modernity. The impeccable British actor of Nigerian origin Chiwetel Ejiofor (Dirty Pretty Things, 12 Years a Slave...) lends his features to the visitor from another galaxy, while Noémie Harris (the mother in the film Moonlight) plays the Earthling who will be forced to accompany him on his mission. The screenplay by Alex Kurtzman and Jenny Lumet of course seizes the opportunity to show the social reality of present-day America, like an echo of the science-fiction short story that centers the theme of the foreigner.
Tommy Maddox-Upshaw ASC is the mind behind the images. He discusses with us the challenges involved in filming this series, a Spanish-British coproduction, which has been broadcast since April 2022 on Showtime. (FR)

Sur les écrans

Interview du directeur de la photo Fabian Gamper pour le clip "Zeit", du groupe Rammstein, réalisé par Robert Gwisdek
Par Clément Colliaux, pour l’AFC

En compétition à Camerimage 2022, l’inquiétant clip du morceau "Zeit" du groupe allemand Rammstein combine les défis techniques : studio rempli de sable, tournage sous l’eau, plans montés à l’envers, et tout cela au ralenti. Le chef opérateur Fabian Gamper nous raconte comment il a pu composer avec tous ces facteurs. (CC)

Caroline Guimbal revient sur ses choix pour filmer "Dalva", d’Emmanuelle Nicot

Parler de l’inceste et de ses conséquences n’est pas forcément chose facile à l’écran. C’est pourtant le choix de la réalisatrice belge Emmanuelle Nicot et de son premier film Dalva, présenté à l’origine dans la sélection de la Semaine de la critique cannoise 2022. Désormais en compétition à Camerimage pour le meilleur premier film – et également la meilleure première photographie pour Caroline Guimbal –, c’est avec cette dernière que Pascale Marin, AFC, revient sur les enjeux d’un tel projet. (FR)

Cinematographer Sturla Brandth Grøvlen, DFF, talks about his work on Gunnar Vikene’s "War Sailor"
"Journey to the End of Hell" by François Reumont

War films without soldiers are few and far between. Yet, this is what Norwegian Gunnar Vikene opted to do on his impressive film Kriegsseileren, which was screened in official competition for the Golden Frog for Best Cinematography 2022. Its narrative arc is evocative of Michael Cimino’s Deer Hunter (although it would have been entirely fitting for it to have adopted Cimino’s film’s French title : Journey to the End of Hell), this film whose title means “war sailor” is a film full of nuances in which destiny, friendship and survival combine to provide powerful dramatic fuel. Danish cinematographer Sturla Brandth Grøvlen, (Rams, 2015, winner of the Silver Frog) shot this epic yet very intimate story... (FR)

Negin Khazaee nous parle des plans qu’elle a tournés pour le documentaire d’Annabelle Amoros, "Churchill Polar Bear Town"

Après ses études à La Fémis, Negin Khazaee s’est installée à Vancouver. Elle vit entre la France et le Canada, des métiers de DIT et directrice de la photographie. Cette année, elle présente à Camerimage, dans la compétition Courts métrages documentaires, Churchill Polar Bear Town, d’Annabelle Amoros. Un documentaire dans le grand nord canadien, sur la petite ville de Churchill, 800 habitants, et sa relation ambiguë avec les ours polaires. (MC)

Michał Dymek, PSC, revient sur le tournage de "EO", de Jerzy Skolimowski
"Le cinéma et le hasard" par François Reumont

Hommage à Au hasard Balthazar, de Robert Bresson, EO, de Jerzy Skolimowski, a pris tout le monde par surprise lors de la première journée de compétition à Cannes 2022. Remportant à l’issue de la quinzaine un Prix du jury mérité, avec à la clé un discours hilarant de remerciements à ses comédiens équidés de la part de son réalisateur de 84 ans. A l’occasion de sa présentation hors compétition en Séance spéciale à Camerimage, nous revenons avec le directeur de la photographie Michał Dymek, PSC, (32 ans) sur cette collaboration hors norme entre road movie, poème visuel et fable animaliste. (FR)

Peter Zeitlinger, BVK, ASC, speaks about "L’angelo dei muri" ("The Angel in the Wall"), by Lorenzo Bianchini
"Space and Time" by François Reumont

Set almost exclusively in a dilapidated and dark apartment, Lorenzo Bianchini’s L’angelo dei muri (The Angel in the Wall) is a strange story mixing present and past, featuring a lonely old man threatened with eviction and new tenants. The result is particularly evocative of, both in its form and its staging, The others, by Alejandro Amenabar (2001). Austrian cinematographer Peter Zeitlinger was behind the camera on this film with few shots a very decisive choreography between actors and camera. A staging of space above all. (FR)

La cheffe opératrice Mandy Walker, ACS, ASC, échange sur son travail à propos d’"Elvis", de Baz Luhrmann

Candidat à la Grenouille d’or de la compétition principale, le film Elvis est aussi l’occasion pour Camerimage de remettre à son réalisateur Baz Luhrmann le "Special Award for Outstanding Director". Pour sa seconde coopération avec la cheffe opératrice Mandy Walker, ACS, ASC, (sa quatrième si l’on inclut deux publicités réalisées pour Chanel), le réalisateur renoue avec le film musical, qui avait rythmé le début de sa carrière. Qu’il adapte un roman (The Great Gatsby), une pièce de théâtre (Roméo + Juliette) ou qu’il s’appuie sur des faits historiques (Australia), Baz Luhrmann a toujours su emmener les histoires dans son univers unique, chatoyant et sensible à la fois. Elvis ne fait pas exception à la règle : bien plus qu’un simple biopic, le film est une véritable exploration des États-Unis du milieu du XXe siècle, en tension constante « entre le show et le biz », selon les propos de Baz Luhrmann, à travers un personnage que le réalisateur tente de dépouiller de son aspect iconique, pour lui rendre son humanité et sa sensibilité. (MC)

Edu Grau, ASC, AEC, et Shane Ainsworth reviennent sur les défis techniques du vidéo clip "5D", de Lykke Li, réalisé par Theo Lindquist
"I follow you" par François Reumont

Chaque année, le festival Camerimage met à l’honneur le travail d’image des vidéo clips lors de la grande projection de gala du mercredi après-midi. Un événement phare de chaque édition qui rassemble l’ensemble des festivaliers proposant une fenêtre unique sur les films les plus inventifs de l’année passée. Parmi les concurrents pour la Grenouille d’or de la vidéo musicale 2022, se trouvent le réalisateur Theo Lindquist et le directeur de la photographie Edu Grau, qui ont mis en image le clip "5D", de la chanteuse Lykke Li. Un étonnant ballet cyclique bien en phase avec l’ambiance mélancolique de la chanson. (FR)

Retour sur une découverte lumineuse faite à Camerimage
"Sumolight – Effet feu et lumière hexagonale", par Jean-Mathieu Fresneau, étudiant à La Fémis

A l’occasion de la présence, au 30e Camerimage, d’étudiants de La Fémis, l’AFC leur a proposé de contribuer d’une manière ou d’une autre aux articles publiés sur le site. Dans la contribution suivante, Jean-Mathieu Fresneau, étudiant en 4e année au département Image de La Fémis, propose de partager sa découverte d’un projecteur qui, à ses yeux, mérite le détour.

Conversation avec Stéphane Fontaine, AFC, à propos de son travail sur "Revoir Paris”, d’Alice Winocour

Dans Revoir Paris, Virginie Efira incarne Mia, une victime des attentats du 13 novembre 2015, revenant à Paris trois mois après l’attaque, et cherchant à retrouver ses souvenirs de l’événement. Avec sincérité et pudeur, le film dresse le portrait d’une jeune femme et d’une ville qui cherchent toutes deux à se reconstruire après le traumatisme. Après une sélection à la Quinzaine des réalisateurs, le film est présenté à Camerimage, dans la sélection Contemporary World. A cette occasion, Margot Cavret a rencontré Stéphane Fontaine, AFC, directeur de la photographie de ce film, pour évoquer avec lui cette première collaboration avec la réalisatrice Alice Winocour.

Edu Grau, ASC, AEC, and Shane Ainsworth talk about the technical challenge of shooting Lykke Li music video "5D", by Theo Lindquist
"I Follow You", by François Reumont

Every year, the Camerimage festival honors music video cinematography during its big gala screening on Wednesday afternoon. This is the flagship event of our annual gathering, bringing together all the festival-goers and offering a unique window on the past year’s most innovative films. Amongst the contenders for the 2022 Golden Frog award for Best music video are director Theo Lindquist and cinematographer Edu Grau, who brought to life singer Lykke Li’s song “5D”. This astonishing cyclical ballet is well-attuned to the song’s melancholy mood. (FR)

"Camera Assessment / Evaluation de la caméra", par HBO
par Margot Cavret

Pour le dernier jour de projections à Camerimage, les festivaliers étaient invités à découvrir un document un peu particulier : la major américaine HBO a produit récemment le sixième épisode de sa série "Camera Assessment", et en proposait la première mondiale. Depuis plus de dix ans, les employés de HBO sont sollicités pour réfléchir et produire de grandes sessions de comparatifs de caméras, non pas pour en élire possiblement une comme étant la meilleure, mais plutôt comme outil de comparaison à mettre à la disposition de toutes les productions du studio, afin de choisir l’équipement de plus adapté à chaque projet.

Steeven Petitteville AFC revient sur son tournage en Optimo Prime à l’occasion du workshop Angénieux à Camerimage
Par Margot Cavret, pour l’AFC

Second à exploiter le nouvel espace Workshop inauguré cette année à Camerimage, le constructeur français Angénieux profite de ces quatre heures de rencontre pour présenter au public leurs tout nouveaux zooms Optimo Ultra Compact, venant compléter la gamme, déjà pourvue du zoom Optimo Ultra 12x et des douze focales fixes Optimo Prime. Avant de laisser le public découvrir par lui-même les objectifs, poser ses questions au constructeur où encore assister au démontage des Prime pour y modifier la lentille IOP, Angénieux a introduit l’atelier par une master class. Pour ouvrir celle-ci, le constructeur est revenu en détail sur le dispositif IOP et a proposé des essais comparatifs pour présenter les nouvelles lentilles disponibles de cette gamme. L’opérateur Steadicam Chris Fawcett, ASO, a également profité de cette première partie pour montrer en direct des images tournées avec les nouveaux zooms Optimo Ultra Compact, afin de démontrer, entre autres, leur légèreté et leur maniabilité. La master class a également été ponctuée d’interventions de nombreux chefs opérateurs évoquant leurs récents tournages en Optimo, dont Steeven Petitteville, AFC, qui a partagé son expérience de tournage publicitaire en Optimo Prime et intégration IOP. Il est ensuite revenu plus en détail sur son travail, lors d’un entretien pour l’AFC. (MC)

Kate McCullough, ISC, explique ses choix pour la mise en images de "The Quiet Girl", de Colm Bairéad
Sage comme une image

Sélectionné dans la compétition "Premiers films", The Quiet Girl, de Colm Bairéad, est un drame dans l’Irlande rurale des années 1980, qui met en scène la vie d’une jeune fille dont les parents en difficulté l’envoient passer l’été chez un couple de cousins. Un film qui joue beaucoup sur les non dits et sur une fausse apparence de distance pour mieux révéler au cœur du récit beaucoup de secrets. Ce portrait très touchant du début de l’adolescence est interprété par la jeune Catherine Clinch qui irradie de talent sur l’écran. C’est aussi le deuxième film en gaélique pour la DoP irlandaise Kate Mc Cullough après le très beau Arracht, de Tom Sullivan (à Camerimage 2020). Notons que Kate a également un lien particulier avec la Pologne, puisqu’elle a fait ses études à l’école de cinéma de Łódź... (FR)

Retour sur la master class Arri avec le chef opérateur et gaffer Cory Geryak
Par Margot Cavret, pour l’AFC

Il y avait une nouveauté à Camerimage cette année : le "film workshop center" est un nouvel espace, inauguré mercredi par Arri, qui y proposait un atelier sous la directive du chef opérateur et ancien gaffer Cory Geryak. Avec des temps d’intervention plus longs que pour les masterclass et conférences de la "conference room" (quatre heures et demi au lieu de deux), et une surface plus large, le film workshop center propose aux fabricants voulant l’exploiter la possibilité d’y faire des démonstrations pratiques. Pour un festival comme Camerimage, l’initiative fait sens. Cette année ils n’auront été que deux à l’utiliser (Arri s’est fait succéder le lendemain par Angénieux), mais on ne peut qu’espérer que le concept en séduira d’autres, et que le film workshop center sera reconduit l’année prochaine, avec plus de démonstrations, dans un cadre plus approfondi et plus confortable que sur le marché des exposants. Installé dans un gymnase, plus à l’est de la ville que le CKK et le Cinema City, et caché dans l’écrin d’un lycée, son principal défaut est d’être situé un peu à l’écart du reste des festivités. Ça n’aura pas découragé le public de ce mercredi, dont les retardataires doivent s’asseoir sur les marches tant la salle est comble pour pouvoir assister au workshop de Cory Geryak. (MC)

Camerimage 2022, retour sur le voyage de 4e année à La Fémis
Par Antoine Pirotte, étudiant en Image à La Fémis

A l’occasion de la présence, au 30e Camerimage, d’étudiants de La Fémis, l’AFC leur a proposé de contribuer d’une manière ou d’une autre aux articles publiés sur le site. Antoine Pirotte, étudiant en 4e année au département Image de La Fémis, propose de partager, dans la contribution ci-après, une conclusion du journal qu’il a tenu durant le festival.

Regard sur la table ronde Production virtuelle avec Arri et Fireframe
Par Margot Carvet, pour l’AFC

Pour sa première conférence de l’édition 2022 de Camerimage, Arri a convié le jeune studio de production Fireframe, spécialisé dans la production virtuelle. Partenaires, Arri et Fireframe ont développé ensemble pour la première fois un workflow pertinent, intégrant des stratégies dès le tournage pour maintenir une qualité et une fiabilité de l’image. A Rare Grand Alignment, de Cinqué Lee, photographié par John Christian Roselund, FNF, est le premier tournage réalisé entièrement grâce aux écrans LED du studio et bénéficiant de cette innovation.

Conférence de Walter Murch sur le nombre d’or
"Les yeux dans les yeux" par Clément Colliaux

Et si tous les yeux du cinéma étaient à la même place ? Célèbre monteur image et son, entre autres, de plusieurs films de Francis Ford Coppola, George Lucas et Anthony Minghella, Walter Murch est venu présenter pour la première fois à Camerimage 2022 sa nouvelle découverte. En écriture de son prochain livre, l’auteur du renommé En un clin d’œil (sorti en France en 2011) s’est penché sur la question de l’overscanning (tourner dans une résolution supérieure à celle du rendu final pour ajuster les contours du cadre en post-production), et ses réflexions ont croisé le visionnage d’un documentaire à son sujet qui mêlait des extraits de ses films et de l’histoire du cinéma. (CC)

RED Digital Cinema à Camerimage 2022

RED Digital Cinema sera présent au 30e Festival Camerimage avec deux représentants de RED Hollywood et un représentant de RED Europe, d’une part, ainsi qu’avec une séance de Q&R qui suivra la projection en Séance spéciale de Women Talking, de Sarah Polley, en présence de son directeur de la photographie, Luc Montpellier, CSC, d’autre part.

Retour sur le séminaire Sony : "Gérer les émotions fortes dans la direction de la photographie"
"Le grand air", par Clément Colliaux

Un film d’aviation, un western féminin et un blockbuster de super-héros : trois tournages en Venice dont les chefs opérateurs ont été réunis par Sony pour échanger autour de leur travail. Claudio Miranda, ACC, ASC (Top Gun : Maverick, en Compétition principale), Arnau Valls Colomer, AEC (la série Amazon Prime "The English") et Autumn Durald Arkapaw, ASC (Black Panther : Wakanda Forever) exposent leur approche sur des projets très différents, et comment ils ont utilisé la Venice et ses spécificités pour des œuvres aussi intimes que spectaculaires.

Retour sur la conférence Zeiss autour de Fredrik Wenzel, FSF, à propos de "Sans filtre", de Ruben Östlund

Tourné avec des optiques Zeiss Supreme Prime, Sans filtre offre une deuxième Palme d’or au duo Ruben Östlund, réalisateur, et Fredrik Wenzel, FSF, chef opérateur. Après avoir interviewé l’étalonneur, la première assistante caméra et le chef électricien du film, pour le site internet de Zeiss "Lenspire", Hélène de Roux profite du festival Camerimage pour inviter Fredrik Wenzel à répondre à ses questions et à celles de l’audience. L’occasion pour le chef opérateur de démontrer un goût du risque et une remise en question permanente au service de la créativité et de l’excellence. (MC)

John Christian Rosenlund, FNF, speaks about the challenges of shooting "The Emigrants", by Erik Poppe
A historical saga in natural light

In making the decision to produce a new adaptation of the greatest classic of Swedish literature, Norwegian filmmaker Erik Poppe (Utoya : July 22) had his work cut out for him. Because Jan Troell already made a screen adaptation in 1971 starring Max Von Sydow and Liv Ullman, then the two most famous Swedish and international film stars, it’s not an easy thing to make a contemporary remake… However, when you watch the film, you have to admit they’ve done a pretty good job in proposing a modern version of a classic tale in which the currently relevant themes of migration, women’s rights, and religion infuse each scene. John Christian Rosenlund, FNF, was in charge of the lighting on this saga, with an often-minimalistic staging.

Cinematographer Mandy Walker, ACS, ASC, discusses her work on "Elvis", by Baz Luhrmann

Nominated for the Golden Frog award in the main competition, Elvis is also the opportunity for Camerimage to present the film’s director Baz Luhrmann with the “Special Award for Outstanding Director”. For his second cooperation with cinematographer Mandy Walker, ACS, ASC, (his fourth if one includes two commercials made for Chanel), the director returns to the musical genre, which had punctuated the start of his career. Whether he’s adapting a novel (The Great Gatsby), a play (Romeo + Juliet) or relying on historical events (Australia), Baz Luhrmann has always known how to tell stories within his unique, caressing and sensitive universe. Elvis is no exception to the rule : much more than a simple biopic, the film is a true exploration of mid-20th-century America in constant tension “between the show and the biz”, according to the words of Baz Luhrmann, through a character whom the director tries to strip of his iconic status, in order to render to him his humanity and his sensitivity. (MC)

Director of photography Matthias Helldoppler speaks about the shooting of music video "Other Side”, by Rupert Höller
The Kinetics of Tree Trunks

A good music video is often based on a director’s idea. For “Other Side”, the title of the Austrian electronic music duo Camo & Crooked, director Rupert Höller decided to portray the strange adventure of a young woman aboard her motorhome, which she has parked at the edge of the forest.
In this music video, the lighting plays the same role as an actor in the scenography, offering some quiet fantastic nocturnal atmospheres. Austrian cinematographer Matthias Helldoppler tells us about his method for creating these plays of light... (FR)

Kate McCullough, ISC, explains her choices for the photography of Colm Bairéad’s "The Quiet Girl"
As good as gold

Selected in the “Director’s debut” competition, The Quiet Girl, by Colm Bairéad, is a drama set in rural Ireland in the 1980s, which depicts the life of a young girl whose troubled parents send her to spend the summer with a couple of cousins. This film plays a lot on the unspoken and on a false appearance of distance to better reveal the many secrets at the heart of the story. This very touching portrait of early adolescence is played by the young Catherine Clinch, who radiates talent on screen. It is also the second Gaelic-language film for the Irish director of photography Kate McCullough ; the first was the very beautiful Arracht, by Tom Sullivan (at Camerimage in 2020). Note that Kate also has a special link with Poland, since she attended the Łódź film school... (FR)

Ernst Leitz Wetzlar à Camerimage 2022

Ernst Leitz Wetzlar GmbH est l’un des principaux fabricants mondiaux d’objectifs de cinéma haut de gamme avec sa marque Leitz. À Camerimage, Leitz présentera ses tout derniers objectifs Large Format et l’équipe Leitz vous accueillera sur son stand.

Michał Dymek, PSC, speaks about the shooting of "EO", by Jerzy Skolimowski
"Cinema and chance", by François Reumont

A tribute to Robert Bresson’s Au hasard Balthazar, EO, by Jerzy Skolimowski, took everyone by surprise on the first day of competition at the 2022 Cannes Film Festival. At the end of the Fortnight, he won a deserved award from the jury and gave a hilarious speech in which the 84-year-old director thanked his equine actors. To mark the occasion of the screening of this film at Camerimage this year, the film’s cinematographer, Michał Dymek, aged 32, sat down with us to discuss this extraordinary collaboration situated between a road movie, a visual poem and an animal fable. (FR)

Rapport du séjour à Camerimage 2022 du département Image de La Fémis
Par Oriane Trably, étudiante à La Fémis, promotion Image 2023

A l’occasion de la présence, au 30e Camerimage, d’étudiants de La Fémis, l’AFC leur a proposé de contribuer d’une manière ou d’une autre aux articles publiés sur le site. Dans la contribution qui suit, Oriane Trably, étudiante en 4e année au département Image de La Fémis, propose de partager, dans un tour d’horizon non exhaustif, la façon dont elle a vécu le festival.

FilmLight annonce un jury de haut niveau pour ses Colour Awards 2022

Les inscriptions étant maintenant ouvertes, le jury se prépare pour les FilmLight Colour Awards 2022. Les prix, qui récompensent le meilleur travail de coloristes utilisant n’importe quelle plateforme technologique et travaillant dans n’importe quel genre, seront à nouveau présentés à EnergaCAMERIMAGE en novembre.

Retour sur la séance de Q&R avec Ben Davis, BSC, à propos de "The Banshees of Inisherin", de Martin McDonagh
Par Margot Cavret

Dans The Banshees of Inisherin, Colin Farrell et Brendan Gleeson incarnent deux habitants de l’île irlandaise fictive Inisherin, dont la solide amitié est brutalement brisée. Le film est tourné sur deux îles irlandaises au large de l’océan Atlantique : Achill, où sont fabriquées les habitations et où sont tournées les intérieurs, et Inishmore où se situent les décors extérieurs. Au large du désert de Burren, on y retrouve les paysages vierges de ce désert de pierre atypique, magnifiés par une photographie délicate et passionnée. Ben Davis, BSC, le chef opérateur, et Martin McDonagh, le réalisateur, signent par ce film leur troisième collaboration, après Sept Psychopathes et Three Billboards : Les Panneaux de la vengeance. Le film a été projeté mardi en Séance spéciale à Camerimage, et suivi d’une rencontre avec le directeur de la photographie.

Angénieux à Camerimage 2022

Partenaire officiel du festival, Angénieux sera cette année encore à Camerimage, en Pologne, pour y présenter ses dernières optiques et proposer essentiellement un évènement animé par des directeurs de la photo.

Retour sur les Q&R et la rencontre autour de "Notre-Dame brûle"
Par Margot Cavret

Cette année à Camerimage, Jean-Marie Dreujou, AFC, est président du jury de la compétition "Cinematographer’s debut". Avant de découvrir les films qu’il aura à départager avec son jury, et avant de prendre part au séminaire organisé par l’AFC qui aura lieu jeudi, le chef opérateur présentait Notre-Dame brûle lors de deux séances spéciales, accompagné du réalisateur Jean-Jacques Annaud, avec lequel il signe sa cinquième collaboration (sans compter la mini-série "La Vérité" sur l’affaire Harry Quebert) et du chef décorateur Jean Rabasse, ADC.

Entretien avec Edward Berger, réalisateur, et James Friend, ASC, BSC, à propos d’"À l’Ouest, rien de nouveau"
"Sur le terrain", par Clément Colliaux

Lors d’un entretien à Camerimage 2022, le réalisateur Edward Berger et le chef opérateur James Friend, ASC, BSC, nous parlent de leur travail sur À l’Ouest, rien de nouveau, nouvelle adaptation d’Eric Maria Remarque sortie le 28 octobre sur Netflix et nommée en Compétition principale. Ils racontent la construction d’un film de guerre chevillé à son personnage, expliquent leurs choix d’objectifs, de découpage et le tournage avec une caméra grand format. (CC)

Ernst Leitz Wetzlar at Camerimage 2022

Ernst Leitz Wetzlar GmbH is one of the world’s leading premium cine lens manufacturers with their brand of ‘Leitz Cine Lenses’. At Camerimage, Leitz will be displaying the newest Full Frame primes and the Leitz team will welcome you on its booth.

Le directeur de la photographie Matthias Helldoppler revient sur le tournage du clip vidéo "Other Side”, réalisé par Rupert Höller
La cinétique des troncs

Un bon clip repose souvent sur une idée de mise en scène. Pour "Other Side", titre du duo électro autrichien Camo & Krooked, le réalisateur Rupert Höller a décidé de mettre en scène l’aventure étrange d’une jeune femme à bord de son camping-car installé en bordure de forêt. Un clip où la lumière est actrice de la scénographie, offrant quelques ambiances nocturnes assez fantastiques. Le directeur de la photographie autrichien Matthias Helldoppler nous confie sa méthode pour ces jeux de lumière... (FR)

Tommy Maddox-Upshaw, ASC, revient sur la mise en image de la série "The Man Who Fell To Earth", réalisée par Alex Kurtzman
Le migrant interstellaire

Prolongeant plus que ne reconstituant le film culte de Nicholas Roeg (The Man Who Fell To Earth, 1976) – où David Bowie incarne un extra-terrestre à la recherche sur Terre d’un moyen de sauver sa propre planète – la série TV éponyme réadapte le roman d’origine en y injectant une bonne dose de modernité. C’est l’impeccable comédien britannique d’origine nigérienne Chiwetel Ejiofor (Dirty Pretty Things, Twelve Years a Slave...) qui prête désormais ses traits au visiteur d’une autre galaxie, tandis que Noémie Harris (la mère dans le film Moonlight) y interprète la terrienne qui va être forcée de l’accompagner dans sa mission. Le scénario signé Alex Kurtzman et Jenny Lumet saisit bien sûr l’opportunité de montrer la réalité sociale de l’Amérique actuelle, comme en écho à cette nouvelle de science fiction où le thème de l’étranger est au centre du propos.
Tommy Maddox-Upshaw est le maître d’œuvre des images. Il revient avec nous sur les défis posés par le tournage de cette série, produite entre l’Espagne et le Royaume-Uni, et diffusée depuis avril 2022 sur Showtime. (FR)

Sony à Camerimage 2022
La FR7 et l’extension pour Venice 2

Sony a le plaisir d’annoncer son retour au festival international du film EnergaCAMERIMAGE à Toruń, en Pologne, du 12 au 19 novembre 2022, pour présenter ses caméras de cinéma haut de gamme. Sony montrera également son soutien à l’industrie du cinéma en organisant des séminaires sur les principales tendances du secteur.

John Christian Rosenlund, FNF, revient sur les défis pour éclairer "The Emigrants", d’Erik Poppe
Une saga historique en lumière naturelle

En prenant la décision de produire une nouvelle adaptation du plus grand classique de la littérature suédoise, le cinéaste norvégien Erik Poppe (Utoya, 22 juillet) s’affaire à un travail délicat. Déjà porté à l’écran en 1971 par Jan Troell, avec en tête de casting Max Von Sydow et Liv Ullman – les deux plus grandes stars scandinaves du moment - on peut dire qu’un remake n’est pas forcément chose aisée... Force est de constater à la vision du film que la mission est plutôt réussie, proposant à l’écran une version moderne d’une histoire classique, où les thématiques actuelles du migrant, de la condition de la femme et de la religion infusent chaque scène. C’est John Christian Rosenlund, FNF, qui s’occupe d’éclairer cette saga, avec un dispositif de mise en scène souvent minimaliste. (FR)

Retour sur la séance de Q&R avec Florian Hoffmeister, BSC, à propos du film "Tár", de Todd Field
"Les fantômes du passé", par Clément Colliaux

De Gustav Mahler à Leonard Bernstein, Lydia Tár ne dialogue presque qu’avec des fantômes. Florian Hoffmeister, BSC, est nommé dans la compétition principale pour Tár, de Todd Field, qui suit la célèbre cheffe d’orchestre éponyme (un personnage inventé interprété par Cate Blanchett) entre répétitions avec un grand orchestre allemand, composition en isolement, rapports distants avec sa compagne et retour de vieux démons à l’heure d’internet. Une existence solitaire accentuée par beaucoup de plans en courte focale, souvent fixes, et des décors qui entre boiseries et béton rivalisent de teintes sourdes, avec lesquelles trancheront les puissantes envolées musicales.

Une découverte sur le Marché de Camerimage

Le directeur de la photographie Richard Andry, AFC, présent à Camerimage, a fait une découverte, sur le Marché des industries techniques, qu’il fait partager ici.

Un débat sur le thème du tournage des scènes d’intimité, sous l’égide de Sony
par Margot Cavret

Sous l’égide de Sony, six femmes et un homme ont été rassemblés pour débattre avec le public des problématiques posées par le tournage des scènes d’intimité. Le sous-titre de la conférence, "A discussion on female perspective", est décriée par le panel, qui juge la problématique non genrée et universelle, surtout dans un milieu professionnel où l’on dénombre encore une grande majorité d’hommes. Pourtant le public est essentiellement féminin. Menée par Carmen Vaya Albert, éditrice du magazine Camera&Light, la conversation a principalement porté sur le nouveau métier de coordinateur·rice d’intimité, de ses enjeux, et de la place des directeur·rice·s de la photographie sur le tournage de ces scènes particulières. (MC)

Retour sur le séminaire Rosco : Le langage de la couleur pour la lumière
Par Clément Colliaux

La couleur est une question de précision chez Rosco, qui a réuni un large panel pour discuter de ses terminologies : Nils de Montgrand (co-fondateur de DMG Lumiere, vice-président et directeur du département LED de Rosco) interroge Dejan Georgevich (chef opérateur, ASC), Oona Menges, Natalie Kingston (cheffes opératrices), Julian White et Jason Velez (chefs électriciens) sur la communication autour des couleurs sur un plateau, en particulier à l’heure du passage aux projecteurs LED.

FilmLight’s Colour Awards return for Camerimage 2022

Entries open on 1 May 2022, with new category to celebrate unsung talents. Following a hugely successful debut in2021, nominations are now being invited for the FilmLight Colour Awards 2022. This year’s awards, which will again be presented at EnergaCamerimage in November, include a new category celebrating the work of colourists on lower budget, independent and international features.

Retour sur la conférence "Des questions ?", avec un panel de chefs opérateurs et cheffes opératrices
"Une image juste", par Clément Colliaux

Pour cette édition 2022 de son rituel de Camerimage, le directeur de la photographie Oliver Stapleton, BSC, a réuni le panel de chefs opérateurs et de cheffes opératrices le plus impressionnant du festival pour répondre à des questions de festivaliers triées sur le volet : Charlotte Bruus Christensen (DFF, ASC), John de Borman (BSC, AFC), Jean-Marie Dreujou et Pascale Marin (AFC), Autumn Durald Arkapaw et Ed Lachman (ASC), Alana Mejía González et Natalie Kingston discutent à bâtons rompus de leurs carrières, conseils et méthodes de travail. (CC)

Rétrospective Stephen H. Burum, ASC, récipiendaire du Lifetime Achievement Award de Camerimage 2022
"Derrière le rideau", par Clément Colliaux

Loin d’avoir lui-même les "Snake Eyes", le récipiendaire du Lifetime Achievement Award Stephen H. Burum, ASC, a collaboré avec plusieurs grands cinéastes américains : Francis Ford Coppola (Outsiders et Rusty James en 1983), Danny DeVito (La Guerre des Rose en 1989 et Hoffa en 1992) et bien sûr Brian de Palma sur huit de ses films, parmi lesquels Les Incorruptibles (1987) et Snake Eyes (1998) qui faisaient partie de la rétrospective consacrée au chef opérateur à Camerimage 2022. Après les projections de Rusty James et Les Incorruptibles, Stephen H. Burum est revenu avec pragmatisme et humilité sur son travail avec ces différents réalisateurs, sa vision du métier et, peut-être, le secret de son savoir-faire. (CC)

Les Colour Awards de FilmLight reviennent à Camerimage 2022

Les inscriptions ouvrent le 1er mai 2022, avec une nouvelle catégorie pour célébrer les talents méconnus. Après des débuts extrêmement réussis en 2021, les candidats sont maintenant invités pour les FilmLight Colour Awards 2022. Les prix de cette année, qui seront à nouveau présentés à EnergaCamerimage en novembre, incluent une nouvelle catégorie célébrant le travail des coloristes sur les films à petits budgets, indépendants et internationaux.

Zeiss à Camerimage 2022

Outre sa présence habituelle parmi les exposants à Camerimage, Zeiss proposera une conférence intitulée "Framing Triangle of Sadness", le mardi 15 novembre, de 13h à 14h, dans la Seminar Room du CKK Jordanki.

Retour sur Camerimage 2022 et l’atelier Angénieux
Par Etienne Mommessin, étudiant en quatrième année Image à La Fémis

A l’occasion de la présence, au 30e Camerimage, d’étudiants de La Fémis, l’AFC leur a proposé de contribuer d’une manière ou d’une autre aux articles publiés sur le site. Dans la contribution suivante, Etienne Mommessin, étudiant en 4e année au département Image de La Fémis, propose de partager ses impressions sur le festival en général, et sur l’atelier proposé par Angénieux en particulier.