Ahmed Zaoui

Machinerie

Résultats de la recherche

Articles (6)

De l’argentique pour le maire
Entretien avec le directeur de la photographie Sébastien Buchmann, AFC, à propos de son travail sur "Alice et le maire", de Nicolas Pariser

Les entretiens au Festival de Cannes

Issu de l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière, spécialité Cinéma, Sébastien Buchmann, AFC, exerce son talent entre documentaire et fiction. Il a travaillé à plusieurs reprises avec Dominique Marchais, réalisateur de documentaires engagés (La Ligne de partage des eaux, Nul homme n’est une île). Côté fiction, il est le fidèle collaborateur de Valérie Donzelli, La guerre est déclarée, de Mickhaël Hers, Amanda, et de Nicolas Pariser qu’il accompagne encore aujourd’hui pour son nouvel opus philosophico-politique, Alice et le maire, en sélection à la Quinzaine des réalisateurs. (BB)

Film for the Mayor
Interview with cinematographer Sébastien Buchmann, AFC, about his work on Nicolas Pariser’s film "Alice and the Mayor"

Les entretiens au Festival de Cannes

A graduate of the Ecole nationale supérieure Louis-Lumière with a major in Cinema, Sébastien Buchmann, AFC, has been working on both documentaries and fiction films ever since. He has worked a number of times with Dominique Marchais, who is a director of activist documentaries (La ligne de partage des eaux, Nul homme n’est une île). On the fiction side, he is the faithful associate of Valérie Donzelli, La guerre est déclarée, Mickhaël Hers, Amanda, and Nicolas Pariser, alongside whom he has just completed a new philosophic-political opus entitled Alice et le Maire (Alice and the Mayor), in selection at the Directors’ Fortnight.

Entretien avec la directrice de la photographie Claire Mathon, AFC, à propos de son travail sur "Une vie violente", de Thierry de Peretti

Les entretiens au Festival de Cannes

Claire Mathon, AFC, porte des films singuliers, éclaire des premiers longs métrages puis accompagne fidèlement des réalisateurs tels que Maïwenn ou Alain Guiraudie. S’engageant avec sa caméra pour escorter la mise en scène, elle signe l’image d’Une vie violente, le 2e film du comédien et réalisateur Thierry de Peretti. Après Les Apaches, apprécié sur la Croisette en 2013, Thierry de Peretti revient à Cannes en sélection à la 56e Semaine de la Critique avec cette chronique corse, inspirée de faits réels et interprétée exclusivement par des comédiens du terroir.

Elin Kirschfink, SBC, AFC, discusses the challenges of shooting Ameen Nayfeh’s “200 Meters”
A frustrated road movie

Les entretiens de Camerimage

For her first film, filmmaker Ameen Nayfeh chose to plunge her viewers into the Kafkaesque experience of daily life in Palestine. Separated from his wife and children by 200 meters (she lives and works on the other side of the wall, in Israel), Mustafa has no choice but to communicate with them every evening by a childish game of turning the lights on and off. But when his son is the victim of an accident, he tries to gain access to the Jewish State by any means possible. Elin Kirschfink, AFC, SBC, was the cinematographer of this audacious testimony, which already received the Audience Award at the Venice Film Festival this year. (FR)

Elin Kirschfink, SBC, AFC, témoigne des défis du tournage de "200 mètres", d’Ameen Nayfeh
Un road movie contrarié

Les entretiens de Camerimage

Le cinéaste Ameen Nayfeh a choisi pour son premier film de plonger le spectateur dans l’expérience kafkaïenne de la vie quotidienne en Palestine. Séparé de sa femme et de ses enfants par 200 mètres (elle, travaillant et vivant de l’autre côté du mur, en Israël), Mustafa n’a d’autre choix sur sa terrasse que de communiquer avec eux chaque soir par un jeu enfantin d’allumage et d’extinction de lumière. Mais quand son fils est victime d’un accident, il cherche à rejoindre l’Etat Hébreu par tous les moyens possibles. C’est Elin Kirschfink, SBC, AFC qui signe les images de ce témoignage audacieux déjà récompensé à Venise (Prix du public 2021). (FR)

Films (11)