Claude Berri

Production
Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Films (105)

Articles (119)

Le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, parle de son travail sur "Vous n’avez encore rien vu", d’Alain Resnais

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Eric Gautier a débuté sa carrière de directeur de la photographie en 1991 au côté d’Arnaud Desplechin, et a collaboré avec lui pour tous ses longs métrages. Il a signé l’image des films de Patrice Chéreau, d’Olivier Assayas, de Claude Berri et de Léos Carax. C’est pour son film Cœur qu’Alain Resnais fait appel à ses compétences pour la première fois.
En sélection officielle, Vous n’avez encore rien vu est peut-être le film le plus inventif de ce grand metteur en scène français qui, à l’âge de 90 ans, risque de faire parler de lui sur la croisette.

L’éditorial de la Lettre de février 2009

Editoriaux de la Lettre

En ce début d’année, une des grandes figures du cinéma a disparu et l’AFC se retrouve quelque part orpheline d’un de ceux qui a soutenu les directeurs de la photographie et leur combat : Claude Berri faisait partie de ses réalisateurs qui ont su lier une relation particulièrement forte avec les chefs opérateurs, une relation au-delà d’un simple travail de technicien ou de collaborateur.

L’édito de Rémy Chevrin, AFC Ça y est, c’est cuit, ça y est, ça fuit…

Editoriaux de la Lettre

Disparition, nom féminin – Absence plus ou moins bien expliquée de quelque chose – Fait de ne plus exister (son opposé, apparition ou réapparition)
Délocalisation, nom féminin – Transfert d’activités, de capitaux et d’emplois en des régions du pays OU du monde bénéficiant d’un avantage compétitif du fait de coûts plus bas, d’un pôle de compétences, d’infrastructures mieux adaptées, d’un marché local assurant des débouchés plus vastes (son opposé, relocalisation).

Voyage à Rome
Par Richard Andry, Rémy Chevrin et Eric Guichard, membres de l’AFC

Salons, expositions et conférences techniques

Pour sa troisième édition, les 14 et 15 mars 2015, le Micro Salon Italia a dû se déplacer dans un nouvel espace. Alors que l’AIC, par cette initiative, offrait à Cinecittà une formidable exposition en permettant de redonner une dynamique aux industries techniques, il est regrettable que la direction des studios n’ait jugé l’importance de cet évènement que d’un point de vue mercantile, demandant des frais techniques hors de proportion pour une manifestation qui ne cherche pas le profit.

Camérimage 2014 : premières impressions
Par Rémy Chevrin, AFC

Camerimage 2014

L’AFC ayant décidé d’une présence plus soutenue qu’à l’accoutumée de ses directeurs de la photographie au Festival Camerimage, une délégation s’est rendue pour sa 22e édition à Bydgoszcz (Pologne), lieu incontournable de rencontres internationales de chefs opérateurs de tous horizons : séminaires, workshops, Master Class, ateliers techniques ont rythmé la semaine de festivité et de projection de films en compétition (fiction, clips, documentaires, 1re cinématographie, etc.).

Disparition de Jacques Saulnier, chef décorateur

Jacques Saulnier

Avec le décès du chef décorateur Jacques Saulnier, mercredi 12 novembre 2014 à l’âge de quatre-vingt-sept ans, c’est une figure majeure de la création de décors pour le cinéma que l’on regrettera. Sa mémoire reste liée à celle d’Alains Resnais, pour qui il a signé la quasi totalité des décors des films depuis L’Année dernière à Marienbad, en 1961.

Jacques Saulnier (1928-2014) : un grand décorateur disparaît
Par Renato Berta, AFC

Jacques Saulnier

J’ai commencé la préparation de Smoking et No Smoking en sachant que mon expérience du studio était modeste. Ayant vu le plan des décors qui couvraient la quasi-totalité du volume des plateaux, j’étais dubitatif et je craignais un peu ma rencontre avec Jacques Saulnier : comment éclairer avec si peu d’espace, comment traiter les ciels, comment éviter les doubles ombres des soleils…

L’actualité de décembre des laboratoires Eclair

Laboratoires, Postproduction, VFX

Trois films traités en EclairColor sortent en salles en décembre, dont Tout là-haut, de Serge Hazanavicius, photographié par Rémy Chevrin, AFC, et traité chez Eclair, et L’Échange des princesses, de Marc Dugain, photographié par Gilles Porte, AFC. Deux téléfilms sont en cours de postproduction chez Eclair, dont "Nox", de Mabrouk El Mechri, DP Pierre-Yves Bastard, AFC. Par ailleurs, deux films en restauration dans l’actualité Patrimoine.

Les trois vies professionnelles de Philippe Tourret
Par Caroline Champetier, AFC

Nouveaux venus à l’AFC

Nous sommes particulièrement honorés de compter dorénavant Philippe Tourret parmi les membres consultants de l’AFC. Honorés parce que la rigueur et la droiture l’ont guidé sur les trois vies professionnelles où nous l’avons croisé : à l’étalonnage photochimique chez Eclair, dans les années 1980 ; sur les plateaux de Rappeneau, Sissako, Loizillon…, dans les années 1990 ; à nouveau au service numérique et patrimoine d’Eclair, dans les années 2000 où son exigence et son intelligence protégeaient nos images.

Le directeur de la photographie Renato Berta, AFC, parle de son travail sur "L’Ombre des femmes", de Philippe Garrel
La religion du plan

Les entretiens au Festival de Cannes

Aux côtés de Philippe Garrel, pour la première fois de sa longue carrière, Renato Berta, AFC, s’est offert un voyage dans le passé en tournant en Scope noir et blanc 35 mm. Une méthode de travail unique en 2015 pour donner naissance à un film qui semble tout droit sorti des années 1970.

L’âme des Summilux ou une visite chez CW Sonderoptic - Leica
Par Rémy Chevrin et Nathalie Durand, membres de l’AFC

Technique

Une invitation lancée par Gerhard Baier, dirigeant de CW Sonderoptic, relayée par son représentant en France Tommaso Vergallo, la sortie d’un nouveau boîtier chez Leica, partenaire de CW Sonderoptic fabricants de la série Summilux-C, tout était réuni pour profiter pleinement des installations de cette entreprise dynamique installée non loin de Francfort dans la région de la Hessen en Allemagne.

Les actualités d’Eclair

Laboratoires, Postproduction, VFX

Les actualités d’Eclair comprennent ce mois-ci la sortie en EclairColor du film Aquarius et l’équipement d’une première salle de cinéma à Paris (lire le communiqué), le partenariat et la présence d’Eclair au Marché du Film Classique à Lyon, les films traités chez Eclair en salles en octobre, ceux en cours de postproduction, ceux en cours de tournage et ceux traités en restauration.

Où Alain Olivieri parle de son métier, 1er assistant réalisateur

Propos et entretiens

Après les métiers de directeur de la photo, cadreur et accessoiriste, et pour le quatrième podcast de son site dédié aux artisans du cinéma - "A l’ombre du clap" -, le photographe de plateau Roger Do Minh, PFA, propose de faire la lumière sur celui de premier assistant à la mise en scène. Et c’est Alain Olivieri, AFAR, qui lui parle, entre autres choses, de préparation, de plan de travail, de Michael Haneke et de Claude Berri.

Renato Berta, AFC, parle de son travail sur "L’Amant d’un jour", de Philippe Garrel

Les entretiens au Festival de Cannes

Depuis Charles mort ou vif, du Suisse Alain Tanner en 1969, le directeur de la photographie Renato Berta, AFC, a éclairé pas moins d’une centaine de longs métrages. Il accompagne les réalisateurs de la nouvelle vague et privilégie le cinéma d’auteur. Il croise Philippe Garrel très tardivement, en 2015, pour L’Ombre des femmes, puis signe l’image de L’Amant d’un jour, tourné en 35 mm argentique noir-et-blanc. L’Amant d’un jour, 27e long métrage s’inscrivant dans la longue carrière de ce réalisateur (très) indépendant, est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, dans le cadre du Festival de Cannes 2017. (BB)

Disparition du chef décorateur At Hoang

In memoriam

C’est avec bien du retard que nous relayons une triste nouvelle venue de l’Association des chefs décorateurs de cinéma (ADC) et faisant part du décès, le 29 août dernier, de Thanh At Hoang, leur collègue. Il était dans sa soixante-quatrième année.

Où la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur "Le Meraviglie (Les Merveilles)", d’Alice Rohrwacher

Les entretiens au Festival de Cannes

Nous avions déjà tourné avec Alice Rohrwacher Corpo celeste au sud de l’Italie il y a trois ans. En Super 16 mm, un film essentiellement tourné tout à l’épaule. Le film avait rencontré un grand succès – une sélection à la Quinzaine des réalisateurs, puis l’équivalent du César du meilleur premier film en Italie, ainsi que de nombreux prix dans différents festivals, et le prix du meilleur film européen, ce qui est déjà pas mal pour une premier film…

"Caméflex Amiens", la lumière au cinéma
Par Alain Coiffier

Caméflex 2012

" Caméflex Amiens " associe le nom d’une caméra ô combien mytique à celui d’une ville hôte d’un festival de cinéma de renommée internationale. Le Festival du film d’Amiens et l’AFC se sont associés pour créer " Caméflex Amiens ", nouvelle manifestation dédiée aux directeurs de la photographie qu’Alain Coiffier, qui l’a initiée, présente en quelques mots.

" Faire " une photo
Par Renato Berta, AFC

Billets d’humeur

J’ai eu le plaisir de voir l’exposition de photos " La Valise mexicaine - Capa, Taro, Chim - Les négatifs retrouvés de la guerre civile espagnole ". A part l’intérêt évident du sujet traité par ces photographes qu’on connait, je trouve vraiment intéressant le choix d’exposer les planches contacts de ces photos, qui témoignent de la démarche, le rapport au réel, la réflexion qu’il y a pour " faire " une photo.

Pascale Ferran : "Je m’inquiète pour les films "du milieu’’"
Des propos recueillis par Clarisse Fabre

Revue de presse

Le Monde, 3 avril 2013
Pascale Ferran, réalisatrice de Lady Chatterley (2006), est l’une des 1 600 signataires de la pétition visant à "sauver le cinéma français". En cause, la convention collective de la production cinématographique, qui divise la profession. Mais l’initiatrice du " Club des 13 ", un groupe de réflexion sur le financement des films d’auteur, a hésité avant de signer l’appel. Car, dit-elle, une convention collective est absolument indispensable.

Où la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, parle de son travail sur "Les Apaches", de Thierry de Peretti

Les entretiens au Festival de Cannes

Hélène Louvart : « Le film a été tourné en Corse. L’histoire est tirée d’un fait réel, se passant en été, au sud de l’île. Nous avons tourné quelques scènes en plein mois d’août, comme la virée nocturne en voiture dans les ruelles de Porto Vecchio, la " dance-party en après-midi " sur une plage (bondée), et la boîte de nuit qui n’était ouverte que pendant l’été. Puis nous avons filmé plus tranquillement les autres scènes pendant l’automne. »...

Où l’on parle du travail de restauration de "La Reine Margot", de Patrice Chéreau

festival de Cannes 2013

Il y a vingt ans déjà que Patrice Chéreau, produit par Claude Berri, tournait sa Reine Margot, qu’il présenta à Cannes l’année suivante. Vingt ans après, dix ans après avoir été Président du jury, Patrice Chéreau, revient sur la Croisette, entouré de quelques comédiens du film, dont Daniel Auteuil, membre du Jury de Cannes 2013.En prévision du 20e anniversaire de la sortie du film, Pathé a restauré le film en 4K en 2013 et a confié les travaux, sous la direction de Patrice Chéreau, à Eclair Group pour l’image et L.E Diapason pour le son.

Digital Motion Picture Center - Sony (DMPC)
Par Rémy Chevrin, AFC

Technique

L’AFC s’est rendue, le 15 octobre dernier, à Londres suite à l’invitation de Sony Europe, via Fabien Pisano, à la découverte du nouvel outil mis à la disposition des directeurs de la photographie ainsi que des réalisateurs, le DMPC (Digital Motion Picture Center - Sony).

Darius Khondji, l’ange illuminateur caché derrière les tableaux de "The Immigrant"
Par Franck Nouchi

Revue de presse

Le Monde, 27 novembre 2013
Les réalisateurs et les producteurs se l’arrachent, mais personne ou presque ne le connaît hors du cercle des cinéphiles. Son nom, Darius Khondji, ne vous dit peut-être rien. Mais ces titres de films sans doute un peu plus : La Cité des enfants perdus, de Caro et Jeunet ; Seven, de David Fincher ; Beauté volée, de Bernardo Bertolucci ; Evita, d’Alan Parker ; L’Interprète, de Sydney Pollack ; Midnight in Paris, de Woody Allen ; Amour, de Michael Haneke…

Présentation de SMARTlight Motion
Par Rémy Chevrin, AFC

Nouveaux venus à l’AFC

C’est avec un immense plaisir que l’AFC accueille la société SMARTlight Motion, nouvellement implantée dans le milieu des industries techniques du cinéma et de l’audiovisuel. Développant originellement des enseignes lumineuses commerciales et de l’éclairage pour le milieu médical, Nils de Montgrand a mis son savoir-faire au service de la lumière pour le cinéma grâce à l’utilisation de LEDs de très haute qualité.