Isabelle Scala

Autre activité

Résultats de la recherche

Entretiens Afc (1)

Les entretiens de l’AFC Les Tontons flingueurs
de Georges Lautner, photographié par Maurice Fellous, membre d’honneur de l’AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

"Tiens, vous avez sorti l’Angénieux ? ou c’est curieux chez les opérateurs ce besoin de faire des phrases" par Isabelle Scala

Les Tontons flingueurs est le 8e film de Georges Lautner, le 7e tourné avec Maurice Fellous. A l’occasion de sa restauration et de sa sortie en salles en copie numérique, et après bien des palabres (Maurice nous affirmant au téléphone que tout avait été écrit, et dit dans les bonus des DVD, et qu’il n’avait plus rien à raconter), Jean-Noël Ferragut et moi sommes allés lui rendre visite, à Pontchartrain. Il nous attendait à la gare, une « claquette à la main, des fois qu’on ne le reconnaisse pas ». Pas le clap des Tontons, donné au plombier, nous confiera sa femme...

Articles (30)

Des réactions au Micro Salon 2006

2006

Eric Guichard nous a fait part dans son éditorial de nombreuses réactions qui nous sont parvenues après le Micro Salon. Voici celles de quelques-uns de nos membres actifs et associés. (...)

Micro Salon 2008, une réussite à la hauteur de l’événement
par Isabelle Scala et Jean-Noël Ferragut

2008

Entre 1 500 et 2 000 visiteurs se sont donné le mot cette année pour franchir le pas de La fémis, sous un ciel non pas azuré mais couvert de ballons et autre dirigeable chargés de les accueillir avec hauteur dès leur arrivée, et se diriger vers les différents niveaux réservés aux espaces prise de vues, lumière, machinerie, supports et postproduction. Une quarantaine de nos membres associés ont joué le jeu de rencontrer nos invités d’un jour, toujours plus curieux de découvrir outils et savoir faire en constante évolution.

Michael Ballhaus, ASC, à la Cinémathèque française, impressions
par Lubomir Bakchev, Céline Bozon, Denys Clerval (tous 3 AFC) et Isabelle Scala

Les Cinémathèques

Lubomir Bakchev et Céline Bozon se sont joints à Caroline Champetier, Eric Gautier, Willy Kurant et Philippe Van Leeuw, pour former un groupe de directeurs de la photographie de l’AFC qui ont planché sur la préparation de l’intervention au cours de laquelle Michael Ballhaus, ASC, à l’invitation de la Cinémathèque française, a fait part au public de son " expérience cinéma ".
Le veille de cette réunion, tous ensemble se sont entretenus avec lui, et ses propos feront l’objet d’un article à paraitre dans le n° 4 de la revue Lumières, les Cahiers de l’AFC.
Voici leurs premières impressions, suivies de celles de Denys Clerval, AFC et d’Isabelle Scala.

Armand Barbault, l’homme qui aimait le cinéma
par Isabelle Scala

In memoriam

Armand Barbault, l’une des figures de la production française, nous a quittés le 13 avril 2018 dans sa quatre-vingt-sixième année. Son nom, cité au générique d’une trentaine de films en tant que producteur exécutif ou directeur de production, est étroitement lié à celui de cinéastes qu’il a accompagnés, tels que Truffaut, Miller, Godard, Chéreau, Téchiné, Cavalier ou encore Mikalkov.

Alain Derobe, alchimiste de l’image
par Dominique Gentil, AFC

Alain Derobe

J’ai collaboré avec Alain Derobe au tournage d’un film 360°, destiné au Futuroscope.
Alain avait persuadé les producteurs, Jean-Lou Montieux et Patrick Bezanval, de ne pas utiliser les rigs existant aux Etats-Unis, loués à des prix prohibitifs, nous estimant capables de concevoir des équipements plus performants et mieux adaptés à notre projet qui était complexe, car il s’agissait de filmer le tour de France cycliste.

Maurice, l’artisan
Par Pascal Fellous

Maurice Fellous

Maurice. Ici je l’appellerai Maurice, parce que c’était une convention entre nous : sur les quelques tournages que nous avons partagés, il n’y avait plus de père ou de fils, mais deux techniciens travaillant côte à côte, Maurice et Pascal.

Entretien avec Elodie Schmidt, responsable de la qualité, et Christophe Lucotte, étalonneur photochimique, aux Laboratoires LTC

Côté profession

21 décembre, Saint-Cloud, solstice d’hiver, le jour le plus court.
J’ai rendez-vous 14, boulevard Sénart avec Elodie Schmidt, responsable de la qualité chez LTC. Dans le hall, je suis reçue par des vigiles. Je décline mon identité, la raison de ma visite. Ils appellent Elodie qui vient me chercher à la réception.
En traversant la cour, les couloirs, l’absence est palpable : le silence est impressionnant et l’odeur des bains manque, la réalité frappe d’un coup, comme ça, sensorielle. Dans les bureaux, vide et silence à nouveau : seuls vingt parmi " 115 " sont d’astreinte, chargés de fermer la " boutique " avant la fin du mois. Nous rejoignons Christophe Lucotte, étalonneur photochimique LTC.
Chronique d’une liquidation… que nous publions ici.

  • Je remercie très chaleureusement Elodie et Christophe de leur accueil. (I. S.)