Kodak VISION 500T "Expression"

Pellicule

Index des termes :

Kodak VISION 500T "Expression";5284;7284

Résultats de la recherche

Articles (168)

Lettre ouverte des associations professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel à la ministre du Travail, Muriel Pénicaud

Vie des associations, sociétés et fédérations

Les associations professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel signataires ont pris connaissance du courrier que les employeurs du secteur ont adressé à la ministre le 17 avril 2020. Cette lettre demande la suspension des franchises de salaire et congés payés qui privent d’allocations chômage des milliers d’intermittent-e-s à jour de leurs droits.

"Tourner à Paris : les enjeux à la sortie du confinement"
Tribune de Michel Gomez parue dans "Le Film français"

Côté profession

Dans son numéro daté du vendredi 10 avril 2020, l’hebdomadaire Le Film français publie une tribune dans laquelle Michel Gomez, délégué général de la Mission Cinéma à la mairie de Paris, dresse un état des lieux des tournages au moment du début de confinement et pose des bases pour un futur où les tournages seraient susceptibles de reprendre. Bases qui devraient accélérer la prise de conscience et la mise en œuvre, par le secteur de la production et de toute sa filière, de pratiques conduisant à suivre « une trajectoire écologique et logistique qui permette de maintenir dans un nouvel environnement l’attractivité parisienne des tournages ».

L’ARP, le cinéma et la "souveraineté culturelle"

Côté profession

Dans un texte initialement publié sur LeMonde.fr sous la forme d’une tribune, signée par les membres de son conseil d’administration, puis dans un communiqué du 12 avril 2020, L’ARP (société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs) demande au gouvernement de s’opposer à la revente du catalogue de Canal+ à un opérateur étranger et d’organiser la régulation des plates-formes numériques, en conformité avec les directives européennes, « pour que vive notre diversité culturelle ».

"Le Territoire des autres" projeté au Ciné-club de l’AFSI

Ciné-club de l’AFSI

Pour la séance de mars de son ciné-club, l’AFSI propose une soirée exceptionnelle de projections-débat dont le personnage central est l’un de ses membres d’honneur, Michel Fano, musicien, compositeur de musique sérielle, écrivain et cinéaste. Seront projetés Ravissements / Michel Fano, documentaire de Miroslav Sebestik, et Le Territoire des autres, long métrage réalisé par François Bel, Gérard Vienne et Michel Fano.

L’instantané du photographe de plateau dans le viseur de champ du CNC

Côté profession

Le site Internet du CNC, qui égrène un a un depuis plus d’un an les métiers du cinéma, vient de publier, fin février, "Le photographe de plateau, un témoin qui capture l’instant". Un article dans lequel Jean-Claude Moireau, PFA, explique son approche d’un travail qui consiste à résumer en quelques prises de vue l’ambiance et l’histoire racontée d’un film. Extraits...

With the stubbornness of a bumblebee…
Thoughts about the AFC Masterclass at Camerimage 2019, by Jean Marc Selva, AFC

Camerimage 2019

On 13 November, at 11:15 a.m., Screening Room 6 of Torun’s Cinema City was full with expectant faces and latecomers continued to quickly make their way past the stage well after the event had begun, to be sure not to miss the talk by Julie Grünebaum, Éric Guichard, and Julien Poupard. Julie was slotted to speak about Chant d’hiver and Dzma, Eric about Saisons and Donne-moi des ailes, and Julien about Misérables.

Impressions of the 2019 Camerimage Festival
A contribution by Hovig Hagopian, student at La Fémis Film School

L’actu des étudiants

Because students from the ENS Louis-Lumière and La Fémis attended Camerimage this year, the AFC offered them the opportunity of contributing in one way or another to the articles that are published on our website and broadcast via our newsletters. After relaying his general impressions of the festival, Hovig Hagopian, of La Fémis, goes more into depth on two selected short documentary films which left a mark on him, since this is the topic of his final project for his degree.

Afraid of going too far ?
A contribution by Simon Gouffault and Olivier Ludot, students at the ENS Louis-Lumière Film School

L’actu des étudiants

Because students from the ENS Louis-Lumière attended Camerimage this year, the AFC offered them the opportunity of contributing in one way or another to the articles that are published on our website and broadcast via our newsletters. Simon Gouffault and Olivier Ludot, of the ENS Louis-Lumière, have written a thoughtful piece on cinematography based on the screening of two television series, asking how far it’s possible to go.

Avec l’obstination d’un bourdon…
Réflexions sur la Master Class AFC à Camerimage 2019, par Jean-Marc Selva, AFC

Camerimage 2019

Ce 13 novembre à 11h15, la salle 6 du Cinema City de Toruń était remplie, les visages dans l’expectative et les retardataires trottaient encore devant la scène bien après le commencement pour venir écouter Julie Grünebaum, Éric Guichard et Julien Poupard. Ils allaient nous parler respectivement de Chant d’hiver et Dzma pour Julie, des Saisons et Donne-moi des ailes pour Éric et enfin des Misérables pour Julien.

Peur d’aller trop loin ?
Une contribution de Simon Gouffault et Olivier Ludot, étudiants à l’ENS Louis-Lumière

L’actu des étudiants

Dans le cadre de la présence à Camerimage d’étudiants de l’ENS Louis-Lumière et de La Fémis, l’AFC leur a proposé de contribuer d’une manière ou d’une autre aux articles publiés sur le site et relayés par les infolettres. Pour leur part, Simon Gouffault et Olivier Ludot, de l’ENS Louis-Lumière, livre une réflexion sur le travail de l’image à la suite de la projection de pilotes de deux séries TV, posant la question de savoir jusqu’où on peut aller.

Impressions sur le festival Camerimage 2019
Une contribution de Hovig Hagopian, étudiant à La Fémis

L’actu des étudiants

A l’occasion de la présence à Camerimage d’étudiants de l’ENS Louis-Lumière et de La Fémis, l’AFC leur a proposé de contribuer d’une manière ou d’une autre aux articles publiés sur le site et relayés par les infolettres. Après avoir évoqué ses impressions générales, Hovig Hagopian, de La Fémis, s’attarde sur deux courts métrages documentaires sélectionnés qui l’ont marqué, vu que c’est l’objet de son travail de fin d’études.

Lettre ouverte à Emmanuel Macron, président de la République

Actualités AFC

Paris, le 17 juillet 2019
Monsieur le président de la République,
Fabriquer des films est un long travail d’accompagnement des cinéastes. Ceux qui écrivent le scénario, créent le son, l’image, les costumes, les décors, maquillent les actrices et les acteurs, celles et ceux qui sont garants de la continuité, gèrent le budget, organisent le tournage, montent, étalonnent, mixent les films et les distribuent, fabriquent ce qu’on nomme trop vaguement "le Cinéma".

Potes de T-Stop
Entretien filmé avec André Turpin et Yves Bélanger, CSC, à propos de leur travail sur "Matthias et Maxime", de Xavier Dolan, par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Xavier Dolan, enfant de Cannes, est de retour sur la Croisette avec Matthias et Maxime, un film sur l’amitié tourné avec ses propres amis, selon l’expression même du cinéaste. Pour que la fête soit réussie, il embarque avec lui les deux directeurs de la photo qui l’ont accompagné depuis ses débuts, Yves Bélanger, CSC, et André Turpin. C’est de complicité, d’explorations visuelles et de passion pour le cinéma que sont venus malicieusement nous parler les deux chefs opérateurs québécois.

A propos des "Silences de Johnny", documentaire de Pierre-William Glenn, AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Lorsqu’on interroge quelqu’un sur la carrière de Johnny Hallyday au cinéma, rares sont les personnes, même les fans, qui peuvent lister plus de cinq films sur les trente-quatre qu’il a interprétés. Et pourtant sa carrière d’acteur a commencé avant celle de chanteur, en 1954, dans Les Diaboliques, de Henry-Georges Clouzot. Il est même probable que Johnny ait découvert Elvis Presley et le Rock’n’roll en voyant Loving You (Amour frénétique) au cinéma à l’âge de 14 ans.

Fujifilm au 72e Festival de Cannes

Nos associés à Cannes

Reconnue pour la qualité de ses produits, présente sur toute la chaîne de l’image et toujours au cœur de l’innovation, Fujifilm mettra en avant plusieurs de ses activités de pointe dédiées à la prise de vues lors de la prochaine édition du Festival de Cannes.

L’"ombre éclairée" d’Agnès Varda
Par Hélène Louvart, AFC

Agnès Varda

Agnès, voila ces quelques lignes.
Notre dernière conversation date de ce janvier, tu m’as appelée vers les 23 heures, ainsi que le lendemain aussi, il était quasi minuit. J’ai de suite décroché et je n’ai pas osé te dire qu’il était tard. Tu paraissais à ta voix en pleine forme, me demandant ce que je faisais, où j’étais, et si je pouvais te conseiller un ou une étalonneuse en qui j’avais confiance pour ton dernier film.

Physique et (al)chimie ou la "non-leçon" de cinéma selon Patrick Grandperret
Par Jean-Noël Ferragut, AFC

Patrick Grandperret

A la vieille de parrainer l’entrée à l’AFC de Jean-Michel Humeau, en janvier 1994, je venais de voir L’Enfant lion. C’était pour moi, toutes proportions gardées et encore aujourd’hui, le cousin germain d’Un monde à part (A World Apart), le film photographié par Peter Biziou, BSC. Tous deux mettaient en évidence la parfaite harmonie visuelle qui peut régner entre un réalisateur – Patrick Grandperret ou Chris Menges – et son directeur de la photographie – Jean-Michel ou Peter, déjà nommés.

The 100th Anniversary of the ASC
By François Thomas

Les Cinémathèques

As part of the “Toute la mémoire du monde” Festival, held on 13-17 March 2019, the Cinémathèque française has celebrated the hundredth anniversary of the ASC. François Thomas, who has spoken as part of this event, sheds light on some of the facets of this highly-historic association for the AFC.

Editorial de La Lettre de Mars 2019
Une petite musique…, par Gilles Porte, Président de l’AFC, et Caroline Champetier, Vice Présidente

Editoriaux de la Lettre

A la 44e édition des César 2019, il était donc possible de montrer ses fesses à Robert Redford ou de faire remettre par son père un César au champion du box-office, mais il était impossible de pointer du doigt quelques interrogations saillantes du cinéma français sans risquer de se faire interrompre par une petite musique...

Le centenaire de l’ASC
Par François Thomas

Les Cinémathèques

Dans le cadre du festival "Toute la mémoire du monde", du 13 au 17 mars 2019, la Cinémathèque française célèbre le centenaire de l’ASC. François Thomas, qui interviendra lors de la présentation de cet évènement, éclaire pour l’AFC certaines des facettes de cette association pour le moins historique.

Hommage à Jonas Mekas, poète de la caméra
Par Jimmy Glasberg, AFC

In memoriam

Le cinéaste Jonas Mekas nous a quittés le 24 janvier 2019. J’ai été fasciné par la démarche de ce filmeur venu de Lituanie, qui a conquis l’intelligentsia mondiale par son mode "pointilliste" de filmer. Jonas était un filmeur invétéré. Il se servait de sa caméra Paillard - Bolex, comme d’une mitraillette par saccades, pour saisir des moments de vie.

"Toute la mémoire du monde", édition 2019
Avec, au programme, les 100 ans de l’ASC

Les Cinémathèques

Pour la 7e édition de "Toute la mémoire du monde", la Cinémathèque française propose, du 13 au 17 mars 2019, une sélection des dernières restaurations de prestige. À travers un programme cinéphile et éclectique, le festival rend hommage au travail des archives, des ayants droit, des studios et des laboratoires pour sauver les œuvres du passé. Et ce grâce à des sections thématiques, rencontres, ateliers et ciné-concerts.

"Louis Lumière, au secours !"

Billets d’humeur

C’est par cette exclamation que Laurent Mannoni, directeur scientifique du patrimoine de la Cinémathèque française, directeur du Conservatoire des techniques et membre consultant de l’AFC, termine un article où il s’émeut de la fin programmée de la projection cinématographique en salle telle qu’on la connaît depuis le 28 décembre 1895, date à laquelle a eu lieu la première séance publique payante du Cinématographe Lumière au Salon Indien du Grand Café à Paris.

MicroSalón AEC España 2018

Salons, expositions et conférences techniques

La 2e édition du MicroSalón AEC España, organisé par l’association espagnole des directeurs de la photographie, se tiendra à l’école de cinéma et d’audiovisuel ECAM, à Madrid, les 14 et 15 décembre 2018. Il aura pour thème cette année "L’expression de la lumière" et l’AEC donnera Carte blanche aux directeurs de la photo britanniques de la BSC, association invitée.

About the work of cinematographer Robbie Ryan, BSC, ISC, on Yórgos Lánthimos’ film “The Favourite”
"Dancing Queen", by François Reumont for the AFC

Les entretiens de Camerimage

In a deluge of wide-angle shots, Greek director Yórgos Lánthimos features a lesbian and Rock ‘n’ Roll version of Dangerous Liaisons at this year’s Camerimage Festival. A game of chess, of seduction, and of power between three women at the uppermost echelons of 1710 England. Natural lighting, fish-eye, and panoramic panning shots are on offer in this unusual historical picture, which is evocative of Barry Lindon for its use of natural lighting, the world of the theatre for its behind-closed-doors setting in a palace, and the world of music videos for its choice of lenses. The very Rock ‘n’ Roll cinematographer Robbie Ryan (a Rolling Stones pin affixed to his distressed blue jumper) participated in the traditional question-and-answer session following the end of the screening, just before midnight.

A propos du travail du directeur de la photographie Robbie Ryan, BSC, ISC, sur "La Favorite", de Yórgos Lánthimos
"Dancing Queen", par François Reumont pour l’AFC

Les entretiens de Camerimage

Dans un déluge de plans réalisés au grand angle, le réalisateur grec Yórgos Lánthimos propose cette année à Camerimage une sorte de version lesbienne et Rock ’n’ Roll des Liaisons dangereuses. Un jeu d’échecs, de séduction et de pouvoir entre trois femmes au sommet de la hiérarchie dans l’Angleterre de 1710. Lumière naturelle, fish-eye et panoramiques filés sont au programme de ce voyage dans le temps un peu hors normes, qui évoque à la fois Barry Lindon pour son utilisation de la lumière naturelle, l’univers du théâtre - pour son quasi huis clos dans un château -, et l’univers de certains vidéo-clips pour son choix d’optiques. C’est le très Rock ’n’ Roll Robbie Ryan (badge des Rolling Stones accroché à son chandail bleu troué) qui s’est prêté au traditionnel jeu des questions-réponses à l’issue de la projection peu avant minuit.

Surimpressions cannoises
Par Louise Vandeginste, membre du jury du Prix Vulcain

Festival de Cannes 2018

Louise Vandeginste, membre du jury du Prix Vulcain aux côtés d’Alain Besse, Patrick Bézier, Isabelle Gibbal-Hardy, Vincent Lowy et Aline Rolland, livre ses impressions cannoises en trois chapitres distincts. Il y est fortement question, c’est le moins qu’on puisse attendre d’une ex-étudiante tout juste sortie de l’ENS Louis-Lumière, d’image et surtout de cinéma.

Films (29)