Louis Malle

Réalisation

Résultats de la recherche

Articles (15)

Flash-back sur la "Rencontre avec Bruno Nuytten"
Par David Quesemand, AFC

Camerimage 2021

Le Feu follet, de Louis Malle, photographié par Ghislain Cloquet (1963) est le premier extrait en hommage à son professeur de l’Insas. La précision de la mise en scène et du découpage frappe. Un petit détour technique sur le développement rapide choisi par G. Cloquet pour obtenir cette douceur de gamma, cette finesse des niveaux de gris dont la copie trop contraste ne rend pas du tout compte.

Jean-Pierre Beauviala (1937-2019)
La ville criminogène, le son concomitant et... un chat sur l’épaule

Jean-Pierre Beauviala

L’histoire d’Aaton fut d’abord et toujours celle d’un homme, Jean-Pierre Beauviala, au parcours singulier et unique dans l’histoire du cinéma et de ses techniques. Certes son nom vient s’ajouter à une liste de pionniers et industriels français, d’Etienne-Jules Marey et Louis Lumière à André Coutant et Pierre Angénieux, mais il incarne plus que les autres un certain génie français, cartésien et intuitif, considérant que trouver les bonnes réponses exige de se poser d’abord les bonnes questions afin de fournir les outils adaptés aux besoins de chacun.

En mars à la Cinémathèque française

Cinémathèque française

Dans le programme de la Cinémathèque française en mars, à noter deux rétrospectives. Celle des films de Louis Malle, avec une table ronde ayant pour sujet le tournage de Milou en mai et à laquelle participera Renato Berta, AFC. Celle des films de F. J. Ossang, dont l’exigence visuelle reste ancrée dans les mémoires.

Parution de "Vincent Rossell - Photographies de cinéma 1957-1984"

Livres et revues

Vincent Rossell, photographe de plateau reconnu, a travaillé sur plus de 80 films de 1956 à 1999, notamment sur Ascenseur pour l’échafaud, de Louis Malle (1957), Le Jour le plus long, de Gerd Oswald (1962), Charade, de Stanley Donen (1963) ou Le Train, de John Frankenheimer (1964). Cet ouvrage rassemble plus de 400 photos en noir et blanc prises entre 1957 et 1984, essentiellement des photos de tournage – ambiances de plateau, portraits d’acteurs, de réalisateurs, de techniciens au travail.

La brise et le tourbillon lumineux de Jeanne
Hommage de John Bailey à Jeanne Moreau

In memoriam

De nombreux hommages ont été rendus à Jeanne Moreau, comédienne, actrice, chanteuse, réalisatrice, rappelant ainsi à notre mémoire combien sa figure iconique aura illuminé, pendant près de soixante ans, la scène et le cinéma français. Se joignant à ce concert de louanges venues du monde entier, le directeur de la photographie John Bailey, ASC, témoigne à sa manière du souffle de vitalité qu’elle n’a cessé d’apporter sur nos écrans.

A Cannes Classics, "Ascenseur pour l’échafaud", de Louis Malle, photographié par Henri Decaë
Par Marc Salomon

Festival de Cannes 2015

Jeudi 14 mai, dans le cadre de Cannes Classics, était projeté Ascenseur pour l’échafaud, de Louis Malle (1958), photographié par Henri Decaë. Une restauration 2K présentée par Gaumont dont les travaux image furent effectués par Eclair, ainsi que le son restauré par Diapason en partenariat avec Eclair. Marc Salomon, membre consultant de l’AFC, rappelle ici la brillante carrière d’Henri Decaë.

Le chef décorateur Willy Holt nous a quittés

In memoriam

Le chef décorateur français Willy Holt s’est éteint le vendredi 22 juin à Paris, à l’âge de 85 ans.
Né américain en 1921, William Holt avait travaillé avec, entre autres, Arthur Penn, Otto Preminger, Fred Zinnemann, John Frankenheimer, Stanley Donen, Woody Allen, Bertrand Blier, Roman Polanski. Il avait reçu le César du meilleur décor en 1987 pour Au revoir les enfants de Louis Malle.

Articles (6)

Sven Nykvist
par François Catonné

Sven Nykvist

François Catonné a été premier assistant opérateur de Sven Nykvist sur un film de Roman Polanski Le Locataire et un de Louis Malle Blackmoon. Il nous a fait parvenir le témoignage ci-dessous et quelques photos prises par Bernard Prim et par lui-même.

Les 13es Rencontres de la CST à la Cinémathèque française
le 13 novembre 2006

Rencontres et Journées de la CST

La BiFi et la CST organisent ensemble la deuxième partie de ces 13es Rencontres autour du thème de la transmission des responsabilités au sein de l’équipe de film.
En partant du film de Louis Malle, Lacombe Lucien, à l’aide des archives du film et des témoignages de membres de l’équipe, il s’agira d’étudier comment chaque intervenant technique porte l’ambition artistique du film.

Tonino Delli Colli
par François Catonné

Tonino Delli Colli

La première rencontre avec un grand chef opérateur, c’est un moment essentiel dans la vie d’un assistant opérateur. Pour moi ça a été Tonino Delli Colli pour Lacombe Lucien de Louis Malle. Il en imposait tout de suite, mais en même temps pour tout le monde, c’était Tonino. Aucune distance avec ses assistants, et immédiatement une bonne relation avec tout le monde. Un personnage.

Edmond Séchan, directeur de la photo
par Jean-Jacques Bouhon

In memoriam

Nous apprenons le décès d’Edmond Séchan survenu il y a quelques semaines.
Son activité de directeur de la photographie s’est déroulée des années cinquante aux années quatre-vingts. Les premiers films qui l’ont fait remarquer furent Le Monde du silence de Louis Malle et Jacques-Yves Cousteau et Le Ballon rouge d’Albert Lamorisse. (...)

Films (5)