Michel Benjamin, un parcours atypique entre caméras gigantesques et projets grandioses

Par Laurent Dailland, AFC

par Laurent Dailland La Lettre AFC n°269

Suite à l’admission au sein de l’AFC du directeur de la photographie Michel Benjamin, Laurent Dailland, son parrain au côté de Dominique Bouilleret, le présente en quelques lignes dans le texte suivant.

Il y a quelques temps, Eric Guichard et moi-même avions pondu un petit texte sur la nécessité de l’ouverture de l’AFC à des talents et des spécialités différentes. Le métier de Directeur de la Photographie a plein de facettes plus ou moins lumineuses, le but final étant les belles images !
Michel représente pour moi ce parcours atypique qui a fini par lui mettre entre les mains des caméras gigantesques pour des projets grandioses. Je suis un peu jaloux de n’avoir jamais tourné avec des caméras Imax ou des Arri 565…
Michel, en fiction, a filmé des acteurs de tout poil, mais il est un des rares opérateurs au monde à avoir filmé si ce n’est le plus grand, le plus gros des acteurs…

Tournage en Imax pour le Futuroscope des "Voyageurs du ciel et de la mer", de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud
DR

Jacques Perrin, entre autres, pourrait parler de la confiance qu’il lui a accordée pour ramener des images impossibles à tourner…
Cher Michel, bienvenue !

Message personnel : Michel, puisque tu es maintenant membre de l’AFC, je considère qu’il y a prescription sur l’écrasement de mes lunettes quand tu étais mon assistant il y a plus de 30 ans…