Michel Piccoli

Réalisation
Interprétation

Résultats de la recherche

Articles (100)

Nos respects, Monsieur Piccoli !

In memoriam

Michel Piccoli, comédien, auteur, réalisateur et producteur, nous a quittés, mardi 12 mai 2020, à l’âge de 94 ans. Au-delà d’une carrière et d’un talent d’acteur reconnus, d’existences multiples et aventurières, d’engagements politique et citoyen, sa présence sur les plateaux auprès des femmes et des hommes qui font le cinéma et le théâtre aura été une partie intégrante de sa vie. Quatre directeurs de la photographie l’ayant côtoyé, même brièvement, témoignent.

Présentation d’Eye-Lite France
Par Philippe Guilbert, AFC, SBC

Nouveaux venus à l’AFC

Il est des omissions involontaires que le temps, singulièrement suspendu ce printemps, permet de réparer. En août dernier, nous annoncions que la société Eye-Lite France venait de rejoindre l’AFC et, aujourd’hui, avec un retard qui ne lui est pas dû, Philippe Guilbert, AFC, SBC, l’un de ses parrains avec Christophe Beaucarne, AFC, SBC, présente ici ce membre associé. Retard comblé, nous prions chacun d’eux de bien vouloir nous en excuser.

L’éditorial d’avril
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

« L’ombre est noire toujours même tombant des cygnes. » (Victor Hugo, La Fin de Satan, 1886)
Étrange de constater que le retour officiel de l’AFC à IMAGO*, début mars, coïncide avec la fermeture de frontières d’un grand nombre de pays… Eric Gautier - représentant de l’AFC pour les questions internationales - et moi-même, présents à l’Assemblée générale annuelle d’Imago, à Bruxelles, nous nous doutions que l’AFC allait être désignée comme un vilain petit canard par quelques-uns pour avoir claqué la porte d’Imago en 2013…

A propos des César 2020
Billets d’humeur de DoP de l’AFC

Billets d’humeur

A la suite de la 45e cérémonie des César, et en raison de la pluralité des réactions et des ressentis des DoP qui composent l’AFC, le conseil d’administration, réuni ce lundi 2 mars 2020, et moi-même avons décidé de ne pas faire "l’édito du président" à propos de cet événement mais de nous exprimer personnellement et librement dans la rubrique "billets d’humeur". (Gilles Porte, président de l’AFC)

Editorial de la Lettre de février 2020
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

« Qu’est-ce que c’est, dégueulasse ? »
« Dégueulasse », c’est évoquer la qualité des images censées « mettre en lumière le travail des techniciens français, reconnus à l’international »* et faire dégueuler, en boucle, une bouillie de pixels carrés surexposés sur un écran qu’il eut été plus élégant de laisser immaculé, lors de la remise des Trophées César & Techniques, mardi 7 janvier...

Editorial de la Lettre de janvier 2020
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Conscient que j’avais utilisé beaucoup plus de caractères qu’il ne m’était autorisé lors de mes éditos précédents, j’imaginais, pour ce premier édito de l’année 2020, ne mettre en avant que 71 signes [voir la photo ci-dessous]… Des signes en adéquation avec cette période de vœux qui feraient écho, en même temps, aux festivals qui placent leurs rencontres avec les étudiants au centre de leurs préoccupations. Mais cette idée, qui pouvait me laisser espérer la possibilité de sortir du cadre au cours d’une prochaine Lettre, était sans compter les événements majeurs organisés par l’AFC dès le mois de janvier !

Jean Monsigny, un homme bien
Par François Catonné, AFC

Jean Monsigny

J’ai connu Jean Monsigny il y a longtemps, c’est avec lui que j’ai commencé. C’était mon premier film, directement comme premier assistant. Je n’avais pas de second et n’avais jamais travaillé professionnellement après Vaugirard / Louis-Lumière, c’est dire si j’étais débutant (un euphémisme).

Editorial de la Lettre de juin 2019
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Il y a un an, jour pour jour, je déplorais, lors d’un édito adressé à Pierre Lescure et Thierry Frémeaux, l’absence de techniciens au Festival de Cannes [1]. Cependant, alors que la 72e édition vient de fermer ses portes, saluons l’initiative de deux autres festivals, en France, qui viennent d’enrichir leur programmation d’une présence qui honore l’association que je représente.

Emporté dans le tourbillon d’énergie d’Agnès Varda
Par Eric Gautier, AFC

Agnès Varda

J’ai rencontré Agnès Varda grâce à Patricia Mazuy, avec qui je venais de tourner Travolta et moi. Elle m’a proposé de tourner avec elle Les Cent et une nuits de Simon Cinéma. Avec tous ces acteurs magnifiques, de Michel Piccoli à Marcello Mastroiani, en passant par Sandrine Bonnaire et Alain Delon, Robert de Niro et Catherine Deneuve...

Jean-Pierre Beauviala a accompagné ma vie de chef opérateur
Par Eric Gautier, AFC

Jean-Pierre Beauviala

Jean-Pierre a accompagné toute ma vie de chef opérateur, depuis la fin des années 1970 et ses entretiens passionnants aux Cahiers du Cinéma, puis avec sa caméra S16 mm pour les courts métrages et les documentaires, puis l’Aaton 35 mm, que j’ai utilisée sur presque tous mes films avant l’arrivée de la magnifique Penelope, qui reste ma caméra de prédilection.

Jean-Pierre Beauviala Honored by the ASC
"Like a heartbeat…", by Gilles Porte, President of the AFC

Actualités AFC

Jean-Pierre Beauviala, is an inventor amongst whose many creations are the Aaton cameras and Cantar recorders. He is also a consulting member of the AFC. In Paris, on Wednesday, 7 December 2018, he received a “Special Award” presented by Kees van Oostrum, President of the ASC, which honoured his exceptional contribution to the field of cinema. Accompanied by a few friends from the association, Gilles Porte, President of the AFC, addressed Jean-Pierre with the words in the following text.

Mon premier Camerimage
Par Gilles Porte, président de l’AFC

Camerimage 2018

J’ai aimé le petit aéroport de Bydgoszcz… J’ai aimé l’immense affiche de Roma annoncer son passage sur grand écran… J’ai aimé lire sur un mur « Painting still alive »… J’ai aimé la direction d’acteurs de certains courts métrages étudiants… J’ai aimé entendre des applaudissements à l’apparition du nom de la directrice ou du directeur de la photographie dans le générique de films courts…

Inaugural visit to Leitz Park, in Wetzlar, Germany
By Gilles Porte, AFC, and Vincent Jeannot, AFC

Actualités AFC

From 15-17 June 2018, Leica Camera AG celebrated the opening of the new Leitz Park, in Wetzlar (Germany) with many guests from the region and around the world. Gilles Porte and Vincent Jeannot represented the AFC, which was invited to attend, and here they recount their visit to the new complex, which is an important centre for the lens industry, combining research, art, and culture.

Laurent Machuel, traverser le désert
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic-Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En ce début d’année 2017, en plein cœur de l’hiver, Laurent Machuel parcourt le nord des États-Unis. Un soir, il se retrouve au milieu d’une route dans l’immensité verglacée de la plaine. Il voit alors le soleil se coucher face à lui dans le prolongement exact de la route et, en se retournant, il voit aussi la lune se lever à l’autre extrémité en une symétrie parfaite.

Du son à l’image, par François Reumont pour l’AFC Nicolas Champeaux et Gilles Porte, AFC, parlent de "The State Against Nelson Mandela and the Others"

Les entretiens au Festival de Cannes

Après une première tentative de reconstitution holographique par l’INA à l’église Saint-Eustache au mois de mars dans le cadre du Festival NewsImage, c’est au tour d’un documentaire de s’intéresser au procès fleuve de Rivonia (octobre 1963 à juin 1964). Proposition de cinéma rare mêlant à la fois le travail d’historien, de journaliste, de dessins et de composition musicale, L’Etat contre Nelson Mandela et les autres est construit uniquement à partir des enregistrements sonores du procès. Nicolas Champeaux et Gilles Porte, AFC, ont co-réalisé ce documentaire présenté en Séance Spéciale, Hors compétition. Ils nous en présentent la genèse et les enjeux de mise en scène.

Cinematographer Eric Gautier, AFC, discusses his work on Jia Zhang-ke’s film "Ash Is Purest White"

Les entretiens au Festival de Cannes

Director Jia Zhangke is one of the most critically acclaimed Chinese director and the one best-loved by international audiences. He has already presented a number of films at Cannes (I Wish I Knew, A Touch of Sin, Mountains May Depart). He entrusted Eric Gautier, AFC, with the cinematography of his last feature-length film. Eric Gautier is the cinematographer of France’s greatest directors (Arnaud Desplechin, Olivier Assayas, Alain Resnais, Patrice Chéreau) and also shot Into the Wild, On the Road, and Hotel Woodstock for Ang Lee. He is accompanying Jia Zhang-ke on his walk up the red carpet at Cannes this year, where the film Ash Is Purest White is in official competition. (BB)

Editorial de la Lettre de mai 2018
Par Gilles Porte, AFC

Editoriaux de la Lettre

Puisque mon premier édito coïncide avec l’ouverture du 71e Festival de Cannes, impossible de ne pas avoir une petite pensée envers l’Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion dont j’ai été co-président pendant cinq ans… Nous devions choisir une vingtaine de films par an - une dizaine pour chaque programmation cannoise - afin d’accompagner des cinéastes au sein d’un marché qui ne les réclamait pas…

Bernard Zitzermann, décisif et influant
Par Eric Gautier, AFC

Bernard Zitzermann

Fin de l’année scolaire 1981, l’été s’annonce, je suis en première année de l’École Louis-Lumière, j’ai vingt ans. Inimaginable pour moi de partir en vacances (cela s’est confirmé toute ma vie !), je veux participer à un tournage, moi qui viens d’un monde si lointain du cinéma…

"Juste quelqu’un de bien..."
Par Gilles Porte, AFC

Matthieu Poirot-Delpech

Nous nous étions rencontrés, Matthieu Poirot-Delpech et moi, sur les bancs de La fémis, non pas comme étudiants – j’avais été recalé au concours d’entrée – mais "avec" les étudiants. Nous encadrions tous les deux une équipe de tournage. Moi du côté de la réalisation, toi, du côté de l’image. J’avais adoré cette collaboration.

Coutard, “First Name : Raoul”
Raoul Coutard has passed away

Raoul Coutard

Raoul Coutard has passed away ! The famous cinematographer and director left this world on Tuesday, 8 November 2016, near Bayonne, at the age of 92. With his passing, a major figure of the cinematography world of the last sixty years – from 1956 with Pierre Schoendoerffer’s La Passe du Diable to 2001 (Philippe Garrel’s Sauvage Innocence) – has taken his last bow.

Coutard, "Prénom Raoul"
Raoul Coutard nous a quittés

Raoul Coutard

Raoul Coutard s’en est allé ! Le célèbre directeur de la photographie et réalisateur s’est éteint, mardi 8 novembre 2016, près de Bayonne, à l’âge de quatre-vingt-douze ans. Avec sa disparition, c’est l’acteur majeur d’un large champ de la photographie de cinéma des soixante dernières années – qu’il a couvert entre 1956 (La Passe du diable, de Pierre Schoendoerffer) et 2001 (Sauvage innocence, de Philippe Garrel) – qui tire une dernière fois sa révérence.

Raoul Coutard, le sens du don et du risque

Raoul Coutard

Dans le cadre de l’hommage que la Cinémathèque française avait rendu au directeur de la photographie Raoul Coutard en 2007, Eric Gautier, AFC avait écrit pour le programme un texte de présentation. En voici un extrait...

Bruxelles, 28 octobre, 8h30 du mat’...
Par Gilles Porte, AFC

Billets d’humeur

Ce matin je me suis réveillé à 8h du mat’ parce que j’ai entendu les bruits d’un marteau piqueur qu’il y avait au RDC de mon appart’ hôtel… J’ai alors ressenti les présences d’Alain Delon, de Jean Gabin, de Jacques Audiard et d’Henri Verneuil au-dessus de mon berceau : j’avais l’impression d’être à la place du coffre de Mélodie en sous-sol !

Films (103)