Walter Salles

Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Articles (54)

"Eric Gautier, chef op’ : sa Vérité"
Portrait du chef opérateur Eric Gautier, AFC, à l’antenne de France Culture

Propos et entretiens

Sur France Culture à l’heure du déjeuner, des convives – artistes, personnalités du monde de la culture et des idées – prennent place à table. Ce lundi 23 décembre 2019, le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, était l’invité d’Olivia Gesbert, productrice de La Grande table, le magazine culturel de la mi-journée sur France Culture. Il y a parlé, comme tout invité, de ses pratiques artistiques, de ses passions créatrices, le tout avec un regard subjectif sur le monde qui l’entoure.

Emporté dans le tourbillon d’énergie d’Agnès Varda
Par Eric Gautier, AFC

Agnès Varda

J’ai rencontré Agnès Varda grâce à Patricia Mazuy, avec qui je venais de tourner Travolta et moi. Elle m’a proposé de tourner avec elle Les Cent et une nuits de Simon Cinéma. Avec tous ces acteurs magnifiques, de Michel Piccoli à Marcello Mastroiani, en passant par Sandrine Bonnaire et Alain Delon, Robert de Niro et Catherine Deneuve...

Jean-Pierre Beauviala a accompagné ma vie de chef opérateur
Par Eric Gautier, AFC

Jean-Pierre Beauviala

Jean-Pierre a accompagné toute ma vie de chef opérateur, depuis la fin des années 1970 et ses entretiens passionnants aux Cahiers du Cinéma, puis avec sa caméra S16 mm pour les courts métrages et les documentaires, puis l’Aaton 35 mm, que j’ai utilisée sur presque tous mes films avant l’arrivée de la magnifique Penelope, qui reste ma caméra de prédilection.

Chefs op’ en Lumière, une grande première
Par Marie Spencer, AFC, SBC

Actualités AFC

Le festival Chefs op’ en Lumière s’est déroulé à Chalon-sur-Saône, du 27 au 31 mars 2019. "La bobine", association de cinéphiles à Chalon-sur-Saône, a organisé le premier festival en France consacré uniquement aux chefs opérateurs. Je tiens à féliciter et à remercier Chantal Thévenot, directrice de La bobine, Janick Leconte, ainsi que tous les membres très actifs de cette association qui nous ont reçus tellement élégamment.

Les actualités d’Eclair en juillet-août

Laboratoires, Postproduction, VFX

Dans l’actualité d’Eclair, entre autres, focus sur le Festival International du Film de la Rochelle pour lequel nous avons présenté de jolies restaurations. En cette fin du mois de juin, deux sorties de longs métrages en EclairColor, dont un film AFC ; en juillet, deux sorties en salles dont une reprise, deux films en cours de tournage dont un film AFC, et un film AFC en postproduction.

Eric Gautier, AFC, a never-ending desire
by Ariane Damain Vergallo for CW Sonderoptic – Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

As a child, Eric Gautier spends a long time in his grandmother’s flower shop in the Paris suburb of Bondy. He daydreams while devouring the Tintin comic albums (conceived and designed by Belgian artist-auteur Hergé), not knowing yet that his desire for cinema would be born right there in the midst of mortuary crowns and that, much later, he would say : "I owe everything to Hergé".

Cinematographer Eric Gautier, AFC, discusses his work on Jia Zhang-ke’s film "Ash Is Purest White"

Les entretiens au Festival de Cannes

Director Jia Zhangke is one of the most critically acclaimed Chinese director and the one best-loved by international audiences. He has already presented a number of films at Cannes (I Wish I Knew, A Touch of Sin, Mountains May Depart). He entrusted Eric Gautier, AFC, with the cinematography of his last feature-length film. Eric Gautier is the cinematographer of France’s greatest directors (Arnaud Desplechin, Olivier Assayas, Alain Resnais, Patrice Chéreau) and also shot Into the Wild, On the Road, and Hotel Woodstock for Ang Lee. He is accompanying Jia Zhang-ke on his walk up the red carpet at Cannes this year, where the film Ash Is Purest White is in official competition. (BB)

Eric Gautier, AFC, un perpétuel désir
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic – Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Quand il était enfant, Eric Gautier passait de longs moments à Bondy, dans le magasin de fleurs de sa grand-mère. Il rêvassait en dévorant les albums de Tintin, ne sachant pas encore que son désir de cinéma naîtrait là, au milieu des couronnes mortuaires, et qu’il dirait bien plus tard : « Je dois tout à Hergé ».

Bernard Zitzermann, décisif et influant
Par Eric Gautier, AFC

Bernard Zitzermann

Fin de l’année scolaire 1981, l’été s’annonce, je suis en première année de l’École Louis-Lumière, j’ai vingt ans. Inimaginable pour moi de partir en vacances (cela s’est confirmé toute ma vie !), je veux participer à un tournage, moi qui viens d’un monde si lointain du cinéma…

Eric Gautier, AFC, tourne "The Mercy" en pellicule Kodak 35 mm

Kodak

Tourné en pellicule Kodak 35 mm par le directeur de la photographie français Eric Gautier, AFC, The Mercy est basé sur l’histoire vraie de l’homme d’affaires et navigateur américain Donald Crowhurst, et de sa tentative malheureuse de remporter le premier tour du monde sans escale, le Golden Globe du Sunday Times, en 1968. Le directeur de la photographie nous explique comment il a utilisé la pellicule Kodak 35 mm pour offrir au film une esthétique émouvante et sensuelle.

L’actualité de décembre des laboratoires Eclair

Laboratoires, Postproduction, VFX

Trois films traités en EclairColor sortent en salles en décembre, dont Tout là-haut, de Serge Hazanavicius, photographié par Rémy Chevrin, AFC, et traité chez Eclair, et L’Échange des princesses, de Marc Dugain, photographié par Gilles Porte, AFC. Deux téléfilms sont en cours de postproduction chez Eclair, dont "Nox", de Mabrouk El Mechri, DP Pierre-Yves Bastard, AFC. Par ailleurs, deux films en restauration dans l’actualité Patrimoine.

Raoul Coutard, le sens du don et du risque

Raoul Coutard

Dans le cadre de l’hommage que la Cinémathèque française avait rendu au directeur de la photographie Raoul Coutard en 2007, Eric Gautier, AFC avait écrit pour le programme un texte de présentation. En voici un extrait...

Le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, parle de son travail sur "Grace de Monaco", d’Olivier Dahan

Les entretiens au Festival de Cannes

Les collaborations régulières d’Eric Gautier avec de nombreux metteurs en scène français – Arnaud Desplechin, Olivier Assayas, Léos Carax, Patrice Chéreau, Alain Resnais – font de lui un directeur de la photo à la fois reconnu et estimé. Il s’est exporté aux Etats-Unis à l’occasion de son travail sur les films de Walter Salles, Carnet de voyage puis On the Road. Son expérience à l’étranger s’est poursuivie avec Into the Wild, de Sean Penn, et Hotel Woodstock, d’Ang Lee. Après plus d’une quarantaine de longs métrages et de collaborations très fidèles, Eric Gautier cherche toujours à renouveler ses expériences. Il travaille pour la première fois avec Olivier Dahan sur Grace de Monaco, le film d’ouverture du 67e Festival de Cannes.

Les Entretiens de l’AFC pour la 65e édition du Festival de Cannes

Les entretiens au festival de Cannes

Retrouvez l’ensemble des entretiens réalisés pour la 65e édition du Festival de Cannes.

L’AFC tient à remercier vivement le CNC et ses membres associés tels que Aaton, Arri, Fujifilm, Kodak, L’EST-ADN, Mikros image, Panavision Alga, Thales Angénieux et Transvideo pour leur soutien sans lequel les pages quotidiennes cannoises tenues depuis le début du Festival et les entretiens effectués autour de films en sélection n’auraient pu être publiés.

Le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, parle de son travail sur "On the Road" de Walter Salles

Entretiens avec des directeurs de la photographie

C’est pour une seconde collaboration qu’Eric Gautier retrouve Walter Salles sur les routes Nord américaines. Carnets de voyage était aussi en sélection officielle à Cannes en 2004 où Eric avait été récompensé pour son travail par le prix Vulcain de l’artiste technicien. L’adaptation filmée du roman culte de Jack Kerouac On the Road, en sélection officielle de ce 65e rendez-vous cannois, a inspiré à Eric une image sans cesse réinventée.

L’agenda du mercredi 23 mai

Agendas

  • Les films AFC du jour
  • Sélection officielle, Compétition
  • On the Road (Sur la route) de Walter Salles, photographié par Eric Gautier, AFC, projections au Grand Théâtre Lumière à 8h30 et 19h15
  • Le film sera de nouveau projeté le jeudi 24 mai, salle du Soixantième à 11h30
  • Lire l’entretien accordé par Eric Gautier à propos de son travail sur le film
  • Sélection officielle, Compétition
  • Holy Motors de Léos Carax, photographié par Caroline Champetier, AFC, projections au Grand Théâtre Lumière à 12h et 22h30
    - Le film sera de nouveau projeté le vendredi 25 mai, salle du Soixantième à 22h15
  • Lire l’entretien accordé par Caroline Champetier à propos de son travail sur le film.
  • Contacts AFC
  • Mathilde Demy : +33 (0)6 48 10 44 58
  • Jean-Noël Ferragut : +33 (0)6 03 50 09 28
  • Point de rencontre : Pavillon de la CST à l’heure des Rendez-vous de midi

Le directeur de la photographie Eric Gautier, AFC, parle de son travail sur "Vous n’avez encore rien vu", d’Alain Resnais

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Eric Gautier a débuté sa carrière de directeur de la photographie en 1991 au côté d’Arnaud Desplechin, et a collaboré avec lui pour tous ses longs métrages. Il a signé l’image des films de Patrice Chéreau, d’Olivier Assayas, de Claude Berri et de Léos Carax. C’est pour son film Cœur qu’Alain Resnais fait appel à ses compétences pour la première fois.
En sélection officielle, Vous n’avez encore rien vu est peut-être le film le plus inventif de ce grand metteur en scène français qui, à l’âge de 90 ans, risque de faire parler de lui sur la croisette.

Les films "Digimage Cinéma" à Cannes 2012

Nos associés à Cannes

De nombreux films, traités ou postproduits par des laboratoires photochimiques et/ou numériques membres associés de l’AFC, ont été sélectionnés à cette 65e édition du Festival de Cannes.
Voici la liste des films auxquels les équipes de Digimage, Digimage Cinéma, Def2shoot, Redmountain, ont participé, selon les différentes sélections...

Retrouvez Kodak et "ses films" à Cannes 2012

Nos associés à Cannes

Comme chaque année, Kodak sera présent pendant la durée du 65e Festival de Cannes. L’endroit idéal pour découvrir les derniers films tournés avec la négative Kodak et partager ensemble un moment de détente autour d’un verre.
Voir ci-après films et contacts...

Entretien avec Digimage Cinéma

Entretiens avec les partenaires "industries techniques" de l’AFC

Rencontre avec Digimage Cinéma à l’occasion de la création de Digimage Cinéma - Le Lab, peut-être le dernier laboratoire photochimique à être créé en France.
Dirigé par Denis Auboyer, Digimage existe depuis 2000 mais c’est vers 2003 que commence à se construire une " identité cinéma ". Aujourd’hui toutes les installations et les départements sont regroupés sur le site de Montrouge, sauf pour ce nouveau laboratoire situé à Joinville dans le bâtiment entièrement rénové de l’ex-GTC.

Et vogue le succès : retour de Cannes pour Kodak !

Nos associés à Cannes

Pas moins de 12 000 professionnels du cinéma ont cette année encore fréquenté l’appartement Kodak tout au long du 63e Festival international du film qui s’est tenu à Cannes du 12 au 23 mai dernier. Lieu convivial par excellence, l’appartement Kodak (devenu incontournable) a une fois de plus atteint son objectif : favoriser les rencontres et faciliter les échanges entre professionnels du monde entier. Autre succès pour Kodak sur la Croisette, le retentissement jamais démenti du prix de la Caméra d’or qu’en partenaire privilégié du cinéma, Kodak (...)

Agenda du samedi 17 mai

Agendas

  • Les films AFC du jour
  • Sélection officielle, en compétition
  • Linha de Passe de Walter Salles et Daniela Thomas, photographié par Mauro Pinheiro Jr, Laboratoires Eclair, projection au Grand Théâtre Lumière à 8h30 et 22h
  • Le film sera de nouveau projeté dimanche 18 mai Salle du Soixantième à 19h.
  • Sélection officielle, Cannes Classics
  • Lola Montès de Max Ophuls, photographié par Christian Matras, version restaurée projetée Salle du Soixantième à 19h45
  • Lire l’entretien accordé par François Ede à propos de son travail sur la restauration de Lola Montès.
  • Sélection de la Quinzaine des réalisateurs
  • De la guerre de Bertrand Bonello, photographié par notre consœur Josée Deshaies, projection Théâtre Croisette - Palais Stéphanie à 9h et 19h
  • Lire l’entretien accordé par Josée à propos de son travail sur De la guerre.
  • Contact AFC : +33 6 03 50 09 28

Eric Gautier présente Céline Bozon

Nouveaux venus à l’AFC

Je connais le travail de Céline depuis un film de Jean-Paul Civeyrac, Le Doux amour des hommes (2002). Je me souviens d’une image très structurée et classique, mais aussi élégante et sensuelle (comme chez Bresson). Le film a été tourné en vidéo, en format Beta numérique à l’époque ; tant de " Cinéma " dans l’image électronique me semblait une prouesse…

Entretien avec Eric Gautier, directeur de la photographie d’"Into the Wild" de Sean Penn
propos recueillis par Didier Péron

Propos et entretiens

Libération, 9 janvier 2008

Directeur de la photo ayant travaillé avec quelques-uns des plus importants cinéastes français (Leos Carax, Arnaud Desplechin, Patrice Chéreau, Olivier Assayas, Alain Resnais), Eric Gautier élargit son champ d’action. Après Carnets de voyage, sur la jeunesse du Che et sous la direction du Brésilien Walter Salles, il était le complice de Sean Penn sur Into the Wild. Il raconte son équipée américaine.

Les rencontres de la CST 2007
par Eric Dumage

Vie des associations, sociétés et fédérations

En ces moments de conflits sociaux, aux transports incertains, le succès des Rencontres CST du lundi 19 novembre 2007 se mesurait au sourire de ses organisateurs (Christian Archambeaud et Laurent Hébert).

Accueillis par la magique musique de la triumph de son président (Pierre-William Glenn), et par un agréable thé ou café chaud, la projection de All about Yvonne, court métrage de Karine Arlot (fémis 2007) ouvrait cette journée par 9 minutes de plaisir argentique 35 mm, nous permettant d’apprécier sa maîtrise de L’Orwo noir et blanc…

Entretien avec le directeur de la photo brésilien Mauro Pinheiro Jr

Entretiens avec des directeurs de la photographie

A l’occasion du soixantième anniversaire du Festival de Cannes, l’AFC a reçu quelques opérateurs étrangers au pavillon que nous partagions avec la CST, présidée par Pierre-William Glenn.
Dans un endroit chaleureusement organisé et animé par Laurent Hébert, délégué général de la CST, nous avons eu l’occasion de rencontrer Mauro Pinheiro Jr, un jeune directeur de la photographie brésilien. Ce n’est pas la première fois qu’il se trouve au festival : il y a de cela deux ans, un des films qu’il avait photographiés était en sélection parallèle Cinema, aspirinas e urubus (Cinéma, aspirines et vautours), premier film de Marcelo Gomes.
Cette année, il est de nouveau sur la Croisette.

Revue de presse Trente-cinq cinéastes font un somptueux cadeau au Festival sexagénaire
par Thomas Sotinel

festival de Cannes 2007

Le Monde, 22 mai 2007

Sur la scène du Grand Théâtre Lumière du Palais des Festivals, il y a trente-trois fauteuils de cinéma, tournés vers un écran blanc. De Theo Angelopoulos à Zhang Yimou, trente-trois cinéastes prennent leur place. On ne compte que deux absents, Youssef Chahine, souffrant, et Lars Von Trier, dont la phobie des voyages a pris le dessus. La présentatrice de la soirée célébrant la 60e édition du Festival de Cannes, Juliette Binoche, souligne la bizarrerie de l’événement. Les réalisateurs s’apprêtent à découvrir Chacun son cinéma, fait de trente-trois films (dont deux réalisés par des frères, les Coen et les Dardenne, et un seul par une femme, Jane Campion) de 3 minutes autour du thème de la salle de cinéma.

Films (49)