Sommaire de La Lettre de l'AFC Nº 123

2003-07

Films (7)

Carnet d’adresses

CNC - Bureau du court métrage

Morad Kertobi
11, rue Galilée 75016 Paris
Tél. : 01 44 34 38 07
E-mail : morad.kertobi chez cnc.fr

Transpalux Lyon déménage

L’agence Transpalux Lyon déménage le 5 juillet pour aller s’installer dans l’enceinte des Studio 24 à Villeurbanne.
Son responsable, Charly Denoun, et son équipe sont à l’adresse suivante :

Multivolts

Multivolts a déménagé le 21 juin pour aller s’installer dans l’enceinte des studios de la SFP et a changé de nom pour devenir Transpalux.

Actualités AFC

A propos du Livre Imago " Making Pictures "

La parution du livre Imago est l’objet d’une longue discussion. Frédéric Kaczek, coordinateur du livre, nous a fait parvenir un rapport relevant l’ensemble des erreurs sur la première édition que nous avons reçue.
Nous remarquons qu’il est impossible d’arrêter la distribution aux U.S.A. (éditeur Abrams) et qu’il faut adopter une position pour la distribution en Europe.

Car-Grip Films se présente

Car-Grip Films est né à la fin de l’année 1991. Cette naissance fut le fruit du mariage entre Car Films et Cinegrip.
Car Films est une petite société fondée en 1989 par Charles Lakehal et Manu Lourenco, dont l’activité consistait essentiellement en la location de véhicules et d’un petit peu de matériel machinerie.
Cinegrip, elle, issue de l’association Transpalux - Franco American, était mieux pourvue, disposant de quelques véhicules, mais aussi d’un parc de matériel machinerie appréciable.

Sur les écrans

Kodak partenaire de Lussas 2003
du 17 au 23 août

Kodak est partenaire de cette manifestation dans le cadre du dispositif de soutien mis en place au profit du documentaire.
Si vous êtes de passage à Lussas, alors n’hésitez pas à contacter sur place Gilles Podesta au 06 07 17 18 22 ou Nathalie Cikalovski au 06 07 17 16 82.
Un cocktail est organisé à destination de l’ensemble des professionnels le 20 août 2003. Ce rendez-vous sera l’occasion pour chacun de faire un point sur l’état de la création dans le documentaire.

26e Festival du court métrage en plein air de Grenoble
du 8 au 12 juillet

Fujifilm apporte notamment à la manifestation un soutien sur deux prix, l’un de 4 000 euros permet à un réalisateur d’appréhender plus sereinement la fabrication de son court métrage suivant, l’autre prix, sous forme de pellicule vient s’inscrire dans une bourse d’aide à la création, gérée par le GREC. Cette bourse favorise l’émergence en région, l’éloignement de Paris a son importance, de nouveaux talents.
Et comme de bien entendu, tout cela se termine autour d’un banquet…

19es Rencontres Cinéma de Gindou
FujiFilm dote un prix

Du 22 au 30 août, se dérouleront les 19es Rencontres Cinéma de Gindou.
Au programme, cette année, un hommage à Mohamed Chouikh ; et toujours... un panorama du cinéma d’Afrique et de Méditerranée, des programmes de courts métrages, la grande nuit de cinéma de Gindou à l’aube... au cours de laquelle 4 courts et 4 longs métrages seront présentés en avant-première nationale.
Comme chaque année, Fujifilm dotera le prix du scénario en offrant à son lauréat 2 000 euros sous forme de pellicule.

Lire, voir, entendre

Une mise à l’épreuve
par Rémy Chevrin

Au mois de juin, quatre opérateurs de l’AFC (Denys Clerval, Bruno Delbonnel, Carlo Varini et moi-même) ont été conviés à former le jury d’examen de fin d’étude de la section image de l’ENS Louis-Lumière.

Urgence : réformer le statut des intermittents
par Nicole Vulser

Le Monde, 24 juin 2003

Le débat qui fait rage sur la modification du régime des intermittents du spectacle procède d’une bizarrerie typiquement française. Depuis 1969, c’est en effet l’Unedic qui finance un large pan de la culture, celui du spectacle vivant.

L’art et l’argent
éditorial

Le Monde, 1er juillet 2003

Les festivals de l’été sont perturbés, tantôt suspendus, parfois annulés. Les spectateurs sont pénalisés. Les milliers d’artistes qui les ont préparés, souvent très longtemps à l’avance, le sont aussi. L’une des meilleures images de marque de la France est gravement menacée. Elle l’est dans l’immédiat, mais elle l’est aussi pour l’avenir.

Les prix d’un festival
par FujiFilm

Lorsqu’une " industrie technique " apporte son soutien à un festival, il s’agit bien plus qu’un simple geste publicitaire dont l’industrie serait la seule bénéficiaire.
En fait, l’association d’une marque - société privée - à une manifestation professionnelle à travers un prix bénéficie à tout le monde.

Intermittents du spectacle : un accord et des fausses-notes

Libération, 27 juin 2003

Huit heures de négociations au Medef et trois signatures, celles de la CFDT, la CFTC et la CGC, sur le protocole d’accord modifiant le régime spécifique d’indemnisation du chômage des intermittents du spectacle.

Cinémathèque : pataquès
par Antoine de Baecque

Libération, 25 juin 2003

La réforme des statuts, voulue par l’Etat, n’a pas été entérinée hier.
On attendait une assemblée générale houleuse. Elle le fut, tendue et ponctuée de prises de parole contradictoires.

Rencontres d’Arles

Pour sa 5e participation aux Rencontres Internationales de la Photo, l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière interviendra par la réalisation et la diffusion de la gazette quotidienne Du sel au Pixel qui restitue l’actualité festivalière à travers la présentation de travaux expérimentaux, portraits, reportages.

Des mois de négociations intenses et complexes
par Nicole Vulser

Le Monde, 28 juin 2003

Depuis quatre ans, employeurs et salariés tentent de renégocier le statut des intermittents du spectacle, ce régime particulier d’allocation chômage créé en 1969.
Dans un premier temps, un accord de branche a été signé, en juin 2000, par la Fesac, qui regroupe la plupart des organisations d’employeurs du secteur du spectacle vivant et enregistré, et trois organisations syndicales : la CGT - largement majoritaire -, la CFDT et la CGC.

Côté profession

Chiffres du mois de mai 2003

Depuis le début de l’année, les entrées dans les salles s’élèvent, selon les premières estimations du service des études du CNC, à 76,4 millions d’entrées, soit 7,4 % de moins que sur la même période en 2002.
La fréquentation cinématographique atteint 14,9 millions d’entrées au mois de mai, soit une hausse de 14,4 % par rapport à mai 2002.
Sur les 12 derniers mois écoulés, la fréquentation est estimée en diminution de 3,4 % pour atteindre 178,3 millions d’entrées.
La part de marché des films français est estimée à 42,1 % depuis le début de l’année, contre 46,9 % en 2002 sur la même période.
La part de marché des films américains est estimée à 46,4 % depuis le début de l’année, contre 36,8 % en 2002 sur la même période.
Sur les 12 derniers mois, la part de marché des films français est estimée à 32,6 % et celle des films américains à 54,4 %.

Dossiers d’aide

Les dossiers d’aide devront être déposés auprès de l’Agence du Court Métrage et sont d’ores et déjà disponibles sur son site.

La fémis 2003
14e promotion, département Image

Simon Beaufils, Julien Bossé, Armel Hostiou (mention spéciale) et Emilie Monier, élèves de la 14e Promotion de La femis (département image) ont obtenu avec succès leur diplôme de fin d’études.
Le jury était composé d’Agnès Godard, Eric Guichard, Pierre Novion et Bruno Nuytten.

Mise en place d’un dispositif d’aide au tirage de copies de films de court métrage

Après une concertation entre le CNC, l’Agence du court métrage, le Syndicat des producteurs indépendants et la Société des réalisateurs de films, David Kessler, Directeur général du CNC, a décidé la mise en place à titre expérimental, du 1er juillet au 31 décembre 2003, d’une aide au tirage de copies de films de court métrage.

Les stagiaires en question

Jacques Loiseleux fait parvenir un texte sur l’enseignement, les stages, et la transmission du savoir. Il évoque le savoir faire et l’énorme potentiel des directeurs de la photo AFC, qui n’est pas utilisé par le système des stages.

Georges Pierre, photographe de plateau

Georges Pierre, célèbre photographe de plateau, qui avait travaillé sur de nombreux et très connus films français de l’après-guerre, est décédé récemment. Cela n’a fait que quelques lignes dans la rubrique nécrologique du Monde.
Avec lui c’est un peu le principe d’un photographe membre de l’équipe image qui disparaît. (...)

Le cinéma dans les salles
Chiffres du mois de mai 2003

Depuis le début de l’année, les entrées dans les salles s’élèvent, selon les premières estimations du service des études du CNC, à 76,4 millions d’entrées, soit 7,4 % de moins que sur la même période en 2002.