Le Festival de Cannes

Reprise à Paris de trois sélections cannoises 2023

Festival de Cannes 2023

Pour celles et ceux qui n’auraient pu se rendre à Cannes et souhaiteraient voir certains des films sélectionnés, ceux de la Sélection Un Certain Regard, de la Quinzaine des Cinéastes et de la Semaine de la Critique sont repris dans trois salles parisiennes jusqu’au 18 juin 2023.

Au palmarès du 76e Festival de Cannes

Festival de Cannes 2023

Au cours de la cérémonie du clôture de la 76e édition du Festival de Cannes, qui s’est déroulée samedi 27 mai, le jury, présidé par Ruben Östlund, a annoncé son palmarès. La Palme d’or a été attribuée à Anatomie d’une chute, de Justine Triet, photographié par Simon Beaufils, la Caméra d’or, à L’Arbre aux papillons d’or, de Thien An Pham, photographié par Dinh Duy Hung, et le Prix CST de l’Artiste-Technicien, à Johnnie Burn, Sound Designer et chef monteur son du film The Zone of Interest, de Jonathan Glazer, photographié par Łukasz Żal, PSC.

Projectionnistes et monteurs opérant lors du 76e Festival de Cannes et de son Marché du film mis à honneur par la CST

Festival de Cannes 2023

Lors d’une rencontre conviviale sur le Pavillon de la CST, vendredi 26 mai, Angelo Cosimano, président de la CST, a annoncé, en présence de Guillaume Esmiol, directeur général du Marché du film, les deux lauréats de la 39e édition des Prix Jean Vivié : Ali Lala, Meilleure projection, et Sonia Robin, Meilleur montage.

Les entretiens au Festival de Cannes 2023

Les entretiens au Festival de Cannes

Depuis l’ouverture du 76e Festival de Cannes, mardi 16 mai 2023, nous avons publié 32 entretiens et textes dans lesquels des directeurs de la photographie - dont quinze de membres de l’AFC - parlent de leur travail sur un film sélectionné dans l’une ou l’autre des sélections et sections. Voici réunis les liens permettant de lire ou relire chacun d’eux.

"La Chimera, le souvenir des vies antérieures par Alice Rohrwacher"
Un entretien avec Alice Rohrwacher publié par le Festival de Cannes

Festival de Cannes 2023

Sur son site Internet, le Festival de Cannes publie, entre autres actualités, des courts entretiens avec des personnalités qui marquent de cette 76e édition. À propos du film La Chimère (La chimera), en Compétition officielle, la cinéaste Alice Rohrwacher parle de son travail avec la directrice de la photographie Hélène, Louvart, AFC, qui en a signé les images. Extrait...

Eponine Momenceau revient sur le tournage entièrement nocturne d’"Une nuit", d’Alex Lutz
Par Brigitte Barbier, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

C’est comme acteur et réalisateur que l’humoriste, metteur en scène et auteur Alex Lutz présente à Un Certain Regard son dernier film, Une nuit. Comme son titre l’indique, l’histoire de son quatrième long métrage suit les déambulations d’un couple - belle performance d’acteurs avec Karin Viard à ses côtés - durant une seule nuit. Eponine Momenceau, la directrice de la photographie qui avait été nommée aux César en 2015 pour son premier long métrage à la caméra - Deephan, de Jacques Audiard (Palme d’Or 2015) -, nous parle de l’image à inventer pour ce film, entièrement tourné du crépuscule à l’aube. Une nuit est présenté Hors compétition en clôture de la section Un Certain Regard au 76e Festival de Cannes. (BB)

Le directeur de la photographie Arseni Khachaturan nous parle du tournage de la série "The Idol", de Sam Levinson, pour HBO
Sexe, Mensonges et Ektachrome, par François Reumont

Les entretiens au Festival de Cannes

Sam Levinson est venu présenter dans le temple du cinéma deux épisodes de sa nouvelle création "The Idol". Révélé par la pluie de récompenses décernées à sa série "Euphoria", produite par la même plateforme HBO, il a décidé pour ce nouveau projet de placer l’intrigue au cœur du show business. Lily Rose Depp y incarne Jocelyn, un clone d’une popstar planétaire – entourée d’une nuée de personnes gravitant financièrement autour d’elle. C’est le directeur de la photographie new-yorkais Arseni Khachaturan qui a été choisi par Sam Levinson pour ouvrir avec audace la série, passant ensuite le relais à Marcell Rev, HCA, ASC (qui avait signé les deux saisons de "Euphoria").

Laurent Tangy, AFC, évoque le tournage de "L’Amour et les forêts", de Valérie Donzelli
Par Brigitte Barbier, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Pour son sixième long métrage, la comédienne et réalisatrice Valérie Donzelli adapte le roman éponyme L’Amour et les forêts, d’Éric Reinhardt publié, en 2014. Ce thriller psychologique nous montre la mécanique de la culpabilité et de la maltraitance dans une mise en scène tenue et une direction d’acteurs impeccable. L’image qui accompagne la tension dramaturgique du film est signée par Laurent Tangy, AFC. Il revient sur ce tournage entre mer et forêt, entre argentique et numérique. L’Amour et les forêts est présenté à Cannes Première au Festival de Cannes 2023. (BB)

Hélène Louvart, AFC, parle de ses choix d’image sur "La Chimère", d’Alice Rohrwacher
Par Brigitte Barbier, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Depuis les débuts de la réalisatrice Alice Rohrwacher, la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, l’accompagne sur tous ses films. Avec La Chimère, elles explorent encore et toujours le(s) support(s) argentique(s), en soutenant l’esprit romanesque qui marque les films de la réalisatrice italienne. Ce film est en Compétition officielle de cette 76e édition du Festival de Cannes. (BB)

Renaud Chassaing, AFC, et le réalisateur Frédéric Tellier reviennent sur leurs choix pour le tournage de "L’Abbé Pierre, une vie de combats”,
Prêtre, soldat, député & chiffonnier, par François Reumont

Les entretiens au Festival de Cannes

Après Sauver ou périr et Goliath, deux films inspirés d’histoires vraies, le réalisateur Frédéric Tellier et le directeur de la photographie Renaud Chassaing, AFC, se sont attaqués à un biopic sur un homme au destin exceptionnel, longtemps resté la personnalité préférée des Français. L’Abbé Pierre, une vie de combats raconte donc sur un peu plus de deux heures la vie de Henri Groues, depuis sa formation chez les moines Capucins dans la Drôme (1937) jusqu’à sa disparition en 2007 à l’âge de 94 ans. 70 ans d’une vie hors du commun, incarné à l’écran par un Benjamin Lavernhe dont la voix et l’interprétation sont stupéfiantes. Retour sur le tournage de ce portrait risqué avec Renaud Chassaing. (FR)

Bilan 2022 du CNC présenté au 76e Festival de Cannes

Festival de Cannes 2023

Comme il le fait habituellement pendant le Festival de Cannes, le CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée) a présenté le bilan de l’année écoulée (2022). Ce bilan donne une vision complète des secteurs aidés par le CNC : cinéma, audiovisuel, vidéo (physique et dématérialisée), jeu vidéo, industries techniques, exportation. Il analyse également l’action publique par le prisme des financements publics, de la parité et de l’emploi, et de la transition écologique dans les secteurs. Nous publions ici ce qui concerne les industries techniques.

Barry Ackroyd, BSC, Haya Khairat et Fabien Pisano, de Sony, invités des Déjeuners du "Film français"

Festival de Cannes 2023

Le quotidien gratuit du Film français proposait tout au long du Festivals dans ses pages de brefs entretiens avec des personnalités du cinéma présentes au 76e Festival de Cannes. Parmi elles, Fabien Pisano, directeur des ventes Europe Sony, dans le n° 8 du 24 mai, les directeur et directrice de la photographie Barry Ackroyd, BSC, et Haya Khairat, respectivement lauréat et lauréate de l’Hommage Pierre Angénieux et de l’Encouragement Pierre Angénieux, dans le n° 9 des 25-26 mai.

Guillaume Schiffman, AFC, parle de son travail à l’image sur "Rien à perdre !", de Delphine Deloget
Par Brigitte Barbier, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

En sélection à Un Certain Regard de ce 76e Festival de Cannes, Rien à perdre ! est le premier long métrage de la documentariste Delphine Deloget. Elle avait déjà traité de la relation filiale dans son documentaire L’Homme qui cherchait son fils, où un père à la recherche de son fils, probablement kidnappé, défie les autorités chinoises. Dans Rien à perdre !, Virginie Effira interprète une mère qui se bat contre la justice française et son manque de discernement envers la protection de l’enfance. Ce drame social, entièrement tourné à Brest, est accompagné par l’image sobre, réaliste, de Guillaume Schiffman AFC. Il développe ici son désir de proposer une image, certes réaliste mais de cinéma, comme il se plaît à le souligner. (BB)

Le Prix "Découverte Leitz Cine du court métrage" 2023 décerné

Festival de Cannes 2023

Le jury de la 62e Semaine de la Critique, présidé par Audrey Diwan et entourée, entre autres, du directeur de la photographie portugais Rui Poças, AIP, ABC, a annoncé son palmarès lors de la soirée de clôture, mercredi 24 mai. Le Grand Prix a été attribué à Tiger Stripes, d’Amanda Nell Eu, photographié par Jimmy Gimferrer, et le Prix Découverte Leitz Cine du court métrage à Boléro, de Nans Laborde-Jourdàa, photographié par Manuel Bolaños.