Les Entretiens AFC

Jean-Marc Fabre

Le directeur de la photographie Jean-Marc Fabre, AFC, parle de son travail sur "Camille redouble", de Noémie Lvovsky

Jean-Marc Fabre a signé l’image d’une trentaine de longs métrages et travaillé, entre autres, avec Jean-Pierre Denis (Les Blessures assassines), James Ivory (A Soldier’s Daughter never Cries), Amos Kollek (Fast Food, Fast Women), Jacques Audiard (Un héros très discret), Danièle Thompson (Fauteuils d’orchestre, Le Code a changé), Anne Fontaine (Comment j’ai tué mon père, Nathalie…, Mon pire cauchemar), Nicole Garcia (L’Adversaire, Un balcon sur la mer). Avec Camille redouble, il collabore pour la quatrième fois avec Noémie Lvovsky qu’il a rencontrée à La fémis en 1989.
Thomas Favel
Thomas Favel

Le directeur de la photographie Thomas Favel parle de son travail sur "Gaz de France", de Benoît Forgeard

Thomas Favel, sorti du département Image de La fémis en 2007, travaille avec Jean-Sébastien Chauvin, Yann Gonzalez, Shanti Masud, Davy Chou..., des réalisateurs à la recherche d’un cinéma fantaisiste et non naturaliste, très influencés par l’art contemporain. C’est autour de cette inspiration commune qu’il rencontre Benoît Forgeard qui lui propose son premier long métrage, Gaz de France.
Laurent Fénart

Où le directeur de la photographie Laurent Fénart parle de son travail sur "Fatima", de Philippe Faucon

Laurent Fénart travaille avec Philippe Faucon depuis 2001 – c’était à l’occasion d’un téléfilm pour Arte, Grégoire peut mieux faire. Formé au cinéma à l’ENS Louis-Lumière et sorti en 1996, ayant signé les images d’une vingtaine de documentaires, il a cophotographié, avec Laurent Chalet, AFC, en 2013, Mes séances de lutte, de Jacques Doillon. Fatima, qui est sélectionné cette année à la Quinzaine des réalisateurs, est le sixième film qu’il tourne avec Philippe Faucon. (JNF)
Silke Fischer

Où Patrick Orth, directeur de la photographie, et Silke Fischer, chef décoratrice, parlent de leur travail sur "Toni Erdmann", de Maren Ade
À pleines dents

Avec Toni Erdmann, la cinéaste allemande Maren Ade a réussi à faire rire le grand Théâtre Lumière pendant près de 90 minutes sur les 160 que dure son film. Le sujet étant la crise existentielle d’une cadre supérieure trentenaire expatriée à Bucarest, on ne peut qu’applaudir le tour de force qui devrait immanquablement la voir, avec ses comédiens, toucher les plus hautes marches du Palmarès le 22 mai au soir. Silke Fischer et Patrick Orth (chef décoratrice et directeur de la photo) parlent de cet étrange "feel good movie" germano-roumain. (FR)
Stéphane Fontaine

Le directeur de la photographie Stéphane Fontaine, AFC, parle de son travail sur "Elle", de Paul Verhoeven
Vu dans "Elle"

Dix ans après Black Book, son dernier film au cinéma, Paul Verhoeven vient tourner en France, dans la langue de Molière (qu’il parle couramment), et propose un thriller adapté de Philippe Djian dont Isabelle Huppert est le personnage central. Une plongée perverse et ludique dans la bourgeoisie urbaine qui n’est pas sans rappeler les thèmes abordés lors de ses premiers films. Aux commandes de l’image, c’est Stéphane Fontaine, AFC, qui a eu la chance d’être choisi par le réalisateur, succédant à son côté à des légendes de l’image de film comme Jan de Bont (Turkish Delight, Basic Instinct) ou Jost Vacano (Robocop, Starship Troopers). (FR)
Stéphane Fontaine

Le directeur de la photographie Stéphane Fontaine, AFC, parle de son travail sur "De rouille et d’os"
Extraits d’un article qui paraîtra dans la Lettre AFC de juin

Stéphane Fontaine a commencé comme assistant d’Eric Gautier. Stéphane a ensuite fait la photo d’une vingtaine de long métrages, et a travaillé notamment avec les réalisateurs Philippe Grandrieux, Agnès Jaoui, Nicole Garcia, Barry Levinson, Paul Haggis et Mia Hansen-Love.
Stéphane a eu le César de la meilleure photo pour les deux premiers films qu’il a photographiés pour Jacques Audiard : De battre mon cœur s’est arrêté et Un prophète, qui a obtenu le Grand Prix à Cannes il y a trois ans. De rouille et d’os est sa troisième collaboration avec le réalisateur.
Stéphane Fontaine

Un prophète
de Jacques Audiard, photographié par Stéphane Fontaine, AFC

Stéphane Fontaine a longtemps été le premier assistant d’Eric Gautier. Issu des cours de l’Ecole nationale supérieure Louis-Lumière (promotion 1985), il se met parallèlement à son travail de pointeur à faire la lumière sur des documentaires ou des films d’art.
Après un passage dans le milieu de la publicité, son premier long métrage en tant que chef opérateur est Bronx Barbès d’Eliane Delatour en 2000. Il a depuis collaboré avec Philippe Grandrieux, Arnaud Despleschin ou Barry Levinson.
Un prophète est son deuxième film avec Jacques Audiard, après De battre mon cœur s’est arrêté.
Stéphane Fontaine

Les films " AFC " vus par leurs directeurs de la photographie
" Selon Charlie “ de Nicole Garcia, photographié par Stéphane Fontaine

Cinquième long métrage de Nicole Garcia, Selon Charlie est un film d’hommes, des histoires d’hommes. Avec une distribution époustouflante, Jean-Pierre Bacri, Vincent Lindon, Benoît Magimel, Patrick Pineau, Benoît Poelvoorde, Arnaud Valois... et Ferdinand Martin qui interprète le petit Charlie, Nicole peint une fresque psychologique où ces hommes vont changer.
Le film se déroule sur trois jours, leurs vies vont basculer, ils ne seront plus les mêmes... Stéphane Fontaine a photographié ces hommes, les a filmés et a cherché, pour chacun d’eux, un univers visuel. Il nous parle de Selon Charlie.
Crystel Fournier

La directrice de la photographie Crystel Fournier, AFC, parle de son travail sur "Bande de filles", de Céline Sciamma

Après sa sortie de La fémis, en 1998, Crystel Fournier, AFC, fait ses premiers pas comme directrice de la photographie au côté de Delphine Gleizes, qu’elle accompagnera pour tous ses films. Elle travaille également avec Fabienne Godet sur Sauf le respect que je vous dois, Ne me libérez pas, je m’en charge et Une place sur la terre. En 2006, elle rencontre Céline Sciamma pour Naissance des pieuvres et poursuit sa collaboration avec elle sur Tomboy. C’est pour le troisième long métrage de Céline Sciamma, Bande de filles, qui fait l’ouverture de la 46e édition de la Quinzaine des réalisateurs sur la Croisette que nous retrouvons Crystel. (BB)
Greig Fraser

Bright Star
de Jane Campion, photographié par Greig Fraser

Greig Fraser est un chef opérateur d’origine australienne qui a commencé sa carrière dans le documentaire. C’est en voyant un court métrage dont il avait signé l’image (Crackerbag, Palme d’or du CM à Cannes 2003) que la réalisatrice Jane Campion l’a repéré et lui a proposer de travailler avec elle sur le projet 8 (huit cinéastes filment les huit objectifs du Millénaire pour le développement). Il signe maintenant les images de Bright Star, une histoire d’amour biographique basée sur la vie et l’œuvre du poète John Keats (1795-1821).
Un film très attendu qui marque le retour en compétition cannoise de la cinéaste récompensée par la Palme d’or en 1993.