André Téchiné

Production
Réalisation
Scénario

Résultats de la recherche

Entretiens Afc (5)

Entretien avec le directeur de la photographie Julien Hirsch, AFC, à propos du film "Impardonnables" d’André Téchiné

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Julien Hirsh, AFC, a travaillé avec André Téchiné comme assistant opérateur sur Alice et Martin en 1998. Il retrouvera le réalisateur en 2003 pour photographier Les Temps qui changent. C’est grâce à une quatrième collaboration avec Téchiné que nous retrouvons Julien pour nous parler d’Impardonnables, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs.
Adapté du roman éponyme de Philippe Djian, Impardonnables est entièrement tourné à Venise avec Carole Bouquet, André Dussolier, Mélanie Thierry et Adriana Asti.

Entretien avec la directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, à propos du film "Des hommes et des dieux" de Xavier Beauvois
En Sélection officielle du Festival de Cannes 2010, Compétition

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Caroline Champetier a commencé sa carrière avec les " Dinosaures " du cinéma français – Jean-Luc Godard, Jacques Rivette, Claude Lanzmann –, puis tourné avec la plupart des auteurs de la génération suivante : Benoît Jacquot, Philippe Garrel, Jacques Doillon, Chantal Akerman, André Téchiné, en rencontrant le courant montant avec Arnaud Desplechin, Xavier Beauvois, Laetitia Masson, Nobuhiro Suwa et Noami Kawase au Japon.
Aujourd’hui, Tawfik Abu Wael en Palestine, Valérie Mréjen et d’autres lui ouvrent l’imaginaire d’une quatrième génération de cinéastes. Elle pense que le cinéma est fait pour voyager dans le temps et dans l’espace et rêve d’éclairer une comédie.

Entretien avec le directeur de la photographie Julien Hirsch, AFC, à propos du film "L’Exercice de l’état" de Pierre Schoeller

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Julien Hirsch, AFC, a été longtemps l’assistant de Caroline Champetier, AFC. Cette expérience lui a permis de participer au travail d’images très variées pour des réalisateurs aussi différents qu’Arnaud Desplechin, Benoît Jacquot, Jean-Luc Godard ou André Téchiné... Parallèlement à sa carrière d’assistant, il a aussi signé l’image de nombreux courts et moyens métrages. Depuis Drancy avenir, son premier long en tant qu’opérateur, il a depuis tourné Notre musique de Jean-Luc Godard, La Fille du RER d’André Téchiné ou Lady Chatterley de Pascale Ferran, pour lequel il obtint le César 2007 de la meilleure photographie.
Après Versailles et Zéro défaut, il retrouve le réalisateur Pierre Schoeller (qui fut le scénariste des La Vie rêvée des anges) sur son troisième long métrage.

Où Pascal Marti, AFC, parle de son travail sur "Frantz", de François Ozon

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Le parcours de Pascal Marti, AFC, est relativement éclectique. Il a éclairé de nombreuses publicités et collaboré avec des réalisateurs de long métrage tels que Cédric Kahn, André Téchiné, Patrice Chéreau, François Favrat, Claire Denis… Après avoir travaillé au côté de François Ozon sur Jeune et jolie et Une nouvelle amie, Pascal Marti remporte le César 2017 pour Frantz.

Le directeur de la photographie Julien Hirsch, AFC, parle de "Cleveland Vs. Wall Steet", un documentaire de Jean-Stéphane Bron
En sélection de la Quinzaine des Réalisateurs 2010

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Après une formation à Louis-Lumière, Julien Hirsch assiste Caroline Champetier sur les films de Téchiné, Doillon, Jacquot… Il signe son premier long métrage à la lumière, en collaboration avec Christophe Pollock, avec Jean-Luc Godard pour Éloge de l’amour en 2001, puis travaille avec Laurence Ferreira-Barbosa, André Téchiné, Benoît Jacquot, Pascal Ferran… Il remporte le César de la meilleure photographie pour Lady Chatterley de Pascale Ferran en 2007.
Jean-Stéphane Bron, documentariste suisse, réalise La ßonne conduite et Le Génie helvétique, puis une fiction en 2006 Mon frère se marie. Son long métrage documentaire Cleveland Vs. Wall Steet est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs.
Julien étant en tournage à Venise pour le prochain film d’André Téchiné, l’entretien avec lui n’a pas pu avoir lieu et s’est soldé par des échanges électroniques et le texte à suivre…

Articles (14)

Restauration 4K de "Souvenirs d’en France", d’André Téchiné, photographié par Bruno Nuytten

Sur les écrans

Souvenirs d’en France, la première collaboration en 1975 entre André Téchiné et Bruno Nuytten, est de nouveau sur les écrans depuis le 9 octobre 2019 dans une version restaurée en 4K par Hiventy, sous le contrôle de Bruno Nuytten et grâce à l’ “Aide sélective à la numérisation des œuvres cinématographiques de patrimoine”, du CNC.

Le directeur de la photographie Julien Hirsch, AFC, parle de son travail sur "Nos années folles", d’André Téchiné

Les entretiens au Festival de Cannes

Julien Hirsch, AFC, avait éclairé Les Temps qui changent, d’André Téchiné, et collaborait déjà avec Jean-Luc Godard et Arnaud des Pallières lorsqu’il remporta le César de la Meilleure photographie en 2007 pour Lady Chatterley, de Pascale Ferran. C’est pour Nos années folles qu’il collabore pour la 7e fois avec André Téchiné qui, pour ce nouveau film d’époque, prend de grandes libertés avec la chronologie du récit. Avec pas moins de 38 films à son actif, un hommage est rendu au réalisateur par la sélection de ce dernier long métrage au 70e Festival de Cannes (BB).

La revue "Lumières" n°3 vient de paraître

Revue "Lumières"

L’AFC est heureuse de vous annoncer l’arrivée du troisième numéro de Lumières, les Cahiers de l’AFC. Chaque revue est accompagnée d’un CD présentant des extraits de films, des photogrammes et des photos.

  • L’AFC vous propose un achat au prix, par numéro, de 20 euros (CD inclus), hors frais d’envoi.

Berlinale, 57e édition
du 8 au 18 février 2007

Films AFC dans les festivals

La Berlinale 2007, 57e édition du Festival International du Film de Berlin, se tiendra du 8 au 18 février prochain.
La première mondiale de La Môme, également connu sous le titre La Vie en rose, le film d’Olivier Dahan photographié par notre confrère Tetsuo Nagata, AFC, fera l’ouverture du Festival de Berlin le 8 février prochain et sera également en compétition pour un éventuel Ours d’or.
Deux autres films français font partie de la compétion officielle : Ne touchez pas la hache de Jacques Rivette, photographié par William Lubtchansky, AFC, et Les Témoins d’André Téchiné, photographié par notre confrère Julien Hirsh.

L’agenda du lundi 16 mai

Agendas

  • Les films AFC du jour
  • Sélection officielle, Un certain regard
  • Hors Satan de Bruno Dumont, photographié par Yves Cape, AFC, SBC, projections salle Debussy à 11h30 et 16h30
  • Le film sera de nouveau projeté le mardi 17 mai, salle Bazin à 11h
  • Lire l’entretien accordé par Yves Cape à propos de son travail sur le film
  • Sélection officielle, 50 ans de la Semaine de la critique
  • My Little Princess d’Eva Ionesco, photographié par Jeanne Lapoirie, AFC, projections salle Bunuel à 20h
  • Lire l’entretien accordé par Jeanne Lapoirie à propos de son travail sur le film
  • Sélection officielle, Cannes Classics
  • Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau, photographié par Pierre Lhomme, AFC, projection salle du Soixantième à 17h
  • Quinzaine des réalisateurs
  • Impardonnables d’André Téchiné, photographié par Julien Hisch, AFC, projections au Théâtre Croisette (Hôtel Marriott) à 11h30 et 19h30
  • Le film sera de nouveau projeté le mardi 17 mai, au cinéma Le Raimu à 17h et au Studio 13 à 22h
  • Lire l’entretien accordé par Julien Hirsch à propos de son travail sur le film
  • Les films non AFC du jour
  • Sélection officielle, Compétition
  • L’Apollonide – Souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello, photographié par Josée Deshaies, projections au Grand Théâtre Lumière à 11h45 et 22h30
  • Le film sera de nouveau projeté le mardi 17 mai, salle du Soixantième à 14h
  • Lire l’entretien accordé par Josée Deshaies à propos de son travail sur le film
  • Contacts AFC
  • Mathilde Demy : +33 (0)6 48 10 44 58
  • Jean-Noël Ferragut : +33 (0)6 03 50 09 28
  • Point de rencontre : Pavillon de la CST à l’heure des Rendez-vous de midi.

Jeanne Lapoirie de Ozon à Ozu

Propos et entretiens

Le paysage cinématographique est mutant. L’importance de bouleversements technologiques incessants n’échappe pas aux techniciens français. Les yeux de la nouvelle génération des « chefs op’ » sont souvent sans visage, quasiment sans voix. Et Jeanne Lapoirie, l’une de ses chefs de file, d’avouer elle-même « ne pas aimer parler de son travail ».
C’est pourtant à elle que nous avons demandé deux ou trois choses. Pour son parcours, symptomatique d’une position de curiosité et d’ambivalence revendiquée.

Nominations pour le Prix Louis-Delluc 2007

Prix, Trophées, Académies, Meilleure photo

Huit films nommés concourent pour le prix Louis-Delluc 2007

Actrices de Valeria Bruni Tedeschi, photographié par Jeanne Lapoirie, AFC

Avant que j’oublie de Jacques Nolot, photographié par Josée Deshaies

Belle toujours de Manoel de Oliveira, photographié par Sabine Lancelin
La Fille coupée en deux de Claude Chabrol, photographié par Eduardo Serra, AFC, ASC

La Graine et le mulet d’Abdellatif Kechiche, photographié par Lubomir Bakchev

Les Amours d’Astrée et de Célado d’Eric Rohmer, photographié par Diane Baratier, AFC

Les Chansons d’amour de Christophe Honoré, photographié par Rémy Chevrin, AFC

Les Témoins d’André Téchiné, photographié par Julien Hirsch

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "Un château en Italie", de Valeria Bruni Tedeschi

Les entretiens au Festival de Cannes

Jeanne Lapoirie débute sa carrière en éclairant des films d’André Téchiné (Les Roseaux sauvages, Les Voleurs). Elle collabore ensuite sur plusieurs films avec François Ozon (Goutes d’eau sur pierres brûlantes, Sous le sable, Huit femmes, Le Temps qui reste et Ricky). Son parcours l’amène à travailler sur des films d’auteurs ou des films particuliers comme My Little Princess d’Eva Ionesco, Les Revenants de Robin Campillo, Independencia de Raya Martin, Parc d’Arnaud des Pallières, La Possibilité d’une île de Michel Houellebecq. C’est pour le troisième long métrage de Valeria Bruni Tedeschi, avec qui elle a travaillé depuis son premier film, Il est plus facile pour un chameau, que nous retrouvons Jeanne qui nous parle de son travail sur Un château en Italie, en Sélection officielle. (BB)

Bienvenue à Tariel Melavia !
Par Philippe Piffeteau, AFC

Nouveaux venus à l’AFC

J’ai rencontré Tariel il y a des années sur les bancs d’essais de Samuelson Alga à Vincennes. Diplômé de l’Ecole Louis-Lumière, il fut l’assistant de Pierre Lhomme, AFC. Il travailla avec Thierry Arbogast, AFC, Tetsuo Nagata, AFC, Peter Suschitsky, ASC et Dante Spinotti, AIC, ASC… notamment sur Baptême, de René Féret, Le Hussard sur le toit et Cyrano de Bergerac, de Jean-Paul Rappeneau, Ma saison préférée, d’André Téchiné...

Films (22)