Ariane Damain Vergallo

Industries techniques
Presse

Résultats de la recherche

Articles (50)

Julien Poupard, AFC, Twixt fairies and loonies
by Ariane Damain Vergallo on behalf of CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Every summer, in the house near Paris that his grandfather shared with his family, Julien Poupard made a short film with friends as passionate about cinema as he was. His father, a producer of institutional films, looked on that enthusiasm with a favorable eye and gladly provided his son not only with his equipment, but also – and no less important - his encouragement and advice.

Tout sur Robert, Berto, Lelouch... et les Leica Summicron
Par Ariane Damain Vergallo, pour CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

A la fin du tournage du dernier film de Claude Lelouch, Chacun sa vie et son intime conviction, Ariane Damain Vergallo a rencontré, pour CW Sonderoptic-Leica, Robert Alazraki, AFC, directeur de la photographie du film, et Berto, son cadreur, pour parler d’optiques évidemment mais pas seulement…

The Zoetrope : From "Pif Gadget" to Luc Besson
By Ariane Damain Vergallo, for CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

After twenty-six years of uninterrupted collaboration, Luc Besson’s cinematographer, Thierry Arbogast, was determined to surprise him. Again. Old couples must constantly reinvent themselves, mustn’t they ? And so he did when they tested and tried whichever equipment they might eventually use for their next project, Valerian.

A propos des optiques Leica M 0.8
Avec Guillaume Deffontaines, AFC, directeur de la photo sur "Territoires", de David Oelhoffen

Optiques

Territoires est un film de David Oelhoffen tourné en région parisienne en plein cœur de l’hiver, un western urbain "crépusculaire" avec Reda Kateb et Matthias Schoenaerts. Le directeur de la photographie Guillaume Deffontaines, AFC, a beaucoup préparé en amont avec le réalisateur pour rendre le tournage - sept intenses semaines - le plus fluide possible.

About the Leica M 0.8 lenses
Guillaume Deffontaines, AFC, cinematographer on David Oelhoffen’s "Territories"

Optiques

Shot in and around Paris in the dead of winter, David Oelhoffen’s Territoires is a "twilight urban western" that stars Reda Kateb and Matthias Schoenaerts. Long before principal photography was scheduled to start, cinematographer Guillaume Deffontaines, AFC, worked closely with the director to make the (intense) seven-week-long shoot as smooth as possible.

Denis Rouden, the Benefits of Windsurfing
By Ariane Damain Vergallo, for CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

First things first. When you are the eldest son of a merchant navy captain whose ancestors, fishermen and sons of fishermen, came all the way from Ukraine..., when you were born and grew up in Marseilles as a certified "Corniche Kid" (the local equivalent to a Bow-bell Cockney)..., when you’d always dash wherever the fancy takes you - preferably beyond the horizon..., somehow, "moving up" to Paris to make movies in the 1980’s is not exactly the "normal" thing to do.

A propos de "Valérian", de Luc Besson : Thierry Arbogast, AFC, directeur de la photo
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic - Leica

Technique

Pour le nouveau film de Luc Besson, Valérian, il y a eu quatre mois de préparation intense. Luc Besson a d’abord réuni tous les chefs de poste : Hugues Tissandier, le décorateur, Olivier Bériot, le costumier, et Thierry Arbogast, le directeur de la photographie. Il leur a raconté l’histoire de Valérian puis une lecture du scénario a été faite et il leur a montré des dessins afin de les immerger dans le monde particulier de la bande dessinée de Christin et Mezières, parue en France dans les années 1970, dont est tiré le film.

Denis Lenoir, AFC, ASC, the go-between
By Ariane Damain Vergallo for Leitz Cine Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Denis Lenoir is already a confirmed cinematographer when he reads Pierre Bourdieu’s essay, Photography : A Middle-brow Art.
The idea that ‘‘bourgeoisie dunces’‘ are particularly successful in photography - a way for them not to downgrade - has always interested him. Born in that milieu and a “lazy, lousy student,” Denis Lenoir totally recognizes himself in that analysis.

Guillaume Deffontaines : The Laughing Man
By Ariane Damain Vergallo, for CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

The time : the 1980s. The place : A commuter train between Paris and the suburb of Chaville. On one of the faux-leather seats, lies a Leica R6 camera its owner must have left behind. A photo-loving teenager stares at it as if it were the Holy Grail. Honesty, however, along with the secret hope of - perhaps - recovering it some day, compels Guillaume Deffontaines to bring it to the railway company’s Lost and Found Department. His exceptional memory also brings him back to the Department — just in case ! — exactly a year and a day later.

About Luc Besson’s "Valerian" : Cinematographer Thierry Arbogast, AFC
By Ariane Damain Vergallo, on behalf of CW Sonderoptic - Leica

Technique

No less than four months of intense preparation preceded the actual production of Luc Besson’s new film, Valerian. Besson first gathered all the department heads : production designer Hugues Tissandier, costume designer Olivier Bériot and cinematographer Thierry Arbogast. He summed up Valerian’s story line then, after a reading of the script, he showed them a series of drawings better to immerse them in the particular world of Christin’s and Mezières’ comic book that appeared in France in the 1970s and which the film is based on.

Christophe Beaucarne, extrêmement
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Quand le réalisateur Jaco Van Dormael fait passer à Christophe Beaucarne, tout juste âgé de 18 ans, l’oral du concours d’entrée à l’INSAS, célèbre école de cinéma belge, ni l’un ni l’autre ne peuvent alors imaginer qu’ils vont devenir 20 ans plus tard des partenaires, des complices, des frères en cinéma sur Mister Nobody, en 2009, et Le Tout Nouveau Testament, en 2015.

Eric Gautier, AFC, a never-ending desire
by Ariane Damain Vergallo for CW Sonderoptic – Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

As a child, Eric Gautier spends a long time in his grandmother’s flower shop in the Paris suburb of Bondy. He daydreams while devouring the Tintin comic albums (conceived and designed by Belgian artist-auteur Hergé), not knowing yet that his desire for cinema would be born right there in the midst of mortuary crowns and that, much later, he would say : "I owe everything to Hergé".

Denis Rouden, de l’utilité de la planche à voile
Par Ariane Damain Vergallo, pour CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Quand on est le fils aîné d’un capitaine de la marine marchande dont les ancêtres, tous pêcheurs et fils de pêcheurs, viennent de la lointaine Ukraine, quand on est né, qu’on a grandi à Marseille et qu’on est un "fils de la corniche", un enfant qui file nez au vent et regard vers l’horizon, "monter" à Paris pour faire du cinéma dans les années 1980 n’avait rien de directement évident.

Eric Gautier, AFC, un perpétuel désir
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic – Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Quand il était enfant, Eric Gautier passait de longs moments à Bondy, dans le magasin de fleurs de sa grand-mère. Il rêvassait en dévorant les albums de Tintin, ne sachant pas encore que son désir de cinéma naîtrait là, au milieu des couronnes mortuaires, et qu’il dirait bien plus tard : « Je dois tout à Hergé ».

Yves Cape, AFC, SBC, wiping the slate clean
By Ariane Damain Vergallo for CW Sonderoptic – Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

In the 1960s, the combined peculiarities of the Belgian and American administrations deprived Yves Cape of any kind of citizenship until he was to turn 16. Born in Belgium, the only son of an American father and a Belgian mother, young Yves had to carry a ‘‘Stateless’‘ safe-conduct – a traumatizingly pink document - until he was ordered to choose between being Belgian or American. He went for Belgian. With no regret whatsoever.

Yves Cape AFC, SBC, larguer les amarres
Par Ariane Damain Vergallo pour CW Sonderoptic – Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Dans les années 1960, les bizarreries conjuguées des administrations belges et américaines avaient privé Yves Cape de nationalité jusqu’à l’âge de 16 ans. Né en Belgique, fils unique d’un père américain et d’une mère belge, Yves Cape avait trimballé le passeport des apatrides – de couleur rose, ça ne s’oublie pas – jusqu’à ce qu’il soit sommé de choisir entre la nationalité belge ou américaine. Il avait alors adopté la nationalité belge. Sans regret.

Rémy Chevrin, il était une première fois
Par Ariane Damain Vergallo, pour CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Vivre une trop belle, trop inattendue, trop spéciale première expérience professionnelle comme directeur de la photo a pour inévitable conséquence de vous rendre nostalgique à son évocation et quand on réalise en plus qu’on en fête le 20e anniversaire, le mot "bilan" vous arrive instantanément en boomerang ! En 1996, Rémy Chevrin a 33 ans et sa chance va simplement s’appeler Docteur Chance, son premier film comme directeur de la photo, du réalisateur F. J. Ossang.

Laurent Machuel, Deserts
By Ariane Damain Vergallo for CW Sonderoptic-Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

In the dead of winter 2016-2017, Laurent Machuel is traveling across the north of the United States. One evening, he finds himself in the middle of a road stretching through the icy vastness of the plain. He sees the sun setting before him right in line with the road and, turning around, the moon rising at the other end in perfect symmetry.

Le rire de Guillaume Deffontaines, AFC
Par Ariane Damain Vergallo, pour CW Sonderoptic - Leica

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Dans les années 1980, abandonné sur la banquette de moleskine du train de banlieue Paris-Chaville, il y a un appareil photo Leica R6, un objet incroyablement attirant pour un adolescent passionné de photo. L’honnêteté, doublée du secret espoir de le récupérer un jour, commande alors à Guillaume Deffontaines de le signaler aux objets trouvés de la SNCF et une excellente mémoire lui commande également de venir rechercher l’objet un an après, pile poil.

Michel Abramowicz : "Ensemble, c’est tout"
Par Ariane Damain Vergallo pour Leitz Cine Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

En 1973, Michel Abramowicz est un jeune parachutiste des commandos de l’armée israélienne Tsahal qui vient de terminer un très long service militaire de trois ans. Aussitôt après, il a repris des études à l’université d’Haïfa et tente de goûter enfin aux délices de la vie civile. Nul ne peut se douter qu’en ce jour sacré de Yom Kippour et en plein mois de ramadan, le pays subisse une attaque éclair de son ennemi immémorial, l’Égypte.

Denis Lenoir, AFC, ASC, entre deux
Par Ariane Damain Vergallo pour Leitz Cine Wetzlar

Portraits de directeurs de la photographie dans l’optique de Leitz

Denis Lenoir était déjà un chef opérateur confirmé quand il a lu l’essai que Pierre Bourdieu avait écrit sur la photographie, Un art moyen. L’hypothèse selon laquelle "les cancres de la bourgeoisie" réussissaient particulièrement bien dans la photo - une manière pour eux de ne pas se déclasser - l’avait intéressé. Denis Lenoir, qui ne s’était jamais soucié de travailler à l’école et qui était né dans ce milieu, s’était finalement reconnu dans cette analyse.