Pierre-William Glenn

Direction de la photographie

Résultats de la recherche

Films (96)

Articles (449)

A propos des "Silences de Johnny", documentaire de Pierre-William Glenn, AFC

Les entretiens au Festival de Cannes

Lorsqu’on interroge quelqu’un sur la carrière de Johnny Hallyday au cinéma, rares sont les personnes, même les fans, qui peuvent lister plus de cinq films sur les trente-quatre qu’il a interprétés. Et pourtant sa carrière d’acteur a commencé avant celle de chanteur, en 1954, dans Les Diaboliques, de Henry-Georges Clouzot. Il est même probable que Johnny ait découvert Elvis Presley et le Rock’n’roll en voyant Loving You (Amour frénétique) au cinéma à l’âge de 14 ans.

Les nuits blanches de Pierre-William Glenn, grand maître de l’auditorium cannois
Par Frédéric Strauss

Festival de Cannes 2016

Télérama, du 14 au 20 mai 2016
Pour Pierre-William Glenn, « les problèmes techniques prennent des proportions insensées. Si un film s’arrête trois secondes, c’est la fin du monde ». Jusqu’au petit matin, le magicien du son et de l’image Pierre-William Glenn orchestre la répétition technique des projections cannoises à l’auditorium. Un huis clos sous haute tension, où se joue l’excellence du festival.

Les souvenirs cannois de Pierre-William Glenn, AFC

Festival de Cannes 2017

Dans sa 5e édition quotidienne du lundi 22 mai, l’hebdomadaire Le film français a publié un article de Patrice Carré où Pierre-William Glenn, AFC et président de la CST, fait « partager son regard, ses souvenirs et impressions de cet évènement pas comme les autres ».

Pierre-William Glenn
Président du Comité d’Administration de la CST

Vie des associations, sociétés et fédérations

Vice-Président chargé du secteur administratif, ayant fonction de trésorier:François Helt
Suppléante:Françoise Berger-Garnault

Vice-Président chargé des Relations Extérieures:François Cohen-Séat
Suppléant:Alain Marchal

Vice-Président chargé des relations avec le Comité de Programmes, qui assistent aux réunions de ce Comité:Jean-Marc Laubin
Suppléant:Didier Dekeyser

Secrétaire chargé des relations avec les Services Permanents:Luc Béraud
Suppléant:Dominique Brabant

Le Micro Salon 2012 en images, 2e partie
Reportage photographique de Pauline Maillet

2012

Dans le début du reportage photographique qu’elle a effectué au Micro Salon pour l’AFC, Pauline Maillet s’est attardée sur les stands au rez-de-chaussée de La fémis. Dans ce deuxième volet, c’est vers ceux situés sur les différents espaces entre les niveaux - 1, + 1 et une partie du + 2 que son regard et ses appareils photographiques se sont tournés.
Voir la fin de son reportage, qui sera prochainement suivi de regards différents sur ce 12e Micro Salon.

Jean-Pierre Beauviala (1937-2019)
La ville criminogène, le son concomitant et... un chat sur l’épaule

Jean-Pierre Beauviala

L’histoire d’Aaton fut d’abord et toujours celle d’un homme, Jean-Pierre Beauviala, au parcours singulier et unique dans l’histoire du cinéma et de ses techniques. Certes son nom vient s’ajouter à une liste de pionniers et industriels français, d’Etienne-Jules Marey et Louis Lumière à André Coutant et Pierre Angénieux, mais il incarne plus que les autres un certain génie français, cartésien et intuitif, considérant que trouver les bonnes réponses exige de se poser d’abord les bonnes questions afin de fournir les outils adaptés aux besoins de chacun.

Lettre de Bydgoszcz
Par Richard Andry, vice-président de l’AFC

Camerimage 2015

Je suis parti tôt le matin du lundi 16 novembre, pour rejoindre le festival Camerimage à Bydgoszcz, Pologne, pour arriver, par sécurité, trois heures avant le départ de l’avion. Le cœur encore tétanisé et les larmes aux yeux après la lecture de Libé qui montrait les visages de tous ces jeunes qu’on ne reverrait plus. Sur mon mail arrivaient les messages de soutien de tous ceux de l’étranger que j’avais croisés dans ma vie professionnelle.

Gerry Fisher, un grand Monsieur et un grand professionnel
Par Richard Andry, AFC

Gerry Fisher

J’ai fait la connaissance de Gerry Fisher sur le film Monsieur Klein, de Joseph Losey. J’étais alors un des assistants de Pierre-William Glenn qui avait accepté exceptionnellement de faire le cadre sur ce film. En bon élève de l’IDHEC, j’avais vu Accident, Cérémonie secrète et Maison de poupée, du même réalisateur, et je ne cachais pas mon admiration pour le duo Losey-Fisher.

Gerry Fisher n’est pas mort
Par Pierre-William Glenn, AFC

Gerry Fisher

Gerry Fisher a été une des grandes rencontres de ma vie. J’avais été sollicité par Joseph Losey pour être le chef opérateur de Monsieur Klein au cas où Gerry n’obtiendrait pas la dérogation pour travailler à ce poste en France (les cartes professionnelles faisaient loi à l’époque…).

Julien Poupard : talent, disponibilité et inventivité
Par Pierre-William Glenn, AFC

Nouveaux venus à l’AFC

J’ai eu le plaisir de suivre l’évolution de Julien Poupard pendant ses quatre années d’étude à La fémis où il s’est montré l’un des élèves les plus brillants du département de prise de vues. Son film de fin d’études, qu’il avait écrit et réalisé, était un petit chef d’œuvre d’ingéniosité dans son traitement visuel d’une situation dramatique très originale.

Gerry Fisher, a great man and a great professional

Gerry Fisher

I first met Gerry Fisher in 1975 on the set of Joseph Losey’s Mr. Klein. At that time, I was 2d AC in Pierre-William Glenn’s team, who was operating on this film. I admired his work on Accident, Secret Ceremony, The Offence, A Doll’s House and Man in the Wilderness, and was shadowing him on the set, trying to learn his cinematography.

For Jacques Loiseleux
By Pierre-William Glenn, AFC

Jacques Loiseleux

It is with deep sadness that we received news of the passing of our colleague, director of photography Jacques Loiseleux, AFC, on Monday, 17 March 2014. A founding member of our association and one of its pillars, one of its souls, Jacques served as its General Secretary for over ten years and was one of its Vice-Presidents. He was eighty-one years old.

Pour Jacques Loiseleux
Par Pierre-William Glenn, AFC

Jacques Loiseleux

J’ai connu Jacques sur un feuilleton de Telfrance, en 1967, où j’étais acteur, chef de bande d’une horde de motards au titre significatif : Les Oiseaux rares. Le courant est tout de suite passé entre le chef opérateur-cadreur et le jeune idiot que j’étais à l’époque, à la tête d’une bande de futurs pilotes du championnat du monde, faisant fi de toute limitation de vitesse, de toute sécurité élémentaire et dont beaucoup sont morts de leur passion maintenant.

Adieu l’Artiste
par Pierre-William Glenn, AFC

Alain Derobe

Alain Derobe était le fils de Jeander, critique très sérieux et réputé de Libération et j’ai eu la chance de le rencontrer à l’IDHEC en 1964. J’y étais élève en Image et Alain – Pilou pour les intimes – était un intervenant professionnel du département. La sympathie s’est créée immédiatement puisqu’Alain achetait des lots de motos aux Domaines pour en reconstruire une en bon état de marche et que j’allais à l’Ecole avec une Triumph 6T...

A Letter From Bydgoszcz
By Richard Andry, Vice-President of the AFC

Camerimage 2015

On Monday November 16th, very early in the morning, I left my parisian home to attend the Camerimage Festival in Bydgoczsz, Poland ; to be sure to catch the plane, I arrived three hours before scheduled take-off. My heart was broken and I was on the verge of tears while I read the newspapers and watched the pictures of the faces of the young people massacred in the streets of Paris.

L’éditorial de la Lettre de décembre 2010
par Caroline Champetier et Pierre-William Glenn

Editoriaux de la Lettre

Aujourd’hui le rythme et la façon dont les outils d’enregistrement des images viennent à nous se sont considérablement modifiés.
Il a peu de temps encore, le mouvement d’un directeur de la photographie et de ses assistants vers une caméra, une pellicule, un traitement chimique ou numérique se faisait progressivement. Certains d’entre nous adoptaient une machine et un processus de fabrication des images avec constance, d’autres rejouaient leur choix d’un film à l’autre, il en était ainsi des équipes et des relations avec les prestataires associés à notre travail.

Notre travail à La fémis
par Jean-Jacques Bouhon et Pierre-William Glenn

Billets d’humeur

Au début de l’année 2005, nous avons repris la direction du département Image de l’école de cinéma la plus prestigieuse à la suite d’Alain Monclin et de Pierre Novion.
L’histoire est longue des liens de notre association avec les écoles publiques de cinéma puisqu’une majorité des membres de l’AFC est sortie soit de l’ENS Louis-Lumière (surnommée autrefois " Vaugirard ") ou de l’IDHEC (ancêtre de l’actuelle Fémis).