Présentation d’Isabelle Razavet, nouvelle venue à l’AFC

Par Céline Bozon, AFC, et Caroline Champetier, AFC
La directrice de la photographie Isabelle Razavet a récemment été admise au sein de l’AFC en tant que membre de l’association. Céline Bozon, AFC, et Caroline Champetier, AFC - ses marraines - présentent ici Isabelle, comme le veut l’usage.

Exigence au travail et finesse d’analyse, par Céline Bozon, AFC
J’ai connu Isabelle Razavet par Jean-Paul Civeyrac dont elle avait éclairé le très beau court métrage La Vie selon Luc, en 1991. Depuis, nous avons eu plusieurs cinéastes en commun : Yves Caumon, Danielle Arbid
Nous avons également partagé des assistants, des machinos, (Marion Befve, Gaston Grandin, son machino, etc.).
Au fil des ans, cette proximité naturelle nous a rendus complices. Isabelle a une exigence vis-à-vis de son travail et une finesse dans ses analyses qui forcent le respect, c’est pourquoi son entrée à l’AFC me réjouit au plus haut point.
Je pense que nous avons beaucoup à apprendre d’elle et de son expérience, notamment des allers et retours qu’elle pratique entre la fiction et le documentaire.
Ces derniers temps, on a beaucoup parlé ensemble de solidarité, de groupe. L’AFC en est un et j’espère qu’il saura répondre à ses attentes.
Bienvenue à elle !

Isabelle Razavet ou l’AFC renforcée, par Caroline Champetier, AFC
Il était temps qu’Isabelle Razavet rejoigne l’AFC ! Depuis quelque vingt années, elle poursuit une filmographie exigeante et par là même admirable.
Collaboratrice au long cours de Solveig Anspag, dont elle a éclairé tous les films, elle s’est aventurée dans des espaces de fiction et de documentaire sans jamais trahir ni les sujets ni les acteurs ni sa metteuse en scène. On y ressent une grande harmonie de fabrication.
A ses débuts, il y a eu le beau Peau d’homme, cœur de bête, d’Hélène Angèle (1999) et le documentaire impressionnant de Danièle Arbid, Seule avec la guerre (2000).
Récemment je lui ai dit mon admiration pour son travail sur Corniche Kennedy, de Dominique Cabrera (2016), je suis honorée qu’elle m’ait demandé de l’introduire auprès de vous.
Je sais que l’AFC se renforcera avec des personnes comme elle.