Truands

« Pour ce troisième film avec Frédéric Schoendoerffer, il s’agit là d’une histoire très réaliste qui nous plonge au cœur du milieu des caïds du grand banditisme à Paris, avec de la part du réalisateur, un souci constant de véracité proche du documentaire. »

« Chez ces gens, les truands, les affaires courantes sont le proxénétisme, le trafic de stupéfiants, faux billets, braquages...
L’ensemble est très sanglant, seule la violence permet de survivre.
Dès les tous débuts du projet, du scénario puis de la préparation, nous savions que, compte tenu de la violence du sujet, le film serait interdit au moins de seize ans, ce qui impliquerait un financement difficile, un budget restreint.

Cette économie de production nous a très vite orientés vers des solutions de tournage radicales, à savoir une équipe légère très mobile, un film tourné à l’épaule, pas de pré-light, utilisation de petites sources électriques, pas de moyens de machinerie traditionnelle, etc.
Pour la caméra, encore une fois pour des raisons économiques, mon choix s’est porté sur une Aaton 3 perf (format 1:2,35) et une série Zeiss GO. Étalonnage photochimique et agrandissement Scope optique 4 perf chez GTC.
Cette combinaison 35 mm, comparée par exemple au 16 mm, " shoot " et agrandissement numérique, s’avérait être la moins chère, et de mon point de vue en terme de photo, celle qui était la meilleure pour ce projet.

Jean-Pierre Sauvaire derrière la caméra et Frédéric Schoendoerffer
sur le tournage de Truands

Au final, nous sommes, avec le réalisateur, satisfaits de vérifier que, compte tenu des moyens mis à notre disposition, nous avons obtenu ce que nous souhaitions et que l’idée que l’on se faisait lors de la préparation et des repérages du rendu et du caractère de l’image était bien là, aujourd’hui le film terminé.
J’aurais été très heureux de vous présenter une copie dans le cadre des projections AFC.
Vu le calendrier, cela n’a malheureusement pas été possible.

Je tiens à remercier tout particulièrement mon étalonneur Christophe Bousquet, et Christophe Lemer, directeur des productions chez GTC, qui ont mis tous deux leurs grandes compétences professionnelles, et leur précieuse collaboration au service de Truands.
Je remercie également Greg Fromentin, chef électro, Manu del Rio, chef machino, qui ont su intelligemment, avec très peu de matériel, faire briller le plateau. »

Béatrice Dalle et Philippe Caubère

Technique

Pellicule négative : Fuji
Matériel caméra : Panavision-Alga-Techno, Aaton 3 perf, série Zeiss GO
Matériel électrique : Tanspalux
Laboratoire : GTC, copies tirées sur Kodak Vision Premier 5293
Assistants caméra : Maxime Cointe, Martin Levent
Chef électricien : Greg Fromentin
Cheh machiniste : Manu del Rio