William Lubtchansky

Direction de la photographie

Résultats de la recherche

Films (90)

Articles (58)

William Lubtchansky
par Caroline Champetier, AFC

William Lubtchansky

Willy je m’adresse à toi, tant le sentiment est violent d’une conversation interrompue.
Depuis plusieurs mois, années même, il nous était venu à l’esprit, Bob Alazraki, Jean-Pierre Beauviala et moi de nous entretenir avec toi, bien sûr autour de ton impressionnante carrière, à propos de films précis que tu as magnifiés par ta vision, mais aussi au sujet de ta vie dont chacun ici connaît des parcelles plus ou moins étendues, car derrière ton extraordinaire aisance humaine, faite de générosité, d’instinct, de timidité aussi, tu étais un homme secret, mystérieux, qui cachait ses effrois, on allait avec toi de découverte en découverte, on voyageait, comme tes ancêtres sans doute.

Entretien avec William Lubtchansky

Les Entretiens AFC

William Lubtchansky : Dès la lecture du scénario, le film me faisait un peu penser à Hitchcock. J’ai travaillé avec cette référence en tête, notamment dans le traitement des paysages de montagne. Dans les plans de la voiture qui descend de Paris à Grenoble, on était à l’arrière, avec un petit HMI sur batterie. Puis on a mis la caméra à l’avant pour tous les plans subjectifs. On a tourné la séquence de la grande balade nocturne en voiture, avec des passages de tunnels, avec des rétroprojections, en transparence sur fond noir dans les studios d’Excalibur. (...)

William Lubtchansky, une "sagesse de vieil indien du cinéma"
par Alain Bergala

William Lubtchansky

Cahiers du Cinéma, juin 2010

William Lubtchansky vient de mourir à 73 ans. Il a été l’accompagnateur au long cours des films fleuves de Claude Lanzmann, de Jacques Rivette, de Jacques Doillon, de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, il a suivi Godard dans son îlot grenoblois des années 1970, il s’est embarqué dans les pirogues légères d’Otar Iosseliani et de Philippe Garrel, bref il a été toute sa vie l’opérateur totémique des cinéastes qui cherchaient d’autres terres à découvrir.

William Lubtchansky about his work on "The Border of Dawn"
by Philippe Garrel

festival de Cannes 2008

In a playful homage to the fantastic genre, The Border of Dawn reunites a young photographer who falls in love with a star who commits suicide, and then reappears in the life of the young man. This second film with Philippe Garrel confirms an effective and serene collaboration. Garrel’s working method and William Lubtchansky’s vast experience (a hundred feature films in forty years) combine to create a free and efficient mise en scène. Their association allows for artistic expression without artifice or showiness.

Kodak rend hommage au grand directeur de la photographie William Lubtchansky
par Nicolas Berard

William Lubtchansky

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris dernièrement la disparition de William Lubtchansky. L’équipe Kodak se joint à moi pour saluer la mémoire de Willy dont le nom est inscrit à jamais dans l’histoire du cinéma, lui qui a tant œuvré pour faire rayonner un métier de directeur de la photographie dont il a porté très haut les valeurs.

La Frontière de l’aube
de Philippe Garrel, photographié par William Lubtchansky, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

En forme de clin d’œil au genre fantastique, La Frontière de l’aube réunit un jeune photographe qui tombe amoureux d’une star, qui se suicide, et qui réapparaît dans la vie du jeune garçon.
Ce deuxième film avec Philippe Garrel affirme une collaboration efficace et sereine. La manière de travailler de Garrel et l’immense expérience de William Lubtchansky (une centaine de longs métrages en une quarantaine d’années…) s’associent pour une mise en scène libre et efficace. Cette association permet d’atteindre une expression artistique sans effets ni démonstration.

Nominations pour le Prix Louis Delluc 2006

Prix, Trophées, Académies, Meilleure photo

Cinq films nommés, concourent pour le prix Louis-Delluc 2006

Flandres de Bruno Dumont, photographié par Yves Cape, AFC

Lady Chatterley de Pascale Ferran, photographié par Julien Hirsch

Jardins en automne d’Otar Iosseliani, photographié par William Lubtchansky, AFC
Bled Number One de Rabah Ameur-Zaïmeche, photographié par Lionel Sautier, Hakim Si Ahmed, Olivier Smittarello

Quand j’étais chanteur de Xavier Giannoli, photographié par Yorick Le Saux.

Christophe Pollock
par William Lubtchansky

Christophe Pollock

En 1976, ma fille Irina avait comme instituteur en CP un jeune homme : Christophe Pollock. Un jour, il vint me voir sachant que j’étais directeur de la photo pour me demander mon avis : il aimait beaucoup le cinéma, il était cinéaste amateur et aurait aimé quitter l’enseignement pour travailler dans la prise de vues. (...)

A propos de Conrad Hall
par William Lubtchansky

Conrad Hall

A la suite des "Violons du bal", un film de Michel Drach tourné en 1973, j’ai reçu un coup de téléphone de Conrad Hall qui avait vu le film, étant de passage à Paris, et qui tenait à me féliciter pour mon travail. Je ne connaissais Conrad Hall qu’à travers son travail et fus très ému de recevoir les éloges d’un si éminent confrère. J’ai gardé un souvenir ineffaçable de sa démarche.

Depuis l’œilleton du directeur de la photographie...
" L’image de cinéma aujourd’hui, ou comment se situer dans une profession et un univers en mutation " de Lou Vernin

Livres et revues

Nous venons de recevoir le remarquable mémoire de fin d’études, section image, de Lou Vernin, tout juste diplômée de l’Insas. Outre les points de vue personnels et très pertinents qu’elle y développe, elle nous donne à lire des opinions, questionnements, prises de positions, etc. des chef op’ Ricardo Aronovich, Renato Berta, Agnès Godard, Pierre Lhomme, William Lubtchansky, Charlie Van Damme, et aussi d’Alain Bergala, Didier Kiner, Henri Alekan. D’autres encore. Un travail qui mériterait une (...)

Rectificatif
de Dominique Bouilleret et Jean-Noël Ferragut

festival de Cannes 2008

Dans notre élan de vouloir rendre compte au mieux, dans la précédente Lettre, de l’activité de l’AFC au dernier Festival de Cannes et de celle de ses associés, nous avons omis de signaler qu’étaient à l’honneur de la cimaise du Pavillon de l’Image des tirages couleurs au format 38 x 67 cm que notre partenaire et membre associé Agfa avait aimablement effectués d’après des photogrammes issus de films sélectionnés et photographiés par des DP de l’AFC.

Le Bremer Filmpreis 2012 décerné à Caroline Champetier, AFC

Prix, Trophées, Académies, Meilleure photo

Institué en 1999 par le Kino 46 (aujourd´hui City 46) de Brême et le Medienzentrum Bremen, le Bremer Filmpreis récompense les services éminents rendus au film européen.
Il est décerné annuellement à des personnalités du cinéma européen, acteurs, metteurs en scène, auteurs, compositeurs ou producteurs. Le prix, doté de 8 000 euros, est remis par la Kunst und Kultur-Stiftung de la Sparkasse Bremen lors d’une cérémonie à la mairie de Brême.

3e Festival international de La Roche-sur-Yon

Festivals divers

La 3e édition du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon s’est déroulée du 17 au 23 octobre 2012. Le jury, présidé par Caroline Champetier, AFC, était composé de Marina Déak, Nathalie Léger, Melvil Poupaud, Bettina Steinbrügge. Il a décerné le Grand Prix du Jury Ciné à Los mejores temas de Nicolás Pereda, photographié par Alejandro Coronado et Peter Gomez, et le Prix de la ville de La Roche-sur-Yon à Francine, film réalisé par Brian M. Cassidy, qui en a assuré la photographie, et Melanie Shatzky.

La directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, parle de son travail sur "Le Dernier des injustes", de Claude Lanzmann

Les entretiens au Festival de Cannes

Caroline Champetier a éclairé quelques 70 films, accompagnant certains des grands cinéastes français et étrangers. Elle remporte le César de la Photographie pour Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois, dont elle vient de finir le dernier film, puis la Grenouille d’argent en 2012 au festival Plus Camerimage pour Holly Motors, de Léos Carax. Avant cette longue expérience comme directrice de la photographie, Caroline Champetier fut l’assistante de William Lubtschansky et c’est à l’occasion du tournage de Shoah, en 1977, qu’elle rencontre Claude Lanzmann. Sa collaboration avec lui se prolonge en signant l’image de Sobibor 14 octobre 1943 16 heures, en 2000, et celle de sa dernière œuvre, Le Dernier des injustes, en 2012. Juste avant ce film, elle avait éclairé Hannah Arendt, le film de Margarethe von Trotta.
Cette collaboration avec Claude Lanzmann initiée par William Lubtchansky « a duré toute ma vie de directrice photo, c’est quelque chose de fondateur », souligne Caroline Champetier. Le Dernier des injustes, projeté Hors compétition à Cannes, ne participe pas à la Compétition officielle, au grand regret de Claude Lanzmann. (BB)

Les vidéos de la Cinémathèque française
Un large éventail proposé

Les Cinémathèques

Non seulement la Cinémathèque française publie sur son site Internet des vidéos de ses activités passées, présentes et à venir mais elle met en ligne, sur le service Vimeo, un certain nombre d’entre elles dont nous vous proposons ici un éventail. Elles concernent surtout le Conservatoire des techniques et les hommages aux directeurs de la photographie, entre autres rencontres auxquelles des membres de l’AFC participent.

Où la directrice de la photographie Caroline Champetier, AFC, parle de son travail sur "Napalm", de Claude Lanzmann
Sur la route de Pyongyang

Les entretiens au Festival de Cannes

Après une introduction qui brouille les cartes, le nouveau documentaire de Claude Lanzmann est en réalité le journal intime d’un homme à l’hiver de sa vie qui raconte au spectateur son idylle secrète avec une infirmière nord-coréenne, il y a de cela 58 ans. Histoire d’amour impossible, aussi courte que passionnée, qui aurait pu donner lieu à une adaptation fictionnelle comme Clint Eastwood le fit jadis avec le roman Sur la route de Madison. Caroline Champetier, AFC, a accompagné le cinéaste lors de ce retour au pays de la dynastie Kim. (FR)

Armand Barbault, l’homme qui aimait le cinéma
par Isabelle Scala

In memoriam

Armand Barbault, l’une des figures de la production française, nous a quittés le 13 avril 2018 dans sa quatre-vingt-sixième année. Son nom, cité au générique d’une trentaine de films en tant que producteur exécutif ou directeur de production, est étroitement lié à celui de cinéastes qu’il a accompagnés, tels que Truffaut, Miller, Godard, Chéreau, Téchiné, Cavalier ou encore Mikalkov.

Sobibor, October 14, 1943, 4 p.m.

In memoriam

During Claude Lanzemann’s funeral at the Montparnasse Cemetery in Paris on Thursday, 12 July 2018, Caroline Champetier, AFC, who worked alongside him, was one of the eulogizers and she spoke the following words.

Jean Monsigny nous a quittés

Jean Monsigny

Le directeur de la photographie Jean Monsigny nous a quittés, mercredi 18 septembre 2019, à l’âge de quatre-vingt-trois ans. Membre de l’AFC, il aura photographié, en artiste qu’il était au sens large du terme, pendant ses presque quarante-cinq ans de carrière quelque soixante-dix fictions et documentaires pour le cinéma et la télévision.

La directrice de la photographie Irina Lubtchansky parle de son travail sur "Trois souvenirs de ma jeunesse", d’Arnaud Desplechin

Les entretiens au Festival de Cannes

Irina Lubtchansky a longtemps travaillé avec le directeur de la photo William Lubtchansky comme assistante caméra. En 2009, alors qu’elle s’apprête à cadrer le film de Jacques Rivette, 36 vues du Pic Saint-Loup, au côté de son père, la santé de celui-ci décline et Willy demande à sa fille de faire le film seule. Ce premier long métrage à la lumière, tourné dans les studios de Cinecittà, sera suivi de deux collaborations avec Romain Goupil, Les Mains en l’air et Les Jours venus.

A propos de la rétrospective Caroline Champetier, AFC, à la Cinémathèque française Le geste à la parole
Par Eric Guichard, AFC

Billets d’humeur

Tout d’abord au nom de l’AFC, je tiens à remercier la Cinémathèque française de nous réserver, chaque année depuis cinq ans, cette fenêtre d’expression de l’art cinématographique. En ce 8 février 2014, la parole sera donnée pour la première fois à une femme directrice de la photographie, Caroline Champetier, AFC. En ces temps où l’on parle beaucoup de parité, cet évènement n’est peut être pas anodin mais arrive à point nommé.

"Lumière réfléchie"
Par Isabelle Regnier

Revue de presse

Le Monde, 15 février 2014
Directrice de la photo, Caroline Champetier se distingue par une façon très identifiable d’éclairer la réalité, et spécialement les actrices. Une rétrospective lui est consacrée à la Cinémathèque française.

Disparition de Nicole Lubtchansky, chef monteuse

Nicole Lubtchansky

Nous avons appris avec tristesse la nouvelle du décès de Nicole Lubtchansky, chef monteuse, survenu le 5 septembre 2014. En un peu plus de quarante ans d’une carrière riche d’une cinquantaine de films, elle a monté ceux de réalisateurs tels Nadine Trintignant, Marguerite Duras, Pierre Zucca, Eduardo de Gregorio, Juliet Berto, entre autres, et bien sûr Jacques Rivette, le fidèle.

Le 68e Festival de Locarno annonce son palmarès

Films AFC dans les festivals

Le 68e Festival du film de Locarno, qui a pris fin samedi 15 août 2015, a proclamé son palmarès. Le jury de la compétition internationale a décerné le Léopard d’or à Right Now, Wrong Then (Raison aujourd’hui, tort hier), de Hong Sang-soo, photographié par Park Hong-yeok, et le Léopard de la mise en scène à Andrzej Zulawski pour Cosmos, photographié par André Szankowski, AFC. Une mention spéciale pour la photographie a été attribuée à l’Israélien Shai Goldman pour Tikkun, d’Avishai Sivan.

Jean Monsigny has left us

Jean Monsigny

Cinematographer Jean Monsigny passed away on Wednesday 18 September 2019, at the age of eighty-three. A member of the AFC and an artist in the broadest sense of the term, he filmed about seventy fictions and documentaries for cinema and television during his forty-five-year-long career.

Berlinale, 57e édition
du 8 au 18 février 2007

Films AFC dans les festivals

La Berlinale 2007, 57e édition du Festival International du Film de Berlin, se tiendra du 8 au 18 février prochain.
La première mondiale de La Môme, également connu sous le titre La Vie en rose, le film d’Olivier Dahan photographié par notre confrère Tetsuo Nagata, AFC, fera l’ouverture du Festival de Berlin le 8 février prochain et sera également en compétition pour un éventuel Ours d’or.
Deux autres films français font partie de la compétion officielle : Ne touchez pas la hache de Jacques Rivette, photographié par William Lubtchansky, AFC, et Les Témoins d’André Téchiné, photographié par notre confrère Julien Hirsh.

Notre travail à La fémis
par Jean-Jacques Bouhon et Pierre-William Glenn

Billets d’humeur

Au début de l’année 2005, nous avons repris la direction du département Image de l’école de cinéma la plus prestigieuse à la suite d’Alain Monclin et de Pierre Novion.
L’histoire est longue des liens de notre association avec les écoles publiques de cinéma puisqu’une majorité des membres de l’AFC est sortie soit de l’ENS Louis-Lumière (surnommée autrefois " Vaugirard ") ou de l’IDHEC (ancêtre de l’actuelle Fémis).

Christophe Pollock
par Caroline Champetier

Christophe Pollock

J’aurais aimé avoir le temps nécessaire, pour retracer les quatre années où Christophe Pollock et moi avons été les assistants de William Lubtchansky, surtout certains de ces moments où l’intelligence, l’humour et la profondeur de Christophe m’ont saisie. (...)