Grégory Bar

Electricité

Résultats de la recherche

Articles (17)

Stephan Massis, AFC, parle de deux tournages en Zeiss Supreme Radiance

Optiques

Série noire filmée à deux caméras mobiles en Forêt-Noire d’un côté, drame caniculaire provençal cadré au cordeau sur tête à manivelles de l’autre, la série en 4x52 mn "Les Disparus de la Forêt-Noire" (lauréate du Grand prix du Festival Polar de Cognac), d’Ivan Fegyvères, et le téléfilm Une confession, réalisé par Hélène Fillières, pourraient difficilement être plus éloignés l’un de l’autre en termes visuels – sans parler de la température ambiante. Ces différences n’ont pas empêché leur directeur de la photographie commun, Stephan Massis, AFC, de choisir les mêmes Zeiss Supreme Radiance conjugués à une Sony Venice pour les filmer. Devant les images projetées sur le grand écran d’Amazing Digital en compagnie de Fred Savoir, étalonneur sur les deux projets, il nous a expliqué comment cette expérimentation a porté ses fruits.

Mise en ligne de la captation de l’Appel à des États généraux du cinéma 2022, en formats courts ou longs

Actualités AFC

Vendredi 6 octobre 2022, des professionnels du cinéma, des organisations et des associations du secteur se sont réunies pour lancer un "Appel à des États généraux du cinéma", faisant suite à une tribune publiée en mai dernier dans Le Monde et intitulée "Les choix politiques de nos institutions fragilisent gravement le cinéma". Plus de 1 500 personnes ont suivi les débats à l’Institut du monde arabe et sur la plateforme YouTube. Ces échanges sont maintenant accessibles ici sous forme de trois modules de plus ou moins 40 minutes reprenant les thématiques de la journée, précédés de 24 "capsules" de quelques minutes reprenant les points forts des interventions.

Dossier : l’énergie électrique sur les plateaux
"L’angoisse du gardien de groupe au moment du penalty", par François Reumont, pour l’AFC

Lumière, Energie et Accessoires

Depuis l’annonce de l’interdiction progressive des groupes électrogènes classiques (diesel), et la mise en place de zones entières interdites à la circulation dans la capitale, la question de l’avenir de ces centres névralgiques pour les tournages se pose désormais concrètement. Un comité rassemblant les principales associations professionnelles et prestataires du cinéma a même été créé, sous la houlette de Michel Gomez (délégué général de la mission Paris Cinéma). Comment envisager la suite ? L’AFC vous propose un tour d’horizon des solutions alternatives déjà présentes sur le marché ou en passe de l’être bientôt.

Dans l’actualité de Next Shot Group en juillet

Technique

Dans l’actualité de Next Shot Group en juillet, cinq projets en tournage (tous photographiés par des membres de l’AFC) et deux films sélectionnés au Festival de Cannes, dont un photographié par un membre de l’association.

La directrice de la photographie Céline Bozon, AFC, parle de son travail sur la série Netflix "Grégory"
Loin des images d’Epinal

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Pour écrire la trame narrative et superviser la mise en scène de la série documentaire "Gregory" (adaptée de l’affaire Villemin), Netflix a fait appel au réalisateur de fiction Gilles Marchand (Qui a tué Bambi ?, L’Autre monde, Dans la forêt). Une volonté éditoriale fictionnelle, que ce soit pour la mise en scène ou pour l’image. C’est Céline Bozon, AFC, qui signe la photographie, comme colonne vertébrale du projet, d’une série d’entretiens très audacieux en lumière. Egalement à retenir, le remarquable travail de montage et d’exploitation des archives (parfois inédites) comme des photos d’époque, dont la texture va encore dans le sens du long métrage de fiction plutôt que vers les canons du documentaire TV hexagonal (FR).

"Kubrick par Kubrick", documentaire diffusé sur Arte

Rencontres, Projections, Diffusions

Dimanche 12 avril, Arte diffusait un documentaire inédit de Grégory Monro, Kubrick par Kubrick, réalisé à partir d’entretiens sonores avec le cinéaste et dont Michel Ciment, critique de cinéma et directeur de la revue Positif, avait gardé les enregistrements. Alors qu’il maîtrisait chacune des étapes de la fabrication d’un film, il raconte la genèse de ses films et sa manière de travailler, soulignant le fait que « s’y connaître en éclairage, en objectifs et en composition vous aide en tant que réalisateur ».

Watts in the Wadding
Interview with cinematographer Gilles Porte, AFC, about his work on Safy Nebbou’s film "Who Do You Think I Am"

Les entretiens de Camerimage

Gilles Porte, AFC is an operator who likes changing visual universes on each project. For example, in 2017, on The Royal Exchange [1], by Marc Dugain, a film set in the French royal court during the 18th century, or the following year on Budapest [2], by Xavier Gens, a much more festive contemporary comedy. For this 2019 edition of Camerimage, he is presenting Who Do You Think I Am ? [3], the latest film by Safy Nebbou, starring Juliette Binoche (released in Paris in February 2019). This is a film about the lies and the dangers of social networks which has been a hit abroad [4] since its release (ranked 3rd-highest French film by ticket sales abroad). (FR)

Articles (1)

Des watts dans la ouate
Entretien avec le directeur de la photographie Gilles Porte, AFC, à propos de son travail sur "Celle que vous croyez", de Safy Nebbou

Les entretiens de Camerimage

Gilles Porte, AFC est un opérateur qui aime changer d’univers visuel à chaque projet. Par exemple, en 2017, avec L’Échange des princesses [1], de Marc Dugain, dont l’intrigue se situe en plein XVIIIe siècle à la cour royale de France, ou l’année suivante avec Budapest [2], de Xavier Gens, une comédie contemporaine beaucoup plus festive. Pour cette édition 2019 de Camerimage, il présente Celle que vous croyez [3], le dernier film de Safy Nebbou avec Juliette Binoche (sorti en février 2019 à Paris). Un film sur le mensonge et les dangers des réseaux sociaux qui cartonne à l’international [4] depuis sa sortie (classé 3e meilleur film français de l’année en entrées à l’étranger, tous pays confondus). (FR)

Articles (30)

Stephan Massis, AFC, parle de deux tournages en Zeiss Supreme Radiance

Optiques

Série noire filmée à deux caméras mobiles en Forêt-Noire d’un côté, drame caniculaire provençal cadré au cordeau sur tête à manivelles de l’autre, la série en 4x52 mn "Les Disparus de la Forêt-Noire" (lauréate du Grand prix du Festival Polar de Cognac), d’Ivan Fegyvères, et le téléfilm Une confession, réalisé par Hélène Fillières, pourraient difficilement être plus éloignés l’un de l’autre en termes visuels – sans parler de la température ambiante. Ces différences n’ont pas empêché leur directeur de la photographie commun, Stephan Massis, AFC, de choisir les mêmes Zeiss Supreme Radiance conjugués à une Sony Venice pour les filmer. Devant les images projetées sur le grand écran d’Amazing Digital en compagnie de Fred Savoir, étalonneur sur les deux projets, il nous a expliqué comment cette expérimentation a porté ses fruits.

Mise en ligne de la captation de l’Appel à des États généraux du cinéma 2022, en formats courts ou longs

Actualités AFC

Vendredi 6 octobre 2022, des professionnels du cinéma, des organisations et des associations du secteur se sont réunies pour lancer un "Appel à des États généraux du cinéma", faisant suite à une tribune publiée en mai dernier dans Le Monde et intitulée "Les choix politiques de nos institutions fragilisent gravement le cinéma". Plus de 1 500 personnes ont suivi les débats à l’Institut du monde arabe et sur la plateforme YouTube. Ces échanges sont maintenant accessibles ici sous forme de trois modules de plus ou moins 40 minutes reprenant les thématiques de la journée, précédés de 24 "capsules" de quelques minutes reprenant les points forts des interventions.

Entretien avec Martin Ruhe, ASC, à propos de "The Tender Bar", de George Clooney
Entretien filmé, en anglais, par François Reumont, pour l’AFC

Les entretiens de Camerimage

Martin Ruhe, ASC, a été le directeur de la photo de plusieurs films dirigés ou interprétés par George Clooney. Parmi ceux-ci, on peut citer The American, d’Anton Corbijn, Midnight Sky ou cette année The Tender Bar, tous deux réalisés par la star. Ce dernier film, tourné durant le confinement de 2020, est le portrait, dans les années1980, d’une famille de Long Island avec, comme narrateur et personnage principal, un garçonnet de huit ans (le jeune Daniel Ranieri, qui joue ici pour la première fois de sa vie). Ben Affleck interprète l’oncle idéal, tandis que Christopher Lloyd y campe un grand père facétieux. Une sorte de chronique douce amère de l’Amérique de ces années-là... (FR)

Dossier : l’énergie électrique sur les plateaux
"L’angoisse du gardien de groupe au moment du penalty", par François Reumont, pour l’AFC

Lumière, Energie et Accessoires

Depuis l’annonce de l’interdiction progressive des groupes électrogènes classiques (diesel), et la mise en place de zones entières interdites à la circulation dans la capitale, la question de l’avenir de ces centres névralgiques pour les tournages se pose désormais concrètement. Un comité rassemblant les principales associations professionnelles et prestataires du cinéma a même été créé, sous la houlette de Michel Gomez (délégué général de la mission Paris Cinéma). Comment envisager la suite ? L’AFC vous propose un tour d’horizon des solutions alternatives déjà présentes sur le marché ou en passe de l’être bientôt.

Olivier Boonjing, SBC, reviews the technical choices of "Rien à foutre", by Julie Lecoustre and Emmanuel Marre
Cassandre’s life

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Always surprising and prolific, Belgian cinema sends this year to the Critics’ Week a very nice portrait of a young woman played by Adèle Exarchopoulos. Rien à foutre (which was called Carpe Diem when it was filmed so as not to scare people !) is also a dive into the ruthless world of low cost airlines. (FR)

Olivier Boonjing, SBC, revient sur les choix techniques de "Rien à foutre", de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre
La vie de Cassandre

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Toujours aussi surprenant et prolifique, le cinéma belge envoie cette année à la Semaine de la critique un très joli portrait de jeune femme interprétée par Adèle Exarchopoulos. Rien à foutre (qui s’appelait Carpe Diem lors de son tournage pour ne pas effrayer les gens !) est aussi une plongée dans le monde impitoyable des compagnies low cost. (FR)

Articles (2)

Watts in the Wadding
Interview with cinematographer Gilles Porte, AFC, about his work on Safy Nebbou’s film "Who Do You Think I Am"

Les entretiens de Camerimage

Gilles Porte, AFC is an operator who likes changing visual universes on each project. For example, in 2017, on The Royal Exchange [1], by Marc Dugain, a film set in the French royal court during the 18th century, or the following year on Budapest [2], by Xavier Gens, a much more festive contemporary comedy. For this 2019 edition of Camerimage, he is presenting Who Do You Think I Am ? [3], the latest film by Safy Nebbou, starring Juliette Binoche (released in Paris in February 2019). This is a film about the lies and the dangers of social networks which has been a hit abroad [4] since its release (ranked 3rd-highest French film by ticket sales abroad). (FR)

Des watts dans la ouate
Entretien avec le directeur de la photographie Gilles Porte, AFC, à propos de son travail sur "Celle que vous croyez", de Safy Nebbou

Les entretiens de Camerimage

Gilles Porte, AFC est un opérateur qui aime changer d’univers visuel à chaque projet. Par exemple, en 2017, avec L’Échange des princesses [1], de Marc Dugain, dont l’intrigue se situe en plein XVIIIe siècle à la cour royale de France, ou l’année suivante avec Budapest [2], de Xavier Gens, une comédie contemporaine beaucoup plus festive. Pour cette édition 2019 de Camerimage, il présente Celle que vous croyez [3], le dernier film de Safy Nebbou avec Juliette Binoche (sorti en février 2019 à Paris). Un film sur le mensonge et les dangers des réseaux sociaux qui cartonne à l’international [4] depuis sa sortie (classé 3e meilleur film français de l’année en entrées à l’étranger, tous pays confondus). (FR)

Films (6)