Léa Mysius

Réalisation

Résultats de la recherche

Articles (6)

Dans l’actualité du groupe Transpa

Technique

Dans l’actualité de Transpa, onze films à l’affiche tournés avec les moyens techniques du groupe, dont six photographiés par des membres de l’AFC, et vingt-neuf longs métrages et fictions TV en tournage, dont quatorze photographiés par des membres de l’association.

Paul Guilhaume, AFC, évoque son travail sur "Les Cinq diables", de Léa Mysius
Vicky, Joanne, Julia et les autres

Les entretiens au Festival de Cannes

Film fantastique, film choral, et chronique d’un secret familial, Les Cinq diables s’enracine dans les paysages du massif de l’Oisans, dont les montagnes et l’eau glacée hantent régulièrement le film. Paul Guilhaume, AFC, fait de nouveau équipe avec la réalisatrice Léa Mysius pour mettre en image ce film dont la pandémie a chamboulé le tournage. Adèle Exarchopoulos y trouve un très beau rôle de mère aux passions endormies, tandis que la jeune et lumineuse Sally Dramé y interprète sa fille. Le film est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs. (FR)

Rebirth in Bosnia
Interview with Cinematographer Paul Guilhaume, AFC, about his work on Aude Léa Rapin’s film “Heros Don’t Die”

Les entretiens au Festival de Cannes

Cinematographer Paul Guilhaume, AFC, worked with Léa Mysius on Ava (Critics’ Week 2017, Best Cinematography award in Stokholm, 2017) and Marie Monge on Joueurs (Directors’ Fortnight 2018). He has regularly shot for documentarist Sébastien Lifshitz (Les Vies de Thérèse, Directors’ Fortnight 2016) and also Adolescentes and Sasha (to be released). He worked with Aude Léa Rapin on Heros Don’t Die, a film which mixes the genres of fiction and documentary, and which was selected in the 58th Critics’ Week. (BB)

Renaissance en Bosnie
Entretien avec le directeur de la photographie Paul Guilhaume, AFC, à propos de son travail sur "Les Héros ne meurent jamais", d’Aude Léa Rapin

Les entretiens au Festival de Cannes

Le directeur de la photographie Paul Guilhaume, AFC, a travaillé avec Léa Mysius sur Ava (Semaine de la critique 2017, prix de la Meilleure Photographie à Stockholm, 2017) et Marie Monge pour Joueurs (Quinzaine des réalisateurs 2018). Il a filmé à plusieurs reprises pour le documentariste Sébastien Lifshitz (Les Vies de Thérèse (Quinzaine des réalisateurs 2016), puis Adolescentes et Sasha (dont les sorties sont à venir). Il rencontre Aude Léa Rapin à l’occasion d’un film qui mêle les codes de la fiction et du documentaire, Les Héros ne meurent jamais, sélectionné à la 58e Semaine de la Critique. (BB)

Entretien avec le directeur de la photographie Paul Guilhaume à propos de "Joueurs", de Marie Monge

Les entretiens au Festival de Cannes

Marie Monge réalise deux courts métrages et grâce au succès de Marseille la nuit, elle se lance dans la mise en scène de son premier long métrage, Joueurs. Le directeur de la photographie Paul Guilhaume, sorti du département Image de La Fémis, travaille avec Sébastien Lifshitz (Les Vies de Thérèse, Quinzaine des réalisateurs 2016) puis avec Léa Mysius, sur Ava (Semaine de la critique 2017, prix de la Meilleure photographie à Stockholm, 2017). Il rencontre alors Marie Monge. Elle lui propose de l’accompagner sur ce premier film au scénario ambitieux. Joueurs est sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs. (BB)

Le directeur de la photographie Paul Guilhaume parle de son travail sur "Ava", de Léa Mysius

Les entretiens au Festival de Cannes

Sorti du département Image de La fémis en 2014, Paul Guilhaume a travaillé avec Léa Mysius (même promotion, section scénario) sur le moyen métrage L’Ile jaune, tourné en 16 mm anamorphique et pour lequel il obtient le Prix de la meilleure photo au Festival de Clermont-Ferrand en 2016. Il poursuit cette collaboration avec Léa Mysius pour son premier long métrage, Ava, tourné également sur pellicule et sélectionné à la Semaine de la Critique de ce 70e Festival de Cannes. (BB)

Articles (27)

"La Sortie des usines Lumière" 2022 tournée par Tim Burton
Par Jean-Marie Dreujou, AFC, et Gilles Porte, AFC

Festivals divers

Comme chaque année, un remake du film de Louis Lumière Sortie d’usine (mai 1895) est tourné par le Prix Lumière, en l’occurrence en 2022 le cinéaste Tim Burton. Gilles Porte, AFC, avec à son côté Jean-Marie Dreujou, AFC, était à l’œuvre pour filmer cet évènement. Tous deux rendent compte ici de ce moment cinématographique singulier.

Dans l’actualité du groupe Transpa

Technique

Dans l’actualité de Transpa, onze films à l’affiche tournés avec les moyens techniques du groupe, dont six photographiés par des membres de l’AFC, et vingt-neuf longs métrages et fictions TV en tournage, dont quatorze photographiés par des membres de l’association.

Dans l’actualité de TSF

Technique

Dans l’actualité d’octobre de TSF, sept sorties de longs métrages dont deux photographiés par des membres de l’AFC, et dix-huit tournages de longs métrages et fictions TV, dont six photographiés par des membres de l’association.

"Quelques acteurs et actrices en état de grâce"
Un article de Denis Lenoir, AFC, ASC, ASK, dans "Positif" de juillet-août 2022

Livres et revues

La revue Positif n° 737-738 – juillet-août 2022 – publie un article dans lequel le directeur de la photographie Denis Lenoir, AFC, ASC, ASK, revient sur quelques-uns des moments de sa carrière où sa position privilégiée, à la visée d’une caméra cadrant les acteurs et actrices d’un film en tournage, lui a apporté des échanges inattendus, des émotions rares et aussi une compréhension particulière de leur métier. En voici quelques courts extraits...

"TROISCOULEURS" s’entretient avec Renato Berta, AFC
"Avoir une caméra sur les épaules m’a donné une liberté folle"

Propos et entretiens

TROISCOULEURS, le magazine mensuel d’information culturelle et cinématographique édité par la société de production, de distribution et d’exploitation de salles mk2, se distingue par la volonté de donner la parole à ceux qui ne l’ont pas. Dans un article publié le 5 mai 2022, la journaliste Léa André-Sarreau s’entretient avec Renato Berta, AFC, à propos de son travail photographique sur Il buco, de Michelangelo Frammartino.

Paul Guilhaume, AFC, évoque son travail sur "Les Cinq diables", de Léa Mysius
Vicky, Joanne, Julia et les autres

Les entretiens au Festival de Cannes

Film fantastique, film choral, et chronique d’un secret familial, Les Cinq diables s’enracine dans les paysages du massif de l’Oisans, dont les montagnes et l’eau glacée hantent régulièrement le film. Paul Guilhaume, AFC, fait de nouveau équipe avec la réalisatrice Léa Mysius pour mettre en image ce film dont la pandémie a chamboulé le tournage. Adèle Exarchopoulos y trouve un très beau rôle de mère aux passions endormies, tandis que la jeune et lumineuse Sally Dramé y interprète sa fille. Le film est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs. (FR)

Elin Kirschfink, SBC, AFC, témoigne des défis du tournage de "200 mètres", d’Ameen Nayfeh
Un road movie contrarié

Les entretiens de Camerimage

Le cinéaste Ameen Nayfeh a choisi pour son premier film de plonger le spectateur dans l’expérience kafkaïenne de la vie quotidienne en Palestine. Séparé de sa femme et de ses enfants par 200 mètres (elle, travaillant et vivant de l’autre côté du mur, en Israël), Mustafa n’a d’autre choix sur sa terrasse que de communiquer avec eux chaque soir par un jeu enfantin d’allumage et d’extinction de lumière. Mais quand son fils est victime d’un accident, il cherche à rejoindre l’Etat Hébreu par tous les moyens possibles. C’est Elin Kirschfink, SBC, AFC qui signe les images de ce témoignage audacieux déjà récompensé à Venise (Prix du public 2021). (FR)

Elin Kirschfink, SBC, AFC, discusses the challenges of shooting Ameen Nayfeh’s “200 Meters”
A frustrated road movie

Les entretiens de Camerimage

For her first film, filmmaker Ameen Nayfeh chose to plunge her viewers into the Kafkaesque experience of daily life in Palestine. Separated from his wife and children by 200 meters (she lives and works on the other side of the wall, in Israel), Mustafa has no choice but to communicate with them every evening by a childish game of turning the lights on and off. But when his son is the victim of an accident, he tries to gain access to the Jewish State by any means possible. Elin Kirschfink, AFC, SBC, was the cinematographer of this audacious testimony, which already received the Audience Award at the Venice Film Festival this year. (FR)

Entretien avec le directeur de la photographie Aurélien Marra à propos de "Deux", de Filippo Meneghetti

Les entretiens de Camerimage

Sélectionné en compétition à Camerimage dans les catégories "Cinematographer’s debut" et "Director’s debut" ouvertes aux premiers et deuxièmes films, Deux, de Filippo Meneghetti, propose une histoire d’amour contrariée entre deux femmes à la retraite. A la fois romance, drame et même parfois thriller, le film est mis en image par Aurélien Marra, qui signe là son second long métrage. Le film est surtout placé sous le soleil d’automne du sud de la France, avec des intérieurs tournés en studio au Luxembourg. (FR)

Articles (4)

Rebirth in Bosnia
Interview with Cinematographer Paul Guilhaume, AFC, about his work on Aude Léa Rapin’s film “Heros Don’t Die”

Les entretiens au Festival de Cannes

Cinematographer Paul Guilhaume, AFC, worked with Léa Mysius on Ava (Critics’ Week 2017, Best Cinematography award in Stokholm, 2017) and Marie Monge on Joueurs (Directors’ Fortnight 2018). He has regularly shot for documentarist Sébastien Lifshitz (Les Vies de Thérèse, Directors’ Fortnight 2016) and also Adolescentes and Sasha (to be released). He worked with Aude Léa Rapin on Heros Don’t Die, a film which mixes the genres of fiction and documentary, and which was selected in the 58th Critics’ Week. (BB)

Renaissance en Bosnie
Entretien avec le directeur de la photographie Paul Guilhaume, AFC, à propos de son travail sur "Les Héros ne meurent jamais", d’Aude Léa Rapin

Les entretiens au Festival de Cannes

Le directeur de la photographie Paul Guilhaume, AFC, a travaillé avec Léa Mysius sur Ava (Semaine de la critique 2017, prix de la Meilleure Photographie à Stockholm, 2017) et Marie Monge pour Joueurs (Quinzaine des réalisateurs 2018). Il a filmé à plusieurs reprises pour le documentariste Sébastien Lifshitz (Les Vies de Thérèse (Quinzaine des réalisateurs 2016), puis Adolescentes et Sasha (dont les sorties sont à venir). Il rencontre Aude Léa Rapin à l’occasion d’un film qui mêle les codes de la fiction et du documentaire, Les Héros ne meurent jamais, sélectionné à la 58e Semaine de la Critique. (BB)

Entretien avec le directeur de la photographie Paul Guilhaume à propos de "Joueurs", de Marie Monge

Les entretiens au Festival de Cannes

Marie Monge réalise deux courts métrages et grâce au succès de Marseille la nuit, elle se lance dans la mise en scène de son premier long métrage, Joueurs. Le directeur de la photographie Paul Guilhaume, sorti du département Image de La Fémis, travaille avec Sébastien Lifshitz (Les Vies de Thérèse, Quinzaine des réalisateurs 2016) puis avec Léa Mysius, sur Ava (Semaine de la critique 2017, prix de la Meilleure photographie à Stockholm, 2017). Il rencontre alors Marie Monge. Elle lui propose de l’accompagner sur ce premier film au scénario ambitieux. Joueurs est sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs. (BB)

Le directeur de la photographie Paul Guilhaume parle de son travail sur "Ava", de Léa Mysius

Les entretiens au Festival de Cannes

Sorti du département Image de La fémis en 2014, Paul Guilhaume a travaillé avec Léa Mysius (même promotion, section scénario) sur le moyen métrage L’Ile jaune, tourné en 16 mm anamorphique et pour lequel il obtient le Prix de la meilleure photo au Festival de Clermont-Ferrand en 2016. Il poursuit cette collaboration avec Léa Mysius pour son premier long métrage, Ava, tourné également sur pellicule et sélectionné à la Semaine de la Critique de ce 70e Festival de Cannes. (BB)

Films (2)

Les Cinq diables

de Léa Mysius
Produit par Canal+, CNC, Ciné+, F Comme Film, Cinéventure, Trois Brigands Productions, Division, Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma
Photographié par

Paul Guilhaume, AFC

Ava

de Léa Mysius
Produit par F Comme Film - Trois Brigands Productions
Photographié par

Paul Guilhaume, AFC