Valeria Bruni Tedeschi

Réalisation
Interprétation

Résultats de la recherche

Articles (20)

Comment Julien Poupard a imaginé la photographie des "Amandiers"
Un entretien publié par le CNC

Propos et entretiens

Très prolifique cette année, le directeur de la photographie de La Petite Bande (Pierre Salvadori), L’Innocent (Louis Garrel) et Les Miens (Roschdy Zem) dévoile les coulisses de sa première collaboration avec Valeria Bruni Tedeschi sur Les Amandiers. Il revient notamment sur son travail de reconstitution des années 1980, autour de l’école de théâtre créée par Patrice Chéreau.

Au palmarès du 37e Festival de Namur

Festivals divers

La 37e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF), qui s’est tenue du 30 septembre au 7 octobre 2022, proposait treize sections projetant 120 films et quelques de divers horizons et cultures. Lors de la cérémonie de clôture, le jury a décerné le Bayard d’or du Meilleur film à Sous les figues, d’Erige Sehiri, photographié par Frida Marzouk et, entre autres prix, le Bayard de la Meilleure photographie (soutenu par la SBC, l’Association belges des directeurs de la photographie) à Julien Poupard, AFC, pour Les Amandiers, de Valeria Bruni Tedeschi.

Fema La Rochelle, 50e édition

Festivals divers

Pour fêter la 50e édition du Festival La Rochelle Cinéma, qui se tiendra du 1er au 10 juillet 2022, de nombreux films seront présentés en avant-première de leur sortie en salles : 45 longs métrages de fiction, d’animation ou de documentaire dans la section "Ici et ailleurs" avec des fidèles du Fema comme Alain Cavalier, Bertrand Bonello, François Ozon, Valeria Bruni Tedeschi, Philippe Faucon, Zoé Chantre, Volker Schlöndorff, et Denis Côté, et de nouveaux venus ! À noter que Renato Berta, AFC, donnera une Leçon de montage au côté de Valérie Loiseleux, cheffe monteuse.

Julien Poupard, AFC, discusses his cinematographic work on "Les Amandiers", by Valeria Bruni Tedeschi

Les entretiens au Festival de Cannes

The film is set in the 1980s and tells Valeria’s personal experience from her time at the Théâtre des Amandiers school, but with contemporary actors. I wanted that to be reflected in the image. The memory of images is more important than the image itself. When you see the film, you must feel the both 1980s and the 2020s. Because the film is a meeting between the past and the present.

Julien Poupard, AFC, parle de son travail à l’image sur "Les Amandiers", de Valeria Bruni Tedeschi

Les entretiens au Festival de Cannes

Le film se passe dans les années 1980 et raconte l’histoire de Valeria lorsqu’elle était à l’école du Théâtre des Amandiers mais avec des acteurs d’aujourd’hui. Je voulais que l’on ressente ça aussi à l’image. Le souvenir des images est plus important que l’image elle-même. Quand on voit le film, on doit sentir les années 1980 et les années 2020. Car le film est une rencontre entre le passé et le présent.

Noé Bach revient sur la préparation et le tournage des "Amours d’Anaïs", de Charline Bourgeois-Tacquet

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Pour son premier long métrage, Charline Bourgeois-Tacquet évoque les sujets de l’amour, du désir et de la séduction à travers le personnage papillonnant d’Anaïs (interprété par Anaïs Demoustier). Un film solaire et rafraîchissant, porté à l’image par Noé Bach. A l’occasion de la sélection du film à la Semaine de la Critique (la deuxième pour Noé Bach, qui y avait déjà présenté l’année dernière La Terre des hommes, de Naël Marandin), le chef opérateur nous raconte les enjeux et les aboutissements de ce tournage plein de défis. (MC)

Jeanne Lapoirie, AFC, invitée de "Plan Large" sur France Culture

Propos et entretiens

Produite par Antoine Guillot, l’émission "Plan Large, l’encyclopédie vivante du cinéma", explore sur les ondes de France Culture un pan de l’histoire du 7e art. Dans une série de cinq épisodes diffusée depuis le 6 février 2021, l’émission revisite les métiers du cinéma, Jeanne Lapoirie, AFC, incarnant la direction de la photographie dans une première partie.

Jean-Pierre Beauviala a accompagné ma vie de chef opérateur
Par Eric Gautier, AFC

Jean-Pierre Beauviala

Jean-Pierre a accompagné toute ma vie de chef opérateur, depuis la fin des années 1970 et ses entretiens passionnants aux Cahiers du Cinéma, puis avec sa caméra S16 mm pour les courts métrages et les documentaires, puis l’Aaton 35 mm, que j’ai utilisée sur presque tous mes films avant l’arrivée de la magnifique Penelope, qui reste ma caméra de prédilection.

Cinematographer Jeanne Lapoirie, AFC, discusses her work on Robin Campillo’s film “120 Beats per Minute”

Les entretiens au Festival de Cannes

The career of cinematographer Jeanne Lapoirie, AFC, has been shaped by her relations with very different directors, from Téchiné to Valeria Bruni Tedeschi, Ozon to des Pallières, and Israeli directors Ronit and Sholmi Elkabetz. She designed the lighting on the first two films by Robin Campillo, Laurent Cantet’s set designer and editor. Her first feature-length film, The Returned, was made into an eponymous television series that has become a legend in both France and the United States. After directing Eastern Boy, Robin Campillo made his début at Cannes in the official competition with 120 Beats per Minute. (BB)

Articles (11)

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "120 battements par minute", de Robin Campillo

Les entretiens au Festival de Cannes

Le parcours de la directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, est balisé par des rencontres avec des réalisateurs très différents, allant de Téchiné à Valeria Bruni Tedeschi, en passant par Ozon, des Pallières ou les réalisateurs israéliens Ronit et Sholmi Elkabetz. Elle a éclairé les deux premiers films du scénariste et monteur de Laurent Cantet, Robin Campillo. Son premier long métrage, Les Revenants, a été adapté pour une série éponyme devenue mythique aussi bien en France qu’aux États-Unis. Après avoir réalisé Eastern Boy, Robin Campillo fait son entrée pour la première fois sur la Croisette avec, en compétition officielle, 120 battements par minute. (BB)

Le directeur de la photographie Pierre Aïm, AFC, parle de son travail sur "Asphalte", de Samuel Benchetritt
Histoires de voisins et d’astronaute

Les entretiens au Festival de Cannes

Pierre Aim, AFC, et Samuel Benchetritt se connaissent bien. Depuis la comédie loufoque Janis and John, en 2003, avec François Cluzet, Marie Trintignant et Sergi Lopez, ils ont signé ensemble deux autres films. Ils se retrouvent cette année en Sélection officielle Hors compétition pour Asphalte, un film choral qui se déroule entièrement dans une barre d’immeubles avec au casting Isabelle Huppert, Valeria Bruni Tedeschi, Gustave Kervern et… Michael Pitt dans le rôle inattendu d’un astronaute. (FR)

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "Le Procès de Viviane Amsalem", de Ronit et Sholmi Elkabetz

Les entretiens au Festival de Cannes

Après avoir débuté sa carrière de directrice photo sur les films de Téchiné (Les Roseaux sauvages, Les Voleurs), Jeanne Lapoirie éclaire plusieurs films de François Ozon (Goutes d’eau sur pierres brûlantes, Sous le sable, Huit femmes, Le Temps qui reste, Ricky) et de Valeria Bruni Tedeschi (Il est plus facile pour un chameau, Actrices, Un château en Italie). Son parcours l’amène à travailler sur des films très différents, il suffit pour s’en rendre compte de visionner Michael Kholhass, d’Arnaud des Pallières, puis Le Procès de Viviane Amsallem. Pour ce film israélien de Ronit et Sholmi Elkabetz, en sélection à la Quinzaine des réalisateurs, Jeanne Lapoirie nous confie comment elle a abordé son travail en fonction des choix radicaux des deux réalisateurs.

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "Michael Kohlass", d’Arnaud des Pallières

Les entretiens au Festival de Cannes

C’est pour un deuxième entretien que nous retrouvons Jeanne Lapoirie cette année à Cannes puisqu’elle a éclairé deux films en Sélection officielle sur la Croisette : Un château en Italie, de Valeria Bruni Tedeschi, et Michael Kohlhaas, d’Arnaud des Pallières. Elle évoque ici cette deuxième collaboration avec un réalisateur qui nous avait étonné avec Parc, en 2009. Sur Parc, Jeanne avait créé une lumière assez travaillée et présente. Sur Michael Kohlass, elle sublime la lumière naturelle pour rendre toute la rudesse et l’âpreté de ce scénario. (BB)

L’agenda du lundi 20 mai

Agendas

  • Les films AFC du jour
  • Sélection officielle, Compétition
  • Un château en Italie, de Valeria Bruni Tedeschi, photographié par Jeanne Lapoirie, AFC, projection au Grand Théâtre Lumière à 16h
  • Le film sera de nouveau projeté le mardi 21mai, salle du Soixantième à 16h
  • Lire un entretien accordé par Jeanne Lapoirie à propos de son travail sur Un château en Italie.
  • Contacts AFC
  • Mathilde Demy : +33 (0)6 48 10 44 58
  • Jean-Noël Ferragut : +33 (0)6 03 50 09 28
  • Point de rencontre : Pavillon de la CST à l’heure des Rendez-vous de midi

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "Un château en Italie", de Valeria Bruni Tedeschi

Les entretiens au Festival de Cannes

Jeanne Lapoirie débute sa carrière en éclairant des films d’André Téchiné (Les Roseaux sauvages, Les Voleurs). Elle collabore ensuite sur plusieurs films avec François Ozon (Goutes d’eau sur pierres brûlantes, Sous le sable, Huit femmes, Le Temps qui reste et Ricky). Son parcours l’amène à travailler sur des films d’auteurs ou des films particuliers comme My Little Princess d’Eva Ionesco, Les Revenants de Robin Campillo, Independencia de Raya Martin, Parc d’Arnaud des Pallières, La Possibilité d’une île de Michel Houellebecq. C’est pour le troisième long métrage de Valeria Bruni Tedeschi, avec qui elle a travaillé depuis son premier film, Il est plus facile pour un chameau, que nous retrouvons Jeanne qui nous parle de son travail sur Un château en Italie, en Sélection officielle. (BB)

Nominations pour le Prix Louis-Delluc 2007

Prix, Trophées, Académies, Meilleure photo

Huit films nommés concourent pour le prix Louis-Delluc 2007

Actrices de Valeria Bruni Tedeschi, photographié par Jeanne Lapoirie, AFC

Avant que j’oublie de Jacques Nolot, photographié par Josée Deshaies

Belle toujours de Manoel de Oliveira, photographié par Sabine Lancelin
La Fille coupée en deux de Claude Chabrol, photographié par Eduardo Serra, AFC, ASC

La Graine et le mulet d’Abdellatif Kechiche, photographié par Lubomir Bakchev

Les Amours d’Astrée et de Célado d’Eric Rohmer, photographié par Diane Baratier, AFC

Les Chansons d’amour de Christophe Honoré, photographié par Rémy Chevrin, AFC

Les Témoins d’André Téchiné, photographié par Julien Hirsch

Le palmarès 2007 de la 60e édition du Festival de Cannes

festival de Cannes 2007

Et pour conclure ce 60e anniversaire du Festival de Cannes, nous vous proposons un aperçu du palmarès de la Compétition officielle et de la Caméra d’Or.

Le film Meduzot d’Etgar Keret et Shira Geffen, photographié par Antoine Héberlé, AFC, et le film Le Rêve de la nuit d’avant de Valeria Bruni-Tedeschi, photographié par Jeanne Lapoirie, AFC, ont été récompensés par le jury.

Palmarès 2007, compétition "Un certain regard"

festival de Cannes 2007

  • Le prix Un Certain regard, est décerné au film California Dreamin du réalisateur roumain, aujourd’hui décédé, Cristian Nemescu.
  • Le Prix spécial du jury est décerné au film Le Rêve de la nuit d’avant, de Valeria Bruni-Tedeschi. Ce film a été photographié par Jeanne Lapoirie, AFC.
  • Le prix Coup de cœur du jury est attibué au film La Visite de la fanfare du réalisateur israélien Eran Kolirin.

    Ce film raconte l’errance d’une petite fanfare de la police égyptienne, venue jouer en Israël. Victimes d’un concours de circonstances, ils tentent de se débrouiller seuls, mais après maintes péripéties, se perdent dans le désert.

Articles (22)

Comment Julien Poupard a imaginé la photographie des "Amandiers"
Un entretien publié par le CNC

Propos et entretiens

Très prolifique cette année, le directeur de la photographie de La Petite Bande (Pierre Salvadori), L’Innocent (Louis Garrel) et Les Miens (Roschdy Zem) dévoile les coulisses de sa première collaboration avec Valeria Bruni Tedeschi sur Les Amandiers. Il revient notamment sur son travail de reconstitution des années 1980, autour de l’école de théâtre créée par Patrice Chéreau.

Au palmarès du 37e Festival de Namur

Festivals divers

La 37e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF), qui s’est tenue du 30 septembre au 7 octobre 2022, proposait treize sections projetant 120 films et quelques de divers horizons et cultures. Lors de la cérémonie de clôture, le jury a décerné le Bayard d’or du Meilleur film à Sous les figues, d’Erige Sehiri, photographié par Frida Marzouk et, entre autres prix, le Bayard de la Meilleure photographie (soutenu par la SBC, l’Association belges des directeurs de la photographie) à Julien Poupard, AFC, pour Les Amandiers, de Valeria Bruni Tedeschi.

Fema La Rochelle, 50e édition

Festivals divers

Pour fêter la 50e édition du Festival La Rochelle Cinéma, qui se tiendra du 1er au 10 juillet 2022, de nombreux films seront présentés en avant-première de leur sortie en salles : 45 longs métrages de fiction, d’animation ou de documentaire dans la section "Ici et ailleurs" avec des fidèles du Fema comme Alain Cavalier, Bertrand Bonello, François Ozon, Valeria Bruni Tedeschi, Philippe Faucon, Zoé Chantre, Volker Schlöndorff, et Denis Côté, et de nouveaux venus ! À noter que Renato Berta, AFC, donnera une Leçon de montage au côté de Valérie Loiseleux, cheffe monteuse.

Julien Poupard, AFC, discusses his cinematographic work on "Les Amandiers", by Valeria Bruni Tedeschi

Les entretiens au Festival de Cannes

The film is set in the 1980s and tells Valeria’s personal experience from her time at the Théâtre des Amandiers school, but with contemporary actors. I wanted that to be reflected in the image. The memory of images is more important than the image itself. When you see the film, you must feel the both 1980s and the 2020s. Because the film is a meeting between the past and the present.

Julien Poupard, AFC, parle de son travail à l’image sur "Les Amandiers", de Valeria Bruni Tedeschi

Les entretiens au Festival de Cannes

Le film se passe dans les années 1980 et raconte l’histoire de Valeria lorsqu’elle était à l’école du Théâtre des Amandiers mais avec des acteurs d’aujourd’hui. Je voulais que l’on ressente ça aussi à l’image. Le souvenir des images est plus important que l’image elle-même. Quand on voit le film, on doit sentir les années 1980 et les années 2020. Car le film est une rencontre entre le passé et le présent.

Noé Bach revient sur la préparation et le tournage des "Amours d’Anaïs", de Charline Bourgeois-Tacquet

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Pour son premier long métrage, Charline Bourgeois-Tacquet évoque les sujets de l’amour, du désir et de la séduction à travers le personnage papillonnant d’Anaïs (interprété par Anaïs Demoustier). Un film solaire et rafraîchissant, porté à l’image par Noé Bach. A l’occasion de la sélection du film à la Semaine de la Critique (la deuxième pour Noé Bach, qui y avait déjà présenté l’année dernière La Terre des hommes, de Naël Marandin), le chef opérateur nous raconte les enjeux et les aboutissements de ce tournage plein de défis. (MC)

Jeanne Lapoirie, AFC, invitée de "Plan Large" sur France Culture

Propos et entretiens

Produite par Antoine Guillot, l’émission "Plan Large, l’encyclopédie vivante du cinéma", explore sur les ondes de France Culture un pan de l’histoire du 7e art. Dans une série de cinq épisodes diffusée depuis le 6 février 2021, l’émission revisite les métiers du cinéma, Jeanne Lapoirie, AFC, incarnant la direction de la photographie dans une première partie.

Jean-Pierre Beauviala a accompagné ma vie de chef opérateur
Par Eric Gautier, AFC

Jean-Pierre Beauviala

Jean-Pierre a accompagné toute ma vie de chef opérateur, depuis la fin des années 1970 et ses entretiens passionnants aux Cahiers du Cinéma, puis avec sa caméra S16 mm pour les courts métrages et les documentaires, puis l’Aaton 35 mm, que j’ai utilisée sur presque tous mes films avant l’arrivée de la magnifique Penelope, qui reste ma caméra de prédilection.

Articles (12)

Cinematographer Jeanne Lapoirie, AFC, discusses her work on Robin Campillo’s film “120 Beats per Minute”

Les entretiens au Festival de Cannes

The career of cinematographer Jeanne Lapoirie, AFC, has been shaped by her relations with very different directors, from Téchiné to Valeria Bruni Tedeschi, Ozon to des Pallières, and Israeli directors Ronit and Sholmi Elkabetz. She designed the lighting on the first two films by Robin Campillo, Laurent Cantet’s set designer and editor. Her first feature-length film, The Returned, was made into an eponymous television series that has become a legend in both France and the United States. After directing Eastern Boy, Robin Campillo made his début at Cannes in the official competition with 120 Beats per Minute. (BB)

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "120 battements par minute", de Robin Campillo

Les entretiens au Festival de Cannes

Le parcours de la directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, est balisé par des rencontres avec des réalisateurs très différents, allant de Téchiné à Valeria Bruni Tedeschi, en passant par Ozon, des Pallières ou les réalisateurs israéliens Ronit et Sholmi Elkabetz. Elle a éclairé les deux premiers films du scénariste et monteur de Laurent Cantet, Robin Campillo. Son premier long métrage, Les Revenants, a été adapté pour une série éponyme devenue mythique aussi bien en France qu’aux États-Unis. Après avoir réalisé Eastern Boy, Robin Campillo fait son entrée pour la première fois sur la Croisette avec, en compétition officielle, 120 battements par minute. (BB)

Le directeur de la photographie Pierre Aïm, AFC, parle de son travail sur "Asphalte", de Samuel Benchetritt
Histoires de voisins et d’astronaute

Les entretiens au Festival de Cannes

Pierre Aim, AFC, et Samuel Benchetritt se connaissent bien. Depuis la comédie loufoque Janis and John, en 2003, avec François Cluzet, Marie Trintignant et Sergi Lopez, ils ont signé ensemble deux autres films. Ils se retrouvent cette année en Sélection officielle Hors compétition pour Asphalte, un film choral qui se déroule entièrement dans une barre d’immeubles avec au casting Isabelle Huppert, Valeria Bruni Tedeschi, Gustave Kervern et… Michael Pitt dans le rôle inattendu d’un astronaute. (FR)

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "Le Procès de Viviane Amsalem", de Ronit et Sholmi Elkabetz

Les entretiens au Festival de Cannes

Après avoir débuté sa carrière de directrice photo sur les films de Téchiné (Les Roseaux sauvages, Les Voleurs), Jeanne Lapoirie éclaire plusieurs films de François Ozon (Goutes d’eau sur pierres brûlantes, Sous le sable, Huit femmes, Le Temps qui reste, Ricky) et de Valeria Bruni Tedeschi (Il est plus facile pour un chameau, Actrices, Un château en Italie). Son parcours l’amène à travailler sur des films très différents, il suffit pour s’en rendre compte de visionner Michael Kholhass, d’Arnaud des Pallières, puis Le Procès de Viviane Amsallem. Pour ce film israélien de Ronit et Sholmi Elkabetz, en sélection à la Quinzaine des réalisateurs, Jeanne Lapoirie nous confie comment elle a abordé son travail en fonction des choix radicaux des deux réalisateurs.

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "Michael Kohlass", d’Arnaud des Pallières

Les entretiens au Festival de Cannes

C’est pour un deuxième entretien que nous retrouvons Jeanne Lapoirie cette année à Cannes puisqu’elle a éclairé deux films en Sélection officielle sur la Croisette : Un château en Italie, de Valeria Bruni Tedeschi, et Michael Kohlhaas, d’Arnaud des Pallières. Elle évoque ici cette deuxième collaboration avec un réalisateur qui nous avait étonné avec Parc, en 2009. Sur Parc, Jeanne avait créé une lumière assez travaillée et présente. Sur Michael Kohlass, elle sublime la lumière naturelle pour rendre toute la rudesse et l’âpreté de ce scénario. (BB)

L’agenda du lundi 20 mai

Agendas

  • Les films AFC du jour
  • Sélection officielle, Compétition
  • Un château en Italie, de Valeria Bruni Tedeschi, photographié par Jeanne Lapoirie, AFC, projection au Grand Théâtre Lumière à 16h
  • Le film sera de nouveau projeté le mardi 21mai, salle du Soixantième à 16h
  • Lire un entretien accordé par Jeanne Lapoirie à propos de son travail sur Un château en Italie.
  • Contacts AFC
  • Mathilde Demy : +33 (0)6 48 10 44 58
  • Jean-Noël Ferragut : +33 (0)6 03 50 09 28
  • Point de rencontre : Pavillon de la CST à l’heure des Rendez-vous de midi

La directrice de la photographie Jeanne Lapoirie, AFC, parle de son travail sur "Un château en Italie", de Valeria Bruni Tedeschi

Les entretiens au Festival de Cannes

Jeanne Lapoirie débute sa carrière en éclairant des films d’André Téchiné (Les Roseaux sauvages, Les Voleurs). Elle collabore ensuite sur plusieurs films avec François Ozon (Goutes d’eau sur pierres brûlantes, Sous le sable, Huit femmes, Le Temps qui reste et Ricky). Son parcours l’amène à travailler sur des films d’auteurs ou des films particuliers comme My Little Princess d’Eva Ionesco, Les Revenants de Robin Campillo, Independencia de Raya Martin, Parc d’Arnaud des Pallières, La Possibilité d’une île de Michel Houellebecq. C’est pour le troisième long métrage de Valeria Bruni Tedeschi, avec qui elle a travaillé depuis son premier film, Il est plus facile pour un chameau, que nous retrouvons Jeanne qui nous parle de son travail sur Un château en Italie, en Sélection officielle. (BB)

Nominations pour le Prix Louis-Delluc 2007

Prix, Trophées, Académies, Meilleure photo

Huit films nommés concourent pour le prix Louis-Delluc 2007

Actrices de Valeria Bruni Tedeschi, photographié par Jeanne Lapoirie, AFC

Avant que j’oublie de Jacques Nolot, photographié par Josée Deshaies

Belle toujours de Manoel de Oliveira, photographié par Sabine Lancelin
La Fille coupée en deux de Claude Chabrol, photographié par Eduardo Serra, AFC, ASC

La Graine et le mulet d’Abdellatif Kechiche, photographié par Lubomir Bakchev

Les Amours d’Astrée et de Célado d’Eric Rohmer, photographié par Diane Baratier, AFC

Les Chansons d’amour de Christophe Honoré, photographié par Rémy Chevrin, AFC

Les Témoins d’André Téchiné, photographié par Julien Hirsch

Le palmarès 2007 de la 60e édition du Festival de Cannes

festival de Cannes 2007

Et pour conclure ce 60e anniversaire du Festival de Cannes, nous vous proposons un aperçu du palmarès de la Compétition officielle et de la Caméra d’Or.

Le film Meduzot d’Etgar Keret et Shira Geffen, photographié par Antoine Héberlé, AFC, et le film Le Rêve de la nuit d’avant de Valeria Bruni-Tedeschi, photographié par Jeanne Lapoirie, AFC, ont été récompensés par le jury.

Films (20)

Les Amandiers

de Valeria Bruni-Tedeschi
Produit par ARTE, Agat Films & Cie / Ex Nihilo, BiBi Film, Ad Vitam Production
Photographié par

Julien Poupard, AFC

La Fracture
(La Fracture)

de Catherine Corsini
Produit par Le Pacte, Chaz Productions
Photographié par

Jeanne Lapoirie, AFC