Camerimage 2018

L’AFC,
en direct de Camerimage 2018,
du 10 au 17 novembre

Mon premier Camerimage
Par Gilles Porte, président de l’AFC

J’ai aimé le petit aéroport de Bydgoszcz… J’ai aimé l’immense affiche de Roma annoncer son passage sur grand écran… J’ai aimé lire sur un mur « Painting still alive »… J’ai aimé la direction d’acteurs de certains courts métrages étudiants… J’ai aimé entendre des applaudissements à l’apparition du nom de la directrice ou du directeur de la photographie dans le générique de films courts…

Arri à Camerimage 2018

A Camerimage 2018, grande présence des directeurs de la photographie français, dont trois étaient AFC, neuf films au palmarès tournés en Arri, une Master Class Arri Academy avec James Laxton et la projection de Moving Pictures, film produit par Arri avec des interviews réalisés lors de la célébration de son centenaire.

Palmarès de Camerimage 2018

Lors de la cérémonie de clôture de la 26e édition de Camerimage, samedi 17 novembre 2018 au Grand auditorium de l’Opera Nova de Bydgoszcz (Pologne), le jury, présidé par le chef décorateur David Gropman, a dévoilé son palmarès. La Grenouille d’or a été attribuée au film The Fortress, de Hwang Dong-hyuk, photographié par Kim Ji-yong, celle d’argent à Cold War, de Paweł Pawlikowski, photographié par Łukasz Żal, PSC, et celle de bronze à Roma, réalisé et photographié par Alfonso Cuarón.

Camerimage s’achève sur un "cliffhanger"

En pleine cérémonie de clôture du festival de l’image de film, Marek Zydowicz, son délégué général, a soudain annoncé au public qu’il considérait cette édition 2018 comme la dernière dans la ville de Bydgoszcz. Après la décision du maire de réduire le financement pour le festival de 2,5 millions à 500 000 zlotys, M. Zydowicz a lancé un appel international pour l’hébergement de l’édition 2019.

Philippe Rousselot, AFC, ASC, parle de sa vision du métier
Par François Reumont pour l’AFC

Philippe Rousselot, AFC, ASC, a profité de son séjour polonais pour participer à plusieurs rencontres ou séminaires autour de l’image de film. L’ancien assistant de Nestor Almendros est devenu l’une des légendes de l’image de film en France et à l’étranger (La Forêt d’émeraude, de John Boorman, Les Liaisons dangereuses, de Stephen Frears, ou La Reine Margot, de Patrice Chéreau). La plus décontractée et la plus informelle a sans doute été la discussion à bâtons rompus de près de quatre-vingt minutes qu’il a engagée avec un public venu nombreux le questionner sur sa vision du métier.

Aperçu de l’atelier Sony Venice mené par Todd Bell
Par Thierry Beaumel pour l’AFC

Dans le gymnase de l’Université d’économie de Bygdoszcz, le dernier workshop de la semaine, avec le chef opérateur Todd Bell. Projection de quelques plans du film qu’il vient de terminer dans le sud de la France, avec de beaux extérieurs pleins de soleil et des intérieurs très intimistes, certains à la bougie. Tourné en Sony Venice avec des optiques Hawk. Projection du making of du tournage d’une pub Audi.

Le directeur de la photographie Dick Pope, BSC, parle de son travail sur "Peterloo", de Mike Leigh
"Le massacre des innocents", par François Reumont pour l’AFC

Vingt-cinq ans après leur première participation à Camerimage, le duo Mike Leigh et Dick Pope, BSC, se retrouvent de nouveau en compétition avec Peterloo, un film à multiples personnages qui couvre un drame authentique de l’histoire britannique. « Depuis cinq ans que nous travaillons sur ce projet » , a expliqué Mike Leigh en présentant son nouveau film, « je ne cesse de m’étonner combien le thème de ce film - la démocratie- résonne dans l’actualité internationale ». Retour sur cette mise en image épique et audacieuse avec Dick Pope.

Bruno Delbonnel, AFC, ASC, parle de son travail sur "La Ballade de Buster Scruggs", d’Ethan et Joel Coen
"Ballade au Far West", par François Reumont pour l’AFC

Entre références au western classique (L’Homme des vallées perdues ou La Piste des géants) et clins d’œil à leur propre univers, les frères Coen balayent un large spectre du mythe cinématographique américain. Six petits films avec chacun son univers mais qui conservent tous une patte unique de réalisation et de montage. Bruno Delbonnel, AFC, ASC, profite de son passage à Bydgoszcz pour nous faire part de ce moment de travail privilégié avec deux des plus grands cinéastes actuels.

Entretien avec Jasper J. Spanning à propos de son travail sur "The Guilty", de Gustav Möller
"Appel d’urgence", par François Reumont pour l’AFC

Présenté dans le cadre de la Compétition Premier film, The Guilty, de Gustav Möller, est un thriller en huis clos dans un centre téléphonique de la police danoise. Le film est un échange en temps réel entre le personnage principal qui reçoit l’appel (interprété par Jakob Cedergren) et une jeune femme en détresse de l’autre côté de la ligne. Le réalisateur danois et son chef opérateur, Jasper Spanning, récemment sortis de l’école de cinéma de Copenhague nous expliquent les enjeux de ce premier film pas comme les autres.

Retour sur l’"Arri Academy Master Class"
Par Thierry Beaumel pour l’AFC

« Comment maîtriser la capture numérique grand format avec le chef opérateur James Laxton ». Encore un franc succès pour la Master Class Arri, le gymnase transformé en studio d’un jour était rempli d’étudiants principalement, et nombreux furent ceux qui s’installèrent par terre !

Retour sur la Master Class AFC 2018
Par Richard Andry, AFC

Comme chaque année depuis quatre ans, l’AFC donnait, ce mercredi 14 novembre, une Master Class dans le cadre du Festival Camerimage. De même que les années précédentes, le format de trois directeurs de la photo/intervenants était conservé (chacun ½ heure) et en cette année 2018, ce sont Céline Bozon, Gilles Porte et David Ungaro qui défendaient les couleurs de l’AFC devant un public nombreux à dominante jeune, et sous la houlette du maestro Benjamin Bergery, dit Benjamin B, qui, comme à l’accoutumée, avait bien étudié sa partition.

Mathieu Plainfossé parle de son travail sur "The Iron Orchard", de Ty Roberts
"Love Stories", par François Reumont pour l’AFC

Sélectionné à la fois dans les compétitions Premier film et Première photographie, The Iron Orchard, de Ty Roberts, raconte le trajet d’un jeune homme parti travailler dans les champs de pétrole du Texas juste avant la Seconde Guerre mondiale. Se déroulant sur trois périodes, c’est aussi une histoire d’amour et une étude sociologique de la société américaine de l’époque. Mathieu Plainfossé y signe l’image pour la première fois de sa carrière en long métrage et profite de cette édition 2018 pour nous parler de "Hard Rain". Une autre histoire d’amour mettant en scène la chanteuse suédoise Lykke Li, dont le vidéo-clip est en compétition pour une Grenouille d’or.

A propos de "Roma", réalisé et photographié par Alfonso Cuarón
Par François Reumont pour l’AFC

Roma est un film très personnel pour Alfonso Cuarón, construit autour de la mémoire, comme une ode au temps et à l’espace. Suivant le trajet humain d’une simple domestique dans le Mexique des années 1970, le film ressemble avant tout à une œuvre de photographe, entre les paysages de Ansel Adams et les corps de Sebastião Salgado. Décidant de signer non seulement le scénario, la mise en scène, le montage et la photographie, le réalisateur star mexicain est venu démontrer avec maestria qu’il n’était pas en compétition cette année juste "pour participer". Avec un réel enthousiasme, il est venu répondre aux questions des festivaliers à l’issue d’une projection bondée. (FR)

Retour sur l’atelier FilmLight
Par Thierry Beaumel pour l’AFC

Une salle pleine, l’organisation obligée de limiter les entrées et pousser les gens à regarder le workshop sur les écrans à l’extérieur. Trois intervenants, Andreas Minuth, étalonneur, Daniele Sirugusano ingénieur, et Rolf Coulange, BVK, chef opérateur. C’est parti pour trois heures dans la pénombre à suivre les démonstrations sur un grand écran relié à un Baselight.

Entretien avec Claire Pijman, NSC, à propos de "Living the Light - Robby Müller", qu’elle a réalisé et photographié
"Le journal d’un artiste", par François Reumont pour l’AFC

Dans un documentaire touchant et original, la directrice de la photographie et réalisatrice néerlandaise Claire Pijman, NSC, offre un portrait du chef opérateur Robby Müller, NSC, collaborateur mythique de Wim Wenders, Jim Jarmusch et Lars Von Trier. Le film est bâti sur une série d’archives personnelles transmises à la réalisatrice par Robby Müller dans les dernières années de sa vie. La maladie l’empêchant alors de s’exprimer, c’est avant tout à travers ce journal intime tourné en vidéo 8 mm que l’artiste nous transmet un précieux testament, plusieurs cinéastes venant en complément partager leur souvenirs. (FR)

A propos du travail du directeur de la photographie Robbie Ryan, BSC, ISC, sur "La Favorite", de Yórgos Lánthimos
"Dancing Queen", par François Reumont pour l’AFC

Dans un déluge de plans réalisés au grand angle, le réalisateur grec Yórgos Lánthimos propose cette année à Camerimage une sorte de version lesbienne et Rock ’n’ Roll des Liaisons dangereuses. Un jeu d’échecs, de séduction et de pouvoir entre trois femmes au sommet de la hiérarchie dans l’Angleterre de 1710. Lumière naturelle, fish-eye et panoramiques filés sont au programme de ce voyage dans le temps un peu hors normes, qui évoque à la fois Barry Lindon pour son utilisation de la lumière naturelle, l’univers du théâtre - pour son quasi huis clos dans un château -, et l’univers de certains vidéo-clips pour son choix d’optiques. C’est le très Rock ’n’ Roll Robbie Ryan (badge des Rolling Stones accroché à son chandail bleu troué) qui s’est prêté au traditionnel jeu des questions-réponses à l’issue de la projection peu avant minuit.

Le directeur de la photographie Linus Sandgren, FSF, parle de son travail sur "First Man", de Damien Chazelle
"The Dark Side of the Moon"

Volontairement très éloigné de la traditionnelle saga héroïque américaine, le biopic de Damien Chazelle, First Man (Le Premier homme sur la Lune) se veut intimiste et sombre, et dépeint les difficultés d’un couple à la suite de la perte de leur premier enfant. Alternant beaucoup de techniques de prise de vues différentes selon les séquences, Linus Sandgren, FSF, fait de nouveau équipe avec le jeune réalisateur, tous deux oscarisés pour La La Land. Il nous parle de cet aspect peut-être un peu moins spectaculaire, mais tout aussi important pour lui, de la fabrication du film. (FR)

Le directeur de la photographie Florian Hoffmeister, BSC, parle de la série "The Terror"

Entre étude historique et conte fantastique, la série "The Terror" est adaptée du livre culte de Dan Simmons narrant l’expédition britannique de 1848 partie dans l’Arctique à la recherche du passage du Nord-Ouest. Les deux bateaux (le HMS Terror et l’Erebus) ayant disparu sans jamais laisser de traces, le producteur Ridley Scott trouve ici une nouvelle déclinaison d’un thème qu’il explore depuis le premier Alien, il y a quarante ans. (FR)

Sony à Camerimage 2018

Sony est à nouveau présent au festival Camerimage à Bydgoszcz, en Pologne, du 10 au 17 novembre à l’Opera Nova. Venez découvrir le nouveau système de déport de capteur de la Venice ainsi que le nouveau moniteur de référence 4K/HDR BVM-HX310. Fabien Pisano, Directeur Sony Professionnel Europe du Sud, sera également présent sur place les jeudi 15 et vendredi 16 novembre.

Retour sur la rencontre avec Jean-Jacques Annaud et Jean-Marie Dreujou, AFC
Par François Reumont pour l’AFC

Le réalisateur Jean-Jacques Annaud et son directeur de la photo actuel, Jean-Marie Dreujou, AFC, ont profité de leur présence à Camerimage pour montrer en avant-première les deux premiers épisodes de la série "La Vérité sur l’affaire Harry Quebert", annoncée en diffusion pour le mercredi 21 novembre, à 21h sur TF1. Une mini-série de 10 épisodes adaptée de l’œuvre de Joel Dicker (prix Goncourt des lycéens 2012). Tourné au Canada (bien que censé se dérouler dans le Maine), ce thriller sur deux époques, produit en anglais avec un casting et une mise en image très couleur locale rassemblant à l’écran Patrick Dempsey (dans le rôle titre), Ben Schnetzer et Damon Wayans Junior. A l’issue de la projection, les deux cinéastes se sont prêtés à une série de questions-réponses avec l’assistance.

Camerimage 2018, l’installation

Avant la soirée d’ouverture, samedi 10 novembre, les partenaires techniques de Camerimage se sont installés au 1er étage de l’Opera Nova. Voici quelques brefs moments en images du montage de leurs stands.

Travailler avec Julian Schnabel sur "At Eternity’s Gate"
Par Benoît Delhomme, AFC

Je me souviens de la première fois où j’ai rencontré Julian. C’était il y a douze ans, à Los Angeles, alors que je tournais Salomé, que mettait en scène Al Pacino. Un film indépendant très expérimental, et comme Al jouait et mettait en scène tout à la fois, je me retrouvais souvent très seul à décider des plans et des angles de caméra.

Angénieux à Camerimage 2018

A Camerimage, Angénieux mettra l’accent sur ses deux nouvelles optiques longue focale, l’Optimo Ultra 12X Multi Format et l’Optimo 42-420 A2S Anamorphique.

Arri à Camerimage 2018

Une fois encore cette année, Arri sera partenaire de Camerimage et présent sur un stand avec ses produits et nouveautés. Une majorité de ses chefs de produits sera présente, ainsi que l’équipe de direction d’Arri Munich et des représentants d’Arri Rental. Des projections, conférences et ateliers viendront compléter cette présence.

Canon à Camerimage 2018

Canon Pologne et Canon Europe seront présents à Camerimage du 10 au 17 novembre 2018. Comme les années précédentes, Canon tiendra un stand et organisera tout au long de la semaine deux séminaires avec des directeurs de la photographie, deux projections et une soirée conviviale (lundi soir).

FilmLight à Camerimage 2018

FilmLight présentera à Camerimage deux conférences dont les thèmes seront la postproduction pour les directeurs de la photo, de la caméra à la visualisation, d’une part, et le rendu naturel des couleurs et des textures et un regard sur les couleurs et la texture dans la peinture, d’autre part.

Fujifilm/Fujinon à Camerimage 2018

Fujifilm/Fujinon participera cette année encore à Camerimage avec un stand au 1er étage de l’Opera Nova. Son équipe y présentera les dernières gammes de zooms Fujinon.

K 5600 Lighting à Camerimage 2018

K5600 est présent à Camerimage pour la 13e année. Nous présentons les Joker2 ainsi que les Boas de Rubylight. Malheureusement, nos nouveaux appareils à LED ne seront pas disponibles avant quelques mois.

Leitz Cine Wetzlar à Camerimage 2018

Durant tout le Festival Camerimage, Leitz Cine exposera ses objectifs et montrera des extraits de films tournés avec les optiques Leitz sur son stand, au premier étage de l’Opera Nova.

Panasonic à Camerimage 2018

Panasonic sera présent à Camerimage sur un stand et lors d’un évènement conjoint avec Vantage autour de Crazy Rich Asians, de Jon Chu, et du directeur de la photo Vanja Černjul, ASC.

Panavision à Camerimage 2018

Panavision sera une nouvelle fois présent à Camerimage en tant que Sponsor officiel du festival et avec son équipe sur un stand à l’Opera Nova. Deux ateliers Panavision auront lieu au Cinéma Orzeł le mardi 13 novembre.

Vantage à Camerimage 2018

Partenaire habituel de Camerimage, Vantage ne prévoit pas de séminaire cette année mais supportera celui de Panasonic avec le DoP Vanja Cernjul ainsi que le panel de discussion d’Imago "Focus on Diversity". Par contre, l’équipe Vantag sera au grand complet.

Carl Zeiss à Camerimage 2018

Zeiss sera cette année à Camerimage et aura, comme d’habitude, son stand au 1er étage de l’Opera Nova et fera deux présentations menées par Maher Maleh, BVK.