F Comme Film

Productions

Résultats de la recherche

Articles (30)

David Quesemand, AFC, se souvient de William Klein

In memoriam

William Klein nous a quittés le 10 septembre dernier à l’âge de 96 ans. Sociologue de formation, il fut successivement peintre abstrait, graphiste, photographe et cinéaste. Cet artiste protéiforme épris de pop culture bouscula les codes de la photographie et signa, dans les années 1960, quelques films devenus cultes comme Qui êtes-vous, Polly Maggoo ? (photographié par Jean Boffety) et Mister Freedom (photographié par Pierre Lhomme, AFC). David Quesemand, AFC, évoque ici le tournage de son dernier film, Le Messie.

Dans l’actualité du groupe Transpa

Technique

Dans l’actualité de Transpa, onze films à l’affiche tournés avec les moyens techniques du groupe, dont six photographiés par des membres de l’AFC, et vingt-neuf longs métrages et fictions TV en tournage, dont quatorze photographiés par des membres de l’association.

Et la lumière fût
Un dossier sur les sources de lumière venues des scènes du spectacle vivant, par François Reumont pour l’AFC

Lumière, Energie et Accessoires

Depuis la numérisation du son, puis celle des caméras (et de la diffusion), la généralisation des LEDs et des lumières contrôlées en direct par console marque une troisième étape dans le bouleversement des techniques sur les plateaux de cinéma. Avec l’arrivée de nouvelles sources venues du monde de la scène, entièrement télécommandables, le travail du chef électricien a considérablement évolué, nécessitant de plus en plus de compétences dans le domaine de la gestion des protocoles de communication, et leurs applications pour contrôler les nombreuses sources installées sur un film. L’AFC vous propose une immersion dans cet univers où des termes comme "adresses réseau", "univers et canaux DMX" côtoient les automatiques, gobos, Depence et autres grandMA.

Dominik Moll et son chef opérateur Patrick Ghiringhelli reviennent sur leurs choix pour le tournage de "La Nuit du 12"
Mais qui a tué Clara Royer ?

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Le fidèle tandem Gilles Marchand (scénario) et Dominik Moll (scénario et réalisation) signe un polar ambitieux où, malgré la simplicité apparente de l’histoire, rien ne semble se dérouler comme prévu. La Nuit du 12 a enthousiasmé la critique à l’issue de sa présentation à Cannes Première *, et c’est aussi l’adaptation d’un ouvrage de Pauline Guéna (18.3 - Une année à la PJ – éditions Denoël) qui raconte le travail au quotidien des inspecteurs. Le film se concentrant sur une des enquêtes du livre. Menée par Bastien Bouillon et Bouli Lanners, elle va peu à peu laisser la place à une réflexion sur les rapports entre les hommes et les femmes. Patrick Ghiringhelli signe les images de cette fable tendue et noire, située entre Grenoble et Saint-Jean-de-Maurienne, une petite ville industrielle en fond de vallée alpine que des chats et l’ombre de Twin Peaks traversent parfois. (FR)

Hazem Berrabah, AFC, TSC, parle d’"Ashkal", de Youssef Chebbi
Le béton, les flics et le feu

Les entretiens au Festival de Cannes

Ashkal, de Youssef Chebbi, est un film qui prend comme décor un quartier particulier de la capitale tunisienne : "Les Jardins de Carthage", lotissement immobilier symbole de l’ancien régime, resté en plein chantier depuis la révolution de 2011. Cette enquête policière est aussi un film politique et social sur la Tunisie d’aujourd’hui, tout en y intégrant une dimension métaphysique et religieuse. C’est Hazem Berrabah, AFC, TSC, qui est derrière la caméra et il nous parle de ce film où les images donnent à ce quartier en chantier, un vrai premier rôle au cinéma. (FR).

Le directeur de la photographie Luis Arteaga, parle de son travail avec Mathieu Vadepied sur "Tirailleurs"
La guerre en VO

Les entretiens au Festival de Cannes

Pour son deuxième long métrage en tant que réalisateur (et après avoir réalisé une partie de la série "En thérapie"), l’ex-directeur de la photographie Mathieu Vadepied a choisi de raconter l’aventure de Sénégalais catapultés sous les drapeaux en 1914. Interprété à l’écran par Omar Sy (qu’il a notamment photographié sur Intouchables) et Alassane Diong, qui incarne son fils, le film se veut comme l’étude de personnages soudain plongés dans un contexte inconnu, plutôt qu’une re-création minutieuse de l’affrontement dans les tranchées de Verdun. Luis Arteaga s’occupe de mettre en image ce film qui se veut tout sauf épique... (FR)

Paul Guilhaume, AFC, évoque son travail sur "Les Cinq diables", de Léa Mysius
Vicky, Joanne, Julia et les autres

Les entretiens au Festival de Cannes

Film fantastique, film choral, et chronique d’un secret familial, Les Cinq diables s’enracine dans les paysages du massif de l’Oisans, dont les montagnes et l’eau glacée hantent régulièrement le film. Paul Guilhaume, AFC, fait de nouveau équipe avec la réalisatrice Léa Mysius pour mettre en image ce film dont la pandémie a chamboulé le tournage. Adèle Exarchopoulos y trouve un très beau rôle de mère aux passions endormies, tandis que la jeune et lumineuse Sally Dramé y interprète sa fille. Le film est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs. (FR)

Ruben Impens, SBC, évoque le tournage des "Huit montagnes", de Charlotte Vandermeersch et Félix Van Groeningen
Du roman à l’écran

Les entretiens au Festival de Cannes

Avant d’être écrivain, Paolo Cognetti était étudiant à l’école de cinéma de Milan. Ce n’est sans doute pas si anodin. Veillant "comme un bon ange gardien" selon Ruben Impens, SBC, sur le tournage des Huit montagnes, cet amoureux des sentiers alpins semble avoir trouvé, avec cette première adaptation cinématographique de son roman, un duo de réalisateurs sur la même longueur d’onde que lui. Le résultat est une ode en langue italienne aux sommets, un film sur l’amitié et les chemins imprévisibles de la vie. Luca Marinelli et Allessandro Borghi en sont les deux interprètes principaux. (FR)

La vidéo de la conférence "Le Retour au studio" est en ligne
A l’occasion du "Paris Image AFC Events" 2022, le 20 janvier

Actualités AFC

Dans le cadre des efforts environnementaux toujours plus concrets imposés par les grandes villes comme Paris, le cinéma français s’adapte progressivement. Ayant peu à peu délaissé puis démoli les studios, n’est-il aujourd’hui pas temps de rebâtir des pôles de production complets où studios, fournisseurs, magasins de décors et hébergement pour les équipes feraient faire du bien au bilan carbone désastreux des déplacements sur un film ? Image, décor, production et responsable de studio partagent leurs impressions... (FR)

Articles (30)

Entretien avec Martin Ruhe, ASC, à propos de "The Tender Bar", de George Clooney
Entretien filmé, en anglais, par François Reumont, pour l’AFC

Les entretiens de Camerimage

Martin Ruhe, ASC, a été le directeur de la photo de plusieurs films dirigés ou interprétés par George Clooney. Parmi ceux-ci, on peut citer The American, d’Anton Corbijn, Midnight Sky ou cette année The Tender Bar, tous deux réalisés par la star. Ce dernier film, tourné durant le confinement de 2020, est le portrait, dans les années1980, d’une famille de Long Island avec, comme narrateur et personnage principal, un garçonnet de huit ans (le jeune Daniel Ranieri, qui joue ici pour la première fois de sa vie). Ben Affleck interprète l’oncle idéal, tandis que Christopher Lloyd y campe un grand père facétieux. Une sorte de chronique douce amère de l’Amérique de ces années-là... (FR)

Entretien avec Sean Ellis, réalisateur et DoP de "Eight for Silver"
Filmé, en anglais, par François Reumont, pour l’AFC

Les entretiens de Camerimage

Eight For Silver est une variation sur le thème de la malédiction tzigane et celui de la bête du Gévaudan. Prenant comme décor un village français à la fin du 19e siècle, Sean Ellis en a à la fois assuré l’écriture, la réalisation et la mise en image. Ce film d’horreur très premier degré a été tourné intégralement en France en décors naturels et sur le plateau de Transpaset Angoulême, entre 2019 et 2020. Le réalisateur-directeur de la photographie nous parle de ce tournage en deux parties un peu particulier. (FR)

Au palmarès du 69e Festival de San Sebastián

Films AFC dans les festivals

Lors de la soirée de clôture de la 69e édition du Festival International du Film de San Sebastián, samedi 25 septembre 2021, le jury, présidé par la cinéaste Dea Kulumbegashvili, a décerné la Coquille d’or au film Crai nou (Lune bleue), réalisé par Alina Grigore et photographié par Adrian Paduretu, et celle d’argent à la réalisatrice Tea Lindeburg pour Du som er i himlen (Comme au paradis), photographié par Marcel Zyskind, DFF. Claire Mathon, AFC, s’est vue attribuer, quant à elle, le Prix de la meilleure photographie pour son travail sur Enquête sur un scandale d’état, de Thierry de Peretti.

Martin Scorsese enthousiasmé par "Soleil Ô", de Med Hondo
Par François Catonné, AFC

Rencontres, Projections, Diffusions

Soleil Ô est le premier film que j’ai fait comme directeur de la photo, avant d’être assistant opérateur pendant… neuf ans. Un film fait à cinq, financé par Med Hondo avec ses cachets de doublage (Morgan Freeman, Eddy Murphy). Le film a été restauré et sauvé de la destruction par la Fondation de Martin Scorsese. Voici la traduction de ce qu’il en disait en 2017. Un cycle Med Hondo est projeté au cinéma Le Grand Action : quatre films dont j’ai photographié les trois premiers.

Arri à la 74e édition du Festival de Cannes

Technique

Clap de fin pour cette 74e édition du Festival de Cannes qui a mis les femmes à l’honneur ! Julia Ducournau, grande gagnante de la Palme d’or pour Titane, photographié par Ruben Impens, SBC, en Alexa Mini LF, est la seconde femme de l’Histoire à remporter ce prestigieux prix depuis Jane Campion, en 1993, pour La Leçon de piano. La Caméra d’or a été attribuée à la réalisatrice Antoneta Alamat Kusijanović pour son premier long métrage, Murina, tourné en Alexa Mini par Hélène Louvart, AFC. Arri, qui était présent comme chaque année au plus grand festival du film du monde, félicite les réalisateurs et les membres des équipes des films sélectionnés et primés. Une grande majorité a été tournée avec du matériel Arri. En Compétition officielle, dix-neuf longs métrages sur vingt-quatre ont utilisé des caméras Arri.

Jean-François Hensgens, AFC, SBC, témoigne de sa collaboration avec Joachim Lafosse sur "Les Intranquilles"
Damien, Leila et les autres

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Avec son neuvième long métrage baptisé Les Intranquilles, le cinéaste belge Joachim Lafosse fait son entrée en Compétition officielle cannoise. Même s’il a déjà été sélectionné dans les sections parallèles, (comme avec L’Économie du couple, à la Quinzaine des Réalisateurs, en 2016), c’est la première fois qu’il tentera de décrocher une Palme d’Or. Jean-Francois Hensgens, AFC, SBC, qui fait partie de sa "tribu" de cinéma, vient nous expliquer comment ce dernier film s’est tourné, avec beaucoup d’échanges et d’intensité entre le jeu et la caméra.

Evgenia Alexandrova évoque son travail sur "Mi iubita, mon amour", de Noémie Merlant

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Mi iubita, mon amour, de Noémie Merlant, était programmé dans les Séances Spéciales de la Sélection officielle du 74e Festival de Cannes. Evgenia Alexandrova, sa directrice de la photographie – issue de La Fémis en 2016 –, évoque dans le texte qui suit sa rencontre avec la réalisatrice et revient sur leurs partis pris de mise scène et en images du film, comme sur ses choix artistiques et techniques. (NDLR)

Sébastien Goepfert nous parle du tournage du film de Leyla Bouzid, "Une histoire d’amour et de désir"

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Sorti du département image de La Fémis en 2011, Sébastien Goepfert fait ses armes comme chef opérateur sur des courts métrages d’étudiants de son école. Il éclaire les premiers longs métrages de Leyla Bouzid, A peine j’ouvre les yeux, et de Hubert Charuel, Petit paysan, l’un et l’autre issus de la même promotion. Pour cette deuxième collaboration avec la réalisatrice, Sébastien Goepfert explore la possible transcription visuelle de la sensualité. Une histoire d’amour et de désir clôture la 60e édition de la Semaine de la Critique. (BB)

Entretien avec Denis Lenoir, AFC, ASC, ASK, à propos de "Bergman Island", de Mia Hansen-Løve
Les solstices de Farö, par François Reumont, pour l’AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Bergman Island est le septième film de la réalisatrice Mia Hansen-Løve. Cette ballade pour cinéphiles prend comme décor unique l’île de Farö, où le maître suédois a vécu, filmé et repose depuis sa mort en 2007. Un pèlerinage incarné à l’écran par le couple Tim Roth et Vicky Krieps ; interprétant eux-mêmes un couple de cinéastes qui ne peut qu’évoquer celui que la réalisatrice forma jadis avec Olivier Assayas. Denis Lenoir, AFC, ASC, ASK, fidèle compagnon de route à la fois de l’un et de l’autre, nous raconte les particularités de ce film d’été scandinave. (FR)

Films (8)

Les Cinq diables

de Léa Mysius
Produit par Canal+, CNC, Ciné+, F Comme Film, Cinéventure, Trois Brigands Productions, Division, Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma
Photographié par

Paul Guilhaume, AFC

Ava

de Léa Mysius
Produit par F Comme Film - Trois Brigands Productions
Photographié par

Paul Guilhaume, AFC