Hélène Vincent

Interprétation

Résultats de la recherche

Articles (7)

"L’Astronaute", de Nicolas Giraud, photographié par Renaud Chassaing, AFC : "Station Limousin direction Etoiles", en large format et Zeiss Supreme Radiance

Optiques

Un ingénieur propulsion chez Ariane Group rêve d’aller dans l’espace. L’Agence spatiale européenne n’a pas voulu de lui à l’époque, certes, alors il se construit une capsule dans la grange de la ferme familiale. Doux dingue ? Comme cet ancien astronaute qui sort de sa retraite pour le conseiller, l’équipe aussi hétéroclite que déterminée qui l’entoure croit en lui, en son talent et sa discipline.

Micro Salon 2013 en images, un 4e album

2013

Après des vues du 13e Micro Salon prises au niveau - 1 et au rez-de-chaussée de La fémis, la suite du reportage photographique de Pauline Maillet vous invite à retrouver participants et invités sur les espaces situés au niveau + 1 et une partie du niveau + 2. Suivez le guide...

Entretien avec la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, à propos du film "Copacabana" de Marc Fitoussi
En sélection de la Semaine de la Critique 2010

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Hélène Louvart a photographié les films de Sandrine Veysset, Marc Recha, Dominique Cabrera, Christian Vincent (entre autres !) et tout récemment le dernier film de Wim Wenders.
Marc Fitoussi signe avec Copacabana son deuxième long métrage. Après avoir été scénariste pour la télévision, il réalise des courts métrages puis un premier long métrage en 2006 La Vie d’artiste avec Sandrine Kiberlain, Denis Podalydès et Emilie Dequenne.
Copacabana réunit, pour la première fois à l’écran, Isabelle Huppert et sa fille Lolita Chammah et, pour une première collaboration, Marc Fitoussi et Hélène Louvart.

Cannes 2010 : les sections parallèles annoncent leur sélection

festival de Cannes 2010

Outre les films précédemment retenus par le Festival de Cannes dans la sélection officielle, on compte quatre films français parmi les 22 sélectionnés à la Quinzaine des réalisateurs et quatre sur les neuf films que proposera la Semaine de la critique.
A noter que Copacabana de Marc Fitoussi, qui sera présenté à la Semaine de la critique, a été photographié par Hélène Louvart, AFC, et que Le Nom des gens de Michel Leclerc, photographié par Vincent Mathias, AFC, en fera l’ouverture.

Salamandra
de Pablo Agüero, photographié par Hélène Louvart, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Après sa sortie de Louis-Lumière en 1985, Hélène Louvart, AFC, a fait ses classes dans le documentaire et le court métrage. Elle a signé depuis la photographie d’une quarantaine de films de fiction. Parmi ceux-ci, on note une collaboration fidèle avec Sandrine Veysset, Dominique Cabrera, ainsi que des tournages avec Christian Vincent et Jacques Doillon. Après Pau et son frère en 2002, puis Dans les champs de bataille et La Blessure en 2004, elle revient en sélection cannoise avec Salamandra, un film argentin à la Quinzaine des réalisateurs.

Articles (30)

Claire Mathon, AFC, looks back at her choices in shooting Alain Guiraudie’s "Miséricorde”
By Céline Bozon, AFC, and Hélène de Roux

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

“You’re not taking the road tonight ?”, and now that Jérémie’s stay in his childhood village, where he’s come to attend the funeral of his former boss, lasts longer than expected. As he wanders the autumn forest in search of porcini mushrooms and pays incongruous visits to his childhood friends, he weaves a web of desires and frustrations whose threads seem to escape him. For their third film together, after L’Inconnu du lac and Rester vertical, Alain Guiraudie and Claire Mathon plunge us back into a film noir whose exploration is infinite, and whose astonished faces will mark us for a long time to come.

Hélène Louvart, AFC, reflects on the shooting of “Motel Destino”, by Karim Aïnouz
By Brigitte Barbier, for the AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

After a diversion through England to shoot Firebrand, which was selected for the official competition last year on the Croisette, Karim Aïnouz returns to his homeland to direct Motel Destino, a colourful erotic thriller shot very close to his hometown of Fortaleza, Brazil. It marks the third collaboration between the director and cinematographer Hélène Louvart, AFC, aiming to (re)create the visual universe of an unusual place and to convey the human relationships that take place there, filled with humour and tension. For the second year running, Karim Aïnouz’s work has been selected for the Official Competition, at the 77th edition of the Cannes Film Festival. (BB)

Hélène Louvart, AFC, revient sur le tournage de "Motel Destino", de Karim Aïnouz
Par Brigitte Barbier, pour l’AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

Après un détour par l’Angleterre pour tourner Firebrand / Le Jeu de la Reine, en sélection officielle l’an dernier sur la Croisette, Karim Aïnouz revient dans son pays pour y réaliser Motel Destino, un thriller érotique haut en couleur tourné tout près de sa ville natale, Fortaleza, au Brésil. C’est pour une troisième collaboration que la cheffe opératrice Hélène Louvart, AFC, s’engage au côté du réalisateur brésilien pour (re)créer l’univers visuel d’un lieu insolite et rendre sensible les relations humaines qui s’y passent, faite d’humour et de tensions. Pour la deuxième année consécutive, Karim Aïnouz est sélectionné en Compétition officielle pour cette 77e édition du Festival de Cannes. (BB)

Claire Mathon, AFC, revient sur ses choix pour mettre en images "Miséricorde", d’Alain Guiraudie
Par Céline Bozon, AFC et Hélène de Roux

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

« Tu ne vas pas prendre la route ce soir ? », et voici que le séjour de Jérémie dans son village d’enfance, où il est venu assister aux obsèques de son ancien patron, dure plus que prévu. A force d’arpenter la forêt automnale à la recherche de cèpes et de rendre des visites incongrues à ses copains d’enfance, il tisse une toile de désirs et de frustrations dont les fils semblent lui échapper.
 Pour leur troisième film ensemble après L’Inconnu du lac et Rester vertical, Alain Guiraudie et Claire Mathon nous replongent dans un (film) noir dont l’exploration est infinie, et dont les visages étonnés qui s’en détachent nous marqueront longtemps.

Michaël Capron discusses his work on Wei Liang Chiang’s "Mongrel"

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

After graduating from the Image department of The Fémis school in 2010, Michaël Capron signs his sixth feature film as director of photography with Mongrel, by Wei Liang Chiang - co-directed by You Qiao Yin -, a film selected for the Director’s Fortnight at the 2024 Cannes Film Festival. Having previously been on the Croisette, he also served as cinematographer on Vincent Le Port’s film Bruno Reidal, selected for the Critics’ Week in 2021. (Editor’s note)

Michaël Capron évoque son travail sur "Mongrel", de Wei Liang Chiang

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

Après avoir intégré le département Image de La Fémis, dont il sort diplômé en 2010, Michaël Capron tourne son sixième long métrage en tant que directeur de la photographie avec Mongrel, de Wei Liang Chiang – coréalisé par You Qiao Yin –, film sélectionné à la Quinzaine des Cinéastes 2024. Déjà venu sur la Croisette, il a également été directeur de la photographie sur le film de Vincent Le Port, Bruno Reidal, en sélection à la Semaine de la Critique en 2021. (NDLR)

Marine Atlan reflects on her pictorial direction of Alexis Langlois’s "Queens of Drama"
By Hélène de Roux for the AFC

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

2055 : Youtuber Steevy Shady recounts for his followers the tormented passion between Mimi Madamour, a starlet born of a Star Academy-type TV talent show, and Billie, a punk rocker who performs in lesbian clubs, from the early 2000s to 2015, then 2055. From the meteoric rise to the disgrace of each of them successively, this glittering musical comedy draws on flashy pop references and playfully mixes eras and image regimes to paint, under its parodic guise, a most political love story. (HdR)

Marine Atlan revient sur sa mise en images du film d’Alexis Langlois, "Les Reines du drame"
Par Hélène de Roux

Les entretiens au Festival de Cannes 2024

2055 : le youtubeur Steevy Shady retrace pour ses followers la passion tourmentée entre Mimi Madamour, starlette née d’un télé-crochet type Nouvelle Star, et Billie, rockeuse punk qui se produit en club lesbien, du début des années 2000 à 2015, puis 2055. De l’ascension fulgurante à la disgrâce de l’une puis de l’autre, cette comédie musicale étincelante convoque les références pop clinquantes et mélange les époques et les régimes d’images de manière jouissive, pour peindre, sous ses dehors de parodie, une histoire d’amour des plus politiques. (HdR)

"Neige", Molière de la Création visuelle et sonore 2024

Scènes et Lumières

Dans le cadre de la 35ᵉ cérémonie des Molières, qui s’est déroulée le 6 mai 2024 au Théâtre des Folies Bergère, à Paris, le Molière de la Création visuelle et sonore – qui réunit depuis dix ans décors et/ou scénographie, costumes, lumières et son – a été attribué à Neige. La mise en scène étant de Pauline Bureau, la scénographie et les décors sont signés Emmanuelle Roy, les costumes, Alice Touvet, les lumières, Jean-Luc Chanonat, les prises de vues subaquatiques, Florence Levasseur, la composition sonore, Vincent Hulot.

Articles (7)

"L’Astronaute", de Nicolas Giraud, photographié par Renaud Chassaing, AFC : "Station Limousin direction Etoiles", en large format et Zeiss Supreme Radiance

Optiques

Un ingénieur propulsion chez Ariane Group rêve d’aller dans l’espace. L’Agence spatiale européenne n’a pas voulu de lui à l’époque, certes, alors il se construit une capsule dans la grange de la ferme familiale. Doux dingue ? Comme cet ancien astronaute qui sort de sa retraite pour le conseiller, l’équipe aussi hétéroclite que déterminée qui l’entoure croit en lui, en son talent et sa discipline.

Micro Salon 2013 en images, un 4e album

2013

Après des vues du 13e Micro Salon prises au niveau - 1 et au rez-de-chaussée de La fémis, la suite du reportage photographique de Pauline Maillet vous invite à retrouver participants et invités sur les espaces situés au niveau + 1 et une partie du niveau + 2. Suivez le guide...

Entretien avec la directrice de la photographie Hélène Louvart, AFC, à propos du film "Copacabana" de Marc Fitoussi
En sélection de la Semaine de la Critique 2010

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Hélène Louvart a photographié les films de Sandrine Veysset, Marc Recha, Dominique Cabrera, Christian Vincent (entre autres !) et tout récemment le dernier film de Wim Wenders.
Marc Fitoussi signe avec Copacabana son deuxième long métrage. Après avoir été scénariste pour la télévision, il réalise des courts métrages puis un premier long métrage en 2006 La Vie d’artiste avec Sandrine Kiberlain, Denis Podalydès et Emilie Dequenne.
Copacabana réunit, pour la première fois à l’écran, Isabelle Huppert et sa fille Lolita Chammah et, pour une première collaboration, Marc Fitoussi et Hélène Louvart.

Cannes 2010 : les sections parallèles annoncent leur sélection

festival de Cannes 2010

Outre les films précédemment retenus par le Festival de Cannes dans la sélection officielle, on compte quatre films français parmi les 22 sélectionnés à la Quinzaine des réalisateurs et quatre sur les neuf films que proposera la Semaine de la critique.
A noter que Copacabana de Marc Fitoussi, qui sera présenté à la Semaine de la critique, a été photographié par Hélène Louvart, AFC, et que Le Nom des gens de Michel Leclerc, photographié par Vincent Mathias, AFC, en fera l’ouverture.

Salamandra
de Pablo Agüero, photographié par Hélène Louvart, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Après sa sortie de Louis-Lumière en 1985, Hélène Louvart, AFC, a fait ses classes dans le documentaire et le court métrage. Elle a signé depuis la photographie d’une quarantaine de films de fiction. Parmi ceux-ci, on note une collaboration fidèle avec Sandrine Veysset, Dominique Cabrera, ainsi que des tournages avec Christian Vincent et Jacques Doillon. Après Pau et son frère en 2002, puis Dans les champs de bataille et La Blessure en 2004, elle revient en sélection cannoise avec Salamandra, un film argentin à la Quinzaine des réalisateurs.

Films (7)

Revenir

de Jessica Palud
Produit par Fin Août Productions, Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma
Photographié par

Victor Seguin, AFC