Zeiss Série "Grande Ouverture"

Optiques

Index des termes :

Zeiss GO;Zeiss grande ouverture;Zeiss grandes ouvertures;série Zeiss GO;Série GO;optiques Zeiss Distagon

Résultats de la recherche

Articles (30)

"Killer Coaster", une comédie noire et à paillettes mise en couleurs par Christophe Graillot avec des objectifs Zeiss Radiance

Optiques

Les sœurs Lamy plongées dans une affaire de meurtres en série horrifiques chez les forains de Palavas-les-Flots, pendant la Coupe du monde de football de 1998 [la seule, la vraie NDLR] : cette seule description dit tout, et finalement, pas grand-chose, de l’objet inattendu qu’est la série "Killer Coaster", co-écrite et réalisée par Nikola Lange pour Amazon Prime. Haute en couleurs au propre comme au figuré, la série allie une certaine imagerie "Redneck" à l’enquête burlesque à la française, et la poésie des manèges qui brillent la nuit aux cadavres toutes entrailles dehors. Christophe Graillot, directeur de la photographie familier des plateaux à hautes exigences esthétiques et techniques, fait ses classes dans le film de genre et n’a peur ni du noir, ni du fuchsia-turquoise-paillettes, patinés par l’alliance d’une Arri Alexa 35 et des optiques Zeiss Radiance. (HdR)

"Moshari", un survival postapocalyptique bangladais filmé par Ejaz Mehedi en Zeiss CP.3
Mais qui est le vampire ?

Optiques

A la lecture du scénario de Moshari, Ejaz Mehedi, directeur de la photographie autodidacte, a tout de suite vu que son auteur et réalisateur Nuhash Humayun et lui tenaient le projet sur lequel ils pourraient enfin collaborer. Tourné en cinq jours à Dhaka City avec une série Zeiss CP.3 et une RED Epic Mysterium X, ce court métrage d’horreur bangladais réserve sa généreuse part de sursauts et de frissons mais, comme le genre le demande, ses visions cauchemardesques sont autant de métaphores pour parler de sujets politiques, pour qui veut bien y regarder à deux fois. HdR

Stephan Massis, AFC, parle de deux tournages en Zeiss Supreme Radiance

Optiques

Série noire filmée à deux caméras mobiles en Forêt-Noire d’un côté, drame caniculaire provençal cadré au cordeau sur tête à manivelles de l’autre, la série en 4x52 mn "Les Disparus de la Forêt-Noire" (lauréate du Grand prix du Festival Polar de Cognac), d’Ivan Fegyvères, et le téléfilm Une confession, réalisé par Hélène Fillières, pourraient difficilement être plus éloignés l’un de l’autre en termes visuels – sans parler de la température ambiante. Ces différences n’ont pas empêché leur directeur de la photographie commun, Stephan Massis, AFC, de choisir les mêmes Zeiss Supreme Radiance conjugués à une Sony Venice pour les filmer. Devant les images projetées sur le grand écran d’Amazing Digital en compagnie de Fred Savoir, étalonneur sur les deux projets, il nous a expliqué comment cette expérimentation a porté ses fruits.

Le directeur de la photographie Armin Franzen tourne en large format et Zeiss Supreme
Armin Franzen, le large format, des Zeiss Supreme et des sous-mariniers en proie au doute : le risque de filmer "Das Boot", saison 3

Optiques

Alors que les sous-marins de "Das Boot" quittaient définitivement les quais de La Rochelle, le directeur de la photo Armin Franzen rejoignait l’équipage pour la première partie de la troisième saison de la série. Il nous a expliqué comment il a contribué à l’évolution du look de la série, au cours de laquelle les personnages et leurs émotions traversent la tragédie de la Deuxième Guerre mondiale, et ce qu’implique de délivrer du travail de qualité en nos temps de "peak TV".

Un nouvel objectif dans la gamme cinéma chez Zeiss, le Supreme Prime 15 mm T1,8

Optiques

Zeiss présente son tout dernier objectif cinéma, le Zeiss Supreme Prime 15 mm T1,8, qui vient compléter la famille des objectifs Supreme Prime, réputés pour leur qualité exceptionnelle, leur légèreté et leur polyvalence. Avec cette série de quatorze optiques de cinéma haut de gamme, allant du 15 mm au 200 mm à une ouverture maximale de T1,5 à T2,2, Zeiss couvre un éventail complet des focales attendues par les directeurs et directrices de la photographie du monde entier.

Dans l’actualité de Transpacam et Transpagrip, groupe Transpa

Technique

Dans l’actualité du groupe Transpa, entre autres, l’arrivée chez Transpacam de la Sony Venice 2, de nouvelles optiques de la série Zeiss Radiance T1,5, de la série Leitz Prime T1,8, de la série Angénieux Prime T1,8, et du zoom Angénieux large format 37-102 mm T2,9. Chez Transpagrip, arrivée de la grue télescopique Scorpio 45 pieds et de la tête Mini-Head stabilisée de Scorpio.

La mélancolie bleue du Gujarat, filmée en Zeiss CP.3

Optiques

En compétition dans la sélection Documentary Shorts à Camerimage cette année, Testimony of Ana a pour personnage principal une dame âgée vivant dans une région rurale de l’État du Gujarat, sur la côte nord-ouest de la péninsule indienne. Peu à peu, au travers de sa parole, de ses prières et d’aperçus de son quotidien, le spectateur comprend le cauchemar qu’elle a traversé il y a quelques années, quand elle fut la proie d’une chasse aux sorcières. Filmé durant la mousson avec une Canon C300, une série de cinq focales Zeiss CP.3 et en (rare) lumière naturelle, le film dépeint également une campagne paisible, d’un vert et d’un bleu profonds, à la fois fertile et menacée par la corruption des hommes qui maltraitèrent Ana.

Articles (27)

Ben Smithard, BSC, parle de son travail en Zeiss Supreme Prime pour "The Father", de Florian Zeller

Optiques

The Father est l’histoire d’une lente perte de repères. Comment utiliser lumière, couleurs et mouvements de caméra pour créer anxiété et confusion ? Le directeur de la photographie Ben Smithard, BSC, nous parle de son travail sur le film de Florian Zeller, qui vient de remporter l’Oscar du Meilleur scénario et celui du Meilleur acteur pour Anthony Hopkins. Après le long métrage tiré de la série Downton Abbey, c’était la deuxième fois que Ben Smithard alliait une caméra Sony Venice à une série Zeiss Supreme Prime.

Paolo Carnera, AIC, partage son expérience en Zeiss Supreme Prime

Optiques

Paolo Carnera, AIC, partage son expérience sur le film The White Tiger (Netflix), réalisé par Ramin Bahrani d’après le roman éponyme d’Aravind Adiga, situé et tourné dans le nord de l’Inde pour la plus grande part. C’était le 2e tournage de Paolo avec le réalisateur et son premier avec une série Zeiss Supreme Prime (fournie par Panalight à Rome).

Envol musical et sensuel à la Philharmonie de Paris, filmée par Christophe Graillot avec une série Zeiss Supreme Prime Radiance

Optiques

Le directeur de la photographie Christophe Graillot a choisi une série Zeiss Supreme Prime Radiance pour filmer Quinte et sens - Une symphonie pour les éléments, film produit par Camera Lucida pour Arte*, à l’initiative d’Éric Picard, et réalisé par Gordon et François-René Martin. Tournée en huit jours à l’été 2020, cette fresque musicale emmène le spectateur du sous-sol au toit de la Philharmonie aux côtés des musiciens de l’Orchestre de Paris, qui se sont prêtés au jeu avec un enthousiasme mûri pendant le confinement du printemps précédent.

Retour sur la conférence Zeiss où Laurent Tangy, AFC, parle de son expérience avec les Supreme Prime Radiance
Par Margot Cavret

Camerimage 2020

Pour leur troisième collaboration, le réalisateur Cédric Jimenez et le chef opérateur Laurent Tangy, AFC, ont tourné le film BAC Nord en Sony Venice, équipée de la toute dernière série de Zeiss, les Supreme Prime Radiance. L’occasion pour Camerimage et le fabricant d’optiques, représenté par Hélène de Roux, de réunir Laurent Tangy et son DIT-étalonneur Yov Moor, pour parler du look du film, appuyé sur le rendu de ces nouveaux objectifs.

L’actualité de Zeiss cet été

Optiques

Dans l’actualité de Zeiss cet été, trois nouvelles optiques viennent compléter la série Zeiss Supreme Primes, utilisée sur un nombre croissant de tournages, et des vidéos en ligne de discussions avec des directeurs de la photographie et de démonstration de nos produits.

Le directeur de la photographie Franck A. Onouviet parle de son travail sur la série ivoirienne "MTV Shuga Babi", tournée avec des Zeiss Supreme Primes

Optiques

Directeur de la photographie gabonais travaillant en Afrique et en France, Franck A. Onouviet a éclairé et cadré la série "MTV Shuga Babi", diffusée en décembre 2019 sur RTI 2 et CanalSat (et disponible aujourd’hui sur YouTube). Parti deux mois avec sa propre caméra Panasonic EVA 1, deux Panasonic VariCam LT, de la lumière et des optiques Zeiss Supreme Primes fournies par PhotoCineRent, Franck a tourné les huit épisodes principalement à l’épaule.

Zeiss s’entretient avec Pierre Edelmann et Clément Menu

Propos et entretiens

Pierre Edelmann, directeur de la photographie, et Clément Menu, premier assistant opérateur, possèdent l’un une Arri Alexa LF et l’autre une série Zeiss Supreme Prime. En tandem depuis leurs années communes à l’ESRA, où ils ont connu la transition entre le Super 16 et la HD en 2/3 de pouce, puis la RED One pour le premier court métrage, ils nous ont expliqué quels intérêts ils trouvent dans un système de prise de vues en "format large" et le parti qu’ils en tirent pour les productions auxquelles ils prennent part, en majeure partie des publicités. (HdR)

Articles (30)

Zeiss s’entretient avec Jean-Marc Selva, AFC, au 31e Camerimage

Optiques

À l’occasion de sa venue à Camerimage 2023, Jean-Marc Selva, AFC, s’est entretenu avec Zeiss de son métier de directeur de la photographie, et de la manière dont il aborde son travail sur des films étrangers, notamment indiens, se considérant autant passeur culturel que traducteur en images.

Au palmarès de Séries Mania 2024

Films AFC dans les festivals

Lors de la cérémonie de clôture de l’édition 2024 de Séries Mania, vendredi 22 mars à Lille, le jury, présidé par le réalisateur américain Zal Batmanglij, a remis le Grand Prix de la Compétition internationale à la série franco-hongroise "Rematch", réalisée par Yan England et photographiée par Jérôme Sabourin, CSC. Il a par ailleurs décerné la Meilleure série de la Compétition française à "Machine", réalisée par Fred Grivois et photographiée par Martin Roux, AFC.

Les entretiens AFC au festival "Séries Mania", de Lille Jacques Girault évoque la mise en images de la série "Dans l’ombre", réalisée par Pierre Schoeller
"Les hommes du président", par François Reumont

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Avec "Dans l’ombre", le réalisateur Pierre Schoeller (Exercice de l’Etat, Un peuple et son roi...) adapte le livre éponyme de l’ex-premier ministre Edouard Philippe et de son conseiller d’alors, Gilles Boyer. Cette série de six épisodes produite pour France Télévision plonge dès les premières images le spectateur au cœur d’une primaire de la droite française. C’est le directeur de la photographie Jacques Girault qui en a signé les images. Il vient nous parler des enjeux d’un tel projet, et de cette première collaboration avec ce réalisateur expérimenté dans le domaine du film politique... (FR)

Les entretiens AFC au festival "Séries Mania", de Lille Martin Roux, AFC, revient sur ses choix pour mettre en image la série "Machine", de Fred Grivois
"Le kung-fu peut-il sauver le prolétariat ?", par François Reumont

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Concept un peu baroque que cette "Machine", de Fred Grivois, coécrite avec Thomas Bidegain et Valentine Monteil. Mélangeant intimement les codes et les combats des films de kung-fu et ceux du drame social le plus pur, cette série s’attache à nous faire découvrir une ex militaire en fuite qui retourne dans la petite ville de ses ancêtres pour échapper aux troupes du GIGN qui la traquent... C’est en y dénichant un poste d’intérimaire en usine qu’elle y fait la connaissance d’un charismatique contremaître marxiste - ex-héroïnomane - confronté à la menace de reprise d’un grand groupe coréen. Incarné à l’écran par Margot Brancilhon et Joey Starr, le projet emprunte un chemin narratif et visuel assez inattendu sous la houlette de Martin Roux, AFC. Ce dernier nous fait part de son expérience sur cette série de 6 x 48 mn (diffusion prochaine sur Arte) dont les deux premiers épisodes ont été présentés en compétition officielle française à Séries Mania *. (FR)

Les entretiens AFC au festival "Séries Mania", de Lille Philippe Piffeteau, AFC, revient sur le tournage de la série "Homejacking", réalisée par Hervé Hadmar
"Home, Sweet Home", par François Reumont

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Présent en compétition française à Lille, la série "Homejacking", produite pour Orange Cinéma Séries, est une variation qui s’inspire de l’éternel Rashomon et de sa narration du même fait divers par plusieurs personnages différents. C’est le réalisateur Hervé Hadmar (Pigalle la nuit, Au-delà des murs) qui est aux manettes, sans avoir cette fois-ci écrit le scénario. La série installant son récit autour d’une luxueuse maison d’architecte dont les occupants recèlent un passé bien sombre. Philippe Piffeteau, AFC, signe les images de ce thriller composé de nombreuses strates narratives. La série de six épisodes de 35 minutes est diffusée à partir du 7 avril sur la plateforme française. (FR)

Camerimage 2024, ouverture des inscriptions pour soumettre un film

Camerimage 2024

Le festival EnergaCAMERIMAGE, dont la 32e édition est programmée pour avoir lieu à Toruń (Pologne) du 16 au 23 novembre 2024, a annoncé l’ouverture de la procédure de sélection des films. Réalisateurs et directeurs de la photographie – à leurs débuts ou confirmés –, producteurs, distributeurs, étudiants, sont dès à présent invités à soumettre au festival un de leurs films de fiction, documentaires, vidéos musicales, pilotes ou premiers épisodes de série TV et films d’études de cinéma.

Recap of IAGA 2024 in London
By Richard Andry, AFC

La fédération Imago

The Annual General Assembly of Imago (IAGA) – the International Federation of Cinematographers – was held in London from 14-15 February 2024, hosted by the BSC. Richard Andry, who represented the AFC alongside Jean-Marie Dreujou, Eric Guichard (Imago’s Controller) and Denis Lenoir (Board member), has written the following detailed and illustrated recap of this event.

Films (12)