Carlo Varini

Direction de la photographie

Résultats de la recherche

Films (46)

Articles (58)

Passing of Carlo Varini, AFC Cinematographer

Carlo Varini

It is with great sadness that we learned of the death of our colleague, cinematographer Carlo Varini, AFC, due to a tragic accident that occured on Sunday, May 18, 2014. He was sixty-seven years old.

Nappes en papier, épingle de nourrice et premières fois...
Un entretien avec Vincent Jeannot, AFC

Entretiens avec des directeurs de la photographie

Vincent Jeannot, directeur de la photographie, fait partie de ces membres de l’AFC, et ce depuis presque un an, qui ne se font jamais prier pour joindre le geste à la parole et répondre avec enthousiasme à l’une ou l’autre des sollicitations qui convergent rue Francœur, notamment celles venant de nos membres associés.
C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés face à face, en juin dernier, au cours d’un déjeuner auquel Kodak nous avait conviés afin de préparer une rencontre avec la presse professionnelle.

Mrinal Sen... et ses opérateurs, dont K. K. Mahajan
Par Marc Salomon, membre consultant de l’AFC

In memoriam

Mrinal Sen était le troisième des grands réalisateurs historiques originaires du Bengale, avec Satyajit Ray et Ritwik Ghatak, tous trois de la même génération et révélés dans les années 1950. Il est décédé dimanche 30 décembre 2018 à l’âge de 95 ans et laisse une filmographie comprenant une trentaine de films où l’on remarquera sa fidélité à un chef opérateur - K. K. Mahajan -, sur seize d’entre eux, tournés entre 1969 (Monsieur Shome) et 1989 (Ek Din Achanak). Mais en 1986, c’est Carlo Varini, AFC, qui signa la photographie de Genesis, une coproduction avec la France et la Suisse tournée au Rajasthan.

Actions n°20
Darius Khondji et Carlo Varini

Propos et entretiens

Avec un reportage consacré à Darius Khondji qui livre ses réflexions sur la lumière et la couleur. Egalement à l’honneur dans ce magazine : Carlo Varini. Il y analyse "Le Dernier combat" de Luc Besson, dont il était le directeur de la photographie, en revenant sur les choix de lumière et les conditions du tournage de ce film.

L’âme des Summilux ou une visite chez CW Sonderoptic - Leica
Par Rémy Chevrin et Nathalie Durand, membres de l’AFC

Technique

Une invitation lancée par Gerhard Baier, dirigeant de CW Sonderoptic, relayée par son représentant en France Tommaso Vergallo, la sortie d’un nouveau boîtier chez Leica, partenaire de CW Sonderoptic fabricants de la série Summilux-C, tout était réuni pour profiter pleinement des installations de cette entreprise dynamique installée non loin de Francfort dans la région de la Hessen en Allemagne.

AFC Newsletter Editorial, September 2015
By Nathalie Durand, co-president of the AFC

Editoriaux de la Lettre

When I was a camera assistant, I remember watching the dailies at the end of a day of shooting. I would take my scooter or my car, go to Epinay, go up the stairs that led to the screening room, where I would wait with a knot in my stomach for the room to go dark and see the raw images, with no sound, where I would see the scenes we had shot the previous day, and my relief when we had gotten it right, and the desire to melt into the darkness when we hadn’t. Those are my first memories of Éclair.

L’éditorial de la Lettre de septembre 2015
Par Nathalie Durand, AFC

Editoriaux de la Lettre

Quand j’étais assistante, je me souviens de ces séances de rushes après la journée de tournage, prendre le scooter, la voiture, aller jusqu’à Epinay, monter les escaliers qui mènent à la salle de projection, attendre le ventre noué, le noir qui se fait, le premier clap, les images brutes, sans son, la découverte des plans tournés la veille, le soulagement quand le point est là, l’envie de se fondre dans le noir quand il n’y est pas. Voilà, pour moi c’est ça les premiers souvenirs d’Eclair.

L’éditorial de la Lettre de juin 2015 N° 5
Par Nathalie Durand, coprésidente de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

L’exposition "Lumière" au Grand Palais nous replonge aux sources de ce qui fait notre métier. Depuis plus de cent ans maintenant, les opérateurs rendent compte de l’état du monde. Dans ces premières images en mouvement se tient déjà la force d’un art. Aujourd’hui paraît Lumières n° 5. N° 5, comme un parfum envoûtant de cinéma et de lumière !

L’éditorial de la Lettre de mai 2015 Ouverture
Par Nathalie Durand, Laurent Chalet et Vincent Mathias, coprésidents de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

L’ouverture, nous en parlons souvent. L’ouverture vers les nouveaux talents, vers ceux dont la filmographie se situe hors des sentiers battus, vers un cinéma reflet d’une société en constante évolution. Force est de reconnaître que l’AFC est reconnue, écoutée. Elle est associée au cinéma de qualité, à une profession qui affirme ses spécificités et qui veut tirer les films toujours vers le haut.

Two Pictures a Day in Amman
First week

Two Pictures a Day in Amman

Gilles Porte, AFC, and Samuel Lahu, his Assistant Cameraman, are currently shooting in Jordan. They have agreed to send us two images extracted from the daily photographic journal they are keeping during the shooting of the film 3000 Nights, directed by Mai Masri. Have a look of their first week of work.

Retour sur le Festival de Cannes 2014 pour Arri

Nos associés à Cannes

Au Festival de Cannes cette année, plus de 75 % des films dans la sélection officielle et Un Certain Regard étaient tournés avec du matériel Arri, film ou numérique, et la majorité de ceux-ci en Alexa. Presque la moitié de tous les films en compétition ont utilisé les optiques Arri, inclus le lauréat de la Palme d’Or Winter Sleep, pour lequel le directeur photo Gökhan Tiryaki a choisi les Master Prime de Arri/Zeiss. Les films en sélection provenaient de plus 30 pays allant des Etats-Unis au Kazakhstan et du Japon à la Mauritanie.

Two Pictures a Day in Amman (1)
Semaine 1

Two Pictures a Day in Amman

Gilles Porte, AFC, et Samuel Lahu, son assistant opérateur, sont actuellement en tournage en Jordanie. Ils se sont accordés pour nous envoyer chaque jour deux extraits du journal en images qu’ils tiennent quotidiennement sur le film 3000 Nights, réalisé par Mai Masri. Découvrez les images de leur première semaine de travail.

L’éditorial de la Lettre de décembre 2015
Par Nathalie Durand, AFC

Editoriaux de la Lettre

« Le cinéma sert à représenter les fractures et les questionnements, à leur donner une forme. » Thomas Bidegain, à propos de son film Les Cowboys Depuis que l’homme existe la culture a toujours été le ciment de la civilisation. Depuis ce sinistre vendredi 13 novembre, règne un climat étrange à Paris. Bien sûr, il y a plus de police, plus d’armée, plus de kalachnikov mais plus de convivialité aussi. Comme si nous, témoins proches de ces attentats, recherchions dans l’échange, même le plus ténu, ce besoin (...)

Eclair au 71e Festival de Cannes

Nos associés à Cannes

Eclair sera présent à la 71e édition du Festival de Cannes avec la projection sur les écrans de huit films postproduits ou restaurés par le laboratoire. Des membres de ses équipes seront sur la Croisette du 8 au 17 mai.

Décès du directeur de la photographie Jean-Jacques Bouhon, AFC

Jean-Jacques Bouhon

Les directeurs de la photographie de l’AFC ont la profonde tristesse de faire part du décès de leur confrère et ami Jean-Jacques Bouhon, AFC, survenu mercredi 27 septembre 2017 des suites d’une grave maladie, à l’âge de soixante-dix ans. A côté de son travail photographique – du cadre de 3 hommes et un couffin, de Coline Serreau, aux images de La Vérité si je mens, de Thomas Gilou, en passant par celles de Lune froide, de Patrick Bouchitey, ou de La Soule, de Michel Sibra –, et de ses grandes qualités humaines, Jean-Jacques aura beaucoup œuvré au sein de notre association, du département Image de La fémis et de la CST.

L’éditorial de la Lettre de mars 2017
Par Nathalie Durand, coprésidente de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

« Je me sens chez moi ! » C’est par ces mots qu’Andres Torres, président de l’AEC, association espagnole des directeurs de la photographie, a exprimé son ressenti à la visite du Micro Salon 2017. Nos amis espagnols de l’AEC étaient venus observer, s’inspirer pour organiser leur premier Micro Salon à Madrid. Et ils nous sollicitent pour une "Carta Blanca" à l’AFC en décembre prochain…

L’éditorial de la Lettre d’octobre 2016
Par Nathalie Durand, coprésidente de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

La Machine Cinéma, concoctée à la Cinémathèque française par Laurent Mannoni, nous transporte dans l’histoire du cinéma. L’art qui dépend le plus de la technique, lié à l’industrie. Un art collectif aussi, les cinéastes s’entourant dans la majorité des cas de collaborateurs essentiels dans le processus créatif. Et un art sans cesse en évolution. Les outils toujours nouveaux façonnant de nouvelles écritures.

L’éditorial de la Lettre de juin 2016
Par Nathalie Durand, coprésidente de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Cannes met en lumière le cinéma d’auteur. Mais comme le dit Christian Mungiu : « Le temps d’exploitation d’un film est de plus en plus bref… Le cinéma d’auteur n’existera pas à moins de faire un effort. Il faut éduquer les jeunes. Ce que nous faisons est difficile, il faut pouvoir l’expliquer. Le Festival de Cannes s’en assure déjà. Il est important de poursuivre ces efforts, de découvrir les films des jeunes réalisateurs et d’encourager le cinéma d’art et d’essai. »

Firefly Cinema, un nouveau membre associé rejoint l’AFC

Nouveaux venus à l’AFC

Lors de sa dernière réunion, le CA de l’AFC a décidé d’admettre un nouveau membre associé, la société Firefly Cinema, au sein de l’association. Cogérée par Philippe Reinaudo et Luc Guénard, spécialisée dans le développement de logiciels, elle offre des solutions innovantes du tournage à la postproduction. L’un de ses deux parrains, Nathalie Durand, AFC, fait ci-après les présentations d’usage.

L’éditorial de la Lettre de mars 2016
Par Nathalie Durand, coprésidente de l’AFC

Editoriaux de la Lettre

Je pourrais parler de Carol, de la beauté du Super 16 et du travail formidable d’Ed Lachman, de Ce sentiment de l’été, filmé par Sébastien Buchmann en Super 16 et de ses couleurs, des 8 salopards, de Tarantino et son 70 mm, du plaisir de revoir Le Vent nous emportera, filmé par Mahmoud Kalari, bref de tous ces bijoux qui nous réjouissent dans cet écrin qu’est la pellicule.

Plus que la lumière
Par Bernard Nauer, réalisateur

Carlo Varini

Parmi les témoignages qui nous sont parvenus à la suite du récent décès de notre confrère directeur de la photographie Carlo Varini, AFC, nous publions ci-après un texte du cinéaste Bernard Nauer, qui a fait appel à lui pour photographier trois de ses films.

Plein pot en Scope dans le métro
Par Vincent Jeannot, AFC

Carlo Varini

Carlo, je t’ai connu au début de ta carrière parisienne dans les années 1980, tu m’as fait faire le grand saut, moi qui venais du documentaire en 16 mm. Grâce à toi je me suis retrouvé pointeur sur Le Dernier combat, de Luc Besson, en Scope... Ma toute première fiction... A la fin du film, j’ai gagné la basket d’or : Besson avait adopté le surnom de " Speedy " que tu m’avais donné dès notre première rencontre.

Rubriques (1)